A la Une

Bill Gates veut maintenant que les nations dépensent des milliards en jeux de germes contre les attaques biologiques + Scientifique et professeur du MIT sur l’exposition des blessures causées par le vaccin COVID-19 : « Vous devez être prudent car vous pourriez être éliminé »  

Bill Gates veut maintenant que les nations dépensent des milliards en jeux de germes contre les attaques biologiques

L’activiste-philanthrope Bill Gates a sonné l’alarme auprès des critiques en suggérant que des milliards de dollars soient investis dans un groupe de travail mondial sur la pandémie exécutant des « jeux de germes » pour se préparer à de futures épidémies ou attaques biologiques. 

Now Bill Gates Wants Nations To Spend Billions On Germ Games Against Biological Attacks

[Combien de germes et d’armes biologiques, y compris les « vaccins » COVID-19, VIH, Malaria ou autres Bill Gates et les mondialistes Eugénistes auraient-ils déjà préparés ou prépareraient-ils dans l’ombre ?MIRASTNEWS]

Bill Gates veut maintenant que les nations dépensent des milliards en jeux de germes contre les attaques biologiques 

Gates a fait ses commentaires lors d’une discussion avec le président du Health Select Committee et l’ancien secrétaire britannique à la Santé Jeremy Hunt lors du sommet de la COP26 cette semaine.

« Il faudra probablement environ un milliard par an pour un groupe de travail sur la pandémie au niveau [de l’Organisation mondiale de la santé], qui fait la surveillance et fait en fait ce que j’appelle des « jeux de germes » où vous pratiquez », a déclaré Gates.

Il a présenté un scénario « et si » des bioterroristes libèrent la variole dans plusieurs aéroports comme un « jeu de germes » potentiel qui pourrait être utilisé pour se préparer à une attaque.

     ALERTE : Bill Gates a mis en garde contre les attaques bioterroristes et a exhorté les autorités internationales, y compris l’Organisation mondiale de la santé, à se préparer en se lançant dans des « jeux de germes ».

     Plus : https://t.co/Cmc3lEjYDW pic.twitter.com/ndFYTrMopV

     – eatlovepray21 (@eatlovepray211) 4 novembre 2021

Gates dit que son «groupe de travail mondial sur la pandémie» doit être financé le plus tôt possible et devrait être une «priorité» en raison de la pandémie de coronavirus.

« L’année prochaine sera celle où ces allocations devront être faites, y compris ce groupe de travail mondial sur la pandémie », a-t-il déclaré, ajoutant que les États-Unis et le Royaume-Uni devront d’abord dépenser « des dizaines de milliards » en recherche et développement.

Cette recherche et développement, a déclaré Gates, comprendrait la fabrication de vaccins moins chers, l’obtention de «grandes usines» et «l’éradication» du rhume et de la grippe.

Le quatrième homme le plus riche du monde s’est retrouvé mêlé à d’étranges controverses depuis le début de la pandémie de la Covid-19, beaucoup remettant en question les motivations du milliardaire pour être si impliqué dans la distribution de vaccins. 

Gates lui-même s’est finalement senti obligé de répondre à certaines des affirmations sauvages des théoriciens du complot. Il a également fait la une des journaux pour avoir prédit une pandémie mondiale des années avant Covid-19.

La nouvelle idée du fondateur de Microsoft pour un groupe de travail mondial valant des milliards de dollars en jouant à des «jeux de germes» a fait se gratter la tête.

Certains ont critiqué Gates lui-même, tandis que d’autres ont détesté l’idée de donner aux gouvernements plus d’autorité pour se préparer à une autre pandémie.

Au cours de sa discussion avec Hunt, Gates a également déclaré qu’il devait y avoir une « nouvelle façon » de créer des vaccins qui fonctionnent pour mieux arrêter la transmission, quelque chose qui pourrait être développé grâce à son idée coûteuse de recherche et développement mondial sur les pandémies potentielles.

« Vous savez, nous n’avions pas de vaccins qui bloquent la transmission. Nous avons des vaccins qui vous aident avec votre santé, mais ils n’ont que légèrement réduit la transmission », a-t-il déclaré. « Nous avons besoin d’une nouvelle façon de faire les vaccins. »

[Notre commentaire

Bill Gates est un gros menteur et imposteur et se comporte avec d’autres comme des pilleurs escroquant des peuples et des nations pendant des maladies qu’ils créent pour la cause. Car il avait écarté dès le début de la maladie toutes sortes de médicaments ou remèdes avec l’OMS et ont tous demandé d’attendre les vaccins qui immuniseraient et feraient disparaître la maladie COVID-19 du SRAS-CoV-2.

Depuis que les inoculations ont commencé et ont été faites partout dans le monde, il s’avère que les vaccins sont plutôt mortels, rendant aussi gravement malades et présentant de graves inconvénients sur les moyen et long termes selon des milliers, voire des dizaines ou centaines de milliers d’experts.

Ces vaccins non seulement n’immunisent pas mais créent aussi divers maux dans l’organisme humain et produisent des virus qui contaminent et transmettent la maladie à la fois aux vaccinés et non vaccinés, en réduisant en même temps ou annulant l’immunité naturelle tout en créant ainsi un cercle vicieux de reproduction de la maladie COVID-19.

Ces soi-disant vaccins sont en fait des armes biologiques destinées à tuer massivement et à faire le plus de mal possible, inoculées par injections aux populations de la planète, les faisant passer pour des « vaccins » COVID-19 pour mieux faire avaler la pilule et bien les faire accepter par des populations sincèrement naïves.

Comment les essais de VACCINS étaient frauduleux

Bit Chute

Incroyable Polly le fait à nouveau. Expose les faux essais de vaccins

Constatant cet échec patent, Bill Gates sort son plan B visant à créer d’autres virus et d’autres maladies à répandre à travers la planète afin de poursuivre le travail d’extermination qu’il a entrepris avec les Eugénistes Mondialistes. Il compte toujours sur l’attitude naïve des populations qui se laissent faire et massacrer avec la complicité des gouvernements tenus par les États profonds des Mondialistes Eugénistes.

L’objectif visé est de s’emparer de la planète avec toutes ses ressources et richesses en éliminant physiquement la presque totalité des populations mondiales et d’instaurer le Transhumanisme.

C’est la raison pour laquelle ils essaient de brouiller les pistes et s’attaquent à toutes les tranches d’âge jusqu’aux enfants, afin de refaire le monde et initier la création artificielle à leur image en usant de l’intelligence artificielle et des avancées scientifiques de la biotechnologie. Ils doivent donc éliminer la grosse masse des personnes humaines jugées gênantes, capables de leur réclamer plus tard des comptes et faire justice.

Un agent spécial du FBI âgé de 45 ans décède 24 heures après l’injection de Pfizer, et sa femme, maintenant veuve, répond au vaccin

Bit Chute

26 octobre 2021

Source : https://www.bitchute.com/video/kaRWZoIzSAx7/

Un homme de 45 ans est décédé moins de 24 heures après avoir reçu le vaccin COVID-19 Pfizer. Geoffrey Young, un agent spécial du FBI, s’est fait injecter par un Pfizer.

En quelques heures, Geoffrey a eu plusieurs symptômes, notamment un mal de tête et des nausées. Sa femme l’a vérifié plusieurs fois au lit parce qu’il faisait du bruit, mais il semblait aller bien et ils pensaient que les effets secondaires étaient normaux.

La prochaine fois qu’elle l’a vu plusieurs heures plus tard, il était bleu et son bras tendu au-dessus du lit. Il ne respirait plus et il a finalement été déclaré mort.

Désormais veuve, elle doit subir le mépris de la foule pro-vaccin.

JDDMMIRASTNEWS]  

En 2008, la Fondation Bill et Melinda Gates a accordé 100 000 $ à Hiroyuki Matsuoka de l’Université de médecine de Jichi au Japon pour effectuer des recherches sur les moustiques génétiquement modifiés.

Flying Syringes est une expression utilisée pour désigner un projet proposé, financé par Bill Gates pour créer des moustiques génétiquement modifiés qui injectent des vaccins aux personnes lorsqu’elles les piquent.

Bill Gates finance également un projet qui vise à fournir un tatouage quantique invisible caché dans le vaccin contre le coronavirus pour stocker votre historique de vaccination.

Les chercheurs ont montré que leur nouveau colorant, composé de nanocristaux appelés points quantiques, peut rester au moins cinq ans sous la peau, où il émet une lumière proche infrarouge qui peut être détectée par un smartphone spécialement équipé.

Cependant, selon une étude évaluée par des pairs publiée dans une revue respectée par les scientifiques les plus réputés au monde dans le domaine des vaccins, le vaccin DTC de Bill Gates a tué 10 fois plus de filles africaines que la maladie elle-même.

De la même manière, Bill Gates a financé l’ONG PATH ayant tué des filles tribales en Inde lors d’essais cliniques non autorisés et s’en est tiré.

D’un autre côté, nous avons appris l’année dernière sur la base d’un rapport de renseignement humain intercepté que Bill Gates a offert un pot-de-vin de 10 millions de dollars pour un programme de vaccination forcée contre le coronavirus à la Chambre des représentants du Nigéria.

Les Indiens doivent se méfier du fait que GAVI dirigé par les Britanniques a réussi à infiltrer l’élaboration des politiques de santé de l’Inde, obtenant ainsi une position stratégique pour dicter la réponse de l’Inde au coronavirus.

Alors que le Royaume-Uni est le plus grand bailleur de fonds de GAVI, sa mise en œuvre suit ce que l’on appelle l' »approche Gates ». Connu sous le nom de cartel des vaccins ou cartel pharmaceutique par les critiques, ses vaccins ont été accusés d’avoir causé au moins 38 millions de décès prématurés dans le monde.

Même Bharat Biotech, le fabricant indien de vaccins COVID-19 dits « Swadeshi », Bharat Biotech, a été soutenu depuis sa création par Bill Gates et le lobby pharmaceutique international.

L’agenda de Bill Gates en Inde et son « obsession pour les vaccins » ont été exposés l’année dernière dans un long article de Robert F. Kennedy Jr., le neveu de l’ancien président américain John F. Kennedy.

Traduction et commentaires intégrés : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : GreatGameIndia

Scientifique et professeur du MIT sur l’exposition des blessures causées par le vaccin COVID-19 : « Vous devez être prudent car vous pourriez être éliminé »

Des médecins de soins intensifs et des scientifiques prestigieux sont menacés pour avoir sonné l’alarme sur les blessures causées par le vaccin COVID-19

Par Brian Shilhavy

Rédacteur en chef, Health Impact News

Aujourd’hui, je vous apporte plus de preuves que les dirigeants des agences de santé du gouvernement américain et les sociétés pharmaceutiques produisant les «vaccins» COVID-19 sont coupables de crimes contre l’humanité, y compris de meurtres de masse.

J’ai été critiqué et censuré par beaucoup, même dans les médias alternatifs, pour avoir utilisé un langage aussi fort, souvent accusé d’utiliser le « sensationnalisme ».

Mais quand la vérité et les faits sont aussi évidents qu’ils le sont aujourd’hui, le sensationnalisme n’est pas nécessaire. Juste le courage de dire la vérité et d’exposer les criminels, c’est tout ce qui est nécessaire pour avertir le public.

Et la vérité est que de plus en plus de médecins de première ligne qui travaillent avec des patients blessés par vaccin, ainsi que des scientifiques et chercheurs médicaux très prestigieux, ont tenté de dénoncer ceux qui sont tués et blessés par ces vaccins en informant les dirigeants de la FDA, CDC, NIH, etc., et non seulement leurs voix sont ignorées, il y a un effort concerté pour les faire taire.

Ces professionnels risquent non seulement leur carrière et leurs moyens de subsistance, mais peut-être leur vie même pour avoir révélé la vérité sur les dommages causés par ces injections expérimentales de modification génétique.

Les compagnies pharmaceutiques et les organismes de réglementation fédéraux savent très bien ce qui se passe, ce qui les rend complices de ces crimes contre l’humanité et de ces meurtres de masse.

C’est la vérité, et pour mes collègues des médias alternatifs qui n’ont pas le courage de sortir et de dire cela parce que vous avez peur d’être étiquetés avec un terme péjoratif qui pourrait affecter votre financement ou votre popularité, honte à vous !  

Vous aussi, vous êtes alors complice de ces crimes car ces monstres se précipitent aussi vite qu’ils le peuvent pour injecter autant d’enfants et d’autres personnes que possible avant que la vérité ne les rattrape enfin.

Parce que cela arrivera à un moment donné. À un moment donné, le récit public changera, car il y aura tellement de morts et de paralysés à cause des injections qu’il ne pourra plus être nié, même parmi la plupart des ignorants et des idiots.  

Aujourd’hui, je publie le travail de l’avocat Aaron Siri qui représente plus de 12 médecins des unités de soins intensifs et d’autres emplois hospitaliers de première ligne qui ont essayé de parler au CDC, à la FDA et à d’autres organisations de santé de ce qu’ils voient chez leurs patients vaccinés blessés, mais sont ignorés.

L’avocat Siri a déposé 11 déclarations contre ces agences et menace de nouvelles poursuites judiciaires.

Ensuite, j’ai également publié un autre orateur de la table ronde de la semaine dernière à Washington DC par le sénateur Ron Johnson, avec le Dr Retsef Levi, un professeur israélien à la MIT Sloan School of Management qui a également essayé d’avertir les responsables de la santé en Israël et ici aux États-Unis , mais a été censuré, notamment en se voyant refuser la publication dans des revues universitaires.

11 mois maintenant après le début des campagnes de vaccination de masse contre le COVID-19, il n’y a plus d’excuse pour ceux qui permettent à ces décès et blessures de continuer. Il est temps de commencer à arrêter les gens et de convoquer des grands jurys de citoyens pour commencer à juger leurs affaires, et s’ils sont reconnus coupables, ils devraient être exécutés publiquement, le tout conformément à la loi du pays, la Constitution des États-Unis d’Amérique.

Et ces criminels appartiennent aux deux partis politiques, donc plus vite nous arrêterons d’en faire une question partisane, plus vite nous pourrons commencer à arrêter et à juger les criminels.

Un médecin de soins intensifs courageux signalant des blessures causées par le vaccin Covid-19 en entraîne une douzaine de plus

Dr. Patricia Lee.

Par Aaron Siri

AaronSsiri.substack.com

Un acte de bravoure commence à faire boule de neige. Le Dr Patricia Lee « a tout risqué » pour s’avancer, après avoir été ignorée par les responsables de la santé publique, pour révéler la grave série de dommages dont elle a été témoin des vaccins Covid-19 dans son unité de soins intensifs.

Avec ce seul acte, mon cabinet a maintenant été contacté par plus d’une douzaine d’autres médecins. Vous trouverez ci-joint 11 déclarations de médecins de tout le pays attestant de graves dommages causés par les vaccins Covid-19.

Ces médecins, comme le Dr Lee, ont contacté les autorités de santé publique du CDC, de la FDA et du NIH pendant plus de dix mois, mais leurs préoccupations ont été rejetées ou ignorées.

Ces agences répondent généralement en disant que le VAERS ne montre pas de signal de sécurité, il n’y a donc rien à craindre.

Si vous ne le savez pas déjà, le VAERS est le système qui, selon le CDC et la FDA, ne peut pas montrer qu’un vaccin provoque une blessure, mais peut néanmoins montrer qu’un vaccin est sûr. C’est-à-dire qu’ils gagnent face, que vous perdez face.

Pire encore, bon nombre de ces médecins ont eux-mêmes été blessés par un vaccin Covid-19 et, bien qu’ils soient médecins, les médecins auprès desquels ces médecins blessés ont demandé un traitement ont également généralement rejeté leurs blessures. Et ce sont des médecins qui recherchent l’aide de leurs collègues médecins !

L’histoire que racontent la plupart de ces médecins ressemble à celle de Maddie de Garay qui, bien qu’elle soit en fauteuil roulant et qu’elle ait besoin d’une sonde d’alimentation par le nez, s’est fait dire que c’était psychologique.

Ces médecins ont été, incroyablement, presque tous initialement à dire la même chose. Ce n’est qu’après avoir demandé un traitement à des médecins qu’ils connaissaient du travail ou de la faculté de médecine que beaucoup d’entre eux ont cru.

Si les médecins sont rejetés comme « inventant », imaginez à quoi doit faire face la personne moyenne sans connaissances et accès médicaux après une blessure due au vaccin Covid-19.

Les autorités de santé publique nous disent de faire confiance aux médecins. Si des personnes ont des inquiétudes au sujet du vaccin, elles disent : « parlez avec votre médecin. » Ces mêmes médecins disent maintenant aux autorités sanitaires qu’il y a un grave problème.

Ils le disent à ces autorités sanitaires depuis des mois dans une myriade de correspondances. Et les 11 déclarations jointes sont probablement un petit échantillon – après tout, la lettre du Dr Patricia Lee n’a été publiée sur cette sous-pile que lorsqu’elle n’avait que quelques centaines d’abonnés. Cela a néanmoins déclenché une boule de neige de médecins tendant la main avec des histoires similaires qui se multiplient de jour en jour.

Il ne faudrait pas que les autorités de santé publique n’écoutent les médecins que s’ils répètent leur message préféré concernant les vaccins Covid-19.

Au contraire, les médecins devraient être particulièrement écoutés lorsque leur expérience clinique s’oppose directement à ce message. Mais l’expérience de ces médecins, et des nombreux autres qui ont contacté mon cabinet, prouve que c’est exactement le contraire qui est vrai.

Ces médecins, comme la plupart des médecins, sont les derniers individus à vouloir admettre qu’un vaccin Covid-19 a été la cause des blessures de leurs patients ou de leurs propres blessures. Et ils sont les derniers à vouloir faire publiquement un tel aveu. Vraiment.

Mais la réalité ne leur offre pas ce luxe. Les blessures qu’ils rapportent sont bien trop réelles et dévastatrices. Comme détaillé dans les déclarations ci-jointes, la plupart des médecins blessés ne peuvent plus travailler ou sont sévèrement limités dans leur capacité de travailler.

La leçon encore une fois est que les droits civils et individuels ne devraient jamais être subordonnés à une procédure médicale. Jamais.

Exiger un consentement éclairé – ce qui signifie donner à chaque Américain la possibilité de donner ou de refuser son consentement sans coercition – est le dernier et dernier filet de sécurité face aux dangers qui résultent lorsque nous permettons au gouvernement de décider ce qui doit être injecté ou placé dans ou sur notre corps.

Ce n’est pas une hyperbole car l’état actuel des choses est que vous ne pouvez pas poursuivre les fabricants pour les blessures du vaccin Covid-19, ne pouvez pas voir les données sous-jacentes à l’homologation du vaccin, ne pouvez pas discuter des blessures du vaccin Covid-19 sur les réseaux sociaux, et ne pouvez pas dire non au vaccin si vous souhaitez conserver votre emploi ou fréquenter de nombreuses universités.

Quel que soit votre point de vue sur le vaccin Covid-19 lui-même, chaque Américain devrait refuser de laisser le gouvernement décider des procédures médicales dans lesquelles il doit s’engager pour participer à la société civile.

Lisez l’article complet et consultez les pièces jointes sur AaronSsiri.substack.com.

Un scientifique israélien du MIT s’oppose au récit « grand public » du vaccin COVID-19 : « Vous devez être prudent car vous pourriez être éliminé »

Le Dr Retsef Levi est professeur à la MIT Sloan School of Management. Il était l’un des conférenciers invités la semaine dernière à Washington D.C. lors de la table ronde du sénateur Ron Johnson sur les mandats des vaccins COVID-19. Nous avons publié les présentations de nombreux autres participants qui ont assisté à cette réunion organisée par le sénateur Johnson. Voir:

Des médecins et des blessés par vaccin COVID-19 témoignent à Washington D.C. de crimes contre l’humanité – CDC, FDA, NIH, Fauci ne se présentent pas

Le Dr Levi est pro-vaccin et possède une biographie impressionnante en tant que scientifique et professeur à la MIT Sloan School of Management.

Retsef Levi est le professeur J. Spencer Standish (1945) de gestion des opérations à la MIT Sloan School of Management. Il est membre du groupe de gestion des opérations du MIT Sloan et affilié au MIT Operations Research Center. Levi est également codirecteur de la faculté des leaders du MIT pour les opérations mondiales (LGO).   

Avant de venir au MIT, il a passé un an au département des sciences mathématiques de l’IBM T.J. Watson Research Center en tant que titulaire de la bourse postdoctorale Goldstine.   

Il a obtenu un baccalauréat en mathématiques de l’Université de Tel-Aviv (Israël) en 2001, et un doctorat en recherche opérationnelle de l’Université Cornell en 2005.   

Levi a passé près de 12 ans dans les Forces de défense israéliennes en tant qu’officier de l’aile du renseignement et a été désigné officier du mérite supplémentaire. Après avoir quitté l’armée, Levi a rejoint une nouvelle entreprise de haute technologie israélienne émergente en tant que consultant en développement commercial.   

Les recherches actuelles de Levi sont axées sur la conception de modèles et d’outils d’aide à la décision basés sur des données analytiques traitant des décisions complexes de conception d’entreprise et de système dans des domaines tels que la gestion de la santé et des soins de santé, la chaîne d’approvisionnement, la gestion des achats et des stocks, la gestion des revenus, l’optimisation des prix et logistique.   

Levi a dirigé plusieurs efforts de recherche collaborative basés sur l’industrie avec certains des principaux hôpitaux universitaires de la région de Boston, tels que le Mass General Hospital (MGH), le Beth Israel Deaconess Medical Center (BIDMC), le Children’s Hospital et à travers les États-Unis (par ex. , Memorial Sloan Kettering Cancer Center, NYC Presbyterian Hospital System et l’American Association of Medical Colleges).  

Levi était l’IP dans le cadre d’un contrat du MIT avec la Federal Drug Administration (FDA) pour développer une approche systématique de gestion des risques afin de traiter les risques liés aux falsifications économiques d’aliments fabriqués dans les chaînes d’approvisionnement mondiales.   

Levi a diplômé 10 étudiants au doctorat, 34 étudiants à la maîtrise et 6 boursiers postdoctoraux. Il a également reçu plusieurs prix d’enseignement prestigieux. (Biographie complète ici.)

Comme vous pouvez le voir, il a beaucoup d’expérience dans le développement de médicaments et en collaboration avec la FDA.

Et pourtant, à l’instar des médecins de première ligne qui ont maintenant envoyé des déclarations à la FDA, au CDC et au HHS, ses inquiétudes concernant les dangers des vaccins COVID-19 ont été ignorées.

Il a déclaré:

Je ne suis pas un anti-vaccin. Je ne suis pas républicain, je ne suis pas démocrate.   

Il se trouve que je suis un scientifique qui remet en question le discours actuel qui domine les politiques de santé publique dans le monde, aux États-Unis et en Israël.  

Je peux vous dire que je connais de nombreux scientifiques et professionnels de la santé traditionnels, qui, comme moi, pensent que le récit actuel est extrême et faux.   

Mais très peu d’entre eux sont prêts à s’exprimer.   

Et je ne suis pas sûr de pouvoir les blâmer, car toute tentative de s’écarter du récit aujourd’hui se heurte à un mur d’hostilités, de rejet et même d’élimination de la part du gouvernement, y compris des agences de financement, des médias publics et, pire encore, de la communauté scientifique elle-même.

Le Dr Levi déclare ensuite qu’un de ses collègues au MIT qui est membre de la National Academy of Engineering lui a dit :

« Il faut faire attention, car on peut être éliminé. »

Le Dr Levi poursuit ensuite en parlant de la fraude universitaire et de la façon dont lui et de nombreux autres scientifiques ont tout de suite vu que ce que Pfizer publiait sur les résultats de leurs essais de vaccins COVID-19 était gravement erroné et que leurs déclarations concernant l’efficacité étaient fausses.

Et nous avons maintenant également un dénonciateur qui a travaillé sur les essais de vaccins COVID-19 pour Pfizer qui a également exposé la fraude chez Pfizer. Voir:

Un lanceur d’alerte révèle une fraude dans les essais de vaccins COVID de Pfizer alors que des enfants de 5 à 11 ans commencent à se faire injecter – Décès et blessures par vaccin à suivre

Ces scientifiques ont tenté de faire publier leurs critiques des études de Pfizer dans les revues universitaires, mais ont été déboutées. Les seules études publiées étaient celles qui se conformaient au récit dominant, et ces études étaient essentiellement de la camelote.

Le Dr Levi donne l’exemple des études qui viennent d’être publiées pour affirmer que les nouvelles injections de rappel étaient efficaces et sûres. La plupart des patients ayant reçu les injections dans les essais n’ont été suivis que pendant moins de deux semaines afin que les sociétés pharmaceutiques déclarent que les vaccins sont sûrs et efficaces.

Il est très critique à l’égard de ces journaux, car en ce qui concerne la sécurité, ils ne signalent aucun effet secondaire négatif, y compris des décès.

Le Dr Levi donne ensuite un exemple de cette censure académique.

Mes co-auteurs et moi avons souligné que lorsque vous examinez les appels des services d’urgence nationaux en Israël pour un arrêt cardiaque chez les jeunes de moins de 40 ans, vous constatez une augmentation spectaculaire de 25% de ces appels parallèlement à la campagne de vaccination en Israël au début de 2021, et nous voyons une association statistique à cette campagne.  

Nous avons écrit l’article à ce sujet, sans prétendre qu’il y a un effet occasionnel entre les vaccins et ce que nous voyons, car nous n’en avons pas la preuve.   

Mais nous avons soulevé la préoccupation et nous avons appelé les autorités pour vérifier ce qui se passait.   

Inutile de dire que nous n’avons jamais reçu de réponse des autorités, et en fait, elles ont rendu publiques et ont qualifié cette recherche de « fausse ».   

Mais encore plus inquiétant, revue après revue après revue dans la littérature académique rejette cet article, la plupart du temps en se basant sur l’argument qu’il n’est « pas une priorité ».  

Eh bien, je ne pense pas que qualifier les problèmes de sécurité de « faux » soit moralement juste ou scientifiquement juste.   

Je pense qu’il est clair que ces vaccins ne sont pas naïfs et qu’ils ont des effets secondaires graves et sans précédent.

Regardez la présentation complète du Dr Levi. C’est sur nos chaînes Rumble et Bitchute.

https://rumble.com/embed/vmawox/?pub=4

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Health Impact News

Où est le gouverneur Newsom ?… Le « contrôle des dommages » a déjà commencé

Bit Chute

Les athlètes du monde entier tombent comme des mouches avec des problèmes cardiaques

Par Brian Shilhavy

Rédacteur en chef, Health Impact News

Quelqu’un a réalisé un montage vidéo montrant le volume considérable d’athlètes du monde entier tombant comme des mouches avec des problèmes cardiaques.

Et les médias d’entreprise appellent cela un « mystère ».

Combien de personnes ont déjà entendu parler du mot « myocardite » avant les injections de COVID ?

Mais ne blâmez pas les « vaccins ». Ce serait politiquement incorrect.

Mark Payne au Royaume-Uni conserve ici une liste croissante de ces histoires.

C’est sur nos chaînes Bitchute et Rumble.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Health Impact News

L’arme expérimentale de dépopulation élimine rapidement les athlètes (vidéo sans musique)

Bit Chute

ÉNORME! WESTERN SYDNEY S’UNIT CONTRE LES « MANDATS TYRANNIQUES DE SANTÉ »

https://www.bitchute.com/embed/D_wPEfLICkg/?feature=oembed#?secret=ughRPcocbs

https://www.bitchute.com/video/D_wPEfLICkg

L’UE refuse de divulguer les accords secrets des grandes sociétés pharmaceutiques couvrant les vaccins Covid-19

Should Cancer Patients get the COVID-19 Vaccine? | BIDMC ...

Un groupe de parlementaires européens inquiets fait exploser la Commission européenne hautement corrompue pour que les grandes sociétés pharmaceutiques « foulent aux pieds la démocratie.

Afin de prétendument «protéger la santé de leurs électeurs» contre la pandémie de la Covid, les dirigeants de l’Union européenne (UE) à Bruxelles ont acheté des millions de lots de vaccin Covid-19 auprès de diverses sociétés pharmaceutiques sans aucune surveillance de la part des législateurs.

En fait, les personnes « élues » par les Européens pour les représenter ont été entièrement tenues à l’écart des accords. Seule la Commission, qui n’est pas élue, savait ce que contenaient les contrats secrets signés avec les laboratoires pharmaceutiques.

Selon RT, des pages entières de ces documents – des rares qui ont été réellement publiés – sont fortement expurgées. Il est clair qu’il y a des individus qui ne veulent pas que le public sache ce qui s’est fait à huis clos.

De nombreux dirigeants européens, dont l’eurodéputé roumain Cristian Terhes, sont inquiets et veulent des réponses. Rejoignant plusieurs autres personnes qui souhaitent des réponses, Terhes a pris la parole lors d’une récente conférence de presse, exprimant de sérieuses inquiétudes quant à la situation.

Depuis le 3 novembre, tous les députés doivent présenter un « pass vert » numérique valide pour le vaccin Covid-19 afin d’entrer dans le bâtiment. C’est un problème pour de nombreuses raisons, dont la moindre n’est pas le fait que les législateurs se voient refuser l’accès aux vaccins et aux procédures utilisées pour les faire entrer en Europe.

Terhes a révélé que dès janvier, les législateurs de l’UE exigeaient « un accès complet aux contrats signés entre ces sociétés qui produisent les vaccins et l’UE ».

Maintes et maintes fois, ces représentants ont été mis à l’épreuve par Bruxelles, qui à ce jour refuse d’être transparent sur la façon dont tout cela est arrivé.

Citant un article d’Euractiv, Terhes, qui représente le Parti national paysan démocrate-chrétien, a expliqué que le contrat signé entre le géant pharmaceutique CureVac et la Commission européenne en novembre dernier « a été mis à la disposition des députés européens [le 12 janvier 2021] dans une version en format rédigée, après que l’entreprise ait accepté d’ouvrir le contrat à un examen minutieux.

Sans savoir ce qui se trouve dans ces contrats, il n’y a aucun moyen de vérifier si chacun a été fait de manière appropriée et dans le meilleur intérêt du public.

Ajoutant à cela, Terhes a déclaré que Bruxelles « impose un produit médical aux citoyens européens sans qu’ils sachent ce qu’il y a dans ces contrats ».

Le pire, c’est que même les députés européens ont été tenus à l’écart. Seuls quelques privilégiés au sommet ont été impliqués dans l’élaboration de ces contrats et dans leur application de la loi.

En ce qui concerne les parties des contrats les plus expurgées, une analyse menée par Euroactive a révélé que « 4,22 % de la section responsabilité et 15,38 % de la section indemnisation ont été rédigés, tandis que 0 % de la section sur le traitement des données personnelles a été expurgé.

En outre, 61% des annexes du contrat, qui contiennent les « détails essentiels de l’accord », ont également été noircies dans les versions fournies aux législateurs comme Terhes. Dans l’ensemble, environ 24% du contrat n’a pas pu être consulté car il était fortement censuré.

« UE. les droits des citoyens sont gravement violés par le certificat numérique », a tweeté Terhes, indigné par tout cela. « Nous nous battrons pour votre droit à la liberté, qui doit être restauré dans l’UE ! »

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Tap News

Dissimulation choquante de réactions vaccinales graves et d’essais cliniques frauduleux révélés par des dénonciateurs

Bit Chute

Il s’agit d’une dissimulation massive et vous et vos enfants pourriez être en danger. Si vous pouvez contribuer à faire vivre cette chaîne, rendez-vous ici : https://amazingpolly.net/contact-support.php

Merci à chaque personne qui m’a envoyé des contributions financières, une lettre de soutien, des prières, des poèmes ou toute autre chose. Vous êtes le meilleur public là-bas !

VIDÉO : Dr John Campbell : https://www.youtube.com/watch?v=THv33zWykJc

Dénonciateur de l’essai clinique BMJ Pfizer : https://www.bmj.com/content/375/bmj.n2635

En savoir plus sur Maddie de Garay : https://nomoresilence.world/pfizer-biontech/maddie-de-garay-pfizer-12-15-year-old-clinical-trials/

Publication Astrazeneca Vax : https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(20)32661-1/fulltext#%20

Communiqué de presse Pfizer EUA : https://www.pfizer.com/news/press-release/press-release-detail/pfizer-and-biontech-conclude-phase-3-study-covid-19-vaccine

Liste des événements indésirables approuvés de la Brighton Collaboration : https://brightoncollaboration.us/wp-content/uploads/2021/01/COVID-19-updated-AESI-list.pdf

Le groupe de travail sur la santé mondiale reprend Brighton : https://brightoncollaboration.us/transition/

Le CEPI gère Brighton : https://cepi.net/news_cepi/cepi-partners-with-brighton-collaboration-to-support-safety-assessment-of-vaccine-candidates-against-emerging-infectious-diseases/ n

Le CEPI utilise son propre personnel pour les définitions des effets indésirables des vaccins : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0264410X2100943

Témoignages du panel sénatorial du sénateur Ron Johnson sur les mandats de vaccination : https://www.ronjohnson.senate.gov/2021/10/media-advisory-sen-johnson-holds-expert-panel-on-federal-vaccine-mandates-and-vaccins-blessures  

#vaccination #covid #mandats

Faux drapeau « Vaccin » de la « Pandémie de COVID-19 » Le culte de la mort de la dépopulation exposé – Meurtre de masse

Bit Chute

– Âge moyen de décès dit « COVID-19 » 78 ans.

– Âge de décès annuel moyen aux États-Unis, historiquement 78 ans.

– Le risque le plus élevé de décès lié aux « virus corona » et à l’HYSTERIE « COVID-19 » provient en réalité d’une maladie/maladie sous-jacente, surcharge toxique/toxémie, acidité excessive du sang/acidose, malnutrition, toxines/poisons environnementaux, vitamine D carence, carence/déplétion en glutathion et obésité.

– Il existe des milliers de causes de toxémie et des dizaines de milliers d’expressions de cet empoisonnement que nous appelons « symptômes » ou « maladie », mais les germes et les virus de débris cellulaires morts (nucléotides morts) ne font pas partie de ces causes.

– La famille de virus Corona virus est la famille de virus la plus courante associée à des symptômes pseudo-grippaux chaque année, année après année. Rien de nouveau là-bas.

– « COVID-19 », « Covid », « corona » ou « coronavirus » ne tue pas les gens – la malnutrition, la toxémie, l’acidose, l’empoisonnement environnemental, la tempête de cytokines due à la suppression immunitaire et aux niveaux de vitamine D gravement déficients tue des gens.

– La saison du rhume et de la grippe n’existe pas. Il n’y a qu’une faible saison de vitamine D, une faible saison de glutathion et une saison de suppression du système immunitaire.

– La tempête inflammatoire (Cytokine) ne peut pas être contrôlée sans des niveaux adéquats de vitamine D, ce qui signifie que les personnes en bonne santé avec des niveaux suffisants de vitamine D ne courent aucun risque de Cytokine Storm, ni à risque.

– Un grand nombre d’Américains ont de faibles niveaux de vitamine D en raison de leurs choix de mode de vie et de leur régime alimentaire. Certaines études révèlent même que jusqu’à 90 % des Américains n’ont pas des niveaux optimaux de vitamine D.

– Les niveaux normaux de vitamine D diminuent les taux de cancer du côlon, du sein, de la thyroïde et d’autres, les taux de dépression et de suicide

– Une étude a révélé que 96% des patients COVID-19 ICU étaient déficients en vitamine D

– Vous synthétisez considérablement moins de vitamine D à partir du soleil pendant l’automne

& hiver à 35 degrés nord.

– Ceux qui ont la peau plus foncée ont besoin de plus d’exposition au soleil pour maintenir des niveaux appropriés de vitamine D.

– Si vous vivez dans des climats nordiques, vous êtes immunodéprimé si vous

ne pas compléter avec de la vitamine D pendant l’automne et l’hiver.

Les pays scandinaves (Finlande, Norvège, Suède) testent leurs citoyens deux fois par an pour la vitamine D et enrichissent 35 aliments avec de la vitamine D.

– Notre population reste vulnérable à toute maladie/infection saisonnière sans programme de santé publique pour promouvoir l’adéquation en vitamine D.

– Les trois principaux messages de santé publique devraient être : 1- la vitamine D ; 2- vitamine D ; 3- vitamine D.

– 80 % des américains sont carencés en magnésium (en raison d’un sol appauvri)

– 70 % des américains sont carencés en zinc – le zinc est un antiviral essentiel

– Les niveaux de sélénium se sont avérés être un déterminant important de la progression de la maladie et de la mortalité – Le professeur de biochimie Ethan W. Taylor a identifié une association significative entre le pronostic « COVID-19 » et le statut régional du sélénium en Chine. Les niveaux de sélénium dépendent des concentrations dans le sol, où les niveaux de sol sont épuisés, il ne se trouve pas dans les plantes.

– Selon la loi, le gouvernement fédéral ne peut pas approuver un vaccin s’il existe un traitement éprouvé. Ce serait la vitamine D, le zinc, la vitamine C etc etc. remèdes naturels et prévention connus et établis depuis plus de 20 ans.

– L’alliance impie du gouvernement, du Congrès, des lobbyistes, de la FDA et du CDC est le meilleur exemple de The Fox Guarding The Henhouse.

– Les agents de santé publique, les représentants du gouvernement et les organes de presse et les journalistes contrôlés/manipulés par la CIA ont du sang sur les mains, coupables de meurtre de masse.

– Les injections « COVID-19 » à ARNm d’édition de gènes  sont une expérience sur la société et ne répondaient pas à la définition légale d’un vaccin jusqu’à ce que le CDC modifie sa propre définition d’un « vaccin ».

– Les « vaccins » ne sont pas prouvés et les données de sécurité à long terme ne sont même pas en cours. Les gens meurent maintenant en grand nombre, et un nombre encore plus grand de personnes ont des effets indésirables qui conduiront à des blessures/dommages/dommages irréversibles pouvant entraîner la mort à l’avenir (des sorts tortueux pires que la mort).

– Les tests PCR et antigéniques sont 100% inexacts et dénués de sens – ont été intentionnellement utilisés pour créer l’hystérie.

– Ceux qui se sont rendus innocemment dans les hôpitaux pour rechercher un traitement de toute nature pour toute gamme de troubles respiratoires ont reçu un faux test PCR, kidnappé médicalement, et s’ils mouraient, ils étaient en réalité tués par les protocoles « approuvés » du Remdesivir (prouvé pour causer des reins échec qui conduit à un œdème pulmonaire. Les autorités appellent cette pneumonie secondaire de Covid, mais c’est vraiment parce qu’ils arrêtent les reins de tout le monde avec du Remdesivir, ce qui fait que leurs poumons se remplissent de liquide, et ils les noient à mort), finissant le travail avec ventilateurs et sédatif/paralytique.

1 Trackback / Pingback

  1. Des médecins de soins intensifs et des scientifiques prestigieux sont menacés pour avoir sonné l’alarme sur les blessures causées par le vaccin COVID-19 – La Voix de Dieu Magazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :