A la Une

Les hôpitaux français contraints de RALENTIR les vaccinations contre les Covid étant donné que les travailleurs de la santé tombent malades en masse

Image: Hospitals in France forced to SLOW DOWN covid vaccinations as healthcare workers fall ill in droves

Lorsque le vaccin expérimental contre la Covid a été déployé pour la première fois au CHU de Brest en Bretagne, 25% des agents de santé vaccinés sont tombés malades. Beaucoup souffraient de maux de tête sévères, d’une forte fièvre, de frissons, de douleurs musculaires et, par conséquent, ne pouvaient pas aller travailler. Le taux de blessures dues aux vaccins était si élevé que l’hôpital a dû cesser complètement de vacciner les travailleurs de la santé. Le VACCIN, et non le virus, conduit à des pénuries intermittentes de personnel dans les hôpitaux de toute la France.

Ce taux effroyable de blessures causées par les vaccins a été observé pour la première fois lors d’essais cliniques, mais les problèmes n’ont jamais été étudiés ni résolus. Désormais, les blessures causées par la vaccination sont extrapolées à des groupes entiers de population, car la coercition est utilisée pour faire vacciner autant de personnes que possible à la fois. Dans la précipitation pour vacciner les gens de manière collectiviste, le consentement éclairé et l’éthique médicale sont abandonnés car les blessures causées par la vaccination deviennent un mode de vie normal.

La France ordonne aux hôpitaux de ralentir le déploiement des vaccins en raison d’une blessure généralisée

Les effets réels de cette expérience médicale de masse ont amené le groupe de travail français sur la vaccination à RALENTIR le déploiement du vaccin Covid pour les agents de santé. Il est désormais conseillé aux hôpitaux en France d’étaler le calendrier de vaccination des agents de santé qui se trouvent dans la même unité de soins. Les autorités françaises recommandent également aux agents de santé de prendre de l’acétaminophène avant l’injection et pendant deux jours après l’injection. Combien de médicaments les gens doivent-ils prendre pour tolérer ou contrer les effets négatifs du vaccin? L’objectif de la vaccination n’est-il pas de prévenir les maladies, les complications de santé et les visites à l’hôpital? Au lieu de cela, la soumission de l’esprit et du corps à la vaccination crée les problèmes mêmes que la vaccination promet d’éviter.

L’inoculation massive des travailleurs de la santé utilisant l’Oxford-AstraZeneca a eu des résultats tragiques. Des pénuries de personnel sont désormais observées dans les unités de soins intensifs à travers l’Europe. Environ un jeune sur cinq est affecté négativement par le vaccin, alors que le vaccin provoque délibérément de réels symptômes de maladie qui perturbent les activités quotidiennes de travail des jeunes adultes.

Les blessures causées par les vaccins sont désormais acceptées comme un sacrifice normal «pour le plus grand bien»

La ville de Bretagne n’est pas la seule à souffrir d’un taux élevé de blessures causées par la vaccination. Les villes de Quimper, Morlaix, Normandie, Dordogne et Vannes ont signalé des problèmes similaires au sein de leur personnel de santé. L’un des hôpitaux a perdu la moitié de ses physiothérapeutes après que le vaccin a contraint le personnel à prendre un congé de maladie simultanément. Le vaccin a blessé 18% des travailleurs de la santé à Vannes, les forçant à prendre un congé de maladie.

Les dégâts sont si immenses que l’hôpital de Saint-Lô en Normandie a dû suspendre la campagne de vaccination le 11 février. La veille, une dizaine de travailleurs vaccinés sur cinquante sont tombés malades avec une forte fièvre et des nausées. À l’hôpital de Périgueux en Dordogne, le personnel hospitalier boycotte le vaccin d’AstraZeneca après avoir vu «un nombre considérable» de ses collègues souffrir d’événements indésirables graves après la vaccination. L’hôpital a initialement accepté de tolérer un taux de blessures par vaccin pouvant atteindre 10%, mais a vu entre 50 et 70% des travailleurs vaccinés tomber malades! Combien de temps les populations permettront-elles cette dangereuse expérience? [Connaissent-ils les autres effets secondaires à moyen et long terme ?MIRASTNEWS].

Alors que les blessures causées par le vaccin sont acceptées comme un sacrifice normal «pour le plus grand bien», de nombreuses personnes refusent le vaccin pour des raisons de conscience. Le vaccin Oxford-AstraZeneca a été développé en cultivant le virus SARS-CoV-2 dans une lignée cellulaire dérivée du rein d’un bébé avorté. Comme il n’y a aucune garantie que le processus de purification élimine tout le matériel de culture cellulaire du vaccin, les sociétés de vaccination ne peuvent pas promettre que l’ADN fœtal est absent de la formulation finale. Peu importe si l’ADN du bébé persiste / ne persiste pas dans le vaccin; la plupart des gens trouvent ce processus d’utilisation de cellules fœtales avortées moralement répulsif. Encore plus répugnant est que des vies humaines – hommes, femmes et maintenant enfants – sont traitées comme des dépotoirs expérimentaux, forcées de se soumettre à une science «sauveuse» qui sacrifie plus de vie humaine, de santé, de liberté et de dignité en cours de route.

Les sources comprennent:

LifeSiteNews.com

NaturalNews.com

FranceTVInfo.fr

Lance D Johnson

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Natural News

La loi fédérale interdit aux employeurs et autres d’exiger la vaccination avec un vaccin Covid-19 distribué dans le cadre d’une EUA

Un agent de santé tient un flacon du vaccin Pfizer-BioNTech Covid-19 dans un centre de vaccination de Pfaffenhofen, en Allemagne.CHRISTOF STACHE / AFP VIA GETTY IMAGES

Depuis que la Food and Drug Administration a accordé une autorisation d’utilisation d’urgence pour deux nouveaux vaccins, les employeurs, les écoles et d’autres organisations se demandent s’il faut exiger la vaccination Covid-19, alors que les organisations sont certainement libres d’encourager leurs employés, étudiants et autres membres à être vaccinés, la loi fédérale prévoit qu’au moins jusqu’à ce que le vaccin soit homologué, les individus doivent avoir la possibilité d’accepter ou de refuser de se faire vacciner.

Savoir ce qu’une organisation peut ou ne peut pas faire en ce qui concerne les vaccins Covid-19 peut les aider à assurer la sécurité de leurs employés, étudiants et membres et les éviter également de litiges coûteux et chronophages.

Beaucoup reste inconnu sur l’innocuité et l’efficacité du vaccin

Même si la FDA a accordé des autorisations d’utilisation d’urgence pour les vaccins Pfizer/BioNTech et Moderna en décembre 2020, les essais cliniques sur lesquels la FDA s’appuiera pour décider en fin de compte d’autoriser ou non ces vaccins sont toujours en cours et sont conçus pour durer environ deux ans à collecter des données adéquates pour établir si ces vaccins sont suffisamment sûrs et efficaces pour que la FDA les autorise.

Les délais abrégés pour les demandes et les autorisations d’utilisation d’urgence signifient que la FDA ne sait pas grand-chose sur ces produits même si elle les autorise pour une utilisation d’urgence, y compris leur efficacité contre les infections asymptomatiques, la mort et la transmission du SRAS-CoV-2, le virus qui cause la maladie.

Compte tenu de l’incertitude entourant les deux vaccins, leurs EUA sont explicites que chacun est «un vaccin expérimental non homologué pour aucune indication» et exigent que tout «le matériel promotionnel relatif au vaccin Covid-19» indique clairement et ostensiblement que ce produit n’a pas été approuvé ou autorisé par la FDA, mais a été autorisé pour une utilisation d’urgence par la FDA »(soulignement ajouté).

Les EUA sont clairs: l’obtention de ces vaccins est volontaire

La même section de la loi fédérale sur les aliments, les médicaments et les cosmétiques qui autorise la FDA à accorder une autorisation d’utilisation d’urgence exige également que le secrétaire de la Santé et des Services sociaux «veille à ce que les personnes à qui le produit est administré soient informées… de l’option d’accepter ou refuser l’administration du produit.»

De même, les directives de la FDA sur l’autorisation d’utilisation d’urgence des produits médicaux exigent que la FDA «veille à ce que les destinataires soient informés dans la mesure du possible compte tenu des circonstances applicables… qu’ils ont la possibilité d’accepter ou de refuser le produit EUA…»

Dans le même ordre d’idées, lorsqu’on a demandé au Dr Amanda Cohn, secrétaire exécutive du Comité consultatif des CDC sur les pratiques de vaccination, si la vaccination Covid-19 pouvait être requise, elle a répondu qu’en vertu d’une EUA, «les vaccins ne sont pas autorisés à être obligatoires. Ainsi, au début de cette phase de vaccination, les individus devront être consentis et ils ne pourront pas être obligatoires.  » Cohn a affirmé plus tard que cette interdiction d’exiger les vaccins s’applique aux organisations, y compris les hôpitaux.

Les EUA pour les vaccins Pfizer/BioNTech et Moderna exigent que des fiches d’information soient remises aux prestataires de vaccination et aux receveurs. Ces fiches d’information indiquent clairement que le vaccin est facultatif. Par exemple, celui des destinataires déclare que «c’est à vous de choisir de recevoir ou de ne pas recevoir le vaccin Covid-19», et si «vous décidez de ne pas le recevoir, cela ne changera pas votre niveau de soins médicaux».

Ce que cela signifie en pratique

Lorsque la FDA accorde une autorisation d’utilisation d’urgence pour un vaccin, de nombreuses questions sur le produit ne peuvent pas trouver de réponse. Compte tenu des questions en suspens, lorsque le Congrès a accordé le pouvoir de délivrer des EUA, il a choisi d’exiger que chaque individu soit autorisé à décider par lui-même de recevoir ou non un produit EUA. La FDA et le CDC considèrent apparemment cette exigence fondamentale de choix suffisamment importante pour que, même au plus fort de la pandémie Covid-19, ils aient renforcé cette décision politique lors de la publication de leurs directives relatives aux vaccins Covid-19.

Cela signifie qu’une organisation sera probablement en contradiction avec la loi fédérale si elle oblige ses employés, étudiants ou autres membres à se procurer un vaccin Covid-19 qui est distribué sous autorisation d’utilisation d’urgence.

La loi de l’État interdit souvent les représailles contre un employé pour avoir refusé de participer à une violation de la loi fédérale. Les organisations qui exigent la vaccination Covid-19 en violation de la loi fédérale peuvent faire face à des poursuites en vertu de ces lois nationales non seulement pour bloquer la politique, mais aussi pour les dommages et les frais d’avocat. Ces poursuites potentiellement coûteuses peuvent être évitées en s’abstenant d’adopter des politiques exigeant la vaccination ou en pénalisant les membres pour avoir choisi de ne pas se faire vacciner.

Les organisations sont libres d’encourager la vaccination par le biais de communications internes, par le biais d’événements éducatifs et par d’autres mesures pour inciter les employés à se faire vacciner. Ils peuvent prendre ces mesures tant que: (1) ils ne sont pas considérés comme coercitifs, (2) l’organisation rend clairement la décision de recevoir le vaccin est volontaire, et (3) les mesures sont conformes aux exigences des EUA et les réglementations connexes pour ces produits.

Des gens du monde entier ont vu leur vie bouleversée au cours de la dernière année. L’urgence de revenir à la normale est profondément ressentie par beaucoup. Lorsque les décideurs des organisations décident de leur politique de vaccination contre le Covid-19, ils doivent veiller à ne pas laisser cette passion conduire l’organisation à enfreindre la loi.

Aaron Siri

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Tap News Wire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :