A la Une

1 295 MORTS au Royaume-Uni à la suite des injections d’armes biologiques COVID – L’Italie arrête les injections d’AstraZeneca après la mort d’un adolescent

Par Brian Shilhavy

Rédacteur en chef, Health Impact News

Le système de déclaration du gouvernement britannique pour les effets indésirables du vaccin COVID de l’Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé a publié son dernier rapport hier, le 10 juin 2021.

Le rapport couvre les données collectées du 9 décembre 2020 au 2 juin 2021 pour les trois « vaccins » expérimentaux contre la COVID actuellement utilisés au Royaume-Uni par Pfizer, AstraZeneca et Moderna.

Ils font état d’un total de 1 295 décès et 922 596 blessés enregistrés à la suite des injections expérimentales de COVID.

Voici les ventilations des trois plans :

  • AstraZeneca : 863 morts et 717 250 blessés. (Source.)
  • Pfizer-BioNTech : 406 morts et 193 768 blessés. (Source.)
  • Moderna : 3 morts et 9243 blessés. (Source.)
  • Injections de COVID-19 non précisées : 22 décès et 2335 blessés. (Source.)

Pendant ce temps, l’Italie a annoncé aujourd’hui qu’elle arrêtait l’utilisation des injections d’AstraZeneca pour les personnes de moins de 60 ans, à la suite du décès d’un adolescent décédé de caillots sanguins.

L’Italie suspend le vaccin AstraZeneca pour les moins de 60 ans

Par Gavin Jones

Reuters

Extraits :

Le gouvernement italien a déclaré vendredi qu’il limitait l’utilisation du vaccin COVID-19 AstraZeneca aux personnes de plus de 60 ans, après qu’un adolescent qui avait reçu le vaccin soit décédé d’une forme rare de coagulation sanguine. 

Camilla Canepa est décédée jeudi à l’âge de 18 ans après avoir reçu le vaccin le 25 mai, déclenchant un tollé médiatique et politique contre l’injection de la société anglo-suédoise utilisé pour les adultes de tous âges malgré les problèmes médicaux précédemment soulevés.

« AstraZeneca ne sera utilisé que pour les personnes de plus de 60 ans », a déclaré aux journalistes le commissaire spécial COVID du pays, Francesco Figliuolo. 

Les personnes de moins de 60 ans qui ont reçu une première dose d’AstraZeneca devraient recevoir un vaccin différent pour la deuxième dose, a déclaré le conseiller médical en chef du gouvernement Franco Locatelli lors de la même conférence de presse. 

« L’évaluation des risques et des bénéfices a changé », a déclaré Locatelli, sans mentionner le décès de Canepa, qui souffrait d’une faible numération plaquettaire, d’une hémorragie cérébrale et de caillots sanguins abdominaux.

Lire l’article complet sur Reuters.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Natural News      

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :