A la Une

Les tests PCR à cycle élevé ne diagnostiquent pas correctement le SRAS-CoV-2 de la Covid-19, ils été utilisés pour terroriser les nations et priver les libertés personnelles

Image: High-cycle PCR tests do not properly diagnose covid-19, were weaponized to terrorize nations and deprive personal liberties

Si vous ressentez soudainement des symptômes de syndrome respiratoire aigu sévère, vous ne voudrez pas, et vous n’aurez pas besoin, d’un test de Covid-19 pour le prouver. L’infection sera répandue et vous voudrez naturellement rester au lit et récupérer.

Mais le bon sens n’est plus une vertu. La peur, la panique et l’anticipation de la maladie sont devenues tout aussi contagieuses, tout aussi dangereuses que la maladie elle-même, poussant les gens à faire la queue et à prendre des prélèvements d’ADN et des sondes nasales invasives pour voir s’ils «ont le virus». Ces tests ne sont pas destinés à diagnostiquer la Covid-19 et donnent régulièrement des faux positifs, mais ils continuent d’être la mesure pour justifier les verrouillages et la suspension des libertés civiles.

Les tests PCR utilisés de manière frauduleuse et illégale pour suspendre les libertés civiles et semer la discorde

Ces tests PCR pour le SRAS-CoV-2 de la Covid-19 ne peuvent pas faire la distinction entre les virus «vivants» et les particules virales inactives (non infectieuses). Ces instruments défectueux n’ont jamais été destinés à des fins de diagnostic et sont incapables de déterminer si le SRAS-CoV-2 est l’agent causal, même lorsque des symptômes cliniques sont présents.

Des symptômes tels que fièvre, frissons, maux de gorge, toux et perte du goût et de l’odorat peuvent être la réaction du corps à divers agents responsables. Il y a des centaines d’agents pathogènes qui circulent chez l’homme chaque année, et le corps s’adapte toujours à cet environnement microbien. Les agents pathogènes les plus meurtriers sont le plus souvent acquis dans les hôpitaux; par exemple, la tuberculose résistante aux médicaments a fait 4 408 519 morts depuis l’an 2000. Staphylococcus aureus résistant aux médicaments, streptococcus pneumoniae résistant aux médicaments, Clostridium difficile, Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline, entérocoques résistants à la vancomycine ne sont que quelques autres agents pathogènes nosocomiales qui ont tué des millions de personnes au 21e siècle. Covid-19 est une pièce d’un puzzle beaucoup plus grand, un signe que le système immunitaire humain est faible et malade, mal nourri et compromis.

Aucune quantité de tests de diagnostic, de séparation, d’isolement et de privation de droits n’arrêtera ce processus; par conséquent, tester la Covid-19 est un gaspillage d’énergie – une cause perdue. L’approche la plus importante pour faire face au monde est de prendre des mesures qui renforcent l’immunité innée, en utilisant la nutrition et les médicaments à base de plantes pour contrer la charge virale. Après tout, les symptômes respiratoires ne sont pas seulement causés par la covid-19. Ils sont également causés par les orthomyxoviridae (qui contiennent des dizaines de virus de la grippe), les paramyxoviridae (qui contient les virus parainfluenza), le virus respiratoire syncytial humain (RSV) et le métapneumovirus humain (hMPV). causée par les picornaviridae, les rhinovirus, les entérovirus (tels que les virus coxsackie et bien d’autres entérovirus), les rhinovirus (dont au moins 100 types). Sans oublier, il existe déjà diverses mutations de coronavirus humains, notamment (HCoV) 229E, HCoV OC43 et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV), ainsi que des virus de la famille des Adenoviridae, et le HCoV NL63 et HCoV nouvellement découverts HKU1 et le virus ssDNA de la famille Parvoviridae.

Le test COVID-19 PCR à cycle élevé a été utilisé comme arme en 2020

Les tests PCR ont été utilisés comme une arme en 2020, pour terroriser les gens et leur priver de leurs libertés. Ces instruments de terrorisme ont été utilisés comme base pour torturer les propriétaires de petites entreprises, enfermer des industries entières, détenir illégalement des personnes et les mettre en quarantaine chez elles. Ces tests utilisent un seuil de cycle supérieur à la normale pour détecter la covid-19. La FDA et le CDC ont recommandé que les tests soient exécutés à un CT de 40 depuis le début de la «pandémie», même si un CT de plus de 35 est scientifiquement injustifiable et garanti de générer 97% de faux positifs. Lorsque le nombre de cycles d’amplification est augmenté à ce niveau, le test a plus de chances de renvoyer un résultat «positif», même si la personne n’est pas malade. Les tests PCR à cycle élevé ont été la raison pour laquelle tant de personnes ont été testées positives sans présenter de symptômes, ce qui a conduit au faux discours selon lequel le virus peut être propagé par des «porteurs asymptomatiques».

En Europe et en Amérique, le nombre de cas de Covid-19 a été gonflé à la fois pour les vivants et les décédés car l’amplification des particules d’ARN a été réalisée à 34 cycles ou plus. Une fois ce seuil dépassé, la probabilité d’un vrai positif est proche de zéro. Le Dr Lee Merritt avertit que le terme «cas» a été arbitrairement redéfini pour inclure les personnes qui ont été testées positives pour la présence d’ARN viral non infectieux. Merritt dit: «Ce n’est pas de l’épidémiologie. C’est de la fraude.»

Un tribunal portugais a récemment statué de manière similaire que les tests PCR à cycle élevé au-dessus de 34 cycles constituaient une fraude médicale et étaient illégalement utilisés pour priver des personnes de leurs libertés civiles. Le Journal européen de microbiologie clinique et des maladies infectieuses a révélé en avril que, pour obtenir 100% de vrais positifs confirmés, le test PCR doit être effectué à 17 cycles. La Floride ouvre actuellement la voie à la transparence scientifique et demande à tous les laboratoires de déclarer le nombre de cycles qu’ils utilisent pour leurs tests PCR.

Les peuples du monde entier doivent exiger l’intégrité et la transparence scientifiques, sinon leurs moyens de subsistance, leurs droits et leur dignité continueront d’être opprimés.

Les sources comprennent:

Mercola.com

Pathology.com

PharmaDeathClock.com

NaturalNews.com

Lance D Johnson

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Natural News

COVID-1984: l’OMS modifie la définition officielle de l’immunité de «troupeau» pour supprimer l’immunité naturelle

Image: COVID-1984: WHO changes official definition of “herd” immunity to remove natural immunity

Avant l’avènement du coronavirus [2019 ou SRAS-CoV-2] de Wuhan [et/ou Etats-Unis d’Amérique, France, Grande-Bretagne et alliés – MIRASTNEWS] [de la CoronaVirus 2019 Desease (COVID-19)], l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a reconnu le fait que l’immunité dite «de troupeau» peut être obtenue naturellement grâce à notre système immunitaire construit par Dieu. Après WuFlu, cependant, l’OMS affirme soudainement que l’immunité collective ne peut être obtenue que par la vaccination de masse.

[Ici transparaît clairement l’existence d’une autre fraude médicale pour satisfaire un prétendu plan secret visant à atteindre des buts cachés aux populations, comptant sur leur naïveté, le fait accompli et l’effet de surprise. JDDMMIRASTNEWS].

Ce changement monumental intervient alors que les vaccins COVID-19 «Operation Warp Speed» du président Donald Trump sont distribués en masse dans tout le pays. Le vice-président Mike Pence et d’autres en position de pouvoir prétendent activement se faire piquer à la télévision en direct afin de manipuler le «troupeau» pour qu’il se fasse piquer, le tout dans le but présumé d’éradiquer le virus grâce à l’immunité collective induite par la vaccination.

Selon la nouvelle définition de l’OMS de l’immunité collective, qu’elle appelle également «immunité de la population», un certain «seuil de vaccination» est nécessaire pour protéger les personnes contre le nouveau virus.

«Les vaccins entraînent notre système immunitaire à créer des protéines qui combattent la maladie, appelées «anticorps», tout comme cela se produirait lorsque nous sommes exposés à une maladie, mais – surtout – les vaccins fonctionnent sans nous rendre malades», affirme l’OMS. «Les personnes vaccinées sont protégées contre la maladie en question et sa transmission, brisant toute chaîne de transmission.»

Selon l’OMS en 2020, le système immunitaire humain ne peut fonctionner correctement que si tout le monde se fait vacciner. Il n’y a plus de place pour une exposition naturelle aux maladies car seuls les vaccins peuvent protéger contre les agents pathogènes nocifs, insiste désormais l’entité mondialiste.

L’ancienne définition de l’OMS de l’immunité collective indique clairement que l’immunité peut, en fait, être obtenue simplement par une exposition naturelle à l’infection. C’est ainsi que le corps apprend à reconnaître un agent pathogène afin qu’il puisse le combattre lors de toutes les rencontres ultérieures, que ce soit dans la nature ou chez une personne infectée.

«Cela signifie que même les personnes qui n’ont pas été infectées, ou chez qui une infection n’a pas déclenché de réponse immunitaire, elles sont protégées parce que les personnes autour d’elles qui sont immunisées peuvent agir comme des tampons entre elles et une personne infectée». Définition de l’OMS pour l’immunité collective expliquée.

La «science» traditionnelle déteste Dieu, donc bien sûr, elle déteste aussi le système immunitaire qu’il a conçu

Il est important de noter que même l’ancienne définition de l’OMS de l’immunité collective ne parvient pas à indiquer clairement qu’elle peut être atteinte lorsque suffisamment de personnes au sein d’une population deviennent naturellement protégées contre un virus parce qu’elles ont atteint un seuil suffisamment élevé d’immunité «communautaire». La nouvelle définition est encore pire, car elle attribue exclusivement l’immunité collective à la vaccination de masse.

L’OMS insiste également à présent sur le fait qu’il n’y a aucun moyen de parvenir à l’immunité collective par une exposition naturelle à un virus. Au lieu de cela, le bras des Nations Unies soutient que les gens ne peuvent être «protégés» d’un virus qu’en se faisant vacciner, ce qui n’a absolument aucun fondement scientifique légitime.

Changer la définition de cette manière est la tentative de l’OMS de réécrire des centaines d’années de compréhension scientifique de l’immunité. Cela nie complètement la réalité selon laquelle l’immunité collective peut, et pourrait très facilement, éradiquer le virus chinois [et/ou américain, français, britannique et alliés – MIRASTNEWS] si seulement les gens étaient autorisés à le rencontrer naturellement tout en soutenant leur propre système immunitaire.

C’est ce qu’a fait la Suède, avec un succès notable. La Biélorussie a fait de même, même sans distanciation socialiste et sans muselières obligatoires. Ces deux pays auront éradiqué la COVID-19 sans jamais avoir à pousser les vaccins sur leurs populations, ce qui est formidable étant donné que les piqûres nuisent activement aux gens et leur donnent même le VIH.

«Il s’agit d’un dangereux rejet antiscientifique de la part de l’OMS», a tweeté quelqu’un du nom de Christian Duncan qui prétend être chirurgien. «L’immunité des troupeaux est la raison pour laquelle tous les animaux de l’histoire ne sont pas morts des nombreuses maladies infectieuses qui les entouraient. Pendant la très grande majorité de cette période, aucun n’avait accès aux vaccins.»

Pour vous tenir au courant des dernières nouvelles sur le coronavirus [2019 ou SRAS-CoV-2] de Wuhan [2019 ou SRAS-CoV-2] de Wuhan [et/ou Etats-Unis d’Amérique, France, Grande-Bretagne et alliés – MIRASTNEWS] [de la CoronaVirus 2019 Desease (COVID-19)], consultez Pandemic.news.

Les sources de cet article incluent:

Twitter.com

NaturalNews.com

HumansAreFree.com

NaturalNews.com

Lance D Johnson

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Natural News

Fauci la fraude prétend avoir des douleurs dans le bras droit après avoir été «vaccinée» dans le bras gauche

Image: Fauci the fraud pretends to have soreness in right arm after getting “vaccinated” in left arm

Après s’être fait injecter un faux vaccin contre le coronavirus [2019 ou SRAS-CoV-2] de Wuhan [et/ou Etats-Unis d’Amérique, France, Grande-Bretagne et alliés – MIRASTNEWS] [de la CoronaVirus 2019 Desease (COVID-19)] dans son bras gauche lors d’un récent coup publicitaire, Anthony Fauci est apparu sur CBSN pour se plaindre de la façon dont il ressentait un peu de douleur dans son bras droit à cause du vaccin – Oops!

Le «médecin», qui encourage les Américains à suivre son exemple, a apparemment oublié quel bras a reçu la fausse aiguille dans sa précipitation pour expliquer que la douleur au site d’injection est parfaitement «normale» et à laquelle tout le monde devrait s’attendre.

« Je me sentais un peu endolori mais rien ne me dérangeait ou ne me distrayait », a déclaré Fauci aux fausses nouvelles avant de pointer par erreur ce bras droit.

« Je me suis couché la nuit dernière et j’ai passé une bonne nuit de sommeil, je me suis réveillé ce matin et la seule chose que j’ai, c’est juste une petite douleur dans le bras, sinon je vais très bien », a ajouté le faux médecin.

Bien que certains aient tenté de prétendre que la vidéo de Fauci avait peut-être été retournée à cause d’une caméra frontale, ce qui signifie qu’il pointait en fait son bras gauche, il est évident que les National Institutes of Health (NIH) écrivent à l’arrière-plan de la séquence que ce n’était pas le cas.

«Ce type ne peut pas mentir assez», a écrit un utilisateur de Twitter sur le fait que la seule chose que Fauci sait faire est de mentir avant de mentir davantage.

«Quand vous mentez, il faut beaucoup de mémoire pour vous souvenir de ce que vous avez dit et fait», a écrit un autre.

Pour rester au courant des dernières fausses nouvelles ridicules sur le coronavirus [2019 ou SRAS-CoV-2] de Wuhan [et/ou Etats-Unis d’Amérique, France, Grande-Bretagne et alliés – MIRASTNEWS] [de la CoronaVirus 2019 Desease (COVID-19)], assurez-vous de consulter Pandemic.news.

Fauci dit que les «jours les plus sombres» de la COVID-19 arrivent

Pendant ce temps, Fauci apparaît sur d’autres sorties de fake news pour avertir les Américains que Joe Biden a raison: les jours les plus sombres du virus chinois [et/ou américain, français, britannique et allié – MIRASTNEWS] sont bientôt à venir.

S’adressant à CNN dimanche, Fauci a averti que lui et ses «collègues de la santé publique étaient préoccupés» par le fait qu’il y aurait une autre «poussée» de nouveaux «cas» de WuFlu en raison de personnes se réunissant avec d’autres pour Thanksgiving, Noël et le Nouvel An.

«Je l’ai décrit comme une montée en flèche, car si vous regardez la pente, l’inclinaison des cas que nous avons vécus alors que nous sommes entrés à la fin de l’automne et bientôt au début de l’hiver, c’est vraiment assez troublant,» a bavardé Fauci, faisant semblant de faire référence à la science, aux chiffres, etc.

«Nous sommes vraiment à un point très critique … donc je partage la préoccupation du« président élu» Biden selon lequel à mesure que nous abordons les prochaines semaines, la situation pourrait en fait empirer.»

Le géant des fausses nouvelles CNN, avec la bénédiction de Fauci, rapporte que 63 000 Américains sont morts en décembre à ce jour à cause du virus chinois. Fauci et CNN sont tous deux contrariés par le fait que plus d’un million de personnes ont été dépistées pour la COVID-19 dans les aéroports samedi, malgré les menaces persistantes de ne pas voyager pour rendre visite à leurs proches en aucune circonstance.

Biden, lors d’un récent discours, a déclaré aux personnes qui l’écoutaient réellement que les pires jours de la «pandémie» étaient encore à venir. Une fois installé à la Maison Blanche, Biden prévoit de continuer à semer la peur, avec l’aide de Fauci, bien sûr, à propos du nouveau virus.

« Aussi frustrant que cela puisse être à entendre, il faudra de la patience, de la persévérance et de la détermination pour vaincre ce virus », insiste Biden. «Il n’y aura pas de temps à perdre à prendre les mesures nécessaires pour renverser cette crise.»

Fauci, quant à lui, exhorte le président Donald Trump à se faire vacciner immédiatement car il l’aurait déjà fait, comme Biden, nous dit-on.

« Ma recommandation, et je l’ai déjà dit, est que je le fasse vacciner », a déclaré Fauci à CNN à propos de Trump. «Il est toujours président des États-Unis. Une personne critique».

Les sources de cet article incluent:

Twitter.com

CNN.com

NaturalNews.com

Ethan Huff

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Natural News

Bill Gates nerveux répond aux questions sur les effets secondaires

TIFFANY DOVER MORTE !! Une autre victime de vaccin par INJECTION MORTELLE

Il y a eu une campagne massive pour démystifier le FAIT de la mort de Tiffany Dover – cette vidéo montre que chaque élément de preuve supposé est infondé. Il n’y a eu « AUCUNE PREUVE DE VIE » de Tiffany Dover, que ce soit … et jusqu’à ce qu’il y ait une PREUVE vérifiable de la vie, la triste vérité est que Tiffany Dover est décédée. RIP Tiffany. Vidéo via Sagacious News https://www.bitchute.com/channel/sagaciousnews/  dont la chaîne YouTube a été supprimée il y a quelques mois.

VOIR également Sagacious News Network – Les MEILLEURES actualités, informations et analyses non censurées @ https://sagaciousnewsnetwork.com/

Clause de non-responsabilité du droit d’auteur En vertu de l’article 107 de la loi de 1976 sur le droit d’auteur, une «utilisation équitable» est autorisée à des fins telles que la critique, les commentaires, les reportages, l’enseignement, les bourses d’études et la recherche. L’utilisation loyale est une utilisation autorisée par la loi sur le droit d’auteur qui pourrait autrement enfreindre.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : BIT CHUTE

Ils ont essayé de nous avertir. Vidéo perdue de 1984

https://ugetube.com/watch/they-tried-to-warn-us-lost-video-from-1984-360p-mp4_4ICAgonnOwK3tSn.html?fbclid=IwAR1pmRxhgznTAgoiYHdwU8WR6EzmRqHxivwyUOTQxlleUKs-_wuZXSgp5wY

Et ceci

CDC: Plus de 5 000 personnes vaccinées contre le COVID-19 auraient subi un «événement ayant un impact sur la santé»

Toutes les données de cet article proviennent de CDC, FDA, Moderna et Pfizer.

Moderna rapporte un risque significativement plus élevé d’effets secondaires courants

    Au 19 décembre, 5 052 personnes vaccinées ont subi un «événement ayant un impact sur la santé».

    Le CDC définit un «événement ayant un impact sur la santé» comme celui qui rend un patient «incapable d’accomplir ses activités quotidiennes normales, incapable de travailler, les soins requis par un médecin ou un professionnel de la santé»

    C’est un taux d’environ 2,3% des vaccinés

    Le CDC dit qu’une réaction allergique sévère, l’anaphylaxie, a été rapportée chez 6 patients

    Les deux vaccins sont efficaces pour réduire le risque de COVID-19 symptomatique pendant au moins 14 jours (Moderna) ou plus de deux mois (Pfizer-BioNTech)

    Il est impossible de savoir dans quelle mesure les vaccins sont efficaces au-delà du nombre de jours qu’ils ont été administrés aux humains. Il est également impossible de savoir rapidement quels sont les effets secondaires potentiels à long terme, le cas échéant.

Le CDC souligne qu’il pense que les deux vaccins COVID-19 approuvés pour une utilisation d’urgence sont sûrs et efficaces.

L’agence surveille de près les événements indésirables.

Le «programme de surveillance active V-safe» de l’agence, qui permet aux patients de signaler volontairement et directement les événements indésirables en dehors du VAERS (Vaccine Adverse Event Reporting System) normal, rapporte qu’un total de 215 362 personnes ont reçu leur première dose de vaccin comme du 18 décembre.

De ce nombre, 5 052 ou 2,3% ont été signalés comme ayant subi un «événement ayant un impact sur la santé» non spécifié, défini par les CDC comme suffisamment grave pour être «incapable d’accomplir des activités quotidiennes normales, incapables de travailler, nécessitant des soins d’un médecin ou d’un professionnel de la santé».

Le programme de surveillance V-safe aidera à identifier les effets secondaires non encore identifiés qui ne seront pas observés tant qu’un plus grand nombre de personnes n’auront pas pris le vaccin. Il aidera également à surveiller les effets secondaires à plus long terme, encore inconnus car les vaccins n’existent pas depuis assez longtemps pour le savoir. Selon les CDC, tous les effets secondaires du vaccin ne surviennent pas immédiatement après la vaccination.

Le CDC note également que, au 18 décembre, il avait confirmé six cas d’anaphylaxie, ou réaction allergique grave, à la suite de la vaccination.

** incapable d’accomplir ses activités quotidiennes normales, incapable de travailler, soins requis par un médecin ou un professionnel de la santé

Source: CDC

Un traitement médical approprié utilisé pour gérer les réactions allergiques immédiates doit être immédiatement disponible en cas de réaction anaphylactique aiguë après l’administration du vaccin.

CDC Thomas Clark, MD, MPH

Les rapports de réaction allergique ont incité le CDC à recommander des mesures de renforcement pour reconnaître, répondre et signaler l’anaphylaxie. L’agence dit également que «les personnes souffrant d’anaphylaxie après la vaccination COVID-19 ne devraient pas recevoir de doses supplémentaires de vaccin COVID-19».

Le CDC rapporte qu’au 19 décembre, 272 001 doses de vaccin COVID-19 avaient été administrées.

Visitez CDC.gov pour les dernières informations et recommandations.

Effets secondaires

Pfizer-BioNTech

Selon la FDA, le fabricant du médicament a signalé les effets indésirables suivants au vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 dans des études cliniques chez des sujets de test âgés de 16 ans et plus:

    84,1% Douleur au site d’injection

    62,9% de fatigue

    55,1% de maux de tête

    38,3% Douleurs musculaires

    31,9% frissons

    23,6% Douleurs articulaires

    14,2% de fièvre

    10,5% de gonflement au site d’injection

    9,5% de rougeur au site d’injection

    1,1% de nausées

    0,5% de malaise

    0,3% Lymphadénopathie

En savoir plus sur le lien ci-dessous:

https://www.fda.gov/media/144413/download

Les études Pfizer incluaient des enfants dès l’âge de 12 ans, mais les événements indésirables survenus entre 12 et 15 ans ne sont pas inclus dans les chiffres ci-dessus.

Il n’y a pas de mercure (thimérosal) ou tout autre agent de conservation dans le vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 ou MODERNA, selon la FDA.

Moderna

Selon la FDA, le fabricant du médicament a signalé les effets indésirables suivants au vaccin MODERNA COVID-19 dans des études cliniques chez des sujets de test âgés de 18 ans et plus:

    92% Douleur au site d’injection

    70% de fatigue

    64% de maux de tête

    61,5% Myalgie

    46,4% Arthralgie

    45,4% de frissons

    23% Nausées / vomissements

    19,8% de gonflement / sensibilité axillaire

    15,5% de fièvre

    14,7% de gonflement au site d’injection

    10% d’érythème au site d’injection

    Il y a eu deux événements indésirables graves de gonflement du visage chez les personnes vaccinées avec des antécédents d’injection de produits de comblement dermatologiques

Selon Moderna: «Les données disponibles sur le vaccin Moderna COVID-19 administré aux femmes enceintes sont insuffisantes pour informer sur les risques associés au vaccin pendant la grossesse. Les données ne sont pas disponibles pour évaluer les effets du vaccin Moderna COVID-19 sur le nourrisson allaité ou sur la production / l’excrétion de lait.»

Ceux qui sont allergiques à n’importe quel ingrédient d’un vaccin ne devraient pas le prendre, selon le CDC.

Ingrédients

Pfizer-BioNTech

Chaque dose du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 comprend également: des lipides (0,43 mg (4-hydroxybutyl) azanediyl) bis (hexane-6,1-diyl) bis (2-hexyldécanoate), 0,05 mg 2 [(polyéthylène glycol) -2000] – N, N-ditétradécylacétamide, 0,09 mg 1,2-distéaroyl-sn-glycéro-3-phosphocholine et 0,2 mg de cholestérol), 0,01 mg de chlorure de potassium, 0,01 mg de phosphate de potassium monobasique, 0,36 mg de chlorure de sodium, 0,07 mg phosphate de sodium dibasique dihydraté et 6 mg de saccharose. Le diluant (chlorure de sodium à 0,9% injectable, USP) apporte 2,16 mg de chlorure de sodium supplémentaire par dose.

Moderna

Le vaccin Moderna COVID-19 contient les ingrédients suivants: acide ribonucléique messager (ARNm), lipides (SM-102, polyéthylène glycol [PEG] 2000 dimyristoyl glycérol [DMG], cholestérol et 1,2-distéaroyl-sn-glycéro-3 -phosphocholine [DSPC]), trométhamine, chlorhydrate de trométhamine, acide acétique, acétate de sodium et saccharose.

Selon la FDA: Il est OBLIGATOIRE pour les fournisseurs de vaccins de signaler au Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) toutes les erreurs d’administration du vaccin, tous les événements indésirables graves, les cas de syndrome multi-inflammatoire (MIS) chez les adultes et les cas hospitalisés ou mortels de la COVID-19 après vaccination avec le vaccin Moderna COVID-19.

Efficacité

Pfizer-BioNTech

Les études Pfizer ont montré une efficacité pendant deux mois.

Moderna

Les études de Moderna ont révélé l’efficacité (risque réduit) du coronavirus confirmé pendant au moins 14 jours après la deuxième dose (au 17 décembre).

Le CDC note que «le résultat observé de l’efficacité du vaccin à deux mois n’informe pas directement l’efficacité du vaccin pour une durée supérieure à deux mois». En d’autres termes, il n’y a aucun moyen de savoir si le vaccin est efficace pendant une période plus longue que la période pendant laquelle il a été administré aux patients.

Informations CDC sur le vaccin Pfizer:

Informations de la FDA sur le vaccin Moderna:

https://www.fda.gov/media/144638/download

https://www.fda.gov/media/144585/download

https://www.fda.gov/media/144637/download

Plus d’informations du CDC:

https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/69/wr/mm6950e2.htm?s_cid=mm6950e2_w

Selon la FDA:

QU’EST-CE QUE LE PROGRAMME D’INDEMNISATION DES BLESSURES CONTRE-MESURES?

Le Programme d’indemnisation des contre-mesures des blessures (PCCI) est un programme fédéral qui peut aider à payer les coûts des soins médicaux et d’autres dépenses spécifiques de certaines personnes gravement blessées par certains médicaments ou vaccins, y compris ce vaccin. En règle générale, une réclamation doit être soumise au CICP dans un délai d’un (1) an à compter de la date de réception du vaccin. Pour en savoir plus sur ce programme, visitez http://www.hrsa.gov/cicp/ ou appelez le 1-855-266-2427.

https://sharylattkisson.com/2020/12/cdc-more-than-5000-covid-19-vaccine-recipients-have-reportedly-suffered-health-impact-event/?fbclid=IwAR1EClK8GJvCoN8JsoBs1_h9rCCKe0siYOitexr4-ZB0SFJWnAnvj4zsRsE

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Tap News

Le «SPARS PANDEMIC 2025-2028»

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :