A la Une

Robert F. Kennedy, Jr. poursuit Facebook et les soi-disant «vérificateurs de faits» pour censure parrainée par le gouvernement, faux dénigrement et fraude électronique

L’équipe juridique de CHD dirigée par Robert F. Kennedy, Jr. poursuit Facebook, Mark Zuckerberg et trois des soi-disant «vérificateurs de faits» de Facebook…

pour la censure parrainée par le gouvernement, la faux dénigrement et la fraude par câble

Par Children’s Health Defense

Une conférence de presse en ligne aura lieu le mercredi de 19.08.20 à 15h00. ET avec l’équipe juridique et un témoin clé dont le contenu en ligne Facebook a faussement dénigré.

Washington, DC – 18 août 2020 – Children’s Health Defense (CHD) a déposé une plainte lundi devant la Cour fédérale de San Francisco accusant Facebook, Mark Zuckerberg et trois équipes de vérification des faits de censurer des postes de santé publique véridiques et d’avoir frauduleusement déformé et diffamé CHD.

CHD est un groupe de surveillance à but non lucratif qui élimine la corruption dans les agences fédérales, notamment les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Federal Communications Commission (FCC), et dénonce les actes répréhensibles dans le secteur pharmaceutique et les industries des télécommunications. CHD a fréquemment critiqué la sécurité du WiFi et du réseau 5G et de certaines politiques de vaccination qui, selon CHD, placent les bénéfices des Big Pharma avant la santé publique. CHD a férocement critiqué la corruption des agences de l’OMS, des CDC et de la FCC.

Selon la Plainte de CHD, Facebook a des conflits insidieux avec l’industrie pharmaceutique et ses agences de santé captives et a des enjeux économiques dans les télécommunications et la 5G. Facebook censure actuellement la page de CHD, ciblant sa purge contre des informations factuelles sur les vaccins, la 5G et les agences de santé publique.

Facebook reconnaît qu’il coordonne sa campagne de censure avec l’OMS et le CDC.

Alors que des décisions de justice antérieures ont confirmé le droit de Facebook de censurer ses pages, CHD soutient que les collaborations gouvernementales omniprésentes de Facebook font de sa censure de CHD une violation du premier amendement.

Le rôle du gouvernement dans la censure de Facebook va plus loin que sa coordination étroite avec le CDC et l’OMS.

La censure de Facebook a commencé à la suggestion du puissant représentant du Congrès démocrate et du président du Comité du renseignement, Adam Schiff, qui, en mars 2019, a demandé à Facebook de supprimer et de purger le contenu Internet critiquant les politiques de vaccination du gouvernement.

Facebook et Schiff utilisent le terme «désinformation» comme euphémisme pour toute déclaration, qu’elle soit véridique ou non, qui contredit les déclarations officielles du gouvernement.

L’OMS a publié un communiqué de presse félicitant Facebook d’avoir coordonné sa campagne de censure en cours avec les responsables de la santé publique.

Le même jour, Facebook a publié une «étiquette d’avertissement» sur la page de CHD, ce qui implique que le contenu de CHD est inexact, et demande aux abonnés CHD de se tourner vers le CDC pour obtenir des «informations fiables et à jour».

Il s’agit d’un cas important du premier amendement qui teste les limites de l’autorité gouvernementale pour censurer ouvertement les critiques indésirables du gouvernement.

Les avocats Robert F. Kennedy, Jr., Roger Teich et Mary Holland représentent la défense de la santé des enfants dans le litige.

Le procès conteste également l’utilisation par Facebook de soi-disant «vérificateurs de faits indépendants» – qui, en vérité, ne sont ni indépendants ni factuels – pour créer un contenu oppositionnel sur la page de CHD, littéralement superposé au contenu original de CHD, sur des questions ouvertes de science controverse.

Pour faire taire davantage la dissidence de CHD contre les politiques gouvernementales importantes et sa critique des produits pharmaceutiques, Facebook a désactivé le bouton de don de CHD et utilise une variété de technologies trompeuses (c’est-à-dire l’interdiction de l’ombre) pour minimiser la portée et la visibilité du contenu de CHD.

En bref, Facebook et le gouvernement se sont entendus pour faire taire CHD et ses partisans. De telles tactiques sont fondamentalement en contradiction avec le premier amendement, qui garantit au public des Etats-Unis d’Amérique les avantages pour la démocratie à partir de la libre circulation de l’information sur le marché des idées.

Il interdit au gouvernement de censurer les discours privés, en particulier les discours critiquant les politiques ou les fonctionnaires du gouvernement. Comme l’a dit le juge Holmes, «le meilleur test de vérité est le pouvoir de la pensée de se faire accepter dans la concurrence du marché».

La pandémie actuelle de COVID rend la nécessité d’un débat public ouvert et féroce sur les questions de santé plus critique que jamais.

Mark Zuckerberg affirme publiquement que les plateformes de médias sociaux ne devraient pas être «les arbitres de la vérité». Cette affaire expose Zuckerberg pour avoir travaillé avec le gouvernement pour supprimer et purger les critiques indésirables des responsables et des politiques du gouvernement.

Le tribunal décidera si le nouveau modèle commercial de Facebook, dirigé par le gouvernement, consistant en des «étiquettes d’avertissement» fausses et trompeuses, des «vérifications factuelles» trompeuses et la désactivation du bouton de don d’un organisme à but non lucratif, est conforme aux premier et cinquième amendements, la loi Lanham, et RICO. Ces statuts protègent CHD contre la fraude électronique en ligne, le faux dénigrement et les déclarations sciemment fausses.

CHD demande à la Cour de déclarer les actions de Facebook inconstitutionnelles et frauduleuses, et d’accorder une injonction et des dommages-intérêts.

Au cours de la conférence de presse, les avocats répondront aux questions des médias et des citoyens concernés. Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir un lien vers la conférence de presse.

S’inscrire maintenant

Lisez l’article complet sur ChildrensHealthDefense.org.

© 2020 Défense de la santé des enfants, Inc.

Cet ouvrage est reproduit et distribué avec l’autorisation de Children’s Health Defense, Inc.

Vous voulez en savoir plus sur la défense de la santé des enfants? Inscrivez-vous gratuitement aux nouvelles et mises à jour de Robert F. Kennedy, Jr. et de la défense de la santé des enfants. Votre don contribuera à les soutenir dans leurs efforts.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Health Impact News

Faites en sorte que cela devienne viral !!!! Les verrouillages à l’échelle nationale ne sont pas la solution — Médecins du coronavirus

1 Comment on Robert F. Kennedy, Jr. poursuit Facebook et les soi-disant «vérificateurs de faits» pour censure parrainée par le gouvernement, faux dénigrement et fraude électronique

  1. Nicole Parent menomusic@hotmail.com // 2 septembre 2020 à 13:09 // Réponse

    Merci pour l’info. Tous les peuples ont une conscience critique mais voit la RÉALITÉ.

    J'aime

1 Trackback / Pingback

  1. Santé : comment reconnaître les fraudes scientifiques ? - Etre pleinement Vivant - Biodynamique corps-esprit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :