A la Une

Moderna prend des millions d’argent de la DARPA, mais omet de mentionner le financement des contribuables dans ses demandes de brevet de vaccin

Une nouvelle société de biotechnologie nommée Moderna est à la pointe de la campagne de vaccination contre la Covid-19, se préparant à libérer une nouvelle technologie d’ARNm chez les êtres humains dès que la Food and Drug Administration (FDA) accordera l’autorisation d’urgence à la société. La nouvelle technologie de vaccin à ARNm a été financée secrètement par la «Defense Advanced Research Projects Agency» ou DARPA, qui est une branche de recherche militaire du ministère de la Défense. La DARPA a déjà accordé 25 millions de dollars à Moderna, mais cela n’a pas encore été divulgué dans les 126 brevets et 154 demandes de brevet émis par Moderna. 

Image: Moderna takes millions in DARPA money, yet fails to mention taxpayer funding in its vaccine patent applications

Pour cette raison, les contribuables aident involontairement à payer la facture de la nouvelle technologie de modification cellulaire qui insère des instructions génétiques dans les humains afin que leurs cellules commencent à produire les propriétés du coronavirus pour l’expérimentation auto-immune. Ces fonds non divulgués s’ajoutent aux fonds publics d’environ 1 milliard de dollars qui ont été retirés au public via «Operation Warp Speed» pour investir dans la science controversée des vaccins.

Le vaccin expérimental de Moderna a obtenu un financement secret de la DARPA, révélant des motivations malhonnêtes

Le groupe de défense des brevets KEI affirme que Moderna n’a pas divulgué le financement de la DARPA, ce qui montre les motivations malhonnêtes de Moderna depuis le début. Ces motifs malhonnêtes sont encore plus répandus dans la façon dont l’entreprise utilise ses communiqués de presse pour embellir les études cliniques sur son projet de vaccin expérimental, pour enrichir ses investisseurs et maintenir les fonds en circulation.

KEI appelle la DARPA et le ministère de la Défense à corriger leurs demandes de brevet. La loi fédérale des Etats-Unis d’Amérique exige que le financement gouvernemental soit divulgué dans ces circonstances. Le porte-parole de la DARPA, Jared Adams, a répondu: «Il semble que toutes les récompenses DARPA passées et présentes à Moderna incluent l’obligation de rendre compte du rôle du financement gouvernemental pour les inventions connexes. En outre, la DARPA recherche activement les attributions d’agences à Moderna pour identifier quels brevets et brevets en instance, le cas échéant, peuvent être associés au soutien de la DARPA.»

Le Public Readiness and Emergency Preparedness Act, promulgué par le président des États-Unis d’Amérique George W. Bush en décembre 2005, indemnise les fabricants de vaccins de toute responsabilité, tant qu’une urgence de santé publique est soutenue par des représentants du gouvernement. Le ministère de la Défense étant impliqué dans le projet, il est important de noter que le DoD a le pouvoir d’établir une politique, d’attribuer les responsabilités et de fournir des procédures pour établir un programme uniforme de vaccination du DoD.

Le vaccin expérimental de Moderna est maintenant trop gros pour échouer, car les investisseurs doivent encaisser

En raison du montant astronomique des fonds publics investis dans Moderna, ce projet de vaccin est trop important pour échouer. Les investisseurs doivent obtenir un retour sur investissement, quel que soit le type de résultats cliniques précipités qui seront obtenus en 2020. Le marché boursier dictera si ce vaccin est sûr et efficace, et avec des exemptions de responsabilité, Moderna est protégé de tous les dommages qu’ils causent à la vie humaine, même lorsque leur technologie expérimentale nuit aux gens à court et à long terme (ce qui inclut les effets transgénérationnels). Par exemple, les critères d’inclusion de la dernière étude clinique sur le vaccin Moderna stipulent que «les participants masculins se livrant à une activité susceptible d’entraîner une grossesse de partenaires sexuels doivent accepter de pratiquer une contraception adéquate et de s’abstenir de faire un don de sperme dès la première dose et jusqu’à 3 mois après la deuxième dose.»

Le vaccin expérimental de thérapie génique modifiant les cellules de Moderna devrait coûter 37 dollars par dose. En comparaison, le développement de vaccins traditionnels d’AstraZeneca et de l’Université d’Oxford devrait coûter environ 3 $ par dose. Ces injections expérimentales utilisent des formulations chimiques et biologiques cultivées en laboratoire, spécifiques à l’antigène, qui dépendent de l’augmentation adjuvante des cellules immunitaires de l’individu.

Il n’est ni honnête ni juste que les contribuables soient obligés de financer ce projet en se faisant dire qu’ils doivent se faire vacciner et qu’ils ne peuvent être indemnisés si et quand le vaccin cause des blessures. En raison des résultats médiocres des premiers essais cliniques (qui montrent que 100% des receveurs présentent des symptômes après deux injections), les contribuables des Etats-Unis d’Amérique méritent un remboursement complet dès maintenant, et méritent un communiqué de presse honnête de Moderna indiquant les risques associés à ce projet précipité, peu importe comment la vérité affecte le marché boursier.

Les sources comprennent:

ZeroHedge.com

ESD.WHS.mil

ClinicalTrials.gov

NaturalNews.com

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Natural News

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :