A la Une

Le vaccin est la pandémie: 80% des religieuses vaccinées au couvent du Kentucky ont été testées positives pour le coronavirus deux jours plus tard + Des scientifiques découvrent que l’ARNm inactive les protéines suppressives de tumeur

Image: The vaccine IS the pandemic: 80% of nuns vaccinated at Kentucky convent tested positive for coronavirus two days later

Trente-cinq religieuses des Sœurs bénédictines de Saint-Walburg dans le Kentucky ont été vaccinées plus tôt ce mois-ci contre le coronavirus de Wuhan [et /ou Etats-Unis, France, Grande-Bretagne et alliés – MIRASTNEWS] [de la Coronavirus Desease (maladie) 2019 (Covid-19)], et à peine deux jours plus tard, deux d’entre elles sont décédées et 26 autres ont été testées positives.

Selon sœur Aileen Bankemper, la prieuse du couvent, le monastère a été complètement fermé à clé pendant tout ce temps, et il n’y a eu aucun mouvement de personnes à l’intérieur ou à l’extérieur des locaux.

«Nous [la communauté bénédictine] avons été choqués d’avoir autant de cas [Covid-19] car nous étions extrêmement prudents, ne sortions pas et ne recevions pas de visiteurs depuis le début de la pandémie», a déclaré Bankemper.

Les sœurs de l’établissement ont été si prudentes, a-t-elle ajouté, qu’elles ont «redoublé» leurs efforts «après la vague de vacances [de Noël]», pour constater une augmentation du nombre de nouveaux cas et de quelques décès.

«Vingt-huit sœurs ont été testées positives pour le COVID-19», a écrit Bankemper dans un message Facebook sur ce qui s’est passé après que les femmes aient été vaccinées avec des vaccins à ARN messager (ARNm) de Big Pharma.

«La majorité d’entre elles ont pu obtenir les anticorps monoclonaux [infusions d’anticorps] par l’intermédiaire des services principaux de St. Elizabeth. Leurs symptômes sont plutôt bien gérés.»

Les sœurs Charles Wolking et Rita Biltz, quant à elles, ne s’en sont pas aussi bien tirées. Elles sont toutes les deux décédées le 3 février, deux jours après avoir été piquées. Ni l’une ni l’autre n’ont montré de symptômes avant leur mort, ni n’ont été testées positives pour le nouveau virus avant d’être injectées. [Les instigateurs vont encore mentir – MIRASTNEWS].

« Toutes deux étaient âgées et avaient des problèmes de santé et n’étaient pas en mesure de rivaliser avec Covid », a déclaré la sous-prieure Nancy Kordenbrok à un média local.

Une troisième religieuse meurt après avoir été poignardée avec un vaccin contre le coronavirus

Une troisième sœur, Margaret Mary Gough, a été admise aux soins intensifs de l’hôpital St. Elizabeth Fort Thomas avec des problèmes respiratoires après avoir été testée positive pour le virus  [et/ou français, américain, britannique et alliésMIRASTNEWS] immédiatement après sa première dose du vaccin.

Dès le début, on pensait que cette sœur se rétablirait. Cependant, elle a pris une tournure pour le pire et est décédée le 10 février «des complications du virus Covid», selon l’hôpital.

Cela se traduit par un taux de mortalité de près de 10% parmi les personnes vaccinées chez les Bénédictines de Saint-Walburg. Si plus de sœurs développent des complications ou meurent – Dieu nous en préserve – dans les jours et les semaines à venir, ce taux augmentera encore plus.

Pour aider à apaiser les craintes que levaccin tue des gens, le Dr Steven Feagins, directeur de la santé publique de la région, a annoncé que les effets secondaires tels que la mort sont «en fait beaucoup plus courants que vous ne le pensez».

Il a ajouté que dans les cas où les patients souffrent d’effets secondaires graves après la première injection, la solution la plus simple est de retarder la seconde plus longtemps.

«Chaque fois que vous l’obtenez, vous l’obtenez, donc nous considérons les 21 jours [entre les vaccins] minimum», a-t-il déclaré.

Les sœurs qui restent encore chez les Bénédictines de Saint-Walburg devraient recevoir leur deuxième dose de vaccin en mai. Le fait qu’elles aient besoin d’une deuxième dose indique qu’elles sont sur la piste du vaccin Pfizer-BioNTech plutôt que sur la piste Moderna.

Les derniers rapports suggèrent qu’environ 66,5 millions de doses de vaccins contre le coronavirus de Wuhan [et /ou Etats-Unis, France, Grande-Bretagne et alliésMIRASTNEWS] [de la Coronavirus Desease (maladie) 2019 (Covid-19)] ont jusqu’à présent été administrées aux États-Unis. Ces vaccins n’ont aucune responsabilité pour leurs fabricants et n’ont pas été entièrement testés en matière de sécurité, d’où la raison pour laquelle ils n’ont qu’une autorisation d’utilisation d’urgence (EUA) de la Food and Drug Administration (FDA).

«Le seul vrai vaccin contre le «Covid-19» est la vérité, et éteindre la télévision», a écrit un commentateur de LifeSiteNews à propos de la situation.

Vous trouverez plus d’informations sur les personnes décédées des vaccins contre le coronavirus de Wuhan (Covid-19) sur Pandemic.news.

Les sources de cet article incluent:

LifeSiteNews.com

NaturalNews.com

Ethan Huff

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Natural News

Israël: un faux vaccin filmé 🎥🎥

Source : BIT CHUTE

🇮🇱🇮🇱🇮🇱🇮🇱🇮🇱🇮🇱🇮🇱🇮🇱🎬🎬🎬🎬🎬🎬🎬🎬
BECCATO.!!!!!!! 👍👍👍👍😁😁😁😁😁😁😁

La vidéo Build Back Better devient VIRAL! / Hugo parle #verrouillage

Hugo Talks – YouTube 19 janv.2021

Source

https://www.thetruthseeker.co.uk/?p=228767

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Tap News

CHOC MÉDICAL: des scientifiques de Sloan Kettering découvrent que l’ARNm inactive les protéines suppressives de tumeur, ce qui signifie qu’il peut favoriser le cancer

Image: MEDICAL SHOCKER: Scientists at Sloan Kettering discover mRNA inactivates tumor-suppressing proteins, meaning it can promote cancer

Il existe une couche secrète d’informations dans vos cellules, appelée ARN messager, située entre l’ADN et les protéines, qui sert de lien essentiel. Maintenant, dans un choc médical pour le monde entier de la philosophie des vaccins, les scientifiques de Sloan Kettering ont découvert que l’ARNm lui-même est porteur de changements CAUSANT le cancer – des changements que les tests génétiques n’analysent même pas, volant complètement sous le radar des oncologues du monde entier.

Alors maintenant, il est temps pour les laboratoires indépendants qui ne sont pas des fabricants de vaccins (ou embauchés par eux) d’effectuer des tests de diagnostic sur la série de vaccins Covid et de découvrir s’il s’agit d’inoculations conduisant le cancer qui, une fois la série terminée, provoqueront des tumeurs cancéreuses dans les masses vaccinées qui se sont toutes précipitées pour échapper à la peur et à l’influence de la propagande. Bienvenue dans le monde des vaccins expérimentaux et sales connus sous le nom de «technologie» d’ARNm.

Des messagers du cancer inconnus auparavant se cachent dans l’ARN, pas dans l’ADN

Cette découverte époustouflante devrait être publiée sur tous les sites d’informations médicales, journaux, émissions de nouvelles télévisées et sur le site Web du CDC, mais à moins que vous ne lisiez cet article et n’utilisiez DuckDuckGo comme moteur de recherche, vous ne le verriez probablement jamais. C’est parce que Google est sur la bonne voie, avec Big Pharma et le VIC – le complexe industriel des vaccins. Voici donc une explication plus approfondie de ce que nous recherchons, pour de vrai, en ce qui concerne l’ARNm et les vaccins.

La molécule porteuse d’informations, l’ARN messager, peut finalement instruire les cellules humaines de la même manière que les moteurs du cancer, jouant un rôle majeur dans le développement du cancer tout en inactivant les protéines naturelles de suppression des tumeurs que le corps humain crée pour vous sauver du cancer. C’est tout le contraire de ce que le CDC et les fabricants de vaccins disent à tout le monde en ce moment sur les vaccins Covid, et cela est basé sur la recherche clinique menée par des biologistes moléculaires au Sloan Kettering Institute.

Même le séquençage de l’ADN dans les cellules cancéreuses ne révèle pas ces changements, c’est à quel point les vaccins sont sournois. C’est comme un cheval de Troie qui dit à vos cellules d’autoriser ces modifications, comme si elles étaient sûres, mais ce n’est pas le cas. Toutes les hypothèses faites sur le fait que l’ARNm est «sûr» à l’heure actuelle ont été complètement tournées à 180 degrés avec cette recherche. Considérez cela très attentivement si vous n’avez pas encore été vacciné avec la technologie à ARNm, et vous voudrez peut-être faire appel à un avocat si vous avez déjà reçu les injections.

Après votre vaccination Covid, l’ARN est transporté hors du noyau de votre cellule et ne fonctionnera plus correctement en tant que suppresseur de tumeur cancéreuse

Bill Gates et le complexe industriel des vaccins sont très sinistres, comme nous le savons tous, mais créer des vaccins qui tronquent (désactivent en coupant court) les suppresseurs de tumeurs cancéreuses et détruisent la capacité du corps humain à se protéger contre le cancer, eh bien, c’est une folie totale. Les protéines supprimant les tumeurs tronquées sont similaires aux mutations d’ADN qui provoquent la mutation et la multiplication incontrôlables des cellules cancéreuses. L’Amérique verra-t-elle les cas de cancer monter en flèche au cours des prochaines années en raison des vaccins Covid? Seul le temps nous le dira, mais pour l’instant, la science révèle que c’est probable. Porter une attention particulière.

Par conséquent, quiconque a peur de mourir des vaccins Covid est pro-science plutôt qu’anti-science, car la science montre que la technologie de l’ARNm est très dangereuse, en particulier en ce qui concerne les protéines qui alimentent les tumeurs cancéreuses. Répétons-le: la science montre que la technologie de l’ARNm peut alimenter la croissance des tumeurs cancéreuses.

Un nombre important de personnes atteintes d’un cancer du sang ont la MÊME inactivation des gènes suppresseurs de tumeur au niveau de l’ARNm

Les scientifiques ont également découvert qu’un nombre substantiel de personnes atteintes d’un cancer du sang, alias la leucémie lymphoïde chronique (LLC), ont exactement la même inactivation des gènes suppresseurs de tumeur au niveau de l’ARNm. En fait, les changements d’ARNm qu’ils ont détectés pourraient éventuellement expliquer les mutations d’ADN manquantes, ce qui annonce de mauvaises nouvelles pour tous ceux qui pensent que la série de vaccins Covid est «sûre et efficace». C’est très bien, pour supprimer les protéines anticancéreuses, pourrait-on en conclure.

Même si seulement la moitié (troncature partielle) des changements d’ARNm dans les cellules humaines a lieu, cela suffit pour «remplacer complètement la fonction des versions normales qui sont présentes», selon l’équipe de scientifiques de Sloan Kettering. Ces changements peuvent également s’appliquer à 100 gènes différents en même temps, de sorte que les changements peuvent s’additionner rapidement et avoir des répercussions terribles sur la santé. Bien sûr, les médias mainstream rejetteront toutes les connexions établies par ces découvertes, mais ils sont payés pour régurgiter les discussions sur la pharmacie, ce n’est donc pas du tout surprenant.

Il est important de noter que les modifications de l’ARNm, selon les chercheurs, ne se limitent pas au cancer du sang, mais ont été liées au cancer lymphatique aigu et au cancer du sein. Cela pourrait-il signifier que nous examinons un nouveau mécanisme de contrôle de la population caché dans l’ARN messager?

Environ 20 000 personnes aux États-Unis développent chaque année une leucémie lymphoïde chronique «LLC». Combien commenceront tranquillement à le développer maintenant, puis le verront soudainement «apparaître» dans cinq ans? Les symptômes comprennent la fatigue, une hypertrophie des ganglions lymphatiques et des sueurs nocturnes. Avez-vous déjà fait vacciner l’ARNm et avez-vous déjà ressenti ces symptômes? Ces symptômes figurent-ils sur l’étiquette d’avertissement – la notice du vaccin? Les avez-vous lus?

Il n’ya qu’un seul «traitement» offert à l’heure actuelle pour la LLC par le complexe industriel pharmaceutique, et c’est la greffe de moelle osseuse de cellules souches. Oh, mais cela n’est recommandé que si votre CLL est «susceptible» d’avancer. Vos vaccins à ARNm vous qualifient-ils maintenant comme «susceptible» de progresser avec la LLC?

Réglez votre connexion Internet sur Vaccines.news pour obtenir des mises à jour sur les essais de provocation chez l’homme pour les personnes intéressées par la suppression des gènes qui combattent le cancer. Pas étonnant que Mark Zuckerberg ait peur du vaccin Covid.

Les sources de cet article incluent:

mskcc.org

vaccines.news

mskcc.org

S.D. puits

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Natural News

Comment CDC VAERS cache les décès sous un fabricant inconnu de VAXX

Source : BIT CHUTE

Dernière vidéo, nous avons regardé les morts « SUPPRIMÉS ». Cette vidéo regarde les morts se cachant à la vue de tous, mais dans la catégorie vaxx INCONNU.

12 résidents décèdent après le premier vaccin COVID dans le centre de soins infirmiers et de soins de la démence du Pays de Galles

Jodie Jones, directrice du Fairways Newydd Nursing and Dementia Care Center. Source de l’image.

Par Brian Shilhavy

Rédacteur, Health Impact News

Dans une histoire tragique qui a été répétée à plusieurs reprises ici à Health Impact News, une maison de soins infirmiers pour personnes atteintes de démence a vu 12 de leurs résidents mourir peu de temps après avoir reçu l’un des vaccins expérimentaux COVID, tandis que 36 résidents et 54 membres du personnel effectuent actuellement des tests positifs pour COVID.

Et comme dans toutes les histoires précédentes que nous avons publiées comme ça, les vaccins expérimentaux ne sont même pas considérés comme une cause. Le North Wales Chronicle rapporte:

Une patronne de soins DÉVASTÉE qui a mené une bataille vaillante pour protéger sa maison de soins de l’emprise de Covid a parlé du «sentiment de vide» douloureux après la mort de 12 résidents très appréciés.

Jodie Jones, directrice du Fairways Newydd Nursing and Dementia Care Center à Llanfairpwll, Anglesey a décrit l’épidémie bouleversante à la maison comme la pire expérience de sa longue carrière.

La maison, qui a connu une renaissance depuis qu’elle a été sauvée de la fermeture potentielle par Fairways en 2017, avait pris de grandes mesures pour essayer de prévenir toute épidémie de Covid et tous les résidents avaient récemment reçu leur premier vaccin.

Les patrons à domicile restent dans l’ignorance de la façon dont le virus a éclaté dans la maison, compte tenu des mesures strictes qu’ils ont mises en place pour prévenir toute épidémie qui avait été reconnue dans les rapports d’inspection.

Mme Jones a exprimé son angoisse de voir l’impact de l’épidémie à la maison, qui s’adresse aux résidents atteints de démence ainsi qu’à d’autres personnes telles que les personnes âgées.

«Il est navrant de perdre autant de résidents», a-t-elle déclaré. «Tous étaient très populaires auprès du personnel et nous sommes dévastés d’avoir perdu chacun d’eux.

J’ai toujours dit que ce n’était pas comme travailler dans un hôpital, où les patients vont et viennent. Les résidents sont avec nous depuis des mois et des années

Un lien approprié se construit et les résidents deviennent comme une famille. Nous les voyons plus que nos propres familles.

Ainsi, lorsqu’un résident décède, cela frappe durement le personnel. Cela les dérange de passer devant les chambres et de se rendre compte qu’un résident n’est plus avec nous.

Nos pensées vont beaucoup à leurs familles en cette période incroyablement difficile.

    Mme Jones, 40 ans, a passé toute sa vie d’adulte à travailler dans le secteur des soins et travaille chez Fairways Newydd depuis 2017. Elle est devenue manager l’année suivante.

«C’est sans aucun doute la pire expérience que j’aie jamais vécue dans ma carrière», a-t-elle déclaré.

«Il y a un sentiment tellement vide. Les gens qui vivent ici ne sont pas seulement un nombre, ils font partie de nos vies.

Chaque fois que j’interroge le personnel, je leur dis toujours que je veux qu’ils s’occupent des résidents de la même manière qu’ils le feraient avec leurs nains, taid, leurs parents ou tout autre membre de la famille proche. Ils les traitent avec le soin qu’ils apporteraient à leur propre famille.

Cela a vraiment touché tout le monde. Le personnel est en deuil pour les résidents que nous avons perdus.

La maison aurait souffert d’une épidémie de COVID l’année dernière qu’ils ont bien gérée. Alors, comment expliquent-ils cette épidémie actuelle qui s’est produite juste après avoir injecté aux résidents la première dose de l’un des vaccins COVID expérimentaux, qui a entraîné tant de décès?

Elle pense que la nouvelle variante de Covid-19 est probablement responsable de l’épidémie au cours des dernières semaines, ce qui a conduit au test positif de 36 résidents du domicile avec 54 membres du personnel.

Le domicile n’a pas encore reçu la confirmation que les tests Covid positifs étaient pour la nouvelle variante du virus.

Cependant, Mme Jones pense que la façon dont la maison a réussi à faire face à une petite épidémie de Covid l’année dernière est un indicateur clair que quelque chose a été différent cette fois-ci.

    «Nous avons traité cette épidémie exactement de la même manière que la précédente et nous étions convaincus de savoir quoi faire», a-t-elle déclaré.

    « Cependant, le fait que cela ait été si différent suggère qu’il s’agissait peut-être de la nouvelle variante. »

Comme nous l’avons vu à plusieurs reprises dans ces histoires, la croyance en les vaccins est si forte qu’ils ne sont jamais considérés comme la cause du décès, même lorsqu’ils sont administrés à proximité immédiate des décès.

Au lieu de cela, dans ce cas, ils le blâment sur la «nouvelle variante», même en l’absence de test ou de données pour étayer une telle croyance.

Le personnel principal à domicile est-il menacé de garder le silence au sujet des vaccins COVID?

Nous avons maintenant publié quelques articles sur les dénonciateurs qui se sont manifestés pour expliquer ce qu’ils voient avec ces décès, et ils disent qu’il y a des pressions pour dissimuler cela. Voir:

Une séquence vidéo de dénonciateur des vaccins COVID forcés dans les maisons de soins infirmiers allemands devient publique – Avocat: «Nous sommes aux prises avec un homicide, peut-être même un meurtre»

Dénonciateur des foyers de soins de l’AIIC: les aînés meurent comme des mouches après des injections de COVID! S’EXPRIMER!!!

Il semble étrange que quelqu’un comme Mme Jones, qui se souciait manifestement profondément de ses résidents et semble traverser un traumatisme émotionnel, ne remette pas au moins en question la possibilité que les vaccins soient blâmés.

Le lecteur de Health Impact News qui a partagé cette histoire avec nous a écrit:

Cela est apparu dans notre Chronical local, et cela a également été rapporté dans notre Daily Post avec une subtile différence. Dans la version Chronicle, il mentionne que les résidents avaient récemment reçu le vaccin (mais pas dans la version Post.)

Ainsi, dans certains rapports sur cet incident tragique, le fait que les résidents aient été vaccinés avec un vaccin COVID expérimental a apparemment été retiré du texte original. Il semble certainement qu’ils souhaitent promouvoir le récit selon lequel il existe une nouvelle souche tueur de COVID causant ces décès à la place.

Il y a sans aucun doute beaucoup de pression maintenant pour censurer ce type d’informations alors que l’industrie pharmaceutique se développe pour produire plus de vaccins expérimentaux COVID qui doivent être utilisés dans un certain laps de temps.

J’ai moi-même reçu des menaces de mort de la part de personnes (des lâches, car ils n’utilisent jamais d’adresse e-mail légitime à laquelle je peux répondre) m’envoyant un e-mail en tant que rédacteur de Health Impact News.

Et certains membres de la famille des personnes décédées à la suite de ces injections expérimentales m’ont également envoyé un e-mail et ont menacé de me poursuivre si je ne notais pas leurs histoires.

Mais ces histoires ne descendent pas. Du moins pas par moi. Je me tiens sur les principes du premier amendement qui me donne le droit légal de publier ces histoires, et ma foi en Dieu pour me protéger alors que je continue à publier la vérité.

Voici le verdict: la lumière est venue dans le monde, mais les hommes ont aimé les ténèbres au lieu de la lumière parce que leurs actes étaient mauvais.

Quiconque fait le mal hait la lumière et ne viendra pas dans la lumière de peur que ses actes ne soient dévoilés.

Mais quiconque vit par la vérité entre dans la lumière, afin que l’on puisse voir clairement que ce qu’il a fait a été fait par Dieu. (Jean 3: 19-21)

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Health Impact News

UN SURVIVANT DE LA TRAFIC D’ENFANTS RÉVÈLE DES PÉDOPHILES DE GRAND NOM – LES VUES DE HAINE DE DONALD TRUMP – POURQUOI?

Source : BIT CHUTE

La traite des enfants est une grande nouvelle dans le monde, mais pas une mention sur les médias mainstream – LA GRANDE COUVERTURE pour protéger leurs propres

Le Texas envoie la Garde nationale pour injecter des vaccins expérimentaux contre le COVID aux personnes âgées à domicile

Est-ce de l’euthanasie forcée ? – MIRASTNEWS

Des aviateurs et des soldats de la Garde nationale du Texas effectuer des tests COVID-19 dans le cadre du programme Texas Mobile Testing Team à Bryan, Texas. Source de l’image.

Commentaires de Brian Shilhavy

Rédacteur, Health Impact News

Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a fait la une des journaux aujourd’hui en mettant fin à un mandat de masque facial à l’échelle de l’État et en permettant aux entreprises de rouvrir complètement.

Mais c’est une annonce qu’il a faite à la fin de la semaine dernière qui soulève certains sourcils parmi ceux qui se réveillent au fait que de nombreux aînés meurent peu de temps après avoir été injectés avec les vaccins expérimentaux COVID.

Le gouverneur a annoncé que l’État déployait 1 100 soldats de la Garde nationale pour faire du porte-à-porte pour vacciner les personnes âgées qui sont à la maison cette semaine.

https://www.bitchute.com/embed/IU7EmkosaoC4/

Appelant l’effort «Save Our Seniors», il devrait être déployé cette semaine dans les comtés du Texas suivants:

Aransas, Bastrop, Brewster, Brooks, Brown, Cass, Dallas, Eastland, Freestone, Gray, Hill, Hockley, Hudspeth, Hutchinson, Irion, Lee, McCulloch, Medina, Morris, Panola, Rains, Refugio, Robertson, San Jacinto, Shelby et Webb.

Ces comtés ont été choisis en fonction de leurs taux d’hospitalisation régionaux, du pourcentage de personnes âgées de plus de 65 ans qui y ont été vaccinées et des allocations de doses de vaccin précédentes, selon le communiqué.

Abbott a déclaré que l’État espérait vacciner au moins la moitié des personnes âgées du Texas d’ici la fin de la semaine. (Source.)

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Health Impact News

Démystifier l’explication du «rien à voir ici» pour la citation du vaccin contre le dépeuplement de Bill Gates

Source : BIT CHUTE

L’explication «rien à voir ici» pour la citation de Bill Gates est que la population du tiers monde est actuellement élevée en raison d’une mauvaise santé, et l’amélioration de la santé réduira la population.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Le vaccin est la pandémie: 80% des religieuses vaccinées au couvent du Kentucky ont été testées positives pour le coronavirus deux jours plus tard + Des scientifiques découvrent que l’ARNm inactive les protéines suppressives de tumeur — MIRASTN
  2. Le vaccin est la pandémie: 80% des religieuses vaccinées au couvent du Kentucky ont été testé es positives pour le coronavirus deux jours plus tard + Des scientifiques découvrent que l’ARNm inactive les prot éines suppressives de tumeur | Raimane

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :