A la Une

«Dictature de la santé»: les citoyens français qui refusent le vaccin Covid-19 peuvent être INTERDITS des transports publics dans le cadre du plan «Passeport vert»

Rédacteur ER: Nous nous demandons si ce projet de loi est une si mauvaise chose, à condition qu’il ne passe pas, bien sûr. Mais cela donne au parti de Le Pen (RN, Rassemblement National) une raison tout à fait légitime de critiquer le gouvernement au nom des citoyens, lui permettant de s’éloigner de la plainte perpétuelle contre l’islamisme. Le parti RN considère probablement cela comme un cadeau. Les Français sont parmi les plus résistants aux vaccins ET se considèrent comme un peuple libre, ce qui incite à une réponse rapide. Selon ce rapport de RT d’il y a deux jours,

Le Premier ministre Jean Castex a déclaré le 16 décembre que les Français se verraient proposer le vaccin développé par Pfizer / BioNTech dans la dernière semaine de décembre si les autorités de l’UE l’approuvent. La campagne de vaccination serait ensuite intensifiée en janvier, a-t-il déclaré au Parlement. Il a également confirmé que les personnes âgées et les autres groupes plus vulnérables seront les premiers à recevoir le coup. (ER: Qu’est-ce qui pourrait mal tourner ???)

Les autorités prévoient de vacciner environ un million de personnes dans les maisons de retraite en janvier et février, et d’administrer des injections à 14 à 15 millions de personnes entre mars et juin.

Cependant, une enquête menée par l’Ifop en décembre a montré que le nombre de Français qui déclaraient ne pas vouloir se faire vacciner est passé à 61%, contre 46% qui l’avaient déclaré fin octobre.

Remarquez l’enchaînement des ordres du jour avec l’expression «passeport vert»? Qu’est-ce qui est «vert» dans le fait de se faire injecter des substances dont vous n’avez absolument aucune idée de ce qu’elles vont faire à votre corps?

Le projet de loi n° 3714 a été déballé de manière préliminaire hier sur le site Agoravox.fr. Le projet de loi 3714 permettrait également de sortir les gens de la rue et de les mettre en quarantaine s’ils sont soupçonnés d’être des transporteurs, ce qui, comme l’indique l’article, constitue une violation flagrante des droits constitutionnels des citoyens. Cela permettrait également la saisie des biens d’une personne, ainsi que la vaccination forcée.

********

«Dictature de la santé»: les citoyens français qui refusent le vaccin Covid-19 peuvent être INTERDITS des transports publics dans le cadre du plan «Passeport vert»

RT

Les citoyens français qui refusent de prendre le vaccin contre le coronavirus se verront interdire l’accès aux transports en commun, entre autres, en vertu d’un plan controversé de «passeport vert» défini dans un projet de loi qui est maintenant en cours d’acheminement au parlement.

Bénéficiant du soutien du cabinet du Premier ministre Jean Castex en début de semaine, le projet de loi propose de refuser «l’accès aux transports ou à certains endroits, ainsi que certaines activités» à ceux qui ne sont pas en mesure de prouver qu’ils ont reçu un «traitement préventif» pour Covid-19, y compris un vaccin, ou produisent un dépistage viral négatif.  

‘Health dictatorship’: French citizens who refuse Covid-19 jab may be BANNED from public transport under ‘Green Passport’ plan
PHOTO DE FICHIER: Des piétons marchent au milieu de la propagation du Covid-19 à Paris, en France. © Reuters / Charles Platiau

Le projet de loi a été durement dénoncé par les membres de l’opposition, le porte-parole du parti de droite du Rassemblement national (RN), Sébastien Chenu, accusant le gouvernement de planifier une «dictature de la santé». La chef de RN Marine Le Pen, quant à elle, a qualifié la mesure proposée d ‘«essentiellement totalitaire».

«De manière détournée, ce projet de loi ne vise pas à rendre les vaccinations obligatoires, mais empêchera quiconque ne se conforme pas d’avoir une vie sociale.»

Le parti des républicains de centre-droit (LR) a également condamné le projet de loi, le chef adjoint Guillaume Peltier affirmant qu’il était «inconcevable» que les fonctionnaires «obtiennent tout le pouvoir de suspendre nos libertés sans contrôle parlementaire».

Un membre du parti La République en marche du président Emmanuel Macron, Amélie de Montchalin, a riposté aux critiques, insistant sur le fait que le projet de loi hot-button n’est « pas du tout fait pour créer des pouvoirs exceptionnels pour le gouvernement » ou pour établir un « état de santé autoritaire ».

Le projet de loi va être voté alors que le gouvernement se prépare à déployer sa campagne de vaccination de masse dimanche. Alors que l’Union européenne a approuvé cette semaine une vaccination développée par Pfizer et BioNTech, les sondages d’opinion suggèrent que les citoyens français restent profondément sceptiques quant à la nouvelle injection. Plusieurs enquêtes récentes ont montré que plus de 50 pour cent des personnes interrogées ont déclaré qu’elles n’avaient pas l’intention de se faire vacciner, ce qui pourrait constituer des obstacles à l’objectif du gouvernement de vacciner 15 millions de personnes d’ici juin.

Les mesures contenues dans le nouveau projet de loi reflètent une décision récente de la Cour suprême du Brésil, qui a jeté les bases de restrictions similaires pour ceux qui refusent le vaccin. Insistant sur le fait qu’il serait inconstitutionnel d’obliger les citoyens à prendre le coup, le tribunal a néanmoins décidé que des «sanctions» pourraient être imposées aux non-vaccinés, y compris leur interdire l’accès à certains lieux publics. Le président brésilien Jair Bolsonaro, qui s’est vivement opposé à la décision, a suggéré qu’il pourrait voir des citoyens placés en «assignation à résidence».

Israël a également signalé qu’il introduirait un système de «passeport vert», dans le cadre duquel les citoyens recevront une carte après leur dernière dose de vaccin, leur permettant «d’entrer dans des endroits qui seront encore limités à d’autres populations». Le gouvernement est toujours en train de résoudre les problèmes du plan, le ministre de la Santé du pays le considérant comme une «opération logistique difficile».

https://www.thelibertybeacon.com/health-dictatorship-french-citizens-who-refuse-covid-19-vaccine-may-be-banned-from-public-transport-under-green-passport-plan/

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Tap News

Rapport du CDC – 3150 personnes paralysées après le vaccin COVID-19 «incapables d’effectuer des activités quotidiennes normales»

Selon un nouveau rapport du CDC, près de 3 150 personnes qui ont reçu le vaccin COVID-19 étaient paralysées et étaient «incapables d’accomplir leurs activités quotidiennes normales, incapables de travailler et nécessitaient des soins d’un médecin ou d’un professionnel de la santé».

Assassinats contre la COVID-19: le scientifique russe Alexander «Sasha» Kagansky travaillant sur le vaccin COVID-19 assassiné à St Petersberg

CDC Report - 3150 People Given COVID-19 Vaccine Unable To Perform Normal Daily Activities
Rapport CDC – 3150 personnes paralysées après avoir reçu le vaccin COVID-19 dans l’incapacité d’effectuer des activités quotidiennes normales

Les détails ont été publiés dans un rapport du 19 décembre 2020 (lire ci-dessous) par Thomas Clark, MD, MPH, intitulé «Anaphylaxie après réception du vaccin COVID-19 m-ARN».

Selon le CDC, au 18 décembre 2020, 3 150 personnes vaccinées contre le COVID-19 sont devenues «incapables d’accomplir leurs activités quotidiennes normales, sont incapables de travailler et ont besoin des soins d’un médecin ou d’un professionnel de la santé».

3150 People Given COVID-19 Vaccine Unable To Perform Normal Daily Activities
Selon le CDC, au 18 décembre 2020, 3 150 personnes vaccinées contre le COVID-19 sont devenues «incapables d’accomplir leurs activités quotidiennes normales, sont incapables de travailler et ont besoin des soins d’un médecin ou d’un professionnel de la santé».

La surveillance active V-safe pour les vaccins COVID-19 le décrit comme des événements ayant un impact sur la santé.

Selon l’évaluation du CDC, les personnes souffrant d’anaphylaxie après la vaccination COVID-19 ne doivent pas recevoir de doses supplémentaires de vaccin COVID-19.

Le CDC a également recommandé de consulter des experts en allergologie / immunologie pour fournir des conseils sur l’évaluation des personnes suivant une anaphylaxie au vaccin COVID-19.

Récemment, l’Australie a annulé un accord de vaccin contre le coronavirus d’un milliard de dollars après que plusieurs participants à l’essai aient été testés séropositifs.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : GreatGameIndia

Objectif: Santé – Le Code de Nuremberg et les vaccinations obligatoires

O:H header

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, après avoir été témoin des atrocités des camps de concentration nazis et de l’expérimentation humaine forcée, certains médecins éminents de l’époque ont été réunis pour élaborer un code d’éthique dans l’expérimentation médicale humaine, pour s’assurer de rien comme ça n’arrive plus jamais. Le consentement éclairé, au cœur du Code de Nuremberg, a été à juste titre considéré comme la protection des droits de l’homme des sujets, et bien qu’il n’ait jamais été inscrit dans la loi, il en est venu à influencer la création de la Déclaration universelle sur la bioéthique et les droits de l’homme par les Nations Unies. Nations.

Avec la menace imminente des vaccinations obligatoires à l’horizon, ces documents deviennent d’autant plus vitaux et importants pour que chaque citoyen soit conscient de ses droits et de ce que l’on peut faire face à la tyrannie médicale. Dans cet épisode d’Objectif: Santé, nous discutons du Code de Nuremberg, de la Déclaration universelle sur la bioéthique et les droits de l’homme et comment ces documents sont plus pertinents que jamais.

https://lbry.tv/$/embed/nuremburg-code-mandatory-vaccines/28c9ca10f9334790f01133701e38d2824af5a441?r=AyfxKuTH7JnDBBSp3NBPQejBnwrGGPAS

YouTube est nul, alors regardez-nous sur Brighteon et lbry.tv!

Pour d’autres actualités liées à la santé et plus, vous pouvez nous trouver sur:

♥ Twitter: https://twitter.com/objecthealth

♥ Facebook: https://www.facebook.com/objecthealth/

♥ Brighteon: https://www.brighteon.com/channel/objectivehealth

♥ Et vous pouvez consulter toutes nos émissions précédentes (avant YouTube) ici.

Durée: 00:34:30

Téléchargement: MP3 – 31,6 Mo

Traduction : MIRASTNEWS

Source : SOTT

Massacre pandémique en Italie: l’OMS a dissimulé la vérité invitant les médecins à refuser leur déposition devant les magistrats

Pandemic Massacre in Italy: WHO Concealed Truth Inviting Physicians to Refuse Deposition before Magistrates

Par Fabio Giuseppe Carlo Carisio

Version originale en italien

Dans les reportages de WuhanGates n. 24 et 28, nous avons raconté le programme des deux représentants les plus importants de l’Organisation mondiale de la santé, le directeur général Tedros Adhanom Gebreyesus, défini un «criminel» par l’armée nationale éthiopienne pour sa loyauté envers la guérilla du TPLF, et son assistant le général Ranieri Guerra, ancien directeur du ministère de la Santé en Italie et maintenant membre éminent du comité scientifique technique du gouvernement accusé par Codacons d’être en conflit d’intérêts en raison de son passé en tant que directeur de la fondation d’un célèbre vaccin Big Pharma.

Maintenant, il est clair que l’OMS elle-même a averti tous ses collaborateurs en Italie de ne pas comparaître et de ne pas collaborer avec la magistratutura qui à Bergame enquête pour une épidémie coupable et fausse en relation avec la mort présumée de citoyens rapportée par le Noi Denunceremo (Nous dénonçons) l’association, établie par les proches des victimes de l’infection. Il les a ensuite exhortés à ne pas révéler la vérité qu’ils savaient sur la pandémie …

La question concerne le plan d’urgence pandémique que l’Italie n’aurait jamais mis à jour, se trouvant non seulement préparé dans la stratégie sanitaire mais aussi dans les obligations de stocker des masques de protection et antiviraux qui auraient dû être prévues par la loi.

Le parquet de Bergame enquête sur la question, une province où il y a eu l’un des massacres les plus graves en Italie en raison de Covid-19, qui a cependant eu du mal à recueillir des informations auprès de l’Organisation mondiale de la santé précisément parce que le siège de Tedros à Genève a été ordonné de ne pas faire rapport aux magistrats en utilisant l’immunité diplomatique.

WUHAN-GATES – 24. OMS et pandémie entre les mains des marionnettes de Gates-China: Dr. Tedros Leader du TPLF, les rebelles islamo-communistes accusés du dernier massacre en Ethiopie par Amnesty

Le journal Il Giornale a publié le texte intégral du courrier électronique envoyé par l’OMS à ses collaborateurs dont le chercheur Francesco Zambon qui a publié une étude sur l’absence d’un plan pandémique mis à jour par la suite retransmis par l’OMS elle-même comme l’a révélé l’enquête de la télévision Diffusion du reportage de la télévision nationale RAI3.

Avant de lire le courrier électronique inquiétant avec lequel l’Organisation mondiale de la santé a invité ses collaborateurs à NE PAS COLLABORER AVEC LA JUSTICE ITALIENNE, voyons le témoignage rendu public par le Dr Zambon qui a décidé de ne pas utiliser l’immunité diplomatique et dire ce qu’il sait aux magistrats.

«Ranieri Guerra à plusieurs reprises, à la fois par e-mail et par téléphone – dit Zambon – m’a demandé de changer la date du plan de pandémie italien. Il voulait que j’écrive dans le rapport que le plan. Il voulait que j’écrive dans le rapport que le plan, depuis 2006, avait été mis à jour, en utilisant les mots mêmes mis à jour et reconfirmé. En consultation avec tous les auteurs du rapport, nous avons absolument décidé que nous pourrions rédiger une nouvelle confirmation car en fait, cela n’avait même pas changé d’un iota depuis 2006, mais nous ne pouvions certainement pas écrire une mise à jour qui soit mise à jour. Cela aurait été faux et moi pas moi je l’ai senti»..

WUHAN-GATES – 28. Secrets de pandémie: l’Association des consommateurs demande l’arrestation du patron italien de l’OMS à égalité avec Gates, vaccins Gsk et Obama

Guerra, pour sa part, est intervenu dans l’émission de télévision de Massimo Giletti Non è l’Arena, affirmant qu’il n’avait demandé que quelques corrections et un report de la publication pour ne pas surprendre le Ministère de la santé. Mais Zambon déclare des choses beaucoup plus déconcertantes (comme le rapporte Il Giornale).

«Ranieri Guerra m’a téléphoné et m’a dit qu’il était à la porte du directeur général et que si je n’avais pas changé le texte comme demandé, il aurait dit que j’étais derrière l’épisode de Report qui accusait l’OMS. Mais je ne savais absolument rien de l’épisode de Report ce soir-là. Et seulement, en y regardant, j’ai compris pourquoi: de lourdes accusations ont été faites sur les liens entre la Chine, l’Éthiopie et d’autres choses et il y avait aussi une partie consacrée au plan pandémie. A Genève, il y avait une grande appréhension au sujet de l’enquête et donc Tedros le savait certainement aussi, ce qui évidemment m’aurait mis dans une position extrêmement difficile, je pourrais être licencié à tout moment».

Dans le cadre de l’enquête pour une épidémie coupable et fausse, les magistrats de Bergame ont convoqué ces dernières semaines les représentants de l’OMS dont Zambon lui-même qui initialement ne s’était pas présenté, invoquant l’immunité diplomatique comme justification comme demandé par l’OMS.

Voici le courriel brûlant publié par Il Giornale dans lequel l’agence de santé des Nations Unies a invité ses collaborateurs italiens à ne pas répondre à la demande du parquet.

«Merci de ne pas répondre à la convocation de la section de police judiciaire de la Guardia di Finanza (police économique italienne) et de nous faire parvenir sans délai la demande reçue des procureurs afin que nous puissions joindre cette demande à notre lettre au procureur et au Ministère des Affaires étrangères» lit le courriel de l’OMS en possession de l’AGI (Agence Journalistique Italie), daté du 1er novembre 2020.

La signature de la lettre serait la responsable du bureau juridique de l’OMS Europe, Chantal Streijffert Garon. «Il est important de noter – nous le lisons – qu’il y a plusieurs poursuites en cours liées à Covid-19 et de nombreuses enquêtes parlementaires impliquant l’OMS. Nous devons veiller à ne pas créer de précédent ou renoncer implicitement aux immunités en participant à des interrogatoires.»

«Nous savons que vous faites partie de l’équipe qui a rédigé le rapport« Un défi sans précédent: la première réponse de l’Italie à Covid-19 », coordonné par Francesco (Zambon, éd.). Nous savons que le parquet de Bergame mène une enquête sur la réponse du gouvernement italien à Covid-19. Dans ce contexte, nous vous informons que les membres de l’OMS et ses conseillers sont protégés par la Convention qui prévoit l’immunité diplomatique dans le cadre des fonctions officielles exercées au nom de l’OMS. Par conséquent, les membres et les consultants ne peuvent être appelés par les tribunaux sur la base de la juridiction nationale à moins que l’OMS ne renonce aux privilèges et immunités suite à une demande par voie diplomatique impliquant le ministre des Affaires étrangères».

WUHAN-GATES – 27. Scandale dans l’enquête SARS-Cov-2! Au sein du groupe de travail de l’OMS, un partenaire de Gates qui a financé des tests de virus chimériques à Wuhan et aux États-Unis

Alors que Gospa News l’a dévoilé en avant-première, de graves conflits d’intérêts sont également apparus concernant le groupe de travail de l’OMS nommé par le directeur général Tedro Adanhom Gebreyesu pour enquêter sur les origines du virus SRAS-Cov-2: l’un des composants, en fait, est le financier des dangereuses expériences de coronavirus infectées par le VIH pour construire des supervirus chimères menées dans les laboratoires de l’Institut de virologie de Wuhan et de l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill.

Fabio Giuseppe Carlo Carisio

© COPYRIGHT GOSPA NEWS

Pas de reproduction sans autorisation – Version originale en Italien

SOURCES PRINCIPALES

GOSPA NEWS – RAPPORTS WUHAN.GATES

GOSPA NEWS – DOSSIER CORONA VIRUS

GOSPA NEWS – ENQUÊTES OSINT

Traduction : MIRASTNEWS

Source : GOSPA NEWS

CHAOS EN BRETAGNE Plus de 10 000 personnes échouent à la frontière! – CLASHES avec la police Ensue!

Josh Sigurdson rapporte les affrontements au point de passage du port de Douvres en Angleterre alors que les camionneurs sont contraints de s’installer dans des campements et ne peuvent se rendre en France pour voir leurs familles ou livrer leurs marchandises.

Alors que de nombreux camionneurs ont fait irruption dans les campements et se sont affrontés avec la police, le gouvernement affirme qu’il leur faudra des jours, voire plus pour faire passer à chacun un test PCR afin de décider ensuite s’il peut quitter la zone. C’est partout une soi-disant mutation de Covid qui n’a pas encore été prouvée.

Comme nous l’avons signalé ces derniers jours, la nouvelle mutation du Covid qui conduit le Royaume-Uni à fermer ses frontières et à d’innombrables pays excluant les Britanniques n’a PAS réellement été prouvée. Cette mutation serait 70% plus contagieuse. Le problème est que la plupart des mutations de virus sont moins dangereuses que l’original et en fait, il y a eu plus de dix mille mutations du SRAS-COV2 cette année jusqu’à présent. En plus de cela, s’il est 70% plus contagieux, il s’agit probablement d’un virus extrêmement faible. Pour ajouter au mélange, le gouvernement britannique refuse de publier ses conclusions ou études concernant cette mutation et dans la mesure où la science va jusqu’à présent, on ne sait pas qu’elle existe réellement.

Au fur et à mesure que la panique s’ensuit, le contrôle de l’État fait de même tandis que les zombies sans cervelle répètent tout ce que la télévision qui obtient 95% de leur argent des sociétés pharmaceutiques leur dit de croire.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : BIT CHUTE

Un travailleur de la santé de New York montre une réponse allergique sévère après le vaccin Pfizer, selon des rapports

A healthcare worker prepares to administer a Pfizer/BioNTEch coronavirus disease (COVID-19) vaccine at The Michener Institute, in Toronto, Canada December 14, 2020.
© REUTERS / CARLOS OSORIO

MOSCOU (Sputnik) – Un travailleur de la santé à New York a subi une grave réaction allergique après avoir reçu le vaccin Pfizer contre le nouveau coronavirus [2019 (SRAS-CoV-2) de la Coronavirus 2019 Desease (maladie) ou – MIRASTNEWS] (COVID-19), a rapporté le magazine Newsweek citant des responsables.

Le magazine a déclaré que la personne avait été traitée et était dans un état stable. Aucune autre information n’était immédiatement disponible.

«Les vaccins ont des effets secondaires et des réactions allergiques – bien que rares – sont connues pour se produire. Nous savons également que, d’après les essais cliniques et les rapports d’effets indésirables dans d’autres juridictions, des réactions comme celles-ci sont rares mais ont été signalées avec le vaccin Pfizer a déclaré le Département de la Santé et de l’Hygiène Mentale de New York mercredi dans un communiqué cité par Newsweek.

Il a déclaré que l’affaire était devenue la première du genre parmi plus de 30 000 personnes vaccinées dans la ville.

Les États-Unis ont autorisé deux vaccins – produits par Pfizer et Moderna – pour une vaccination de masse en cours. Chaque vaccin est administré en deux injections avec un intervalle de plusieurs semaines entre les injections. Le département de la Défense est en charge de la distribution des vaccins dans le cadre de l’opération Warp Speed ​​de l’administration Trump.

Notre commentaire

Selon des experts les vaccins à ARNm sont produits avec une nouvelle technologie jamais utilisée auparavant dans la fabrication de ce genre de traitement, il est possible que d’autres types d’effets négatifs graves apparaissent à moyen ou long termes, par exemple l’infertilité, la perte de contrôle de l’organisme au profit d’une intelligence artificielle qui manipulerait à distance toutes les fonctions de l’organisme, une plus grande vulnérabilité à d’autres types de maladies ou une prise de contrôle par un virus qui seraient difficiles voire impossible à traiter, des souffrances atroces, la mort…  JDDM – MIRASTNEWS.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

1 Trackback / Pingback

  1. «Dictature de la santé»: les citoyens français qui refusent le vaccin Covid-19 peuvent être INT ERDITS des transports publics dans le cadre du plan «Passeport vert» | Raimanet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :