A la Une

Des responsables militaires américains disent qu’ils quitteront l’armée si la vaccination contre la COVID est rendue obligatoire

Le représentant Thomas Massie (R-Ky.) a déclaré qu’il avait été informé par certains membres de l’armée américaine qu’ils démissionneraient si les forces armées imposaient un vaccin COVID-19, après qu’un rapport affirmait que le quartier général de l’armée avait dit aux commandants de se préparer aux vaccinations obligatoires en septembre.

US Military Officials Say They Will Quit The Army If COVID Vaccination Is Made Mandatory

« J’ai été contacté par des membres de notre armée volontaire qui disent qu’ils arrêteront si le vaccin COVID est obligatoire. J’ai introduit le HR 3860 pour interdire toute exigence obligatoire qu’un membre des Forces armées reçoive un vaccin contre la COVID-19. Il compte désormais 24 sponsors », a écrit Massie sur Twitter.

    J’ai été contacté par des membres de notre armée volontaire qui disent qu’ils arrêteront si le vaccin COVID est obligatoire.

    J’ai introduit le HR 3860 pour interdire toute exigence obligatoire qu’un membre des Forces armées reçoive un vaccin contre la COVID-19.

    Il compte désormais 24 parrains. https://t.co/lbqYESmBYy

    – Thomas Massie (@RepThomasMassie) 3 juillet 2021

On ne sait pas comment les membres du service pourraient démissionner ou combien essaieraient de le faire. Une fois qu’un militaire se présente à son premier lieu d’affectation, il est obligé de rester au service des forces armées. Si un militaire part sans autorisation, il peut être déclaré AWOL ou absent sans autorisation.

Le législateur républicain faisait référence à un rapport publié par l’Army Times au cours du week-end qui détaillait un ordre exécutif envoyé par le département du quartier général de l’armée selon lequel les commandants devraient être prêts à administrer les vaccins COVID-19 à partir du 1er septembre. La date dépend du moment où la Food and Drug Administration (FDA) émettra son approbation complète des vaccins.

«Les commandants poursuivront les opérations de vaccination contre la COVID-19 et se prépareront à une directive rendant obligatoire la vaccination contre la COVID-19 pour les militaires [le ou autour du] 1er septembre 2021, en attendant l’autorisation complète de la FDA.

Les commandants seront prêts à fournir un compte rendu sur le statut de vaccination des militaires et la voie à suivre pour l’achèvement une fois que le vaccin sera obligatoire », indique la directive.

Comme rapporté par GreatGameIndia plus tôt, selon un rapport du Pentagone, près de 75 % des troupes américaines ont refusé de prendre le vaccin COVID-19. Abordant l’allégation de dissimulation, le porte-parole de l’agence, John Kirby, a informé les médias de la raison du manque de données exactes.

Selon une enquête, plus de la moitié des Américains ne veulent pas de vaccin COVID-19.

L’étude a également examiné les inquiétudes des personnes réticentes à recevoir les vaccins, 68% des personnes se disant préoccupées par les effets à long terme des vaccins.

Pendant ce temps, la Food and Drug Administration des États-Unis a ajouté un avertissement aux fiches d’information des patients et des fournisseurs pour les vaccins COVID-19 Pfizer et Moderna pour indiquer le risque d’inflammation cardiaque.

Dans le même temps, la Norvège a annoncé que vous couriez un plus grand risque de mourir du vaccin AstraZeneca de marque Covishield en Inde que de la COVID-19.

En attendant la décision finale sur le vaccin controversé, la Norvège a quant à elle décidé de décharger son stock d’AstraZeneca vers d’autres pays nordiques qui souhaitent effectivement les utiliser malgré les risques associés.

En Inde, l’Indian Air Force a reçu un avis de justification par la Haute Cour du Gujarat pour avoir forcé le licenciement d’un officier après avoir refusé de prendre le vaccin COVID-19, déclarant qu’il utilisait des médicaments ayurvédiques suggérés par le ministère AYUSH pour augmenter son immunité contre le COVID-19.

L’officier qui a contesté son licenciement devant la Haute Cour du Gujarat a réussi à obtenir une suspension par le tribunal.

Deux types de stratégies opposées en présence:

Stratégie des mondialistes: injecter dans un premier temps leurs armes biologiques COVID expérimentales de destruction massive au plus grand nombre, faisant semblant de respecter les libertés individuelles et imposer la vaccination obligatoire pour tous par la suite lorsque numériquement la population aura été soit contrôlée, massacrée ou gravement malades.

Stratégie des peuples pour empêcher l’extermination programmée: mettre en œuvre la révolution relativiste plus puissante et plus percutante que la révolution française de 1789, tout en empêchant la récupération du mouvement par des forces négatives malignes et prédatrices. Reprise du pouvoir par le peuple et mise en place des tribunaux de type Nuremberg et lancement d’une enquête internationale pluridisciplinaire réellement indépendante en Chine, aux Etats-Unis, en France, en Grande-Bretagne et alliés sur les origines du SRAS-CoV-2 avec une Commission sur la vérification de la sûreté, la sécurité, l’opportunité et la qualité des Vaccins COVID.

La première stratégie est mise en œuvre par les mondialistes. La deuxième requiert une prise de conscience, du courage, de la volonté collective et une grande réactivité des peuples. JDDMMIRASTNEWS

Traduction : MIRASTNEWS

Source : GreatGameIndia

Un juge de l’Ohio condamne essentiellement un homme à MORT par vaccin contre le Covid pour violation d’armes mineures

Image: Judge in Ohio essentially sentences man to DEATH by covid vaccine for minor weapons violation

L’injection létale prend un tout nouveau sens dans l’Ohio, où vous pouvez être inculpé d’armes mineures ou de drogue et un juge qui vous déclare coupable peut vous condamner à mort par caillot sanguin via les vaccins Covid-19. C’est comme une probation de probation, où votre peine est plus légère si vous acceptez une injection toxique mortelle avec de l’ARNm (qui aide au cancer) ou des charges utiles de protéines de pointe. C’est vrai, le juge de l’Ohio qui saisit les armes à feu et les vaccins déclare les vaccins Covid mortels obligatoires pour toute personne reconnue coupable d’une violation mineure des armes à feu – ce qui peut signifier presque n’importe quoi.

Le juge de l’Ohio a ordonné au « péon » coupable (c’est l’âge des ténèbres, rappelez-vous) de se faire vacciner contre la Covid afin de remplir sa probation pour violation des armes à feu. Le juge Richard Frye, comme dans le cas de la constitution et de vos droits à la santé, a en quelque sorte mélangé la vaccination forcée comme condition pour que certains Américains armés d’armes à feu ne soient pas emprisonnés. Certaines personnes reconnues coupables d’accusations d’armes mineures ont eu la possibilité d’annuler 4 des 5 années de probation simplement en se faisant vacciner. Est-ce parce que le libéré conditionnel mourra de toute façon à cause du vaccin dans l’année? Pourquoi le grand juge des compromis ? Qu’y a-t-il pour la «communauté», l’immunité collective?

Possédez-vous une arme à feu et tergiversez-vous (un autre mot pour « réticence à la vaccination) ? Vous possédez une arme à feu, mais vous n’avez pas de travail? Ne soyez pas accusé d’infractions liées à la drogue ou aux armes, ou vous serez vacciné de force sous la menace d’une arme sur ordre du juge !

Quelle est la prochaine étape, les juges limitant le nombre d’enfants que les criminels condamnés peuvent avoir ? Stérilisation obligatoire pour vous !

C’est drôle comme les fabricants de vaccins ne peuvent pas être poursuivis si le vaccin provoque des caillots sanguins, une crise cardiaque, une démence, un coma ou la mort, n’est-ce pas ? Où sont alors les tribunaux et les juges, s’ils veillent vraiment à la santé de tous dans le cadre de leurs « décisions » ?

« C’est soit une peine de prison maximale, soit une mort prématurée d’un coup toxique, que préférez-vous monsieur / madame ? »

Quelle est la prochaine étape, les juges ordonnent aux condamnés de faire en sorte que leurs femmes enceintes reçoivent des injections Covid afin d’avorter involontairement et spontanément le bébé ? Plus d’enfants pour les condamnés ! Monsieur, vous êtes condamné à une vasectomie parce que vous avez prétendument été surpris en train de regarder la femme de quelqu’un. Madame, vous êtes condamnée à une hystérectomie pour avoir frappé votre enfant au parc. Plus d’enfants pour vous, si vous acceptez 1 an de prison avec hystérectomie ; sinon, c’est vingt ans sans possibilité de libération conditionnelle. Tu choisis.

C’est pourquoi ils veulent que toutes les armes à feu soient enregistrées et que le choix de vaccin de chacun soit enregistré. C’est l’heure du camp de pré-concentration, et plus de 100 millions de moutons (principalement des lib-tards sans arme) ont déjà « se sont inscrits » et ont rejoint le club « courte probation, début de vax-termination ».

L’apocalyptique « Vax-Termination » a commencé en Amérique

Quand les juges sont « à fond » sur la sale campagne de vaccination, vous savez que c’est mauvais. Comment se fait-il qu’ils ne l’aient pas fait avant, avec les vaccins contre la rougeole ? Quand les expériences médicales sont-elles devenues une partie de la punition pour avoir enfreint la loi ? Pourquoi le vaccin contre le Covid-19 est-il une monnaie d’échange pour moins de temps de libération conditionnelle ?

Les peines sont-elles désormais allégées selon le nombre de symptômes que vous présentez ou non, ou des anticorps contre la Covid ?

Pouvez-vous plaider la folie, puisque maintenant que vous êtes vacciné de force, parce que vous avez des fragments de virus protéiques et des prions qui circulent dans tout votre sang et votre cerveau, provoquant essentiellement la maladie de la vache folle.

La vax-termination a commencé en Amérique, et les juges, au moins certains d’entre eux, semblent être « dans le coup ». Il s’agit d’un vaste programme de dépeuplement malade et tordu utilisant des vaccins, et juste au bon moment vient la variante Delta comme couverture pour la mort induite par le vaccin, comme cet homme de l’Ohio vient d’être condamné.

Les comptes « offshore » des juges devraient-ils être audités après un tel comportement ? Peut-être que les dirigeants de l’industrie des vaccins doivent être accusés de détournement de fonds et de mise en danger de la santé des masses, puis condamnés à prendre leurs propres vaccins.

Visitez CovidVaccineReactions.com si vous avez déjà reçu un ou deux vaccins Covid toxiques et que vous ressentez des effets secondaires, des caillots sanguins ou d’autres événements indésirables. Réglez ensuite votre fréquence Internet sur Pandemic.news pour des mises à jour sur ces crimes contre l’humanité sous couvert de vaccination. Partagez la vérité #VaxTermination.

Les sources de cet article incluent :

Pandemic.news

NaturalNews.com

TruthWiki.org

NYPost.com

S.D. puits              

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Natural News

L’Espagne propose une « loi sur la sécurité nationale » pour permettre au gouvernement de saisir des biens privés pendant toute « crise » sanitaire déclarée

Image: Spain proposes “national security law” to allow government seizure of private property during any declared health “crisis”

Le gouvernement central espagnol appelle à une nouvelle « loi sur la sécurité » qui obligerait les citoyens à renoncer « temporairement » à leurs droits et à leurs biens en cas de nouvelle « crise » de santé publique comme le coronavirus [SRAS-CoV-2] de Wuhan [de la Maladie à Coronavirus de 2019 = Coronavirus Desease 2019 (Covid-19) – MIRASTNEWS].  

Bien qu’encore au stade de la proposition, la question est une source de préoccupation pour les citoyens espagnols qui ont déjà vu leurs droits bafoués en raison du virus chinois [et/ou américain, français, britannique et alliésMIRASTNEWS]. La prochaine fois, disent-ils, la tyrannie sera bien pire.

« Toute personne majeure est tenue de remplir les ‘obligations personnelles’ requises par les autorités compétentes, conformément aux directives du Conseil national de sécurité, lorsqu’un état de crise est déclaré en Espagne », a rapporté le journal espagnol El País.

« Dans ce cas, tous les citoyens sans exception doivent se conformer aux ordres et instructions émis par les autorités. »

En raison de son imprécision, la proposition a le potentiel de donner au gouvernement espagnol un pouvoir illimité pour consacrer la tyrannie absolue la prochaine fois qu’un « virus » effrayant est annoncé par les médias grand public comme une menace.

Zut, ils pourraient même l’essayer avec la soi-disant «variante delta», forçant les citoyens espagnols à abandonner leurs terres et leurs maisons pour garder tout le monde «en sécurité» contre la dernière série de germes chinois à circuler.

« Dans le cas où un état de crise est déclaré en Espagne (‘situation d’intérêt pour la sécurité nationale’ est le nom donné par la loi), les autorités peuvent également procéder à la réquisition temporaire de tous les types de biens, à l’intervention ou provisoire l’occupation de celles qui sont nécessaires ou la suspension de toutes sortes d’activités », a poursuivi El País.

Le fascisme médical est la nouvelle religion mondiale

Une fois que les vaccins contre la grippe Fauci auront fait leur travail de propagation de la variante Covid aux quatre coins de la terre, les autorités espagnoles attendront en coulisses pour prendre le contrôle de toutes les propriétés privées restantes dans le pays.

C’est une possibilité, de toute façon, dont on parle dans les médias grand public. Le gouvernement espagnol ira-t-il vraiment jusqu’à prendre le contrôle du peu de liberté qui reste post-Covid ?

Les représentants du gouvernement affirment que ceux dont les biens seront confisqués lors de la prochaine « crise » recevront éventuellement une « compensation » pour leurs problèmes. Cependant, le contrôle que le gouvernement prend dans le processus serait permanent, c’est-à-dire sans date d’expiration une fois la « crise » terminée.

Comme vous vous en souvenez peut-être, certaines parties de l’Espagne ont essayé de forcer les gens à porter des masques faciaux à l’extérieur pendant les premières « vagues » du virus chinois. Une fois le prochain arrivé, que feront-ils ensuite pour essayer de forcer le public à se conformer de manière dégradante aux mandats du gouvernement ?

La proposition, si elle était codifiée dans la loi, obligerait tous les citoyens, ainsi que toutes les entreprises privées et personnes morales, à « collaborer avec les autorités pour surmonter la crise », quelle qu’elle soit.

Le gouvernement prétend que la constitution espagnole l’exige parce qu’elle exige que « les Espagnols aient le devoir et le droit de défendre l’Espagne ».

La proposition exigerait également un « service militaire obligatoire » pour lutter contre la crise, citant une prétendue « loi » contenue dans la constitution espagnole qui dit qu’il est du devoir des citoyens de se conformer aux exigences du gouvernement « en cas de risque grave, de catastrophe ou de calamité publique . »

Tous les médias en Espagne seraient également « temporairement » transformés en médias de propagande gérés par l’État pour « défendre l’Espagne » pendant une hypothétique situation de guerre.

« Entre autres nouveautés, le projet inclut l’obligation pour les médias de collaborer avec les autorités compétentes dans la diffusion d’informations à caractère préventif ou opérationnel », suggère un aperçu du projet.

«Le plus important, cependant, est qu’il intègre des mesures pour éviter la récurrence des pénuries de produits et de biens critiques pour faire face à une crise, comme le manque de masques, de respirateurs et d’EPI qui s’est produit lorsque les infections ont commencé à se propager massivement.»

D’autres reportages sur la tromperie de la «santé publique» peuvent être trouvés sur Deception.news.

Les sources de cet article incluent :

ZeroHedge.com

NaturalNews.com

Ethan Huff               

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Natural News

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :