A la Une

COVID-19 peut ne pas être originaire de Chine, a existé dans l’environnement pendant de nombreuses décennies

VCG

La science devient-elle très légère en démonstration ou cherche-t-on à cacher ou tronquer la vérité ? Y aurait-il tentative de noyer le poisson dans l’eau pour faire disparaître les preuves?

screen20shot202020062920at201.39.0020pm

Le virus du SRAS-CoV-2 qui cause le COVID-19 n’est peut-être pas originaire de Chine mais aurait pu prospérer à un stade dormant dans l’environnement pendant des décennies, selon les chercheurs.

Alors qu’un épidémiologiste britannique a découvert que le virus était répandu dans de nombreuses régions du monde avant la pandémie, une autre étude a retracé une partie du gène du virus qui existe depuis des milliers d’années.

Une combinaison de conditions a conduit à sa propagation virale, a rapporté dimanche The Telegraph, citant un épidémiologiste britannique.

« Je pense que le virus était déjà là, c’est-à-dire partout. Nous voyons peut-être un virus dormant qui a été activé par les conditions environnementales », a déclaré le Dr Tom Jefferson, chercheur principal honoraire au Center for Evidence-Based Medicine (CEBM), Université d’Oxford.

[Un virus dormant partout dans le monde et qui se réveille en même temps subitement dans tous les coins de la planète comme par enchantement. Qui veut-on endormir ? Pour être sûr que ce n’est pas une tromperie et qu’il n’est pas un virus artificiel manipulé en laboratoire, il faut des investigations sérieuses et très poussées.MIRASTNEWS].

Les agents ne viennent ni ne vont nulle part, a déclaré Jefferson. « Ils sont toujours là et quelque chose les enflamme, peut-être la densité humaine ou les conditions environnementales. »

[Nous avons l’impression d’une vérité que l’on veut voiler pour tenter de couvrir les vrais responsables et d’étouffer l’affaire, afin d’éviter une enquête internationale totalement autonome dans les laboratoires biotechnologiques en Chine, aux Etats-Unis d’Amérique et leurs filiales externes, ainsi qu’en Europe dont la France, en Grande-Bretagne, au Canada et en Australie. Or cette enquête est le seul moyen de vérifier et de s’assurer de l’exactitude des hypothèses avancées et non les suppositions aléatoires qui ne se reposent sur aucune base scientifique.MIRASTNEWS].

Il a souligné que les preuves de plus en plus nombreuses suggéraient que « le virus était ailleurs avant qu’il n’apparaisse en Asie », mentionnant la détection croissante du virus dans les eaux usées à travers le monde.

covid_19_man_made

[Il est donc possible que ce Coronavirus sorti d’un laboratoire biotechnologique avec des gênes d’autres virus ajoutés au principal, des forces malintentionnées l’ait répandu dans le monde pour des objectifs non avoués, désormais clarifiés par d’autres experts qui pensent que cela était fait pour l’extermination d’une certaine partie de la population mondiale. Ces mêmes scientifiques ont d’abord soutenu qu’il s’agissait d’un virus de Chauve-souris naturel, sans apporter la preuve de Chauve-souris en question. JDDM – MIRASTNEWS].

Une autre recherche a révélé qu’une partie du gène du coronavirus s’est développée il y a environ 60 000 ans au cours de l’existence des Néandertaliens [, c’est encore un mensonge pour endormir les esprits faibles. MIRASTNEWS], a écrit une nouvelle étude qui n’a pas encore été publiée. Le virus s’est développé au cours des dernières années et a pu être trouvé dans les gènes de personnes dans de nombreux pays.

[Il apparaît qu’il existe dans les mondes scientifique et médiatique mainstream des personnalités corrompues avec de l’argent qui passent leur temps à produire de fausses études, afin de dérouter les vrais scientifiques du chemin menant vers la vérité des faits. MIRASTNEWS].

Nouvelles voies de transmission

De plus, le Brésil a récemment rapporté avoir découvert le nouveau coronavirus dans les échantillons d’eaux usées de novembre dernier à Florianopolis.

Auparavant, des chercheurs espagnols ont détecté le coronavirus dans des échantillons prélevés dans les eaux usées collectées à Barcelone en mars 2019, et leurs homologues en Italie ont également trouvé des traces du virus dans les eaux usées de Milan et de Turin en décembre dernier.

[Raison de plus pour penser qu’il existe des forces puissantes ayant des moyens de pénétrer tous ses territoires qui les ont répandus de diverses manières. La seule façon d’en être sûr est de vérifier ce qui se passe dans les laboratoires depuis au moins 50 ans. Le reste ne nous intéresse pas.  JDDM – MIRASTNEWS].

Les traces de coronavirus ont été suivies des mois plus tôt que ce qui a été officiellement annoncé.

En outre, alors que des grappes de virus se développent dans les usines alimentaires et les usines de conditionnement de viande, Jefferson et Carl Henegehan, directeur du CEBM, pensent qu’il existe de nouvelles voies de transmission, qui peuvent être transmises par le système d’égouts ou par des «toilettes partagées couplées à des installations fraîches conditions qui permettent au virus de se développer.»

« Il y a beaucoup de preuves que d’énormes quantités de virus dans les eaux usées partout, et une quantité croissante de preuves qu’il y a une transmission fécale. Il y a une concentration élevée où les eaux usées font quatre degrés, ce qui est la température idéale pour cela. pour être stable et vraisemblablement activé. Et les usines de conditionnement de viande sont souvent à quatre degrés « , ont écrit les deux experts.

[D’autres experts ont bien démontré que le virus a été recombiné avec le VIH et celui du moustique. La contamination peut tout aussi être intentionnelle pour nuire afin d’atteindre des objectifs précis ou non-intentionnelle lorsqu’il y a défaillance dans les conditions de sécurité, locale ou généralisée ; sinon pourquoi certains pays ont-ils des laboratoires d’armes biologiques ? Est-ce seulement pour ‘faire des bébés ? JDDM – MIRASTNEWS].

Ils ont appelé les chercheurs à étudier l’écologie du virus.

[Ces chercheurs ne doivent pas se contenter que de cette seule voie qui pourrait être un cul de sac, une voie sans issue, il s’agit aussi pour eux d’aller sur le terrain et visiter les différents laboratoires en faisant une analyse très approfondies des données sur une très longue période. Car si la vérité a été tronquée, ce sera la voie ouverte vers des crises sanitaires interminables avec des COVID-YZ multiples. JDDM – MIRASTNEWS]

« Ces épidémies doivent être enquêtées correctement avec les gens sur le terrain un par un … Vous interrogez les gens et vous commencez à construire des hypothèses qui correspondent aux faits, et non l’inverse », ont-ils ajouté.

[C’est la raison pour laquelle il faut pénétrer tous les laboratoires biotechnologiques secrets susceptibles de l’avoir créé comme l’affirment de grands scientifiques. Pour les soins et l’immunisation des personnes, la solution thérapeutique du Dr Jérôme Munyangi, un chercheur reconnu mondialement de la République Démocratique du Congo (RDC) apparaît être la meilleure pour soigner et immuniser contre les COVID-YZ ou pour les différentes malarias. JDDM – MIRASTNEWS]

Traduction, avis intégré et Titre 2 : Jean de Dieu MOSSINGUE

Économiste, Théoricien de la Relativité économique et sociétale, Expert en Analyse stratégique et en Intelligence économique et globale

MIRASTNEWS

Source : CGTN

Le financier des médias mainstream n’est pas content de ne pas tout contrôler : Bill Gates accuse les plateformes de médias sociaux de la diffusion de COVID-19 aux États-Unis d’Amérique

Il a prôné les verrouillages indéterminés jusqu’à la découverte de son vaccin obligatoire pour tous

Le fondateur de Microsoft, Bill Gates, a blâmé les sociétés de médias sociaux telles que Facebook et Twitter pour la diffusion de fausses informations sur COVID-19 pendant la pandémie.

« Les entreprises de médias sociaux peuvent-elles être plus utiles sur ces questions? Quelle créativité avons-nous? Malheureusement, les outils numériques ont probablement contribué à diffuser ce que je considère comme des idées folles », a déclaré Gates dans une interview accordée au magazine états-unien Fast Company. .

Les «idées folles» comprennent la désinformation qui convainc les gens de ne pas porter de masques et les théories du complot sur les vaccins pour lutter contre la maladie.

« Beaucoup d’entre eux se présentent sous la forme de complot, où quelqu’un a un complot et mon nom apparaît même comme potentiellement au centre de certaines conspirations, donc c’est un peu effrayant », a déclaré Gates, ajoutant que les gens veulent être conduits. vers les faits de la pandémie.

En 2015, Gates a mis en garde contre les pandémies mondiales dans une conférence TED. Cette prédiction maintenant réalisée a soulevé la théorie du complot [qui dit beaucoup plus de vérité que de fausseté : la preuve toutes les vidéos, les écrits supprimés sur internet pour empêcher le grand public d’en prendre connaissanceMIRASTNEWS] selon laquelle le milliardaire est responsable de la création du nouveau coronavirus, et les internautes ont remis en question le but de ses lourds investissements dans le développement de vaccins.

« Nous sommes dans une situation folle, il va donc y avoir des rumeurs folles », a-t-il déclaré lors d’une interview avec CCTV en avril, ajoutant que les meilleures ressources, y compris des experts, des développeurs de vaccins et des médicaments sont nécessaires pour arrêter la pandémie mondiale actuelle.

[

Entre-temps des études fausses ont été montées et soutenues comme véridiques par l’OMS financée en grande partie par Bill Gates, alors qu’elles se sont révélées plus tard fausses, par exemple sur l’hydroxychloroquine dont les effets thérapeutiques sont prouvés à plusieurs reprises.MIRASTNEWS].

« Nous devons en faire [un vaccin] sans nous concentrer uniquement sur un seul pays, nous devons le faire pour le monde entier, y compris pour les pays qui n’ont pas les ressources nécessaires pour payer la recherche sur les vaccins ou les usines de vaccins », a déclaré Gates.

Un porte-parole de Facebook a répondu aux critiques de Gates en soulignant les initiatives de l’entreprise pour aider à faire face à la crise mondiale.

« Depuis janvier, nous travaillons en étroite collaboration avec des organisations de santé, comme le CDC, pour connecter les gens à des informations précises sur COVID-19 et nous continuerons d’en faire plus », a déclaré le porte-parole dans un courriel à Fox News.

[Depuis longtemps Bill Gates et toute sa bande liée au Big Pharma ont monopolisé l’information diffusée par les médias mainstream comme le prestigieux quotidien Le Monde dont il a pris le soin d’en engraisser financièrement un certain nombre avec de grosses sommes d’argent distribuées avant et en 2019, juste avant la pandémie MIRASTNEWS].

(Image de couverture: le fondateur de Microsoft, Bill Gates, s’exprime lors du Bloomberg New Economy Forum à Beijing, Chine, 21 novembre 2019. / VCG)

Traduction, avis intégré et Titre 2 : Jean de Dieu MOSSINGUE

Économiste, Théoricien de la Relativité économique et sociétale, Expert en Analyse stratégique et en Intelligence économique et globale

MIRASTNEWS

Source : CGTN

1 Trackback / Pingback

  1. COVID-19 peut ne pas être originaire de Chine, a existé dans l’environnement pendant de nombreuses d écennies | Boycott

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :