A la Une

Photos: Les rebelles du Sahara occidental obtiennent le passage de la frontière, exigent la mission de l’ONU pour les droits de l’homme

Saharawi men hold up a Polisario Front flag in the Al-Mahbes area near Moroccan soldiers guarding the wall separating the Polisario controlled Western Sahara from Morocco on February 3, 2017
© AFP 2020 / Ryad Kramdi

Les manifestants sahraouis ont fermé un point de passage frontalier avec la Mauritanie afin d’attirer l’attention sur leur sort en vue du renouvellement de la mission des Nations Unies au Sahara occidental. Les militants demandent que l’ONU commence à surveiller les droits de l’homme dans le pays, qui est occupé par le Maroc depuis 45 ans.

Pendant plus d’une semaine, les manifestants ont fermé le poste frontière d’El Guerguerat entre le Sahara occidental et la Mauritanie dans le but de faire pression sur les Nations Unies pour qu’elles intensifient leurs activités dans ce pays désertique. Une prolongation de six mois de la Mission des Nations Unies pour le Sahara Occidental (MINURSO) doit être votée mercredi, et des militants et des représentants du peuple sahraoui ont demandé que sa compétence soit étendue pour inclure la surveillance des droits de l’homme.

La MINURSO a été créée en 1991 au milieu d’un cessez-le-feu entre les forces marocaines et le Front populaire de libération de Saguia el-Hamra et Río de Oro (Front Polisario), qui avait mené une guerre de libération depuis que le Maroc a envahi et annexé le Sahara occidental en 1975 le les talons du départ du gouvernement colonial espagnol. L’accord de paix a vu la construction d’une énorme berme de sable de 1700 miles de long séparant le territoire en parties contrôlées par les forces marocaines et par le Front Polisario, la MINURSO étant chargée de faciliter un référendum sur l’indépendance qui ne s’est jamais concrétisé.

L’annexion a fait expulser le Maroc de l’Union africaine pendant de nombreuses années, mais plus récemment, certaines nations africaines sont arrivées à soutenir la position de Rabat, bien que les efforts pour s’attirer les faveurs des puissances mondiales telles que la Russie ont donné des résultats mitigés. Dans le même temps, le Maroc a conservé le contrôle de Bou Craa, l’une des plus grandes mines de phosphate du monde, au nord du Sahara occidental.

Saharawi Voice, un collectif de journalistes citoyens sahraouis, a écrit sur Twitter lundi que «un mélange de frustration, de colère et de timing a conduit à la situation actuelle».

«Le peuple sahraoui s’est épuisé après des décennies de fausses promesses faites par les chefs successifs de l’ONU, les envoyés personnels, les résolutions du Conseil de sécurité, les votes de l’Assemblée générale et l’échec continu de l’ONU à rassembler suffisamment de pression sur Rabat pour agir», ont-ils écrit. «La MINURSO est l’une des rares missions des Nations Unies à ne pas avoir de mandat de surveillance des droits de l’homme. Cela signifie que l’oppression brutale du peuple sahraoui par le Maroc dans les territoires n’est même pas documentée par la Mission des Nations Unies pour le Sahara occidental.

«Le peu d’espoir que la MINURSO organisera à terme un référendum pour les Sahraouis pour décider de notre tri, réside dans l’Envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara occidental (PESG)», ont écrit les journalistes. «Ils rassemblent les parties et facilitent les négociations. Ils sont essentiels au processus.»

Selon le site marocain en ligne Le360, Rabat a demandé à plusieurs reprises à la MINURSO de mettre fin aux obstructions passées à El Guerguerat, qui est un point de conflit depuis des années. Brahim Ghali, président de la République sahraouie et secrétaire général du Front Polisario, a souligné dans une lettre du 22 octobre adressée au secrétaire général de l’ONU, Antonio Gutteres, qu’il est «absolument inacceptable de voir la MINURSO agir comme une» police de la circulation ‘dans la pointe sud-ouest du territoire, alors que la mission elle-même a échoué à plusieurs reprises à fournir une protection aux civils sahraouis.

Wikimedia Commons /
Localisation des différents murs de sable construits par le Maroc au Sahara Occidental

Amnesty International, organisation non gouvernementale de défense des droits humains basée à Londres, a également pesé sur les revendications sahraouies, appelant le 22 octobre les Nations Unies à mettre en place un «mécanisme totalement indépendant et impartial au sein de la mission de maintien de la paix des Nations Unies, avec le mandat et les ressources nécessaires pour surveiller efficacement les violations des droits au Sahara Occidental et dans les camps de Tindouf», les camps de réfugiés sahraouis de l’autre côté de la frontière en Algérie qui abritent près de 100 000 réfugiés.

«Au cours des 40 dernières années du conflit territorial, de graves violations et abus des droits humains ont été commis à plusieurs reprises tant par les autorités marocaines que par le Front Polisario. Nous appelons le Conseil de sécurité de l’ONU à renforcer la présence de maintien de la paix dans la région en ajoutant une composante droits humains à son mandat», a déclaré Amna Guellali, directrice régionale adjointe d’Amnesty International pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, dans un communiqué.

«Après le dernier envoyé personnel, l’ancien président allemand Horst Köhler, a démissionné pour des raisons de santé il y a plus d’un an, le secrétaire général n’a pas encore nommé de nouveau PESG. Le message que cela envoie est que le sort et l’avenir des Sahraouis ne sont ni importants ni prioritaires pour l’ONU», a noté Saharawi Voice.

«Dans les prochains jours, la MINURSO est sur le point d’être renouvelée au Conseil de sécurité, et il n’y a même pas d’envoyé personnel nommé. Les violations des droits humains au Maroc se poursuivent quotidiennement [sur une base]», ont-ils ajouté. «Et le pillage des ressources naturelles sahraouies par Rabat est bien vivant. Ceci et bien d’autres facteurs ont conduit le peuple sahraoui à en avoir assez de l’échec continu de l’ONU et à agir là où nous le pouvons. L’arrêt de l’une des routes illégales utilisées par le Maroc pour piller notre patrie en fait partie. Donc nous en sommes là.»

Morgan Artyukhina

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Prière à faire en ces temps difficiles de création en laboratoires et propagation de virus mortels + Psaume 91 de la Bible

Toi le vrai Dieu, Dieu des origines, le plus grand innovateur, le tout puissant et le plus puissant, fais que le monde que tu as fécondé fonctionne en suivant les plans initiaux que tu as établis comme tu l’as décidé dès le départ.

Fais en sorte que toutes les entités diaboliques à l’esprit malin qui complotent et tentent de prendre ta place sur terre ou n’importe quel lieu de l’espace céleste, en changeant la trajectoire de tes plans initiaux, soient toutes foudroyées et broyées par ta force et ta puissance agissantes.

Oh toi créateur éternel omniscient, que l’ensemble des plans diaboliques de tes ennemis soient anéantis et que leurs auteurs subissent la foudre de ta Loi et soient punis à la mesure de l’affront.

Que les effets de leurs plans sataniques soient annihilés et rendus inoffensifs et se retournent contre leurs auteurs pour des siècles et des centaines de milliers de millénaires.

Et que cela soit fait ainsi,

Ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il,

Amen !

Jean de Dieu MOSSINGUE

1 Trackback / Pingback

  1. Photos: Les rebelles du Sahara occidental obtiennent le passage de la frontière, exigent la mission de l’ ONU pour les droits de l’homme | Boycott

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :