A la Une

Six nouvelles études montrent que l’hydroxychloroquine peut sauver des vies dans la lutte contre le COVID-19

Si vous écoutiez seulement les médias grand public, vous pourriez penser que l’hydroxychloroquine en tant que traitement au COVID-19 était une blague. « C’est celui que le président Trump a soutenu », vous pensez, « mais ils ont découvert que c’était trop dangereux. » Après une série de nouvelles négatives basées sur des études douteuses, beaucoup ont cessé de le considérer comme un traitement viable.

Cependant, depuis que les médias ont réussi à inciter les gens à réduire l’hydroxychloroquine, plusieurs études ont émergé montrant qu’il s’agit en fait d’un traitement solide. En fait, les six premiers jours de juillet ont vu la publication de six études cliniques positives sur l’hydroxychloroquine. Trois d’entre eux venaient des États-Unis d’Amérique, le reste venant d’Inde, du Brésil et du Portugal.

Toutes les études ont montré que, lorsqu’elle est administrée au début de la maladie, l’hydroxychloroquine, qu’elle soit administrée seule ou avec de l’azithromycine et du zinc, peut réduire les hospitalisations et les décès sans causer de graves problèmes cardiaques ou d’autres effets secondaires.

Par exemple, une étude du Henry Ford Health System dans le Michigan a rapporté une réduction de 50% du taux de mortalité lorsque le médicament était utilisé tôt chez des patients hospitalisés avec COVID-19. En réponse, les médecins, éthiciens et chercheurs de Henry Ford ont déposé une demande urgente auprès de la FDA pour lui accorder une nouvelle autorisation d’usage d’urgence pour l’utilisation de l’hydroxychloroquine sur des patients au début de la maladie.

Des chercheurs du Baylor Scott & White Heart and Vascular Institute de Dallas ont publié une lettre soutenant la demande Henry Ford EUA sur la base des résultats encourageants de leur propre étude clinique utilisant l’hydroxychloroquine comme prophylactique chez leurs personnels médicaux. Cette étude n’a montré aucun résultat cardiaque défavorable en utilisant un régime hebdomadaire du médicament comme prophylaxie, ce qui va à l’encontre de l’affirmation des médias selon laquelle le médicament présente des dangers cardiaques.

Le concept des avantages prophylactiques du médicament peut être utile non seulement pour les travailleurs médicaux, mais aussi pour ceux qui occupent de nombreux autres rôles pour faire avancer le pays, y compris les agents d’application de la loi, les travailleurs de la transformation des aliments, les professionnels de la santé comportementale, les dentistes, les employés des épiceries, les ouvriers des centres de distribution, les ouvriers d’usine et les chauffeurs de camions.

Pendant ce temps, une étude ambulatoire de soins primaires menée par le Dr Vladimir Zelenko qui a traité les premiers patients ambulatoires avec de l’hydroxychloroquine, du zinc et de l’azithromycine a révélé une diminution impressionnante de 80% des décès.

Bien sûr, ces études ne sont pas rapportées dans les médias grand public, qui semblent beaucoup plus intéressés à promouvoir le Remdesivir rentable mais beaucoup moins efficace au nom de leurs sponsors Big Pharma.

Empêcher les gens d’obtenir un médicament sûr et efficace est irresponsable

L’hydroxychloroquine a été approuvée il y a plus de 65 ans pour traiter le paludisme et est largement utilisée pour des affections comme la polyarthrite rhumatoïde et le lupus. Des centaines de millions de patients dans le monde l’utilisent en toute sécurité depuis de nombreuses années et des dizaines de pays l’utilisent actuellement pour traiter les patients atteints de COVID-19.

S’il est administré dans les cinq premiers jours suivant l’apparition des symptômes, des études ont montré qu’il peut bloquer l’entrée du virus dans les cellules et arrêter la réplication virale. Encore une fois, la clé est de l’administrer tôt, c’est pourquoi les études qui impliquaient de le donner aux patients alors qu’ils étaient déjà gravement malades n’ont pas obtenu de tels résultats.

De nombreux médecins ont fait part de leurs préoccupations concernant l’interférence politique dans la capacité des médecins à prescrire ce médicament approuvé par la FDA aux patients d’une manière qu’ils jugent appropriée sur le plan médical. Certains médecins font face à des enquêtes potentielles par les commissions médicales de leurs États pour prescrire le médicament aux patients, et certains conseils de pharmacie d’État ont dit aux pharmaciens de ne pas délivrer le médicament à cette fin.

À une époque où nous constatons plus de 3,3 millions de cas de coronavirus au total aux États-Unis d’Amérique et des décès dépassant 135 000, il est clair qu’il est possible de sauver beaucoup de vies en donnant aux gens l’accès à un traitement qui s’est déjà avéré être efficace et sûr. Le corpus de preuves démontrant cela continue de croître, et il est totalement irresponsable de la part des médias et des régulateurs d’ignorer ce potentiel changeur de jeu.

Les sources de cet article incluent:

WND.com

CDC.gov

Isabelle Z.         

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Natural News

Bill Gates annonce l’utilisation imminente des armes biologiques contre l’humanité

19 Février 2017, Rich Winkel

La prochaine épidémie mondiale meurtrière pourrait se produire aux mains d’un terroriste, utilisant la biotechnologie pour une attaque, a averti Bill Gates lors de la Conférence de Munich sur la sécurité. Le fondateur de Microsoft a également comparé la pandémie à la guerre nucléaire et au changement climatique.

« La prochaine épidémie pourrait provenir sur l’écran d’ordinateur d’une intention terroriste d’utiliser le génie génétique pour créer une version synthétique du virus de la variole … ou une souche de grippe super contagieuse et mortelle », a-t-il averti dans un discours publié par Business Insider.

 «Qu’il se produise par un caprice de la nature ou par la main d’un terroriste, les épidémiologistes disent qu’un pathogène aéroporté en mouvement rapide pourrait tuer plus de 30 millions de personnes en moins d’un an. Et ils disent qu’il y a une probabilité raisonnable que le monde connaisse une telle épidémie dans les 10 à 15 prochaines années», a-t-il averti.

https://www.rt.com/news/377822-bioterrorism-threat-millions-die-15years/

US Violating the Biological Weapons Convention, NGO Asserts

For Immediate Release Contact – Janet Phelan, ITHACA 541 708-3534 When the Eighth Review Conference of the Biological Weapons Convention meets this November at the … Continue reading US Violating the Biological Weapons Convention, NGO Asserts

Une chronique de plusieurs années de mauvaise gestion des Etats-Unis d’Amérique des laboratoires de biosécurité et d’armes biologiques:

http://web.archive.org/web/20110709172453/http://www.sunshine-project.org/

The Pentagon’s Bio-Weapons Research Program

The US Army regularly produces deadly viruses, bacteria and toxins in direct violation of the UN Convention on the prohibition of Biological Weapons. Hundreds of thousands of unwitting people are systematically exposed to dangerous pathogens and other incurable diseases.  Bio warfare scientists using diplomatic cover test man-made viruses at Pentagon bio laboratories in 25 countries … Continue reading The Pentagon’s Bio-Weapons Research Program

FAS: CIA Halts Public Access to Open Source Service/US Accused of Bio-Proliferation on Russia’s Doorstep

For more than half a century, the public has been able to access a wealth of information collected by U.S. intelligence from unclassified, open sources around the world.  At the end of this year, the Central Intelligence Agency will terminate that access. The U.S. intelligence community’s Open Source Center (OSC), which is managed by the … Continue reading FAS: CIA Halts Public Access to Open Source Service/US Accused of Bio-Proliferation on Russia’s Doorstep

Despite Safety Worries, Work on Deadly Flu to Be Released

The full details of recent experiments that made a deadly flu virus more contagious will be published, probably within a few months, despite recommendations by the United States that some information be kept secret for fear that terrorists could use it to start epidemics. The announcement, made on Friday by the World Health Organization, follows … Continue reading Despite Safety Worries, Work on Deadly Flu to Be Released

Thought Crime Radio

https://newsone.com/2000601/u-s-paid-scientists-to-weaponize-bird-flu/

http://www.npr.org/sections/health-shots/2014/04/10/301432633/scientists-publish-recipe-for-making-bird-flu-more-contagious

US Lab Releases Deadly Virus In Ukraine

Amid the so-called “ceasefire” in Ukraine, yet ongoing shelling in many regions, the Donbass news agency reports that more than 20 Ukrainian solders have died and over 200 soldiers are hospitalized after an apparent leak of a deadly virus called “California Flu” from a US lab near the city of Kharkov. As Donbass News International … Continue reading US Lab Releases Deadly Virus In Ukraine

Thought Crime Radio

Why does the Pentagon need bioweapons labs in Ukraine?

Why? – in order to ‘protect us against terrorists’ of course. And that is the greatest fear of the inhabitants of the village Shelkostantsia where the US will be fighting with ‘the danger of the spread of biological weapons’. What does that mean? – probably that the US, as in case of the ‘defense against … Continue reading Why does the Pentagon need bioweapons labs in Ukraine?

Thought Crime Radio

La prolifération des épidémies de grippe aviaire augmente le risque de pandémie humaine

La propagation mondiale de la grippe aviaire et le nombre de souches virales qui circulent actuellement et provoquent des infections ont atteint des niveaux sans précédent, ce qui augmente le risque d’une éventuelle épidémie humaine, selon les experts de la maladie.

Plusieurs foyers ont été signalés dans des élevages de volailles et des troupeaux sauvages en Europe, en Afrique et en Asie au cours des trois derniers mois. Bien que la plupart impliquent des souches qui présentent actuellement un faible risque pour la santé humaine, le grand nombre de types différents et leur présence dans de nombreuses parties du monde en même temps, augmentent le risque de virus se mélangeant et mutant – et pouvant même se propager aux humains.

«Il s’agit d’un changement fondamental dans l’histoire naturelle des virus de la grippe», a déclaré Michael Osterholm, spécialiste des maladies infectieuses à l’Université du Minnesota, à propos de la prolifération de la grippe aviaire en termes de géographie et de souches – une situation qu’il a décrite comme «sans précédent».

Les responsables de la santé mondiale craignent qu’une autre souche ne fasse un saut chez l’homme, comme l’a fait le H5N1 à la fin des années 1990. Il a depuis causé des centaines d’infections et de décès humains, mais n’a pas acquis la capacité de se transmettre facilement d’une personne à l’autre.

La plus grande crainte est qu’une souche mortelle de grippe aviaire puisse alors muter en une forme pandémique qui peut être facilement transmise entre les gens – quelque chose qui n’a pas encore été vu.

Bien que la grippe aviaire soit un problème de santé publique de premier plan depuis les années 1990, les épidémies en cours n’ont jamais été aussi largement répandues dans le monde – quelque chose que les experts en maladies infectieuses ont attribué à une plus grande résilience des souches en circulation, plutôt qu’à une meilleure détection ou notification.

Alors qu’il y aurait normalement environ deux ou trois souches de grippe aviaire enregistrées chez les oiseaux à tout moment, il y en a maintenant au moins une demi-douzaine, y compris H5N1, H5N2, H5N8 et H7N8.

L’Organisation pour la santé animale (OSA ; OIE) affirme que les flambées simultanées d’oiseaux au cours des derniers mois sont «une préoccupation de santé publique mondiale», et le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé a averti cette semaine que le monde «ne peut pas se permettre de manquer les premiers signaux» d’un possible pandémie de grippe humaine.

Les raisons précises du nombre inhabituellement élevé et de la nature soutenue des épidémies d’oiseaux au cours des derniers mois, et de la prolifération des souches, ne sont pas claires – bien que de tels développements aggravent le processus de propagation mondiale.

La grippe aviaire se propage généralement à travers les troupeaux par contact direct avec un oiseau infecté. Mais Osterholm a déclaré que les oiseaux sauvages pourraient «éliminer» davantage de virus dans les excréments et autres sécrétions, augmentant les risques d’infection. Il a ajouté qu’il semble maintenant y avoir « une transmission par aérosol d’une étable infectée à d’autres, dans certains cas à plusieurs kilomètres »

http://news.trust.org/item/20170126150919-05z2c

Hard to detect, deadly China bird flu virus may be more widespread

BEIJING – Bird flu infection rates on Chinese poultry farms may be far higher than previously thought, because the strain of the deadly virus that has killed more than 100 people this winter is hard to detect in chickens and geese, animal health experts say.Poultry that have contracted the H7N9 strain of the avian flu … Continue reading Hard to detect, deadly China bird flu virus may be more widespread

The Japan Times

Abstraction

La nouvelle infection émergente la plus récente est l’infection par le virus de la grippe H5N6. Cette infection vient d’être signalée en Chine au début du mois de mai 2014. La maladie serait une infection croisée. Tous les cas indexés proviennent de Chine. Il est intéressant de noter que le virus de la grippe H5N6 est le principal virus pour les oiseaux. Le virus de la grippe aviaire H5N6 dans la population aviaire est une souche faiblement virulente. Cependant, la manifestation clinique chez l’homme semble sévère. Dans cette mini-revue, les auteurs résument et discutent de cette nouvelle grippe émergente.

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2221169115000672

La Chine accuse les États-Unis d’Amérique d’attaque biologique secrète contre une nouvelle souche de grippe aviaire qui a tué neuf personnes

  • Le colonel principal Dai Xu dit que les États-Unis d’Amérique ont libéré un virus lors d’une guerre biologique
  • Dit que l’épidémie est similaire au SRAS, qui, selon lui, a été créé par les États-Unis d’Amérique
  • Les États-Unis d’Amérique ont rejeté leurs allégations, affirmant qu’il n’y avait «absolument aucune vérité»

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2307170/China-bird-flu-outbreak-Officer-accuses-United-States-secret-biological-attack.html

Russian official accuses U.S. of Biological Weapons Violations

A Senior Russian official has leveled charges that the United States is violating the Biological Weapons Convention and doing so too close for comfort to the Russian border. As quoted in The Moscow Times, July 20, 2013, Russia’s chief sanitary inspector, Gennady Onishchenko, has accused the U.S. of producing biological weapons in Georgia at a … Continue reading Russian official accuses U.S. of Biological Weapons Violations

Thought Crime Radio

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

Économiste, Théoricien de la Relativité économique et sociétale, Expert en Analyse stratégique et en Intelligence économique et globale
Méthode de travail utilisée: MIRAST (Méthode Intuitive de Raisonnement et d’Analyse Stratégique et Tactique), dérivée de la MRT (Méthode de Raisonnement Tactique) des Forces Armées

MIRASTNEWS

Source : Thought Crime Radio

1 Trackback / Pingback

  1. Six nouvelles études montrent que l’hydroxychloroquine peut sauver des vies dans la lutte contre le COVID-19 | Raimanet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :