A la Une

Les meurtriers ne dorment pas – La nouvelle norme: «amélioration morale secrète» pour les «coronavirus défectueux»

Un article académique suggère de mettre des médicaments psychoactifs dans l’approvisionnement en eau pour rendre les gens «coopératifs»

Par Kit Knightly – À l’origine chez OffGuardian – Publié le 15 août 2020 FRN

Il y a quatre jours, la Conversation – une «source indépendante d’informations et de points de vue, provenant de la communauté universitaire et de la recherche» – a publié un article intitulé:

Selon un éthicien, les «pilules de moralité» pourraient être la meilleure solution aux États-Unis d’Amérique pour mettre fin à la pandémie de coronavirus

L’auteur de l’article est Parker Crutchfield, professeur agrégé d’éthique médicale, de sciences humaines et de droit à la Western Michigan University, et son argument peut être divisé en quatre points clés:

  1. Le port de masques et la distanciation sociale sont bons pour la santé publique
  1. Les personnes qui refusent de suivre ces règles sont des «transfuges» qui doivent être «moralement améliorés»
  2. Cette amélioration morale peut être obtenue avec des médicaments pour rendre les gens plus «empathiques» et «coopératifs»
  1. Ce médicament doit être obligatoire et / ou administré secrètement via l’approvisionnement en eau.

Je jure que je n’exagère pas. Pas même un peu. Pour absorber toute l’horreur, je vous suggère de le lire par vous-même (puis de lire également la section des commentaires, cela vous fera vous sentir mieux) mais, si vous n’êtes pas aussi enclin, voici quelques citations de choix:

Comme recevoir un vaccin pour renforcer votre système immunitaire, les gens pourraient prendre une substance pour stimuler leur comportement coopératif et pro-social.

L’amélioration morale est l’utilisation de substances pour vous rendre plus moral. Les substances psychoactives agissent sur votre capacité à raisonner sur la bonne chose à faire, ou sur votre capacité à être empathique, altruiste ou coopératif.

Ces substances interagissent directement avec les fondements psychologiques du comportement moral […] Alors peut-être que les personnes qui choisissent de se passer de masque ou de bafouer les directives de distanciation sociale comprendraient mieux que tout le monde, y compris eux, est mieux quand elles contribuent, et rationalisent que la meilleure chose à faire est de coopérer.

Un autre défi est que les transfuges qui ont besoin d’une amélioration morale sont aussi les moins susceptibles de s’y inscrire […] une solution serait de rendre l’amélioration morale obligatoire ou de l’administrer secrètement, peut-être via l’approvisionnement en eau.

Il ne s’agit pas simplement d’une réponse paniquée à une urgence imprévue, le domaine de recherche bioéthique de Crutchfield se concentre sur «des questions telles que la façon d’inciter ceux qui ne coopèrent pas à s’engager pour faire ce qui est le mieux pour le bien public», et un regard à travers ses articles révèle qu’il s’agit d’un programme qui est antérieur à notre «pandémie» actuelle.

Il y a l’épistémologie de la bio-amélioration morale à partir de 2016, puis la bio-amélioration morale obligatoire devrait être secrète à partir de l’année dernière.

Il ne s’agit pas seulement de masques, si cela était mis en œuvre, ce serait beaucoup plus vaste. Des masques aux vaccins en passant par tout le reste, au-delà même de la «pandémie». L’auteur l’admet lui-même [c’est nous qui soulignons]:

Mais une stratégie comme celle-ci pourrait être un moyen de sortir de cette pandémie, d’une future épidémie ou des souffrances associées au changement climatique.

Des pilules heureuses dans notre eau pour faire de nous de véritables citoyens coopératifs? «Amélioration morale secrète» pour produire des «post-personnes supérieures»?

C’est littéralement «Soma» de Brave New World de Huxley. Cela ne peut être ni satirique ni exagéré. C’est le zénith de l’horreur dystopique. Et il est sérieusement suggéré par des chercheurs scientifiques dans des publications apparemment respectables.

Il ne s’agit peut-être que d’un article dans un magazine relativement petit (et mal financé), mais c’est ainsi que tout commence.

Bien sûr, cela alimente également le courant de la propagande qui cherche à déshumaniser ceux qui expriment leur dissidence.

On nous a déjà dit que les «transfuges» sont plus susceptibles d’être des narcissiques ou des psychopathes, et les ont vus soumis à la brutalité policière en toute impunité.

La Nouvelle-Zélande met en place des «centres de quarantaine» où vous devrez rester «indéfiniment» si vous refusez d’être testé. [Selon des articles, l’Australie aussi.

Et maintenant, il est sérieusement posé que ceux qui refusent de se conformer devraient être soumis à des médicaments secrets pour les rendre plus malléables au «bien public».

Il n’est pas difficile de voir où cela mène. Montrez cet article à tous ceux que vous connaissez. Il faut dire aux gens en quoi leur monde est en train de devenir, alors que nous avons encore le cerveau pour l’arrêter.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

Économiste, Théoricien de la Relativité économique et sociétale, Expert en Analyse stratégique et en Intelligence économique et globale

MIRASTNEWS

Source : Fort Russ

Le vaccin que l’Occident ne veut pas voir, pourquoi ? La Russie produit le premier lot de vaccin Spoutnik V contre le coronavirus

Le vaccin, enregistré mardi, pourrait garantir l’immunité contre la COVID-19 pour une période allant jusqu’à deux ans.

Production du vaccin russe Sputnik V à l’usine pharmaceutique de Binnopharm (qui fait partie du groupe AFK System) dans la région de Moscou. AFK « System » / Sputnik

Le ministère russe de la Santé a annoncé ce samedi que le premier lot du vaccin Sputnik V contre le coronavirus a été produit, enregistré par le pays ce mardi comme le premier au monde.

« Le premier lot du vaccin contre la nouvelle infection à coronavirus, la COVID-19, développé par le Centre national de recherche en épidémiologie et microbiologie de Gamaleya, a été produit », a annoncé le ministère dans un communiqué, cité par Interfax.

Créé artificiellement, sans aucun élément du coronavirus dans sa composition, le vaccin se présente sous forme lyophilisée, sous forme de poudre que l’on mélange à un excipient pour le dissoudre puis l’administrer par voie intraveineuse. Le vaccin a montré son efficacité et son innocuité, selon les résultats des essais cliniques. Tous les volontaires ont développé une immunité contre la COVID-19, alors qu’aucun effet secondaire grave n’a été enregistré après la vaccination. Le vaccin pourrait garantir l’immunité à la COVID-19 pendant une période allant jusqu’à deux ans, selon le ministère russe de la Santé.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

Économiste, Théoricien de la Relativité économique et sociétale, Expert en Analyse stratégique et en Intelligence économique et globale

MIRASTNEWS

Source : RT

1 Trackback / Pingback

  1. Les meurtriers ne dorment pas – La nouvelle norme: «amélioration morale secrète» pour les «c oronavirus défectueux» | Raimanet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :