A la Une

Les essais cliniques révèlent que plus de personnes pourraient présenter des symptômes et être hospitalisées à cause du vaccin à ARNm covid-19 de Moderna qu’à une infection théorique

Les résultats cliniques du nouveau vaccin à ARNm anti-covid-19 sont arrivés. Selon le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump [qui a des problèmes économiques immenses à résoudre chez lui et une dette publique immenseMIRASTNEWS], les résultats sont prometteurs et «vraiment très bons!». Examinons de plus près ces résultats prometteurs, publiés le 14 juillet 2020 par le New England Journal of Medicine. Le groupe de recherche a conclu de manière irresponsable qu’«aucun problème de sécurité limitant les essais n’a été identifié. Ces résultats soutiennent le développement ultérieur de ce vaccin.»

L’efficacité du vaccin Covid-19 dépend d’une mesure unilatérale de l’augmentation immunitaire, et elle n’a même pas l’air bien

L’efficacité du vaccin dépend d’une mesure du système immunitaire humain – le développement d’anticorps contre les lymphocytes B. La science des vaccins se concentre uniquement sur l’augmentation des anticorps des lymphocytes B, même si le coronavirus envahit les cellules humaines (où les lymphocytes B ne voyagent pas), nécessitant également une réponse robuste des lymphocytes T dans les cellules. Des études d’efficacité préliminaires montrent que le vaccin n’est efficace que pendant 2 à 3 mois contre les anticorps stimulants seuls. L’augmentation de cette approche unilatérale du système immunitaire nécessitera jusqu’à quatre ou cinq injections de vaccin à ARNm covid-19 chaque année. Cela ne tient pas compte des mutations qui se produisent au cours du processus, ce qui pourrait nécessiter de nouveaux développements dans les vaccins et de nouvelles expérimentations sur l’homme.

Le vaccin ARNm de Moderna provoque chez tous les receveurs humains des symptômes après la deuxième dose de 100 mcg

Les données de sécurité sont encore plus préoccupantes, du point de vue des maladies chroniques et des urgences médicales. L’essai de phase 1 a été réalisé sur 45 participants à l’étude. Quinze participants ont reçu une dose de 25 mcg; quinze autres personnes ont reçu une dose de 100 mcg; et le dernier groupe a reçu une dose de 250 mcg. Chaque groupe a reçu une série de deux vaccinations. Après la première injection, 20% du groupe à faible dose ont présenté des symptômes légers et 13,3% des symptômes modérés. Une réaction de gravité modérée est définie par tout symptôme qui interfère avec l’activité normale, y compris mais sans s’y limiter: arthralgie (douleur articulaire), fatigue, fièvre? 101,3, frissons, myalgie (douleur musculaire), utilisation répétée d’analgésiques pendant plus de 24 heures, ou une zone de? 2 pouces de rougeur ou de gonflement au site d’injection.

Bill Gates filmé en admettant que son vaccin «expérimental» CHANGERA notre ADN POUR TOUJOURS.

Les blessures causées par le vaccin étaient plus fréquentes à mesure que la dose était élevée. Les blessures sont devenues encore plus endémiques après la deuxième injection. Après la deuxième dose, chaque participant du groupe 100 mcg a souffert de réactions. Du groupe, 20 pour cent ont souffert de symptômes légers et 80 pour cent ont souffert de symptômes modérés!

Après la deuxième injection dans le groupe 250 mcg, 21,4% ont souffert de réactions sévères qui ont nécessité des soins médicaux et des hospitalisations.

Tous les participants à l’étude étaient des volontaires sains. Si ces mêmes injections sont administrées à des personnes dont le système immunitaire est affaibli, les réactions pourraient mettre la vie en danger. Parce que Moderna a pu ignorer les essais de sécurité animale, personne ne saura à quel point ces nouveaux vaccins sont mortels. Les tentatives précédentes de développer un vaccin contre le coronavirus contre le SRAS ont causé des lésions pulmonaires potentiellement mortelles chez les animaux.

Les Américains sont contraints de se conformer à un dangereux vaccin à ARNm

En janvier 2020, une société de biotechnologie peu connue nommée Moderna a reçu la séquence d’ARN pour SARS-CoV-2. Moderna, sans produits sous licence à ce jour, a rapidement reçu l’approbation des National Institutes of Health (NIH) pour commencer la fabrication d’un vaccin expérimental de thérapie à l’ARNm – le premier du genre.

Peu de temps après, le ministère de la Santé et des Services sociaux (HHS) a versé 483 millions de dollars en fonds publics à Moderna pour accélérer le processus de développement du vaccin ARNm, rendant le projet trop important pour échouer, d’autant plus que le marché boursier est en jeu. Moderna travaillait aux côtés du Dr Anthony Fauci et de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses depuis deux ans pour développer un vaccin contre le coronavirus MERS, sans aucune résolution. En mars 2020, le Dr Anthony Fauci a fait partie d’un groupe de travail fédéral sur les coronavirus qui conduirait finalement le pays dans un état d’urgence perpétuelle, de mandats médicaux et de restrictions à la liberté.

Au début, ces restrictions étaient promises pour empêcher la capacité de pointe des urgences et des unités de soins intensifs, mais maintenant ces restrictions sont utilisées comme une contrainte pour forcer les gens à accepter la vaccination comme le seul moyen de revenir à la normale. « Nous pourrions recommencer à parler de normalité réelle en 2021 avec le développement et la mise en œuvre d’un vaccin COVID-19 », a déclaré Fauci dans une récente interview à CNN.

L’Amérique a été transformée en un camp d’internement moderne, criblé de peur, étranglé par le contrôle et forcé de mendier pour la liberté et un sentiment de normalité, alors que la coercition pour une vaccination expérimentale obligatoire et dangereuse devient un mode de vie. Méfiez-vous de la dangereuse vaccination à l’ARNm de Moderna!

Les sources comprennent:

ChildrensHealthDefense.org

NaturalNews.com

CNBC.com

MSN.com

Forbes.com

Lance D Johnson    

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Natural News

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Les essais cliniques révèlent que plus de personnes pourraient présenter des symptômes et être ho spitalisées à cause du vaccin à ARNm covid-19 de Moderna qu’à une infection théorique | Boycott
  2. Les essais cliniques révèlent que plus de personnes pourraient présenter des symptômes et être ho spitalisées à cause du vaccin à ARNm covid-19 de Moderna qu’à une infection théorique | Raimanet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :