A la Une

L’OMS fait appel à un croisé «anti-conspiration» pour influencer l’opinion publique sur le vaccin COVID

Par Jeremy Loffredo

Un partisan ouvert des tactiques gouvernementales visant à influencer l’opinion publique sur les politiques et à saper la crédibilité des «théoriciens du complot» dirigera les efforts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour encourager l’acceptation publique d’un vaccin COVID-19, a appris la Children’s Health Defense.

La semaine dernière, le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Ghebreyesus, a tweeté qu’il était heureux de s’entretenir avec le Groupe consultatif technique (TAG) de l’organisation sur les connaissances comportementales et les sciences pour la santé pour «discuter de l’acceptation et de l’utilisation des vaccins dans le contexte du COVID-19.»

Dans son prochain tweet, Ghebreyesus a annoncé que Cass Sunstein, fondateur et directeur du programme sur l’économie comportementale et la politique publique de la Harvard Law School, présiderait le groupe consultatif, qui a été créé en juillet.

Sunstein était l’ancien chef du Bureau de l’information et des affaires réglementaires de l’ancien président Barack Obama, où il était chargé de superviser les politiques relatives à la qualité de l’information.

En 2008, Sunstein a écrit un article proposant que les gouvernements emploient des équipes d’agents secrets pour «infiltrer cognitivement» des groupes dissidents en ligne et des sites Web qui prônent de «fausses théories du complot» sur le gouvernement. Dans l’article, Sunstein et ses co-auteurs ont écrit:

«Notre principale revendication ici implique la valeur potentielle de l’infiltration cognitive de groupes extrémistes, conçue pour introduire une diversité informationnelle dans ces groupes et pour exposer des théories du complot indéfendables en tant que telles.

Les opérations dirigées par le gouvernement décrites dans le document de Sunstein contribueraient à accroître la confiance dans la politique gouvernementale et les décideurs politiques et à miner la crédibilité des «conspirateurs» qui remettent en question leurs motivations. Ils maintiendraient également un «système de lutte contre la désinformation» vigoureux pour contrer les groupes de «conspiration» opposés aux politiques gouvernementales qui visent à protéger le bien commun.

Une partie de cela serait accomplie en envoyant des agents d’infiltration, ou des tiers payés par le gouvernement, dans «des réseaux sociaux en ligne ou même de vrais groupes spatiaux».

Sunstein a également préconisé en 2008 que le gouvernement paie des «experts indépendants» pour défendre publiquement les intérêts du gouvernement, que ce soit à la télévision ou sur les réseaux sociaux. Il dit que cela est efficace parce que les gens ne font pas autant confiance au gouvernement qu’aux gens qu’ils croient être «indépendants».

L’OMS a déjà engagé la société de relations publiques Hill + Knowlton. Le géant des relations publiques, mieux connu pour son rôle dans la production de faux témoignages à l’appui de la guerre du Golfe, a été embauché par l’OMS pour «assurer la crédibilité scientifique et en santé publique de l’OMS afin de garantir le suivi des conseils et des directives de l’OMS.

L’OMS a payé 135 000 dollars à Hill + Knowlton pour identifier les micro-influenceurs, les macro-influenceurs et les «héros cachés» qui pourraient secrètement promouvoir les conseils et les messages de l’OMS sur les réseaux sociaux, ainsi que protéger et promouvoir l’image de l’organisation en tant qu’autorité COVID-19.

Il n’y a aucune preuve que l’OMS ait encore mis en œuvre des politiques d ‘«infiltration cognitive» similaires à ce que Sunstein préconisait en 2008. Si l’organisation adoptait une telle stratégie et l’utilisait pour convaincre les populations hésitantes de prendre un vaccin COVID, cela soulèverait des questions de légalité.

Comme indiqué dans un rapport du Congressional Research Service, la «publicité ou propagande» illégale est définie par le US Government Accountability Office (GAO) comme signifiant soit (1) l’auto-agrandissement par des agents publics; (2) activité purement partisane; ou (3) «propagande secrète». Par propagande secrète, GAO signifie des informations qui proviennent du gouvernement mais qui ne sont pas attribuées et qui donnent l’impression qu’elles proviennent d’un tiers.

Parce que l’OMS est une organisation multinationale et non une agence du gouvernement des Etats-Unis d’Amérique, les politiques secrètes d’«infiltration cognitive» pourraient tomber dans une zone grise, voire être considérées comme légales.

Le Dr Margaret Chan, ancienne directrice générale de l’OMS, a déclaré un jour que les politiques de l’organisation étaient «guidées par ce qu’elle appelait les intérêts des donateurs».

Selon un article de 2012 paru dans Foreign Affairs, «peu d’initiatives politiques ou de normes normatives fixées par l’OMS sont annoncées avant d’avoir été examinées de manière informelle et non officielle par le personnel de la Fondation Gates». Ou, comme d’autres sources l’ont dit à Politico en 2017, «les priorités de Gates sont devenues celles de l’OMS».

Le directeur général actuel de l’OMS, Ghebreyesus, faisait auparavant partie du conseil d’administration de deux organisations que Gates a fondées, a fourni des fonds de démarrage et continue de financer à ce jour: GAVI, l’Alliance pour les vaccins, un partenariat public-privé pour la santé mondiale axé sur un accès accru aux vaccins dans les pays pauvres, et le Fonds mondial, qui affirme qu’il vise à accélérer le «développement, la production et l’accès mondial équitable à des diagnostics, des thérapies et des vaccins COVID-19 sûrs, de qualité, efficaces et abordables».

Si, comme l’a dit Politico, «les priorités de Gates sont devenues celles de l’OMS» et si les politiques de l’OMS sont motivées par les «intérêts des donateurs», cela soulève des questions quant aux groupes, personnes et sites Web en ligne qui seraient ciblés par ces programmes secrets.

L’idée d’agents gouvernementaux effectuant des opérations psychologiques sur les réseaux sociaux n’est pas exagérée. Plus tôt cette année, le chef de la rédaction du bureau de Twitter au Moyen-Orient et en Afrique a été présenté comme un officier actif de l’unité de guerre psychologique de l’armée britannique, connue sous le nom de 77e brigade, spécialisée dans les opérations de changement de comportement en ligne.

Jeremy Loffredo est journaliste pour Children’s Health Defence.

WHO Taps ‘Anti-Conspiracy’ Crusader to Sway Public Opinion on COVID Vaccine

Harvard behavioral economics prof to lead WHO’s newly created technical advisory group that aims to foster public acceptance of COVID vaccine.

Children’s Health Defense

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Tape News Wire

Début du mouvement de dépeuplement; La COVID de Black Swan et les taux d’intérêt négatifs; Avertissement de pauvreté de l’OMS

BATAILLE POUR LE MONDE | 19 octobre 2020: Le rapport Keizer a averti il ​​y a quelques mois qu’avant l’apparition du coronavirus, les taux d’intérêt négatifs envoyaient un message codé sur quelque chose de mondial et de dépeuplement. Nous ne savions pas exactement ce que ce serait. 

Stacy Herbert:… L’année dernière, vers juin ou juillet 2019, vous (Max) avez demandé à Roy Sebag de goldmoney.com, comment diable des taux d’intérêt négatifs pourraient exister, car cela ne s’était jamais produit dans l’histoire. Et il a dit: La seule chose que cela pourrait suggérer est un énorme déclin de la population, que ce soit par choix que les gens décident simplement de ne pas avoir d’enfants ou d’une pandémie. Des taux d’intérêt négatifs auraient alors du sens.

Une grande partie de notre système (économique, infrastructure, etc.) est en désordre et nous refusons simplement de… – eh bien, nous avons tellement de coûts irrécupérables que nous ne pouvons pas vraiment changer le cours. Le globe est orchestré avec une infrastructure de finance et de banque, de géo-économie, de mondialisation et de commerce – tout est conçu pour juste à temps. Il y a donc une sorte d’inertie qui se produit quand quelque chose comme un cygne noir arrive, comme une pandémie – [le coronavirus [(2019 (COVI-19) de la maladie – MIRASTNEWS) COVID-19 (Coronavirus Desease 2019 MIRASTNEWS)]. Et nous sommes tous assis là à attendre que quelque chose se passe – que cela disparaisse, car le système ne peut pas y faire face.

L’OMS (Organisation mondiale de la santé) et les Nations Unies disent ce qui était évident pour beaucoup de gens, mais ils n’ont pas été autorisés à le dire parce qu’ils seraient déplatformés par les entités des médias sociaux pour dire ce qui était évident.

Le Dr David Nabarro de l’OMS, Envoyé spécial sur COVID-19, a été interviewé par Andrew Neil sur Spectator TV, où il a déclaré ce qui suit: «Nous faisons vraiment appel à tous les dirigeants du monde: arrêtez d’utiliser le verrouillage comme méthode principale.»

Stacy Herbert: La raison pour laquelle il dit cela est parce qu’ils s’attendent au doublement du taux de pauvreté au cours des 12 prochains mois et au doublement de la malnutrition infantile, de sorte que nos verrouillages délabrés et notre échec à arrêter cette pandémie ont des coûts.

Max Keizer: C’est vrai. Il y a dépeuplement, comme le prévoyaient les taux d’intérêt négatifs à l’été 2019 (c’est-à-dire le message codé, – c’est-à-dire un glissement vers le négatif, allant dans la population)…

(Dans Silent Revolution Of Truth, Compilation Edition, Volume 2, le livre PDF gratuit: Téléchargez et lisez, l’économie mondiale est en état de désaffectation, pages 673 et 826. La procréation sera interrompue pendant un certain temps, page 649. Remarque : Utilisez l’affichage du numéro de page situé en haut de la page pour trouver la bonne page. Livre gratuit, format PDF – Liens: Résumé du livre | et Télécharger le volume 2)

Le dépeuplement commence.

Article associé:

Course de vaccins, alors que Big Pharma et les gouvernements se disputent les contrats vaccin COVID; les anticorps; la fausse seconde vague. La COVID-19 peut-il être guéri?

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Battle for World

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :