A la Une

Dissimulation: le Dr Anthony Fauci a aidé à approuver un traitement efficace contre les infections à coronavirus il y a 15 ans, mais le supprime aujourd’hui au profit de nouveaux vaccins à haut rendement

Par: Lance D Johnson

Les conseils d’experts du Dr Anthony Fauci ont porté sur le contrôle du comportement humain, la menace à la liberté individuelle et la manipulation de l’activité économique, tout en enseignant de nouvelles façons d’encourager la séparation humaine. Ces méthodes se sont avérées destructrices de multiples façons et n’ont pas réussi à contenir la maladie et les maladies humaines.

La seule façon d’empêcher un virus de s’attacher aux cellules humaines et de se multiplier est de le confronter à un système immunitaire sain et complet. Le problème avec covid-19 est qu’il a été conçu pour éviter d’être détecté par le système immunitaire afin d’infecter plus facilement le corps. Cela peut conduire le système immunitaire à réagir de manière excessive ou insuffisante, en particulier chez les personnes souffrant de problèmes de santé sous-jacents et de déficits immunitaires, entraînant une baisse des niveaux d’oxygène dans le sang, des difficultés respiratoires et l’apparition de réactions de type septicémie. C’est pourquoi les médicaments antiviraux sont si importants, pour une utilisation à domicile au début des symptômes et pour une utilisation en milieu hospitalier pour accélérer la récupération et prévenir la mort.

Fauci donne le feu vert au vaccin ARN mais minimise l’HCQ [comme pour l’Artémisia – MIRASTNEWS], même s’il connaissait son efficacité pour les coronavirus il y a 15 ans

Les composés qui combattent les coronavirus sont bien étudiés et bien documentés dans la littérature scientifique. En fait, lors de l’épidémie de coronavirus du SRAS de 2003, une pléthore de composés antiviraux ont été mis à l’épreuve. Aux National Institutes of Health, il y a quinze ans, à l’époque où Fauci était encore directeur, les chercheurs ont utilisé la chloroquine efficacement pour arrêter la réplication du SRAS-CoV-1. La publication officielle du NIH, The Virology Journal, a publié la recherche de manière simple le 22 août 2005. La recherche était intitulée «La chloroquine est un puissant inhibiteur de l’infection et de la propagation du coronavirus du SRAS».

La chloroquine s’est révélée être à la fois prophylactique et thérapeutique, arrêtant la réplication virale avant et après exposition au virus. Ce composé basique présentait de forts effets antiviraux, inhibant l’infection. L’hydroxychloroquine (HCQ) est un dérivé moins toxique de cette molécule antivirale, et elle peut aider à injecter du zinc dans les cellules, à arrêter la multiplication virale et à accélérer la récupération.

Le NIH a conclu que «des concentrations de 10? M ont complètement aboli l’infection par le SRAS-CoV». De plus, «la chloroquine peut réduire efficacement l’établissement de l’infection et la propagation du SRAS-CoV».

Parce que le nouveau SRAS-CoV-2 est génétiquement lié à l’épidémie de SRAS de 2003, le NIH aurait dû saisir l’occasion de promouvoir et de diffuser ce qu’ils savaient déjà travaillé pour l’infection à coronavirus. Les deux virus infectent les cellules humaines de la même manière, en utilisant le même récepteur de cellule hôte, alors pourquoi l’HCQ n’a-t-il pas été utilisé dès le départ?

Pourquoi le Dr Fauci a-t-il minimisé l’HCQ, laissé des milliers de personnes mourir?

Pourquoi le Dr Fauci a-t-il rejeté à plusieurs reprises l’hydroxychloroquine? S’il savait à quel point l’antiviral est efficace pour traiter les infections à coronavirus il y a quinze ans, pourquoi n’a-t-il pas commencé à promouvoir l’HCQ dès le début de Covid-19? Au NIH, il a suspendu les essais cliniques de la thérapeutique jusqu’au 9 avril, après que 33 000 personnes avaient déjà souffert et soient décédées. Le Dr Fauci a bloqué les essais cliniques de l’HCQ même si les médecins actuels soignaient les patients atteints de coronavirus avec l’HCQ. Le 23 mars, le Dr Vladimi Zelenko avait signalé un taux de réussite de 100% en utilisant l’HCQ sur 500 patients atteints de coronavirus.

D’un autre côté, le Dr Fauci n’a pas tardé à commencer les essais cliniques d’un vaccin de thérapie génique à ARN par le biais des NIH. Les essais sur les vaccins de Moderna ont reçu le feu vert des NIH bien avant les verrouillages, en janvier 2020. Pendant ce temps, une thérapeutique connue a été minimisée par Fauci et ses collègues qui travaillaient à développer de nouveaux vaccins et médicaments. Au plus fort de l’épidémie, le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, et le gouverneur du Michigan, Gretchen Whitmer, ont assumé le rôle de maître médecin au sein de la population et ont interdit l’HCQ dans les hôpitaux [partout dans le mondeMIRASTNEWS], privant les patients d’un traitement vital. Par conséquent, le Michigan et New York avaient des taux de mortalité élevés dans leurs États respectifs.

Le Dr Didier Raoult, l’expert médical équivalent en France, utilise l’HCQ pour traiter les patients infectés et a eu beaucoup de succès, l’appelant «game over» pour le coronavirus. Donc, si ce simple antiviral peut agir à titre préventif et comme traitement pour le SRAS, alors la ruée coercitive actuelle pour un vaccin est une perte de temps pathétique, et le Dr Fauci est au cœur d’un conflit d’intérêts impérieux. (Connexes: des personnes sont mortes des infections de Covid-19 alors que la recherche antivirale a été supprimée, les médicaments refusés.)

Tenez-vous au courant des dernières nouvelles concernant l’épidémie de coronavirus sur Pandemic.news.

Les sources comprennent:

TruePundit.com

ScienceDirect.com

NCBI.NLM.NIH.gov

NaturalNews.com

Nature.com

NaturalNews.com

NaturalNews.com

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Natural News via The Duran

🔥C’EST #OFFICIEL LES FUTURES #VACCINS CONTRE LE #CORONAVIRUS CONTIENDRONT DES PUCES #RFID

💥Jay Walker PDG d’une des plus grandes entreprises dans la recherche sur l’utilisation des réseaux numérique qui collabore avec le ministère de la santé américaine et le ministère de la défense, confirme en direct sur la chaine américaine CBN NEWS du 22/05/2020 … que les futures vaccins auront la technologie de la puce RFID.

« Le remdesivir ne soigne pas le Covid-19. Pire… » : Didier Raoult met l’OMS face à ses responsabilités

Professeur Didier Raoult

Le Professeur Didier Raoult, appelant l’Organisation mondiale de la Santé à réagir, a clairement indiqué que le remdesivir ne soigne pas le Coronavirus. Pire, souligne la blouse blanche, ce médicament cause de graves effets secondaires.

Alors que le remdesivir est le premier médicament autorisé au niveau de l’Union Européenne dans le cadre du traitement du Covid-19, le Professeur Didier Raoult a dénoncé, mercredi 8 juillet, dans un tweet l’efficacité du médicament mis sur le marché par les laboratoires Gilead.

Cet antiviral autorisé en Europe depuis le 3 juillet dans le traitement du Covid-19 st à la base d’effets secondaires non négligeables, notamment sur des insuffisances rénales. « Le remdesivir ne soigne pas. Pire, il cause des insuffisance rénales: sur les cinq premiers patients traité par ce médicament à l’hôpital Bichat, deux ont été mis sous dialyse », a tweeté Raoult.

« Quand aura-t-on les résultats de Discovery ? Qu’attend l’OMS pour réagir ?», s’interroge le Professeur Didier Raoult, qui met ainsi l’institution face à ses responsabilités. A noter que l’essai européen Discovery a pour objectif d’évaluer l’efficacité de plusieurs traitements contre le Covid-19.

A l’origine, le remdesivir a été mis sur le marché pour combattre la fièvre hémorragique Ebola. Son utilisation en urgence dans les hôpitaux a été autorisée aux Etats-Unis, om curieusement, on dénombre plus de cas et plus de morts de Covid-19.

Cette sortie de Didier Raoult coïncide avec la décision des autorités américaines de rompre leur coopération avec l’Organisation mondiale de la Santé. Une troublante coïncidence si l’on sait que, le 17 juin dernier, l’OMS a définitivement entériné l’abandon de l’hydroxychloroquine et tracé un boulevard au remdesivir objet d’alerte de la part du Pr Raoult.

Hélène Bailly

Source: AFRIK.COM

refuser le dépistage du COVID-19 qui vous emmènera au vaccin obligatoire

1 Trackback / Pingback

  1. Dissimulation: le Dr Anthony Fauci a aidé à approuver un traitement efficace contre les infections à coro navirus il y a 15 ans, mais le supprime aujourd’hui au profit de nouveaux vaccins à haut rendement | Raimanet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :