A la Une

L’Artemisia est une plante qui immunise et soigne la maladie COVID-19 – Vidéo

L’institut Max Planck de Potsdam en Allemagne a passé plusieurs mois à analyser des extraits d’Artemisia et les experts ont démontré l’efficacité de certains protocoles ou molécules de la plante contre le virus Covid-19. Ils envisagent de mener des essais cliniques sur des patients atteints du coronavirus SARS-CoV-2 aux Etats-Unis d’Amérique, selon diverses sources.

Selon le directeur de l’Institut Max Planck, basé à Potsdam, en Allemagne, un premier laboratoire est parvenu à des conclusions positives. Les publications ont été faites mercredi 23 juin présentant des données de tests de laboratoire in vitro sur des cellules pulmonaires de singe, qui montrent que des extraits de la plante artemisia sont actifs contre le virus à l’origine de Covid-19. La recherche a été menée avec le département de virologie de l’Université libre de Berlin.

Les extraits utilisés proviennent de plantes Artemisia annua qui ont été mélangés à l’eau distillée et l’éthanol. Les cellules pulmonaires animales ont été traitées avec plusieurs types de formulations qui ont par la suite été infectées avec le virus SARS-CoV-2 à l’origine de la maladie Covid-19 déterminant l’activité antivirale. Les deux extraits ont réduit de façon conséquente la formation de virus, l’éthanol et le café ayant été les plus actifs, alors que l’artémisinine pure appliquée isolément n’a pas fourni un ensemble d’activité antivirale concluante.

Un deuxième laboratoire situé au Danemark effectue aussi des tests que les chercheurs allemands attendent avec impatience avant de livrer les premières conclusions. Il est prévu de les fournir lors d’une conférence de presse mercredi 24 juin à 15 heures. Les résultats définitifs sont attendus pour la fin de l’été, les premiers essais cliniques se sont déroulés dans deux hôpitaux et ont été validés par des laboratoires, par exemple à l’Université du Kentucky basé aux Etats-Unis d’Amérique qui utilise déjà la formulation ArtemiLife Inc.

Les essais cliniques sur des patients devraient incorporer ArtemiCoffee et une forme de comprimé. L’Artémisia traite déjà efficacement le paludisme encore appelé malaria, mais l’OMS et le monde pharmaceutique ont souvent dénigré ce remède allant jusqu’à pratiquement l’interdire sur le marché, alors qu’il est le seul traitement à pouvoir soulager les malades. Pourtant le paludisme selon le Docteur Jérôme Munyangi de la République démocratique du Congo tue environ 500 000 personnes chaque année en Afrique. C’est la principale cause de décès sur ce continent.

La solution qui était utilisée au départ pour traiter la malaria est la chloroquine, mais celle-ci était devenue inefficace au fur et à mesure que le moustique s’est habitué et immunisé contre le médicament. Il serait aussi possible que ce moustique ait été rendu plus résistant en laboratoire et libéré dans la nature, mais aucune preuve de cela n’a été apporté par les scientifiques spécialisés dans le domaine. Certains accusent Bill Gates ou d’autres acteurs puissants d’avoir introduit par exemple la variante Zika ou la Dengue, cela reste à prouver de façon indiscutable.

Le Dr Munyangi est un chercheur en biologie moléculaire, formé dans plusieurs universités et écoles (Canada, France…), il fait beaucoup de recherches et est bien positionné au top niveau des publications. Il dit que lui et son équipe ont réussi à analyser 17 molécules de l’Artémisia d’origine chinoise, en plus de celle découverte en 1972 par la chercheuse chinoise Tu Youyou qui avait réussi à l’époque à isoler un des principes actifs nommé l’artémisinine. Kerry Gilmore, chimiste organique à l’Institut Max Planck d’Allemagne a déclaré que que leur équipe a détecté au moins 10 composés actifs dans des extraits d’artemisia.

Le Dr Jérôme Munyangi qui travaille depuis de longues années sur la plante déclare détenir plusieurs protocoles et une formule prête pour soigner la maladie COVID-19. Il a participé avec les chercheurs malgaches à la formulation du COVID ORGANICS sous forme de tisane finalement approuvé par l’OMS après une forte résistance. L’OMS qui zigzague aussi avec la Chloroquine soutenue par le Pr français Didier Raoult privilégie la solution hypothétique d’un vaccin fourre-tout dont Bill Gates pense qu’il est la solution médicale idéale, alors que de nombreux autres spécialistes dont Robert Kennedy critiquent cette option qu’ils jugent aventuriste et dangereuse pour diverses raisons.

Madagascar prépare la production de gélules à base d’Artémisia contre la COVID-19 et avait même préconisé précédemment de produire également des injections. C’est dire que la plante est pour l’instant le seul remède sûr pouvant apporter une solution efficace à la COVID-19. Il reste à savoir si les experts malgaches et congolais seraient capables d’adapter la formulation de leur remède aux évolutions pour immuniser ou soigner contre une éventuelle COVID-19+ ou COVID-20 amélioré en laboratoire pour rendre le coronavirus SARS-CoV-2 plus virulent et plus meurtrier.

Étant donné que de nombreux virologues démontrent que ce virus a été élaboré en laboratoire avec une technologie de génie génétique (par exemple le ‘gain de fonction’) en y insérant dans la structure génomique du coronavirus des éléments étrangers provenant d’autres virus comme le VIH ou Ebola, il est donc possible de soutenir que ce virus s’est soit échappé par inadvertance, soit a été volontairement libéré par des acteurs étatiques et privés malintentionnés.

Pourtant l’OMS reconnaît les combinaisons thérapeutiques à base de l’artémisinine sous l’appellation CTA qui a été retenu comme traitement le plus efficace contre le paludisme et livré en grande quantité en Afrique et en Asie du Sud-Est. Cependant  des enjeux financiers énormes et stratégiques ont fait que les grands groupes pharmaceutiques et d’autres organisations se sont imposés en empêchant Jérôme Munyangi qui était encore étudiant en médecine de déployer les solutions curatives les plus efficaces et moins coûteuses pour les populations en grande majorité démunies, au péril de sa vie et de celle d’un de ses compagnons de recherche qui lui, n’eût pas de chance et fut éliminé physiquement en République démocratique du Congo (RDC).

En 2015, une Française nommée Lucile Cornet-Vernet, directrice de La Maison de l’artemisia aidera Jérôme Munyangi, à tester l’effet des tisanes d’artemisia sur des personnes atteintes de paludisme les résultats se révélèrent stupéfiants et extraordinaires. C’est en raison de cela que les ennuis de Jérôme Munyangi commencèrent selon lui, les mafias des faux médicaments ont failli l’assassiner et l’ont raté de peu. Il a été empoisonné dans son pays avec la complicité d’un système mafieux interne. Il eut la vie sauve grâce à l’intervention de l’ambassade de France qui le délivra des mains de ses bourreaux.

Jérôme Munyangi s’est donc réfugié en France où il a profité pendant son séjour de poursuivre ses études et d’accomplir ses rêves en approfondissant ses recherches sur l’Artémisia. Selon ses dires, les résultats ont été très impressionnants. Il était à la tête de plus de 400 chercheurs avant d’être appelé en Avril 2020 à entrer en RDC par le président de la République Félix Tshisekedi qui lui fournissait toutes les garanties de sécurité. Il est donc entré à Kinshasa en jet privé en ayant démissionné de ses fonctions à Paris et est actuellement en activité semble-t-il dans un laboratoire de recherche de la place. Il a déclaré lors d’un entretien que la formulation thérapeutique pour la COVID-19 était déjà prête.

Jérôme Munyangi Autorisé à Effectuer les Essais Clinique | Artemisia

Jean de Dieu MOSSINGUE

Économiste, Théoricien de la Relativité économique et sociétale, Expert en Analyse stratégique et en Intelligence économique et globale

MIRASTNEWS

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. L’Artemisia est une plante qui immunise et soigne la maladie COVID-19 – Vidéo | Raimanet
  2. Un faux récit d’hydroxychloroquine a-t-il été créé pour détruire la concurrence du remdesivir de Gilead? – MIRASTNEWS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :