A la Une

Médecin : le « fanatisme » – pas la science – régit la poussée agressive du CDC pour vacciner même ceux qui ont une immunité naturelle

Image: Physician: ‘Fanaticism’ — not science — governs CDC’s aggressive push to vaccinate even those with natural immunity

Bien que des chiffres précis soient difficiles à obtenir, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) estiment de manière prudente que plus d’un tiers des Américains (au moins 114,6 millions) ont été infectés par le SRAS-CoV-2. Il y a de nombreuses raisons de croire que chez la plupart de ces personnes, l’infection par le SRAS-CoV-2 « induit une immunité à long terme ».

(Article republié à partir de ChildrensHealthDefense.org)

Par exemple, une étude de décembre 2020 menée par des chercheurs de Singapour a révélé que les anticorps neutralisants (un volet de la réponse immunitaire) restaient présents à des concentrations élevées pendant 17 ans ou plus chez les personnes qui se sont rétablies du SRAS-CoV d’origine.

Plus récemment, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les National Institutes of Health (NIH) ont publié des preuves de réponses immunitaires durables à une infection naturelle par le SRAS-CoV-2.

Même en mars 2020, le Dr Anthony Fauci du NIH a partagé son point de vue (dans un e-mail [p. 22] à Ezekiel Emanuel) selon lequel « leur [sic] serait une immunité substantielle après l’infection ».

Pourtant, malgré ces récentes découvertes, les autorités sanitaires ignorent largement les antécédents stellaires de l’immunité naturelle. En fait, comme l’a rapporté l’Institut américain de recherche économique, il semble que, afin de promouvoir le programme de vaccination contre la COVID, les organisations clés non seulement « minimisent » l’immunité naturelle, mais cherchent peut-être à « l’effacer » complètement.

Jusqu’à récemment, la Mayo Clinic indiquait que les personnes ayant survécu à la pandémie de grippe de 1918 étaient immunisées, 92 ans plus tard, contre la grippe H1N1. Cependant, comme l’a noté l’économiste Jon Sanders, la Mayo Clinic a supprimé la mention de l’immunité contre la grippe de 1918 de son site Web ce printemps. Et à la fin de l’année dernière, l’OMS a été surprise en train de tenter d’exclure de manière non scientifique « l’immunité développée par une infection antérieure » de la définition même de l’immunité collective.

Pourquoi, demande Sanders, les Américains sont-ils tenus dans l’ignorance du fait que tant « ont fait face à la COVID-19 et ont gagné » – et, par conséquent, « n’ont pas besoin de vaccin ? »

Inversion de politique

La preuve que l’immunité naturelle est forte et de longue durée remonte à des décennies. En revanche, l’immunité unidimensionnelle conférée par la vaccination et les rappels vaccinaux est souvent inconstante, de courte durée ou totalement absente.

Le phénomène bien étudié d’échec vaccinal observé après la vaccination de masse contre des maladies telles que la rougeole, la coqueluche et la grippe – et les « infections révolutionnaires » graves ou mortelles que nous observons maintenant après les injections de COVID – ont prouvé ce point à plusieurs reprises.

Les conseils aveugles du CDC au segment de la population qui s’est remis de COVID-19 pour obtenir un vaccin COVID contrastent fortement avec l’approche de l’agence à l’égard d’autres infections.

Par exemple, le CDC ne recommande pas la vaccination contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) pour les personnes qui ont une confirmation d’infection passée ou qui sont nées avant l’ère ROR, lorsque tout le monde a contracté ces maladies infantiles.  

Reconnaissant que la vaccination est hors de propos pour les personnes qui acquièrent une immunité naturellement – en souffrant naturellement d’une maladie donnée – le CDC dit également aux personnes qui ont une confirmation en laboratoire de « l’immunité induite par la maladie » contre la varicelle qu’elles n’ont pas besoin de se faire vacciner contre la varicelle.

Des critiques surprenantes de la part d’initiés

Le site d’actualités médicales en ligne MedPage Today, propriété de J2 Global, « principale société d’information et de services Internet », se décrit comme « une source de confiance pour la couverture de l’actualité clinique dans toutes les spécialités médicales ».

Pour la plupart, cela se traduit par une couverture générale fade qui, à l’ère COVID, a inclus une forte promotion et approbation de la ligne du parti de la santé publique sur la vaccination.

Cependant, « l’équipe d’entreprise et d’enquête » de la publication se déclare également disposée à « faire la lumière sur les actes répréhensibles en médecine – qu’ils soient individuels, corporatifs ou gouvernementaux » ainsi qu’à « suivre l’argent dans les soins de santé ».

Dernièrement, cette équipe d’enquête semble avoir décidé de dénoncer la suppression des discussions sur l’immunité naturelle à la COVID. Le 28 mai, MedPage a publié un éditorial intitulé sans ambages « Quittez d’ignorer l’immunité naturelle à la COVID. » Quelques jours plus tard, le Dr Marty Makary, rédacteur en chef de MedPage Today, a réitéré lors d’entretiens publics bon nombre des arguments exposés dans l’éditorial.

Le Dr Jeffrey Klausner, l’un des deux co-auteurs de l’éditorial, est un ancien médecin-chef du CDC et « conseiller fréquent du CDC, du NIH et de l’OMS ». Dans leur éditorial, Klausner et le co-auteur Noah Kojima demandent pourquoi nous sommes « si concentrés sur l’immunité induite par le vaccin … tout en ignorant l’immunité naturelle » et critiquent également les décideurs politiques pour avoir ignoré les « complexités du système immunitaire humain » – y compris la preuve que les cellules B et les cellules T contribuent à l’immunité cellulaire post-COVID.

Arguant que la protection parmi les personnes guéries de la COVID « est similaire ou meilleure que l’immunité induite par le vaccin », ils condamnent également les conseils de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis contre l’utilisation de tests d’anticorps, exhortant plutôt ce qui suit :

«[Les] décideurs devraient inclure l’immunité naturelle telle que déterminée par un test d’anticorps précis et fiable ou la documentation d’une infection antérieure … comme preuve d’une immunité égale à celle de la vaccination [c’est nous qui soulignons]. Cette immunité devrait avoir le même statut sociétal que l’immunité induite par le vaccin [sic]. Une telle politique réduira considérablement l’anxiété et augmentera l’accès aux voyages, aux événements, aux visites familiales et plus encore… permettant [à ceux qui se sont rétablis] de jeter leurs masques en toute sécurité, de montrer leur visage et de rejoindre les légions de personnes vaccinées.

Dans ses déclarations publiques, Makary a été encore plus franc, décrivant la mise à l’écart de l’immunité naturelle à la COVID – qu’il pense être « probablement à vie » – comme « [o] l’un des plus gros échecs de notre leadership médical actuel ».

Selon Makary, la concentration incessante du CDC sur l’immunité induite par le vaccin et sa « diabolisation » des individus qui choisissent de ne pas se faire vacciner contre la COVID font de l’agence « le CDC le plus lent, le plus réactionnaire et le plus politique de l’histoire américaine ».

Makary, dont les autres rôles professionnels incluent professeur de médecine et de santé publique à l’Université Johns Hopkins et élection à la National Academy of Medicine, a également fait remarquer: « Je n’ai jamais pensé que je dirais cela, mais veuillez ignorer les directives du CDC. »  

Makary a également exprimé son désaccord sur le sujet des vaccins COVID et des enfants. Dans un article d’opinion du 10 juin dans MedPage Today, Makary a dit aux parents de « réfléchir à deux fois avant de donner le vaccin COVID à des enfants en bonne santé », qualifiant le risque qu’un enfant en bonne santé meure de COVID comme « entre zéro et infiniment rare ». (Émoussant la force de cette déclaration, cependant, Makary a signalé son soutien à la vaccination contre la COVID-19 chez « tout enfant souffrant d’un problème de santé, y compris en surpoids » – ce qui signifie au moins 54% des enfants américains). 

Lors d’une apparition télévisée le 13 juin, Makary a continué de critiquer le CDC, l’accusant de « s’asseoir sur de nombreuses données« , y compris des informations importantes sur les complications cardiaques graves que subissent actuellement les adolescents recevant les injections de COVID. Selon un article de presse, Makary a suggéré que le « fanatisme » régissait la poussée agressive pour la vaccination contre la COVID, citant à nouveau « la folie d’insister sur un vaccin pour immuniser les personnes déjà immunisées ».

Bienvenue au refoulement

Début juin, Children’s Health Defence a appelé à l’arrêt immédiat de la vaccination COVID des mineurs, soulignant le risque important d’événements indésirables, notamment des caillots sanguins et une inflammation cardiaque, et les effets à long terme inconnus des vaccins.

Les scientifiques ont récemment offert une explication dramatique à certains de ces effets indésirables, révélant que la protéine de pointe dans les injections de Pfizer et Moderna est en fait une toxine pathogène qui s’accumule dans les organes et les tissus et traverse la barrière hémato-encéphalique.

Dans ce contexte, des rappels sur le rôle et les avantages de l’immunité naturelle peuvent contrebalancer la rhétorique dangereuse et fausse de l’immunité collective qui cherche à justifier les vaccins COVID pour les enfants.

Les lecteurs de The Defender sont également probablement familiers avec les nombreux conflits d’intérêts qui rendent si difficile de faire confiance aux conseils des responsables des agences capturées comme le CDC et la FDA. Lorsque des initiés masqués par les titres et le prestige de l’établissement de santé publique critiquent ces agences, nous serions stupides de ne pas y prêter attention.

Dans le contexte de la censure croissante de toute information qui va à l’encontre des affirmations du gouvernement et de l’industrie, les refoulements de toutes parts sont les bienvenus, en particulier lorsqu’ils sont fondés à la fois sur des preuves et sur le bon sens.

En savoir plus sur : ChildrensHealthDefense.org et Conspiracy.news

Ramon Tomey                      

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Natural News

ALEX FRANKS, 17 ans, INFLAMMATION CARDIAQUE APRÈS LA DEUXIÈME DOSE DE PFIZER

RETROUVÉ À PARTIR DU : 31 mai 2021

INVITE https://odysee.com/$/invite/@SixthSense-Truth-Search-Labs:0  🔔🔔🔔

NOUVEAU !! -Témoignages des travailleurs de première ligne et rapports des VAER 16 MAI 2021 – [PDF DOC] VEUILLEZ PARTAGER LOIN ET LARGE !!! 📣

https://odysee.com/@SixthSense-Truth-Search-Labs:0/Frontline-Workers-Testimonies_News-Reports_VAERS-data_11APR2021:e

Le polyéthylène glycol comme cause d’anaphylaxie [ingrédient dans les injections de COVID !] – PDF DOC

https://odysee.com/@SixthSense-Truth-Search-Labs:0/s13223-016-0172-7:f

Preuve d’un lien entre COVID-19 et l’exposition aux rayonnements de radiofréquences des télécommunications sans fil [PDF DOC]

https://odysee.com/@SixthSense-Truth-Search-Labs:0/Rubik-Brown-COVID-19-and-RFR-SUBMITTED:f

Vaccins à base d’ARN COVID-19 et risque de maladie à prions – PDF DOC

https://odysee.com/@SixthSense-Truth-Search-Labs:0/covid19-rna-based-vaccines-and-the-risk-of-prion-disease-1503(2):b

https://en.wikipedia.org/wiki/SM-102

https://www.medicdebate.org/en/node/2080

Traduction : MIRASTNEWS

Source : BIT CHUTE 

 Décès en masse dans la population dus au vaccin COVID-19

Source: BIT CHUTE

L’ancien vice-président de Pfizer, le Dr Michael Yeadon, s’est récemment entretenu avec LifeSiteNews où il a pris en charge l’agence d’injection de COVID-19, la qualifiant de « manifestement fausse » et chargée de corruption sinistre qui pourrait conduire à un « totalitarisme » inimaginable et à des événements de mort en masse dans les 2 ans. Que le Seigneur ait pitié de nous tous.

https://boudicaus.wordpress.com/2021/04/12/ex-pfizer-vice-president-covid-19-vaccines-to-cause-mass-depopulation-event-within-2-years-video/

https://rumble.com/vigdu1-vaxxxidents-dark-agenda-chaos-biden-admin-collapse-clif-high.html

Vaxxxidents, Dark Agenda, Chaos, effondrement de l’administrateur Biden – Clif High – Dépeuplement de masse

https://ambassadorlove.wordpress.com/2021/04/28/world-doctors-warning-stay-away-from-the-vaxxed/

Avertissement des médecins du monde : éloignez-vous des Vaccinés !

CITIZEN JOURNAL

Le stand | La vérité sur le vaccin COVID-19, avec le Dr Simone Gold, de America’s Frontline Doctors.

Les passeports pour les vaccins arrivent maintenant en Californie alors que l’État s’apprête à mettre en œuvre un «système de vérification des vaccins»

Image: Vaccine passports now coming to California as state moves to implement “vaccine verification system”

Le gouverneur de Californie Gavin Newsom, bien qu’il soit confronté à un rappel cet automne, irait de l’avant avec des plans pour déployer un « système de vérification des vaccins » pour les entreprises privées afin de vérifier que leurs clients ont été injectés pour le coronavirus de Wuhan (Covid-19). 

Même si les informations médicales sont censées rester privées, Newsom souhaite que les entreprises et les entreprises puissent exiger une preuve de vaccination avant que les clients ne soient autorisés à faire leurs achats. Ceci est décrit dans les dernières directives de Newsom sur les masques, qui indiquent des passeports vaccinaux à venir. 

Le Golden State demande à tous les résidents non vaccinés de continuer à porter un masque à l’intérieur, bien que toutes les autres restrictions, y compris les ordres de «rester à la maison» et les limites de capacité commerciale, aient été entièrement levées. 

À l’heure actuelle, les entreprises californiennes ont trois choix lorsqu’il s’agit de gérer les clients et les clients non masqués : utiliser le système d’honneur et avoir confiance que les clients non masqués sont vaccinés ; « mettre en œuvre la vérification des vaccins » ; ou exiger que tous les clients portent un masque. 

Les masques sont inutiles et nocifs, tout comme les « vaccins », mais Newsom fait de son mieux pour essayer de les forcer sur les gens à la pointe d’une arme, si nécessaire, pour garder tout le monde « en sécurité ».

Newsom veut que les Californiens obtiennent Mark of the Beast pour manger

Dans le cas où Newsom essaierait réellement de mettre en œuvre un programme de type « papiers, s’il vous plaît » dans toute la Californie, beaucoup envisagent déjà de falsifier des cartes de vaccination ou d’autres documents pour continuer à pouvoir manger sans avoir à modifier d’abord leur ADN. 

Pour cette raison, Newsom envisage de créer une sorte d’application pour smartphone ou peut-être une puce injectable pouvant être numérisée comme preuve d’injection, permettant à une personne d’acheter et de vendre comme « normalement ».

« En ce qui concerne la technologie et les outils technologiques, il existe des opportunités de mettre à disposition différentes stratégies pour fournir une forme de vérification plus sûre, plus sûre et plus transparente », a déclaré Newsom. 

Étant donné que toutes les doses d’injection de virus chinois sont déjà enregistrées dans les registres électroniques de vaccins des États ou des comtés, il ne serait pas impossible pour la Californie de mettre en œuvre une sorte de méthode de vérification électronique, en supposant que les entreprises souhaitent les utiliser.

Très probablement pas, car cela priverait les affaires, mais d’autres pourraient le faire – du moins jusqu’à ce qu’ils soient poursuivis pour discrimination médicale. Après tout, il y a des gens qui sont médicalement incapables de recevoir des injections et qui ne peuvent pas non plus porter de masque.

Ces personnes auraient besoin d’être logées raisonnablement de la même manière que les autres clients sans avoir l’impression d’être des citoyens de seconde zone. C’est un défi de taille en ce qui concerne les soi-disant «passeports vaccinaux», il sera donc quelque peu amusant de voir une poignée d’entre eux essayer avant d’avoir à faire face à la musique, légalement parlant.

Néanmoins, Newsom va de l’avant avec le plan malgré tout, bien qu’il insiste sur le fait qu’il n’y a « aucun mandat, aucune exigence, aucun passeport » associé à son petit projet, et que le tout est « volontaire » – jusqu’à ce qu’il ne soit soudainement plus volontaire , C’est cela.

C’est ce qui s’est passé avec les masques faciaux l’année dernière, comme vous vous en souvenez peut-être. Cela a commencé «volontairement» dans de nombreux domaines et est rapidement devenu un «mandat» pour protéger tout le monde des germes chinois.

Le comté d’Orange, de tendance conservatrice, combat agressivement le système de vérification électronique de Newsom, des militants locaux se présentant à de nombreuses réunions récentes du conseil de surveillance pour protester contre celui-ci. Tout type de système de vérification des vaccins porte atteinte à la vie privée, ont-ils expliqué, ce qui a réussi à soulever la question, du moins pour le moment.

« Chaque fois que je lis des choses comme celle-ci, cela me rappelle le début de tout cela et comment tout a commencé sur la base de mensonges », a écrit un commentateur de The New American.

«Les propres documents du CDC affirment que le SRAS-CoV-2 n’a jamais été isolé, qu’il n’y a pas de référence absolue pour les tests et que les tests RT-PCR ont des seuils de cycle élevés pour donner 97% de faux positifs avec l’avertissement que les résultats ne pas confirmer la présence ou l’absence du virus.

Les dernières nouvelles sur la tyrannie du vaccin contre le coronavirus de Wuhan (Covid-19) peuvent être trouvées sur ChemicalViolence.com.

Les sources de cet article incluent :

TheNewAmerican.com

NaturalNews.com

Ethan Huff                             

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Natural News

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :