A la Une

Rapport du Dr Yan 3: CNN a utilisé des mensonges et de la désinformation pour brouiller l’eau sur l’origine du SRAS-CoV-2 (avec traduction en chinois)

Dr. Yan Report 3: CNN Used Lies and Misinformation to Muddle the Water on the Origin of SARS-CoV-2 (with Chinese Translation)

CNN a récemment attaqué les rapports du Dr Li-Meng Yan et de ses coauteurs, ce qui a gravement nui à la réputation du Dr Yan. Plus important encore, CNN, à travers ces attaques, a fortement influencé l’opinion publique et empêché le peuple américain de savoir quoi que ce soit de différent de la théorie de l’origine de la nature à laquelle eux-mêmes et d’autres médias de masse se sont fermement attachés. Le Dr Yan et les co-auteurs de ce troisième rapport estiment que les attaques de CNN contre leurs rapports précédents sont sans fondement et sont toutes des mensonges. Dans ce nouveau rapport, ils énumèrent les mensonges et les erreurs de la propagande du CCN un par un et ont répondu en conséquence, montrant rigoureusement et vivement aux Américains comment CNN leur a menti.

Cliquez pour télécharger le rapport

Cliquez pour télécharger la traduction chinoise du rapport

La première page du rapport, URL: https://zenodo.org/record/4283480

Liens vers les rapports précédents du Dr Yan :

Premier rapport du Dr Yan (lien zenodo) : https://zenodo.org/record/4028830#.X7qYXi9h2QK

Premier rapport du Dr Yan (pdf) : https://zenodo.org/record/4028830/files/The_Yan_Report.pdf?Download=1  

Premier rapport du Dr Yan (Traduction chinoise) : https://gnews-media-offload.s3.amazonaws.com/wp-content/uploads/2020/09/18030621/Yan_Report-V5.2_Simpified.pdf

Deuxième rapport du Dr Yan (lien zenodo) : https://zenodo.org/record/4073131#.X7qYvS9h2QJ

Deuxième rapport du Dr Yan (pdf) : https://zenodo.org/record/4073131/files/The%202nd%20Yan%20Reportpdf?Download=1  

Deuxième rapport du Dr Yan (Traduction chinoise) : https://gnews-media-offload.s3.amazonaws.com/wpcontent/uploads/2020/10/09071629/The_2nd_Yan_Report-V1.0-Simpilfied.pdf   

Traducteur : 重生 、 gavinguo (文钦)

Relecture initiale : XO 小 粉紅

Relecture finale : Isaiah4031

Image : VOG 设计 组

Coordinateur : 重生

Équipe éditoriale : GM31 、 Isaiah4031

Isaiah4031

Traduction : MIRASTNEWS

Source : GNEWS

Pfizer et BioNTech soumettent un vaccin COVID-19 pour une utilisation d’urgence aux États-Unis

Par Global Biodefense Staff

Crédits: Daniel Schludi / Unsplash

Pfizer Inc. et BioNTech SE ont annoncé qu’ils soumettraient aujourd’hui (20 novembre 2020) une demande à la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour une autorisation d’utilisation d’urgence (EUA) de leur candidat vaccin à ARNm, BNT162b2 contre le SRAS-CoV-2, qui permettra potentiellement l’utilisation du vaccin dans les populations à haut risque aux États-Unis d’ici la mi-décembre 2020.

La soumission est basée sur un taux d’efficacité du vaccin de 95% (p <0,0001) annoncé le 18 novembre démontré dans l’étude clinique de phase 3 des entreprises chez des participants sans infection antérieure par le SRAS-CoV-2 (premier objectif principal) et également chez des participants atteints de et sans infection préalable par le SRAS-CoV-2 (deuxième objectif principal), dans chaque cas mesuré à partir de 7 jours après la deuxième dose. La première analyse objective principale était basée sur 170 cas confirmés de COVID-19. Cette soumission est également étayée par des données de sécurité sollicitées provenant d’un sous-ensemble randomisé d’environ 8 000 participants âgés de 18 ans ou plus et par des données d’innocuité non sollicitées provenant d’environ 38 000 participants à l’essai qui ont été suivis pendant une période médiane de deux mois après la deuxième dose du vaccin candidat. La soumission comprend également des données de sécurité sollicitées sur environ 100 enfants de 12 à 15 ans. Environ 42% des participants mondiaux et 30% des participants américains à l’étude de phase 3 ont des origines raciales et ethniques diverses, et 41% des participants mondiaux et 45% des participants américains sont âgés de 56 à 85 ans.

À ce jour, le comité de surveillance des données (DMC) de l’étude n’a signalé aucun problème de sécurité sérieux lié au vaccin.

En plus de la soumission d’aujourd’hui à la FDA, les entreprises ont déjà lancé des soumissions continues auprès d’agences de réglementation du monde entier, notamment en Australie, au Canada, en Europe, au Japon et au Royaume-Uni, et prévoient de soumettre immédiatement des demandes à d’autres agences de réglementation du monde entier.

Les deux sociétés ont exprimé leur gratitude aux volontaires de l’étude et au personnel du site d’enquête participant au programme d’essais cliniques, «car leur implication était cruciale pour l’important jalon d’aujourd’hui dans les efforts des entreprises pour lutter contre la pandémie mondiale du COVID-19.»

Capacités de fabrication et de livraison

Le réseau de fabrication combiné de Pfizer et BioNTech a le potentiel de fournir jusqu’à 50 millions de doses de vaccin dans le monde en 2020 et jusqu’à 1,3 milliard de doses d’ici la fin de 2021 (sous réserve du succès clinique, de la capacité de fabrication et de l’approbation ou de l’autorisation réglementaire).

Alors que Pfizer et BioNTech attendent une autorisation ou une approbation potentielle des agences de réglementation, les entreprises continuent de travailler en collaboration avec les gouvernements et les ministères de la Santé du monde entier qui distribueront le vaccin, sous réserve d’autorisation ou d’approbation.

Pfizer a développé des chargeurs spécialement conçus et à température contrôlée pour le candidat vaccin BNT162b2, qui peuvent maintenir les conditions de stockage recommandées (-70° C ± 10° C) jusqu’à 15 jours. Chaque expéditeur contient un capteur thermique compatible GPS pour suivre l’emplacement et la température de chaque expédition de vaccins. Une fois décongelé, le flacon de vaccin peut être conservé jusqu’à 5 jours dans des conditions réfrigérées (2 à 8 ° C).

Depuis le début du programme de recherche plus tôt cette année, Pfizer et BioNTech ont fourni et distribué avec succès leur vaccin expérimental dans plus de 150 sites d’essais cliniques aux États-Unis, ainsi qu’en Europe, en Amérique latine et en Afrique du Sud. Sur la base de leur expérience collective, les entreprises croient en leur capacité à distribuer le vaccin dans le monde entier après approbation ou autorisation.

À propos de l’étude

L’essai clinique de phase 3 du BNT162b2, basé sur la technologie ARNm exclusive de BioNTech, a débuté le 27 juillet et a recruté 43 661 participants à ce jour, dont 41 135 ont reçu une deuxième dose du vaccin candidat au 13 novembre 2020. Une panne de la diversité des participants aux essais cliniques se trouvent ici à partir d’environ 150 sites d’essais cliniques aux États-Unis, en Allemagne, en Turquie, en Afrique du Sud, au Brésil et en Argentine. Les participants continueront d’être surveillés pour une protection et une sécurité à long terme pendant deux ans supplémentaires après leur deuxième dose.

Pfizer et BioNTech prévoient de soumettre les données d’efficacité et de sécurité de l’étude à un examen par les pairs dans une revue scientifique une fois l’analyse des données terminée, selon un communiqué de presse de la société.

LECTURE CONNEXE

Rendre les données publiques

La première chance pour le public de voir à quel point les preuves sont vraiment solides viendra début décembre lors d’une réunion publique des conseillers scientifiques de la FDA.

Jusqu’à présent, ce que nous savons est basé uniquement sur les déclarations de Pfizer et BioNTech. Sur 170 infections détectées à ce jour, huit seulement étaient parmi les personnes qui avaient reçu le vaccin réel et les autres avaient reçu le vaccin placebo. Sur le plan de la sécurité, les entreprises citent les résultats de 38 000 participants à l’étude qui ont été suivis pendant deux mois après leur deuxième dose.

Le taux de protection de 95% est basé sur les personnes qui ont développé des symptômes et qui ont ensuite été testées pour le virus. Les vaccinés peuvent-ils être infectés mais ne présenter aucun symptôme, capables de propager le virus? Combien de temps dure la protection? C’est la raison pour laquelle l’étude menée auprès de 44 000 personnes doit continuer à fonctionner – ce qui est difficile compte tenu du point de vue éthique, les participants ayant reçu des injections factices à un moment donné doivent se voir offrir un vrai vaccin, ce qui complique la recherche de réponses.

Les premières données d’un grand essai indiquent que le vaccin COVID-19 est fortement efficace

Bien que les premiers signes d’efficacité constituent un point positif dans la lutte contre la pandémie et un triomphe pour Pfizer et BioNTech, les informations clés sur le vaccin ne sont pas encore disponibles. On ne sait pas encore si le vaccin prévient les cas graves, le type qui peut entraîner une hospitalisation et la mort.

Il n’y a pas non plus encore d’informations sur la question de savoir si cela empêche les personnes de porter le virus qui cause Covid-19, SARS-CoV-2, sans symptômes.

Notre avis :

Nous conseillons vivement aux Africains et autres humains d’autres contrées de refuser pour l’instant ce vaccin dont le procédé scientifique à technologie ARNm reste flou, car la contradiction intellectuelle a été tue et interdite dans tous les médias mainstream (grand public) et sur les réseaux sociaux comme Facebook, Tweeter et même su YouTube. Les tests COVID sont eux-mêmes sujets à caution du fait de l’existence de cas faux positifs qui sont considérés faussement et abusivement comme positifs. Selon certains experts ces vaccins sont même dangereux pour la survie de l’espèce humaine à court, moyen, ou long termes, rendant stériles, malades ou déshumanisant l’être, pouvant donner la mort ou empêcher la perpétuation de l’espèce ou encore être contrôlés à distance par des forces obscures, etc…  

Jean de Dieu MOSSINGUE

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Global Bio Defense

Bill Gates prédit quand l’humanité fera face à une nouvelle pandémie et à quel point elle sera « destructrice »

Il a déclaré que l’expérience acquise lors de la pandémie de coronavirus affectera les actions des populations en cas de propagation d’une nouvelle maladie.

Bill Gates pronostica cuándo la humanidad se enfrentará a una nueva pandemia y cuán "destructiva" será
Bill Gates
Agence de presse Keystone / Qin Lang / www.globallookpress.com

Interrogé sur l’inévitabilité de la nouvelle pandémie, au cours d’une conversation avec l’actrice et comédienne Rashida Jones et le principal épidémiologiste américain, Anthony Fauci, dans un podcast, publié sur son blog ce lundi, le milliardaire a déclaré: « J’espère que cela pourrait être dans 20 ans. » « Mais nous devons supposer que cela pourrait être dans 3 ans », a-t-il ajouté.

Cependant, Gates a déclaré que l’impact de la propagation d’une nouvelle maladie sera « moins destructeur », car « nous aurons pratiqué » comment agir. «Nous aurions fait […] des jeux de maladie, comme des jeux de guerre, et presque tous les pays réagiront comme la Corée du Sud ou l’Australie l’ont fait, où ils testent et mettent rapidement en quarantaine les gens et nos outils de test. ils iront bien mieux», a affirmé le chef d’entreprise, ajoutant que «nous ne serons pas aussi stupides la deuxième fois».

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, plus de 58,4 millions d’infections et plus de 1,3 million de décès ont été enregistrés dans le monde, tandis que plus de 37,3 millions de personnes se sont remises de la maladie, selon données de l’Université Johns Hopkins.

Notre avis

Le coronavirus 2019 ayant été fabriqué en laboratoire selon l’avis de nombreux experts qui n’ont jamais été formellement contredit scientifiquement, sinon que par des fuites en avant et des interdictions anti-scientifiques sous la forme de dictature médicale, il est probable que des manipulations se poursuivront toujours dans l’ombre en laboratoires et créeront d’autres formes de virus ou coronavirus 20XY (COVI-XY) pour d’autres maladies à coronavirus 20XY (Coronavirus 20XY Desease) ou COVID-XY. Certains prévoient même une troisième vague avec la COVID-21, sera-t-elle lancée?JDDM

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

1 Trackback / Pingback

  1. Rapport du Dr Yan 3: CNN a utilisé des mensonges et de la désinformation pour brouiller l’eau sur l ’origine du SRAS-CoV-2 (avec traduction en chinois) | Raimanet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :