A la Une

Médecin français: les injections COVID-19 augmentent les décès et les nouvelles infections – les preuves sont accablantes

Dr. Gérard Delépine

Les vaccins Covid-19 entraînent de nouvelles infections et de nouvelles mortalités: les preuves sont accablantes

Par Dr Gérard Delépine

GlobalResearch.ca

Cet article du Dr Gérard Delépine a été publié pour la première fois en français sur notre site Internet en français mondialisation.ca

Le texte anglais ci-dessous est une traduction AI avec quelques modifications mineures de Global Research.

———————

Il y a deux mois, nous avons tenté d’alerter les gens sur les résultats paradoxaux des vaccins Covid19 en publiant les courbes de mortalité pré et post-vaccination d’Israël et de la Grande-Bretagne [1] qui montraient déjà que ces vaccinations étaient suivies d’une contamination et mortalité durant 6 à 8 semaines après le début de la vaccination. [2]

Depuis cette période, les campagnes de vaccination se sont répandues dans le monde entier même dans les pays où la Covid n’était pas présent. Et partout, elles ont été suivies d’une augmentation spectaculaire des nouvelles infections et de la mortalité depuis plusieurs semaines ou mois. [3]

Combien de décès et d’accidents graves faudra-t-il aux cadres, à l’OMS, aux agences de santé FDA, à l’EMA entre autres, pour examiner les résultats prouvés de cette pseudo-vaccination expérimentale dans le monde réel et en tirer les résultats? Conséquences ?

Rappel des faits avérés publiés par l’OMS   

Nous présentons ci-dessous les courbes épidémiques des pays les plus vaccinés telles que publiées par l’OMS (avec nos commentaires en rouge). 

ASIE

Au Népal, un pays de 28 millions d’habitants

La campagne de vaccination, utilisant le vaccin chinois et l’Indien Astra Zeneca, a débuté fin janvier 2021. Jusqu’à présent, après dix mois d’épidémie, le pays comptait 270 092 cas confirmés et 2017 décès et la moyenne quotidienne des nouveaux cas s’élevait à 350.

Quatre mois après le début de la vaccination, l’épidémie a explosé avec une moyenne actuelle de 8 000 nouveaux cas par jour. Au 22 mai, le Népal comptait 497 052 ​​(+ 90%) cas confirmés et 6 024 décès (+ 200%).

En Thaïlande, un pays de 70 millions d’habitants

La campagne de vaccination utilisant le vaccin chinois a débuté la première semaine de mars. Jusqu’à présent, depuis le début de l’épidémie, le pays n’a enregistré que 25 000 personnes infectées et 83 décès attribués à Covid19.

Depuis le début de la vaccination, en 2 mois, le nombre d’infectés a été multiplié par 5 (123 066 le 22/5) et celui des décès par 9 (735 le 22/5). 

Au Cambodge, un pays de 27 millions d’habitants

En Mongolie, un pays de 3,3 millions d’habitants

Amérique du Sud 

En Colombie, un pays de 50 millions d’habitants 

Pays gravement touché par la maladie, l’épidémie a commencé à décliner fortement jusqu’au début de la campagne de vaccination le 18 février 2021.

Depuis, le nombre d’infections quotidiennes a quadruplé et la mortalité quotidienne a été multipliée par 3

Chili, pays de 18 millions d’habitants

La vaccination a commencé le 24 décembre et un total de près de 17,1 millions de doses du vaccin ont été administrées à moins de 20 millions de personnes. Mais malgré le taux de couverture vaccinale le plus élevé d’Amérique du Sud et des confinements difficiles, le nombre d’infections quotidiennes et le nombre de décès restent près du triple de ce qu’ils étaient avant le début de la campagne de vaccination… 

Au Brésil, un pays de 217 millions d’habitants 

La vaccination a commencé le 18 janvier alors que la mortalité hebdomadaire se stabilisait autour de 7000

Moyen-Orient 

Aux Emirats Arabes Unis, un pays de 10,5 millions d’habitants 

Au Koweït, un pays de 4,2 millions d’habitants

L’EUROPE

En Hongrie, un pays de 9,8 millions d’habitants

La campagne de vaccination, qui a débuté fin février, a été suivie d’une forte augmentation des contaminations hebdomadaires, qui sont passées de 25 576 le 25 février à 62 265 un mois plus tard, avant de retomber progressivement au niveau de pré-vaccination.

En deux mois et demi, la Hongrie a doublé ses chiffres de personnes infectées (400 000 à 800 000) et de décès (de 14 000 à 29 000) atteints après 11 mois d’épidémie

En Roumanie, un pays de 20 millions d’habitants

La campagne de vaccination a commencé fin décembre à un moment où l’épidémie diminuait et, selon les données officielles du 4 mai 21, Bucarest a le taux de vaccination le plus élevé du pays avec 31,2% de sa population éligible vaccinée. . Mais peu de temps après le début de la vaccination, le nombre d’infections quotidiennes et la mortalité ont augmenté.

Avant la vaccination après dix mois d’épidémie, la Roumanie comptait 618 000 infectés et 15 000 morts. Après cinq mois de vaccination, elle compte deux fois plus.

Monaco, pays de 38 000 habitants

avait seulement 3 décès avant la vaccination et 32 ​​depuis la vaccination

Gibraltar, 34 000 habitants

: la vaccination de l’ensemble de la population a été suivie d’une augmentation de 800% de la mortalité de 10 à 94)   

Que peut-on déduire de ces données officielles. Hypothèses 

Les victoires à la Pyrrhus israélienne et britannique [4] 

Les défenseurs de la vaccination affirment que les vaccinations en Israël et en Grande-Bretagne ont été couronnées de succès, car les contaminations quotidiennes et la mortalité actuelles sont faibles.

Mais ces succès apparents correspondent en fait à la disparition d’une grande partie des personnes à risque (la «récolte») obtenue par vaccination et à la régression spontanée de la maladie observée également dans les pays peu vaccinés.

«Récolte» des vaccins

Dans ces deux pays, la mortalité attribuée à Covid a fortement augmenté pendant 4 à 6 semaines, égalant tous les décès en 2020. La courbe de mortalité de Covid par vaccination en Israël est démonstrative.

La «récolte» de 1 404 personnes en janvier et de 949 autres en février, l’équivalent d’une année complète de mortalité Covid sans vaccin (l’année 2020) a fortement réduit le nombre d’Israéliens à risque, entraînant de facto probablement une diminution de la risque apparent de mortalité dans l’année à venir, dans ce groupe d’âge. 

Mais parallèlement à cette diminution de sa cible initiale, le virus a muté pour attaquer d’autres segments de la société et en particulier des groupes d’âge plus jeunes. 

En novembre 2020, les données du ministère israélien de la Santé ont révélé qu’Israël avait détecté 400 cas de coronavirus chez des enfants de moins de deux ans. En février 2021, ce nombre est passé à 5800. 

La même «récolte» a été observée en Grande-Bretagne. Comme le Covid19 ne menace qu’une petite partie de la population (les personnes âgées avec comorbidité), la disparition péri-vaccinale d’une grande partie de cette population (autant que les décès de l’année 2020) à risque, réduit mathématiquement la mortalité observée, à le moins transitoire.

Depuis la campagne de vaccination britannique, la mortalité moyenne par million d’habitants en Grande-Bretagne (934 / M) est plus du double de celle des Pays-Bas (411 / M).

La régression naturelle de l’épidémie 

Explique également la baisse de la mortalité comme le montre la comparaison entre la Grande-Bretagne hautement vaccinée et les Pays-Bas très mal vaccinés   

Les courbes de mortalité par million d’habitants suivent la même temporalité dans ces deux pays voisins. Celui du Royaume-Uni souffre d’un pic péri-vaccinal beaucoup plus élevé, la mortalité actuelle aux Pays-Bas est légèrement plus élevée reflétant l’absence de la «récolte» anglaise. 

La vaccination actuelle, accélérateur de l’épidémie et de la mortalité? 

La revue des principaux pays qui ont adopté une large vaccination montre que dans les populations réelles, la vaccination généralisée se comporte plus comme un accélérateur de l’épidémie et de la mortalité que comme une prévention de celle-ci. [5]

Dans tous les pays fortement vaccinés, la mortalité enregistrée pendant les deux mois suivant la vaccination est égale ou supérieure à celle de l’ensemble de 2020.

MANQUE DE DONNÉES EXPÉRIMENTALES SOLIDES

Les tests de ces vaccins étaient insuffisants, sans recul, car ils sont en cours. Les premiers résultats sont promis pour début 2023. 

Aucun d’entre eux n’a signalé la possibilité d’une éventuelle augmentation de la contamination et de la mortalité, qui semblent heureusement transitoires. Ils ne sont pas très informatifs sur les effets secondaires plus ou moins graves, comme la fréquence des accidents vasculaires précoces dans les jours suivant la vaccination, ou la multiplication des fausses couches et des troubles menstruels chez la femme par exemple et bien sûr les complications plus tardives possibles à moyen et long terme.

La course à la vaccination accélérée à tout prix pourrait finalement être inefficace pour la confiance populaire dans toutes les vaccinations. Ça ne sert à rien de courir, il faut partir à l’heure, aurait dit La Fontaine. Mais les nouveaux milliardaires comme le PDG de Moderna ne pensent probablement pas comme la tortue de la Fable qui a déjà amassé une fortune.

L’AVENIR, C’EST DES TRAITEMENTS PRÉCOCE MAÎTRISÉS PAR DES MÉDECINS DE TERRAIN

Des études transparentes sont essentielles pour comprendre le mécanisme de ces aggravations transitoires de l’épidémie après vaccination et pour en déduire d’éventuelles mesures préventives, en cas de nouvelle épidémie. 

D’autant que l’avenir, après cette hécatombe vaccinale, reste très incertain. Les dirigeants qui ont violé les bases de la médecine et de la démocratie en imposant la vaccination expresse sans respecter les procédures habituelles de sécurité et d’efficacité des médicaments mis sur le marché, se retrouvent tous à promettre à leurs populations un traitement précoce pour les vagues futures, prouvant ainsi, comme Boris Johnson, qu’ils ne croient plus à la vaccination qu’ils ont imposée. [6]

LA MÉDECINE NE DOIT PAS ÊTRE DÉCIDÉE PAR UNE POLITIQUE

La politique de santé ne devrait plus être imposée ou guidée par des simulations souvent inexactes (et leurs affichages parfois influencés par des politiques comme l’admettent les scientifiques anglais), mais devrait être basée sur le respect de la démocratie et l’expérience clinique des médecins de terrain éventuellement guidés par de simples recommandations non contraignantes.

Toutes les données doivent être transparentes comme les chiffres du Sentinels Network qui reflètent le nombre de vrais patients, consultant les médecins pour les signes cliniques. Beaucoup plus fiable que les chiffres de contamination pérenne basés sur des tests PCR peu fiables.

LIBERTÉ DE SOIN ET D’ÊTRE PRUDENT

Surtout les médecins doivent être autorisés à traiter librement leurs patients avec tous les moyens à leur disposition sans diktat bureaucratique, et ce dès le début de la maladie, comme dans toute autre pathologie. Dès le début de l’épidémie, les traitements précoces basés sur les antibiotiques, les macrolides, l’hydroxychloroquine, l’Artemisia, les vitamines D et C et le zinc, puis l’ivermectine étaient connus et diabolisés par les médecins de plateau au service de nouvelles drogues hors de prix comme le remdésivir, et surtout des futurs vaccins.

Le choix politique d’interdire le libre choix du traitement par les autorités a conduit dans plusieurs pays du monde, dont la France, à de nombreux décès, dont au moins une partie était évitable. Les procès en cours donneront la parole aux familles des victimes sans réparer la perte irréparable d’un être cher.

MORATOIRE ESSENTIEL 

Le totalitarisme, la censure systématique et la persécution des opposants et la suppression des libertés fondamentales en science, en médecine et en économie ne conduisent qu’à des catastrophes à plus ou moins long terme, y compris pour leurs responsables. 

Il est grand temps de revenir aux faits avérés et à leur examen critique sans a priori. Dans tous les pays, les vaccinations expérimentales ont été suivies d’une augmentation de la contamination et de la mortalité attribuable au Covid19 et de l’apparition de mutants. Tant que le phénomène n’a pas été élucidé, un moratoire sur les vaccinations anticovides est indispensable et urgent.

Dr Gérard Delépine

Remarques:

Notes:

[1] Great Britain: actual results of the anti-Covid-19 vaccination as of March 29 – (ripostelaique.com) ]

[2] Analysis of the results of the anti-Covid19 vaccination in Israel as of February 23, 2021 – Nouveau Monde (nouveau-monde.ca) ]

[3] https://nouveau-monde.ca/et-surgit-une-hecatombe-post-vaccinale/ ]

[4] A Pyrrhic victory is a tactical victory, achieved at the cost of losses so heavy to the winner that they compromise his chances of final victory. [ ]

[5] F Gobert Since we were vaccinated (anticovid), the average daily mortality has increased in 13 countries out of 14 Agoravox https://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/depuis-qu-on-vaccine- anticovid-la-233252 ]

[6] https://www.francesoir.fr/societe-sante/boris-johnson-veut-un-traitement-precoce-contre-la-covid-dici-lautomne ]

The original source of this article is nouveau-monde.ca and mondialisation.ca

Copyright © Dr Gérard Delépine , nouveau-monde.ca , 2021

More on Dr. Gérard Delépine at Health Impact News

En savoir plus sur le Dr Gérard Delépine à Health Impact News

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Health Impact News

Un ambulancier français et des infirmières ALERTENT une Augmentation massive des décès suite à la vaccination

Femme de Seattle – Voici à quoi ressemblent les dommages causés par les vaccins

Source: BIT CHUTE

Vidéo reflétée à partir de cette histoire:

Seattle Zombie Woman: la véritable histoire de la vidéo TikTok

https://www.marca.com/en/lifestyle/2021/05/13/609d56d0ca47413d388b4635.html

Ce qui se passe vraiment:

Tiré du Daily Messenger: Le râteau «zombie» de l’arme Vaccinale GRAPHIQUE D’AVERTISSEMENT:

https://dailymessenger.blogspot.com/2021/05/the-zombie-rake-of-vax-weapon-warning.html

Rechercher:

https://dailymessenger.blogspot.com/search?q=Rake

https://dailymessenger.blogspot.com/search?q=Rakes

Une compilation de nouvelles locales faisant état des effets indésirables et des décès

Source: BIT CHUTE

Cette vidéo devrait être sur toutes les chaînes BitChute et toutes les autres plates-formes.

Syndrome énorme de la langue enflée après le vaccin Covid

Source: BIT CHUTE

Ne mangez pas pendant que vous regardez cette vidéo comme je l’ai fait.

Un homme de 39 ans meurt quelques jours après une injection COVID et une autre propagande COVID

Source: BIT CHUTE

Liens:

https://news.yahoo.com/stephanie-dubois-british-model-dies-081009985.html

https://news.yahoo.com/covid-19-canada-vaccine-hesitancy-anti-vaxxers-182307670.html

https://news.yahoo.com/biden-fauci-join-forces-youtubers-155022593.html

ENQUÊTE ASTRAZENECA APRÈS LA MORT DE BBC NEWCASTLE DJ DE CAILLOTS SANGUINS

Source: BIT CHUTE

UNE ADOLESCENTE DÉVELOPPE LA MYOCARDITE APRÈS LA 2ÈME DOSE DE PFIZER

Source: BIT CHUTE

Fauci admet sa collusion avec les communistes chinois

Facebook autorise soudainement des publications suggérant que Covid pourrait être créé par l’homme

Biden annonce un budget de 6 milliards de dollars alors que les prix de l’essence augmentent, Facebook met fin à l’interdiction des publications COVID-19

Biden annonce un budget de 6 milliards de dollars alors que l’hyperinflation et les prix du gaz augmentent de manière incontrôlable. Pendant ce temps, Facebook annonce qu’il mettra fin à son interdiction des publications suggérant que la COVID-19 pourrait être d’origine humaine. Les démocrates conduisent l’Amérique à l’effondrement économique. #Biden #Trump #COVID

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :