A la Une

Prestidigitation vaccinale? Israël est envahi par la COVID-19 bien qu’il ait été le premier à vacciner en masse sa population : « L’expérience doit s’arrêter » + La Chine ordonne l’arrestation de responsables d’AstraZeneca pour fraude + Anthony Fauci a menti au monde sur les preuves des origines du SRAS-CoV-2 en laboratoire

La Chine ordonne l’arrestation de responsables d’AstraZeneca pour fraude

La Chine a maintenant ordonné l’arrestation de responsables d’AstraZeneca pour fraude. L’organisation a pris des mesures disciplinaires à l’encontre de ces employés et a signalé leurs infractions aux autorités.

China Orders Arrest Of AstraZeneca Officials Over Fraud
La Chine ordonne l’arrestation de responsables d’AstraZeneca pour fraude

L’Administration nationale de la sécurité des soins de santé (NHSA) a annoncé samedi que les autorités chinoises avaient convoqué des responsables d’AstraZeneca Chine dans le cadre d’une enquête sur une éventuelle fraude à l’assurance médicale par les employés de l’entreprise.

Les autorités ont ordonné l’arrestation de tous les suspects, selon le régulateur du fonds d’assurance maladie de l’État, mais il n’a pas précisé les violations présumées ni le montant d’argent impliqué, rapporte World is One News.

La NHSA a également demandé à AstraZeneca Chine de rectifier les vulnérabilités dans la supervision des activités de marketing.

La société a affirmé vendredi dans un communiqué que plusieurs membres du personnel de Shenzhen, la ville la plus au sud de la Chine, avaient falsifié ou aidé à falsifier les données de test des patients et avaient été accusés de fraude à l’assurance médicale.

La NHSA et le ministère de la Sécurité publique ont rencontré les responsables de l’organisation en décembre pour les informer de l’enquête, selon le rapport.

« AstraZeneca Chine prend au sérieux ces fautes d’employés et salue les recommandations de la NHSA et du MOPS », a-t-il déclaré.

Tous les membres du personnel impliqués dans l’affaire de Shenzhen, selon un représentant d’AstraZeneca, sont des ressortissants chinois.

Selon le communiqué, l’organisation a pris des mesures disciplinaires à l’encontre de ces employés et a signalé leurs infractions aux autorités.

La NHSA a déclaré que les autorités entreprendraient des campagnes à l’échelle nationale pour lutter contre la fraude impliquant l’altération des résultats de tests génétiques, exhortant les personnes impliquées à se manifester.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : GreatGameIndia

Président de la Biélorussie Alexandre Loukachenko « Le coronavirus est un processus contrôlé maintenant »

« Le coronavirus est désormais un processus contrôlé. Ils ont ordonné à tout le monde de rester à la maison, vous ont donné des gadgets, ont remplacé la réalité par du métaverse et vous ont mis des pilules ! »

Le milliard de vies de la fraude Covid-19 : Les vaccinés & boostés ont 3 ans à vivre…

Ce n’est pas une fraude d’un milliard de dollars. Cela ne vous prive pas simplement de votre gagne-pain. Cela vous prive de votre santé. Elle vous prive de vos facultés, de votre capacité à courir, de votre capacité à vous souvenir, de votre capacité à penser clairement, de votre capacité à travailler de manière rentable, de votre capacité à avoir des enfants et à votre chance de réaliser votre plein potentiel.

Mais pire que cela, il prive ceux que vous aimez de leur santé, de leurs facultés et à la fin de leur vie. C’est une fraude qui fait passer Bernie Madoff pour un saint, un débutant, un amateur. Et cela se terminera par un génocide d’une telle ampleur que Pol Pot ressemblerait à Florence Nightingale.

Par un lecteur inquiet

En effet, les Pol Pots de ce génocide se déguisent chaque soir en Florence Nightingales sur nos écrans de télévision et dans nos bulletins d’information sur Internet, tandis que des légions de prostituées des médias médicalement non qualifiées chantent la chanson qu’elles sont payées pour chanter à leurs téléspectateurs et à leurs auditeurs, avec l’accrocheur refrain qui va :

Les vaccins sont sûrs et les vaccins sont efficaces

Vous pouvez faire confiance à la presse et aux personnes que vous avez élues.

Ils sont bien sûr particulièrement sûrs et efficaces pour ceux que Pfizer a exclus de leurs essais de vaccins de phase III précisément parce que le vaccin était connu ou suspecté d’être ni sûr ni efficace pour eux.

 Les groupes exclus étaient –

(https://www.nejm.org/doi/suppl/10.1056/NEJMoa2110345/suppl_file/nejmoa2110345_protocol.pdf)

1. Autre condition médicale ou psychiatrique, y compris des idées/comportements suicidaires récents (au cours de la dernière année) ou actifs ou une anomalie de laboratoire pouvant augmenter le risque de participation à l’étude ou, selon le jugement de l’investigateur, rendre le participant inapproprié pour l’étude.

2. Infection connue par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), le virus de l’hépatite C (VHC) ou le virus de l’hépatite B (VHB).

3. Antécédents de réaction indésirable grave associée à un vaccin et/ou réaction allergique grave (p. ex., anaphylaxie) à l’un des composants de l’intervention ou des interventions à l’étude.

4. Réception de médicaments destinés à prévenir la COVID-19.

5. Stades 1 et 2 uniquement : diagnostic clinique ou microbiologique antérieur de la COVID-19.

6. Participants sentinelles à l’étape 1 uniquement :

Personnes à risque élevé de COVID-19 grave, y compris celles présentant l’un des facteurs de risque suivants :

• Hypertension

• Diabète sucré

• Maladie pulmonaire chronique

• Asthme

• Vapoter ou fumer actuellement

• Antécédents de tabagisme chronique au cours de l’année précédente

• IMC > 30 kg/m2

• Anticiper le besoin d’un traitement immunosuppresseur dans les 6 prochains mois

7. Participants sentinelles à l’étape 1 uniquement : personnes travaillant actuellement dans des professions à haut risque d’exposition au SRAS-CoV-2 (par exemple, travailleur de la santé, personnel d’intervention d’urgence).

8. Personnes immunodéprimées présentant une immunodéficience connue ou suspectée, telle que déterminée par les antécédents et/ou un examen physique/de laboratoire.

9. Personnes ayant des antécédents de maladie auto-immune ou une maladie auto-immune active nécessitant une intervention thérapeutique, y compris, mais sans s’y limiter : lupus érythémateux disséminé ou cutané, arthrite auto-immune/arthrite rhumatoïde, syndrome de Guillain-Barré, sclérose en plaques, syndrome de Sjögren, purpura thrombopénique idiopathique , la glomérulonéphrite, la thyroïdite auto-immune, l’artérite à cellules géantes (artérite temporale), le psoriasis et le diabète sucré insulino-dépendant (type 1).

10. Diathèse hémorragique ou affection associée à un saignement prolongé qui, de l’avis de l’investigateur, contre-indiquerait l’injection intramusculaire.

11. Femmes enceintes ou allaitantes.

Traitement antérieur/concomitant :

12. Vaccination antérieure avec un vaccin contre le coronavirus.

13. Les personnes qui reçoivent un traitement par thérapie immunosuppressive, y compris des agents cytotoxiques ou des corticostéroïdes systémiques, par exemple, pour un cancer ou une maladie auto-immune, ou réception prévue tout au long de l’étude. Si des corticostéroïdes systémiques ont été administrés à court terme (< 14 jours) pour le traitement d’une maladie aiguë, les participants ne doivent pas être recrutés dans l’étude tant que la corticothérapie n’a pas été interrompue pendant au moins 28 jours avant l’administration de l’intervention de l’étude. Les corticostéroïdes inhalés/nébulisés, intra-articulaires, intrabursaux ou topiques (cutanés ou oculaires) sont autorisés.

14. Réception de produits sanguins/plasmatiques ou d’immunoglobulines, à partir de 60 jours avant l’administration de l’intervention de l’étude ou réception prévue tout au long de l’étude

Mais bon, exigeons que TOUS les employés du secteur public aux États-Unis et TOUS les employés des foyers de soins au Royaume-Uni et TOUS les citoyens d’Autriche, d’Australie et du Canada soient vaccinés.

Au diable les femmes enceintes, les femmes qui allaitent, les malades du VIH. Les diabétiques, les immunodéprimés, les obèses, les fumeurs, les hépatites, les arthritiques, les sclérosés en plaques, les allergiques, les asthmatiques, etc., sur lesquels aucun procès n’a eu lieu.

Incidemment, mes excuses pour ne pas avoir ajouté ce qui précède à la liste des 18 tromperies Covid19. Évidemment, cela aurait dû être une liste de 19 tromperies Covid19.  

Car c’est une conspiration si maligne et si inhumaine qu’aucun Bond Villain n’oserait la tenter et aucun scénariste n’oserait l’écrire. Sa portée est si universelle, si internationale, si globale est sa portée, qu’aucun gouvernement n’a osé s’y opposer (pour longtemps). Il a derrière lui des hommes et des femmes si riches et si puissants qu’ils peuvent littéralement « exclure » ceux qui voient à travers de la société moderne.

Considérons donc l’ancêtre de la tentative actuelle de dictature mondiale par tous les moyens possibles, Adolf Hitler. Il y a une merveilleuse citation qui est diversement attribuée à Hitler et à Joseph Goebbels

« Si vous dites un mensonge assez gros et que vous le répétez sans cesse, les gens finiront par y croire. Le mensonge ne peut être maintenu que tant que l’État peut protéger le peuple des conséquences politiques, économiques et/ou militaires du mensonge. Il devient donc d’une importance vitale pour l’État d’utiliser tous ses pouvoirs pour réprimer la dissidence, car la vérité est l’ennemi mortel du mensonge, et donc par extension, la vérité est le plus grand ennemi de l’État.

Nous sommes actuellement dans cette situation précise avec : Les vaccins sont sûrs et efficaces. Les gouvernements et les grandes entreprises du monde entier ont réprimé la dissidence contre ce mensonge d’une manière sans précédent. Cette répression devrait être un signal indéniable à toute l’humanité que la déclaration est un mensonge. Mais malheureusement, cela n’a pas été si loin.

J’ajouterais un autre outil à l’art de vendre le gros mensonge, et c’est le statut. Les gens ne croient pas aux faits. Ils ne croient pas à la vérité scientifique. Ils ne croient pas à la logique. Si les gens croyaient à la logique ou à la science, personne n’aurait pris le vaccin.

Parce que les vaccins antigrippaux n’ont jamais très bien fonctionné chez l’homme (ayant au moins un an de date de péremption lorsqu’ils sont administrés) et que les vaccins génétiques se sont toujours révélés mortels lors d’essais sur des animaux et que la protéine de pointe n’est pas la bonne protéine à utiliser dans une vaccination, et parce que toute cellule génétiquement vaccinée doit être tuée par le système immunitaire, donc votre système immunitaire vous dit que les vaccins sont mortels pour vos cellules.

Et parce que la règle d’or de l’immunologie est de ne JAMAIS vacciner pendant une pandémie, car cela créera des variants. cela se produit parce que pendant une pandémie, il y a une quantité maximale d’agents pathogènes sur le point de muter autour du vaccin.

Ce que les gens croient, c’est le statut. Ils croient à la célébrité. Ils croient aux riches, Ils croient aux célébrités. Ils croient aux puissants. Ils croient au succès. Ils disent que rien ne réussit comme le succès. C’est parce que le succès crée une crédibilité qui mène à la foi et à la confiance.

Voici donc les 5 piliers de la tromperie

1. Mentir tellement que personne ne croit qu’un tel mensonge pourrait être défendu de manière réaliste

2. Répétez le mensonge indéfiniment

3. Utiliser l’État pour protéger ses citoyens non pas du mensonge, mais des conséquences du mensonge

4. Réprimer la vérité et ceux qui la promeuvent sans pitié

5. Assurez-vous que TOUTES les sources de haut niveau promeuvent, épousent, vivent, respirent et démentent le mensonge.

Et voici comment ces 5 piliers sont mis en œuvre en ce moment pendant que vous lisez cet article.

1. Le mensonge est que les vaccins Covid sont sûrs et efficaces, la vérité est qu’ils ne sont pas des vaccins, ils ne sont pas sûrs et ils ne sont pas efficaces contre la Covid. Un vaccin ne peut pas avoir une efficacité négative. Les derniers chiffres dans la plupart des pays montrent maintenant que les vaccins ont une efficacité négative contre Omicron. Cela signifie qu’ils ne sont pas des vaccins. Ce sont des thérapies géniques vendues comme vaccin.

Donc la question qui reste est :  

Que font-ils à nos gènes ?

La réponse expose la plus grande tromperie de tous les temps et est si incroyable que si je vous la dis maintenant, vous arrêterez très probablement de lire. Je l’aborderai donc plus tard dans l’article. Mais pour ne pas vous laisser dans le noir. Cela a à voir avec la question fondamentale : à qui appartient votre corps ?

2. Comme nous le savons d’après A State of Fear de Laura Dodsworth, le gouvernement a un département SPI-B entier dédié aux Psyops renforçant le message que les vaccins sont sûrs et efficaces.

3. Le bouclier que les gouvernements du monde utilisent pour cacher les conséquences du mensonge à leur peuple est constitué de statistiques corrompues, fausses et manipulées.

Voici deux de mes exemples préférés. Ils sont tous les deux si stupides qu’ils sont risibles. Sauf qu’il n’y a rien de drôle dans la douleur, la misère et la mort que les croire cause à l’humanité.

Voici les données de l’ONS sur les décès et les années-personnes par statut vax pour le 1er janvier 2021 au 31 octobre 2021 –

Source  – https://www.ons.gov.uk/peoplepopulationandcommunity/birthsdeathsandmarriages/deaths/datasets/deathsbyvaccinationstatusengland

Calculs pour ce qui précède

Tous les décès pour 100 000 années-personnes = 100 000 x Tous les décès/années-personnes

Mortalité non Covid pour 100 000 années-personnes = 100 000 x décès non Covid19/années-personnes

Mortalité Covid pour 100 000 années-personnes = 100 000 x décès Covid19/années-personnes

Efficacité du vaccin contre tous les décès = (taux de mortalité non vacciné pour 100 000 personnes-année – double taux de mortalité vacciné pour 100 000 personnes-années)/plus grand des deux

Efficacité du vaccin contre la mortalité non Covid = (taux de mortalité non vacciné pour 100 000 personnes-année – double taux de mortalité vacciné pour 100 000 personnes-années)/plus grand des deux

Efficacité du vaccin contre la mortalité liée à la Covid = (taux de mortalité non vacciné pour 100 000 personnes-année – double taux de mortalité vacciné pour 100 000 personnes-années)/plus grand des deux

The Expose a déjà couvert les chiffres désastreux pour les 10-14 ans et les 15-19 ans, et ceux-ci seront une sous-estimation grossière de l’ampleur réelle de la catastrophe.

Mais il est assez incroyable pour moi que l’Office for Nefarious Statistics puisse imprimer un tel total d’ordures pour les plus de 35 ans. L’idée qu’un vaccin contre une variante particulière de Covid19 peut réduire la mortalité non Covid19 de 57,2% chez les 80-84 ans est un blague très très malade, qui n’aurait pas pu être écrite sans l’aide créative de l’Office de la réglementation statistique.

Le vaccin est-il un remède contre le cancer et les maladies cardiaques ? Prévient-il le diabète et la maladie d’Alzheimer ? Voici, l’ONS a guéri toutes les maladies et réduit de moitié la mortalité toutes causes confondues. Oui, nous allons tous vivre deux fois plus longtemps grâce aux vaccins !

Ce qui s’est passé ici, c’est que l’ONS a perdu 100% de sa MORALITÉ toutes causes confondues. Il dissimule les décès dus aux effets secondaires des vaccins avec des chiffres ridiculement faux.

À titre de comparaison, voici les chiffres de mortalité toutes causes du 1er janvier au 22 octobre pour l’Angleterre.

https://www.ons.gov.uk/peoplepopulationandcommunity/birthsdeathsandmarriages/deaths/bulletins/deathsregisteredweeklyinenglandandwalesprovisional/22october2021

Les seuls moments au cours des 10 mois où la mortalité toutes causes confondues a chuté en dessous de la moyenne sur 5 ans étaient les jours fériés lorsque personne n’était au travail pour compter les décès. Les merveilleuses améliorations de la mortalité parmi les vaccinés n’existaient tout simplement pas.

Le prix des statistiques les plus frauduleuses de l’histoire de la Covid doit revenir à l’état de Virginie dans les bons vieux US d’A. Voici leur offre pour convaincre les Virginiens de se faire pirater leur génome par Pfizer et Moderna.

Regarde ça. Pfizer eux-mêmes disent (Albert Bourla leur PDG, dans une interview avec Yahoo Finance) que 2 doses du vaccin ont « une protection très limitée, voire aucune » contre la variante Omicron.

Mais ce n’est pas le cas en Virginie. Là, les vaccinés « complètement » s’en sortent 34,2 fois mieux que les non vaccinés. Cela correspond à une efficacité vaccinale de 97,1 %, encore meilleure que celle annoncée par Pfizer pour Wuhan Alpha. Regardez la merveilleuse ligne bleu foncé pour le double vaxxed. Ils ont balayé Covid19 comme si c’était un taon. Mais les non vaccinés, WOW, ils sont infectés par milliers.

Alors qu’une étude du centre médical de Sheba en Israël a révélé que 2 doses complètes du vaccin Covid-19 Pfizer-BioNTech ne sont pas du tout efficaces contre la variante Omicron du coronavirus, mais une troisième injection de « rappel » aide, a déclaré le Dr Gili Regev -Yochay, directeur de l’unité d’épidémiologie des maladies infectieuses au Sheba Medical Center, lors d’une conférence de presse Zoom samedi soir (11 décembre 2021).

En coopération avec le laboratoire central de virologie du ministère de la Santé à Sheba, l’étude a comparé les analyses de sang de 20 agents de santé de Sheba qui ont reçu deux doses il y a cinq ou six mois (mais pas une troisième dose) avec 20 autres qui ont reçu le rappel il y a un mois.

« Nous avons comparé la capacité de neutraliser l’Omicron à partir de ces ensembles de sangs et nous avons de bonnes et de mauvaises nouvelles », a déclaré Regev-Yochay.

« La mauvaise nouvelle est que les personnes qui ont reçu la deuxième dose il y a cinq ou six mois n’ont aucune capacité de neutralisation contre l’Omicron, alors qu’elles en ont contre le Delta et bien plus, même, contre le type sauvage [original],  » elle a dit. « C’est très inquiétant. » – https://www.israel21c.org/2-pfizer-doses-cant-fight-omicron-but-booster-helps/

Les lecteurs de l’exposition sauront que les chiffres australiens, originaux allemands, américains, danois, écossais et anglais montrent tous une efficacité vaccinale négative inférieure à -60 % contre Omicron et que cette efficacité négative est due à la dégradation du système immunitaire causée par le VAIDS.

Il semble que les chercheurs de vérité soient condamnés à passer le reste de nos vies à prouver que les statistiques gouvernementales sont des mensonges conçus pour pousser une drogue mortelle, dans l’espoir désespéré que nous pourrions sauver un seul de nos amis ou parents soumis au lavage de cerveau de l’invalidité et de la mort. Cela inclurait toute la base de données des merveilles du CDC, ce qui nous ferait également croire qu’il n’y a absolument aucun décès dû aux effets secondaires des vaccins.

Tous ces mensonges du gouvernement ont pour but de cacher la vérité sur les vaccins afin de protéger le gros mensonge.

4) Répression impitoyable de la vérité et des éditeurs de vérité.

On ne peut pas donner un consentement éclairé à la vaccination à moins et jusqu’à ce qu’on ait entendu les deux côtés de l’argument pour et contre l’intervention. Tout le monde sait que dans une affaire judiciaire, les deux côtés de l’argument sont présentés de manière aussi complète et exhaustive et avec autant de force l’un que l’autre. Rien de moins que cela est injuste, préjudiciable et corrompu. Aujourd’hui, nous voyons des groupes d’actualités et des médias sociaux déstabiliser ceux qui ne partagent pas leur orthodoxie particulière

Ils appellent de vrais arguments contre leur désinformation orthodoxie, tout en colportant eux-mêmes la désinformation pour soutenir leur orthodoxie.

Ils interdisent et déforment toute personne qui s’écarte de leur orthodoxie ou qui l’attaque comme fausse – surtout si leurs arguments sont évidemment corrects et valables.

C’est l’équivalent moderne de l’excommunication et de l’Inquisition espagnole, dont la peur provoque des vomissements provoquant des rétractations publiques diffusées par des célébrités désireuses de conserver leur statut auprès des médias. Chaque orthodoxie existe pour supprimer la vérité et promouvoir les intérêts des parties prenantes de cette orthodoxie. L’Orthodoxie Covid est même plus répandue que le Catholicisme, fondateur de l’Orthodoxie dans le domaine du Christianisme. En effet, l’orthodoxie catholique soutient l’orthodoxie vaccinale.

« La CIA possède toute personne d’importance dans les grands médias » (William Colby 1920 – 1996 – directeur de la CIA lors de la dissimulation extraordinairement réussie du Watergate impliquant un échec complet et total des services de sécurité américains, de 1973 à 1976.)

Nous savons que les paroles de Colby étaient vraies (malgré la pléthore de sites Web inspirés par les agences de renseignement proclamant malhonnêtement le contraire) parce que cette dissimulation a fonctionné ailleurs que dans les cas de Woodward et Bernstein, qui étaient des journalistes débutants au Washington Post, et non à cette époque considérées comme des personnes de quelque importance dans les grands médias.  

En 1973, les médias appartenaient aux services de renseignement. Ces « Services » sont plus puissants aujourd’hui en 2022 qu’ils ne l’étaient en 1973, grâce à la technologie de surveillance électronique. Donc, comme nous le savons tous, « les nouvelles » des médias grand public ne sont rien de tel. Il n’y avait aucun article imprimé dans un journal en Allemagne en temps de guerre qui n’ait pas été approuvé par le bureau de Goebbel. Il en sera de même aujourd’hui pour de nombreux médias grand public.

Cela signifie que la BBC, le Times, le Daily Mail, le Guardian, l’Independent, le Telegraph, etc., aussi doués que soient leurs journalistes pour découvrir la vérité, n’ont pas le droit de publier leurs conclusions si elles sapent l’orthodoxie selon laquelle les vaccins sont sûrs. et efficace.

Ainsi, au lieu des nouvelles, nous apprenons que Mme Smyth-Granger-Tomlinson de Land’s End est décédée parce qu’elle n’a pas réussi à se faire vacciner et maintenant tous ses enfants sont orphelins, dans des circonstances où la vaccinée Mme Smith d’à côté est décédée d’un cancer du sein métastatique accéléré alors qu’elle fils vacciné s’est effondré à cause d’une myocardite alors qu’il jouait au football et sa fille a cessé d’avoir ses règles il y a 6 mois juste après avoir pris le vaccin. Mais nous n’entendrons jamais parler de la famille Smith, car ils montrent que l’orthodoxie est fausse

Une démocratie ne peut fonctionner que si tous les aspects politiques d’un débat bénéficient d’un temps d’antenne égal, dans les journaux, à la télévision, sur le net et à la radio.

Tout politicien qui tente de faire taire ou de dénigrer son adversaire est un traître à la démocratie et devrait être banni de la politique pour un mandat électoral.

Tout journaliste ou groupe médiatique qui cherche à dénigrer ses concurrents pour quelque raison que ce soit n’est pas un journal mais un groupe de propagande antidémocratique acheté et payé par les propriétaires d’une orthodoxie.

Toute entreprise de médias sociaux qui interdit ou réduit au silence tout point de vue qui en soi n’est pas une infraction pénale est également antidémocratique et non pas une entreprise de médias sociaux, mais une entreprise de médias sociaux antisociale, et une tenue de propagande pour une orthodoxie

Pourtant, c’est ce qu’ils font tous et c’est ce qu’ils sont tous. Ils sont tous devenus des traîtres à la démocratie. Ce sont des bureaux de propagande pour le coup d’État mondialiste à venir, ils sont l’ennemi de toute leur clientèle. Ce sont des serpents se faisant passer pour des canaris. Ce sont des hypocrites, qui abusent de la liberté de la presse pour faire pression pour l’asservissement de tous ceux qui seraient en désaccord avec l’orthodoxie de la presse.

5) Chambres d’écho à statut élevé

Prince Harry: « Jusqu’à ce que chaque communauté puisse accéder au vaccin et jusqu’à ce que chaque communauté soit connectée à des informations fiables sur le vaccin, alors nous sommes tous à risque. »

De toute évidence, sa déclaration a été rédigée par un avocat. Mais c’est le contraire de la vérité. Seules les communautés qui peuvent accéder aux vaccins sont à risque et celles qui sont connectées à des informations fiables sur le vaccin n’auraient pas besoin d’un tel accès.

Guardian Newspaper : Les préoccupations concernant la sécurité britannique et les groupes anti-vaccins évoluent vers des milices de style américain 15 janvier 2022 – Diabolisons les 80 000 personnels médicaux qui refusent les vaccins en raison d’une formation médicale appropriée, en tant que terroristes nationaux, d’accord ?

Une plus grande préoccupation pour la sécurité du Royaume-Uni est les blessures causées par les vaccins, qui ont la capacité de détruire ce qui reste du service de santé, en particulier si les négationnistes des blessures par vaccin continuent de répandre leur désinformation.

Voici une citation d’un article à succès classique dans l’opinion du journal Guardian du 9 août 2021 –

Que faire des personnes qui refusent de se faire vacciner ou qui continuent de nier l’existence de la Covid ? Le débat sur cette question fait rage depuis des mois aux États-Unis. « Respectez-les! » ont réprimandé les commentateurs conservateurs. « Faites-leur honte ! pressé certains. D’autres leur ont conseillé de faire preuve d’empathie en tant que victimes de désinformation. »   

Mais alors que la variante Delta en plein essor inaugure la «pandémie des non-vaccinés», l’incertitude quant à la persuasion des résistants à la pandémie a cédé la place à la colère et au désespoir. Cela a été illustré par la récente réaction du public à une vidéo d’actualité virale montrant un homme de Louisiane se remettant d’une grave infection à Covid-19 dans un lit d’hôpital, déclarant qu’il aurait quand même préféré être hospitalisé plutôt que d’accepter un vaccin. C’était la première fois que beaucoup d’entre nous voyaient le visage humain d’un phénomène déroutant dont les travailleurs de la santé nous parlent depuis l’année dernière : des patients qui nient les réalités du virus alors même qu’ils sont malades et en meurent.

La citation entière est une attaque ad hominem contre les refus de vaccins, les assimilant à des terreurs plats qui nient que la Covid est réel. Oui, (hahaha) ces antivaxxeurs sont tellement stupides qu’ils nient (haha) l’existence de la Covid alors même qu’ils (ha) en meurent.

La sommité lousianaise n’a pas dit qu’il ne croyait pas à la Covid. Il a dit qu’il préférait être hospitalisé plutôt que d’accepter un vaccin. Il disait qu’il faisait davantage confiance à son système immunitaire et au personnel de l’hôpital qu’à Pfizer et Moderna. Mais notez qu’il n’y a pas la moindre preuve scientifique dans la citation ou même dans l’article entier – https://www.theguardian.com/commentisfree/2021/aug/09/convince-anti-vaxxers

Je parie qu’il y a beaucoup de négateurs de la Covid qui se sont fait vacciner pour pouvoir garder leur emploi ou partir en vacances ou rendre visite à leurs parents âgés dans des maisons de retraite. Où est la preuve que les négationnistes de la Covid sont tous des anti-vaccinateurs ?

L’homme de Louisiane n’aura plus jamais besoin de s’inquiéter de la Covid dans sa vie car l’immunité naturelle lui donne des anticorps contre les protéines Covid de la nucléocapside (un nom fantaisiste pour le boîtier protéique contenant l’acide nucléique du virus, l’ARN). Cela lui donne une immunité 8 fois plus large qu’une vaccination et son immunité ne diminuera pas avec le temps. Il est dessus. Alors que beaucoup de vaccinés sont condamnés à être réinfectés à l’infini et pire.

Que diriez-vous des 40 000 membres du personnel soignant non vaccinés et des 80 000 membres du personnel du NHS non vaccinés qui travaillent avec la Covid tous les jours. Nient-ils que c’est réel aussi? Sont-ils aussi des abrutis ? Ou leur formation médicale leur dit-elle quelque chose que les lecteurs du Guardian devraient peut-être savoir avant de détruire leur système immunitaire et de modifier leur code génétique au profit financier de Big Pharma, lorsqu’ils se transforment en drogués à l’ARN accros à la peur.

Qui aurait pensé qu’un torchon de gauche se rangerait du côté de quelques sociétés pharmaceutiques corrompues au sujet des droits humains de tous leurs lecteurs ? Oh comment les puissants sont tombés, et partout quelques vaccins contre la grippe.

Je dois dire que je remercie l’Expose du fond du cœur de m’avoir donné une plate-forme à partir de laquelle répondre au Guardian. C’est une liberté que je n’aurais jamais pensé que je recevrais dans ce monde. 

Le grand mensonge : à qui appartient votre corps ?

C’est une question simple. La réponse devrait être évidente. Mais c’est en fait un sujet très difficile à comprendre pour l’homme moderne. Presque toutes les grandes entreprises ont aujourd’hui une déclaration sur l’esclavage moderne. Nous acceptons tous que l’esclavage est mauvais. Mais qu’est-ce qu’un esclave si ce n’est quelqu’un qui ne possède pas son propre corps ?

Le corps d’un esclave appartient à son maître. Son maître peut user ou abuser de ce corps à volonté. De plus, les enfants d’un esclave ne sont pas la propriété de l’esclave, car l’esclave ne possède pas son propre corps qui produit les enfants. Les enfants d’un esclave appartiennent au maître de cet esclave.

Laissez-moi vous expliquer ce qu’est l’esclavage moderne. C’est l’esclavage de l’État. L’État détermine ce que vos enfants apprendront à l’école et les parents n’ont pas besoin d’être informés de ce que leurs enfants apprennent car ce n’est pas leur affaire. Pourquoi ce n’est pas leur affaire ?

Parce que l’État croit qu’il possède vos enfants. L’État détermine quels médicaments vos enfants prendront et dans quel hôpital ils les prendront. L’État décide quand et si un ventilateur est allumé ou éteint pour vos enfants. L’État décide quand et si vos parents plus âgés sont nuls par la bouche et remplis de Midazolam avec une ordonnance DNR collée sur leur lit. Et voilà que l’État veut décider pour vous que vous vous ferez vacciner Covid, en vous refusant l’accès à des arguments contre la vaccination, bien plus forts, lorsqu’ils sont mis au jour, que ceux pour.

Tout cela n’est pas un hasard. C’est un modèle de comportement qui déclare que le gouvernement croit qu’il possède votre corps, le corps de votre enfant et le corps de votre grand-mère, ce qui signifie que vous et toute votre famille êtes ses esclaves.

Oui Pfizer et Moderna ont créé un monopole qui est en train de détruire au moins le premier niveau de défense du système immunitaire de toute l’humanité vaccinée Covid, de sorte qu’ils tombent indéfiniment malades mais ne meurent jamais, ce qui en fait des clients parfaits pour leurs actionnaires. Mais ce n’est que la première bande-annonce. Ce n’est pas la grande image.

Oui, le WEF, à travers diverses méga-entreprises technologiques, cherche à établir un nouveau gouvernement mondial, qui usurpe le pouvoir, l’autorité et la souveraineté de chaque gouvernement démocratiquement élu. Et ils y parviendront grâce à des passeports vaccinaux liés aux cotes de crédit social, à la marque de la bête et à l’image de la bête. Mais ce n’est que la deuxième bande-annonce. Ce n’est toujours pas la grande image.

Voici le puzzle pour la grande image…

L’ARN du vaccin diffère de l’ARN du virus Wuhan alpha HU1 comme suit –

https://en.wikipedia.org/wiki/Moderna_COVID-19_vaccine

https://mottikumar3.medium.com/reverse-engineering-the-source-code-of-the-biontech-pfizer-sars-cov-2-vaccine-d3503a34f95f

1. Il a un humain connu a 5 ‘UTR (région non traduite 5 prime) et un 3’ UTR humain connu (région 3 prime non traduite) qui sont de l’ARN humain du gène de l’alpha globine. Ces régions conduisent et suivent les séquences individuelles codant pour les protéines dans le brin d’ARNm de 4101 bases (nucléotides).

2. Toutes les bases d’uridine (U) sont échangées contre des bases de pseudouridine (Ψ). Il s’agit d’un hack qui empêche le système immunitaire de reconnaître l’ARN en tant qu’ARN et donc de le détruire. La pseudouridine agit comme l’uridine et produit les mêmes protéines, mais elle trompe efficacement le système immunitaire en lui faisant croire que l’ARN du vaccin n’est pas du matériel génétique et ne pose donc aucune menace de piratage. Cela signifie que l’ARN persiste et n’est pas décomposé dans les 48 heures comme l’ARN normal.

3. Afin d’obtenir une durée de vie plus longue et davantage de réplications, l’ARN du vaccin est terminé par une séquence de plusieurs bases A (adénine). Ceux-ci ont tendance à tomber avec la réplication. Le nombre optimal d’entre eux est d’environ 120. La protéine de pointe du vaccin a 30 puis un lien puis 70. Ce format de lien semble être un moyen de prolonger sa durée de réplication le plus longtemps possible.

4. Nous savons que les protéines de pointe se lient au gène P53 qui est le gène essentiel de la suppression des tumeurs. P53 vérifie votre ADN avant qu’il ne se reproduise et il s’assure qu’il est corrigé – Dr Ryan Cole (5 heures après le Covid19, une audience de deuxième opinion du Sénat sous la direction du sénateur Ron Johnson).

On ne peut pas créer suffisamment de liens vers la vidéo du sénateur Ron Johnson – Covid-19 Une deuxième opinion animée par le sénateur Ron Johnson – UNE DISCUSSION À VOIR ABSOLUMENT.

Jiang a découvert que l’ARN du vaccin pénètre dans les noyaux cellulaires (ce qui en soi est un désastre aussi dangereux que la transcription inverse, où l’ARNm s’écrit dans l’ADN du noyau cellulaire, ce qui rend le code génétique de l’ARNm permanent dans la cellule) et là, il inhibe la réparation de l’ADN – – https://www.mdpi.com/1999-4915/13/10/2056/htm

Donc, en mettant le puzzle ensemble, nous avons l’ARNm du vaccin qhttps://rumble.com/vt62y6-covid-19-a-second-opinion.htmlui est conçu pour pirater notre système immunitaire (en utilisant de la pseudouridine plutôt que de l’uridine) et ensuite désactiver notre gène de réparation de l’ADN.

Qu’est-ce que ça te dit ?

De toute évidence, cela modifie nos gènes et nous empêche de réparer ce changement. De plus, il est conçu pour persister indéfiniment dans la cellule et se reproduire autant de fois que possible. Il tente donc d’exécuter un changement permanent dans nos gènes. Cela fait de nous des humains génétiquement modifiés, des humains OGM, comme le blé OGM. Si les gens savaient cela à l’avance, ils n’auraient pas pris le vaccin. Il y a le manque de véritables informations sur les vaccins. C’est une chose de manger du blé OGM. C’en est une autre de se faire injecter un agent qui fait de vous un humain OGM.

Le vaccin Astra Zenca indique en fait qu’il contient des OGM…

Une dose (0,5 ml) du vaccin Oxford Astra Zeneca pour Vaccitech contient :

» Vaccin COVID-19 (recombinant ChAdOx1-S*) 5 × 1010 particules virales (50 milliards de copies d’ADN de protéine de pointe)

Vecteur d’adénovirus de chimpanzé recombinant et déficient en réplication codant pour la glycoprotéine SARS CoV 2 Spike (S). Produit dans des cellules de rein embryonnaire humain (HEK) 293 génétiquement modifiées.

Ce produit contient des organismes génétiquement modifiés (OGM). »https://www.cambridge-news.co.uk/news/uk-world-news/covid-19-what-ingredients-oxfordastrazeneca-19538759

Personne ne détient de brevet sur le blé naturel. Mais Monsanto détient des brevets sur le blé génétiquement modifié (MON 71800). Personne ne détient de brevet sur une souris naturelle. Mais Regeneron possède des brevets sur des souris génétiquement modifiées (HK-1174783-A1).

« Depuis l’affaire Diamond v. Chakrabarty de 1980, dans laquelle la Cour suprême des États-Unis a statué qu’un micro-organisme vivant est brevetable, l’Office américain des brevets et des marques a déterminé que les plantes et les animaux non humains peuvent être brevetés » – https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/8505268/.  

Les vaccins font de vous un humain OGM. C’est quelque chose qui est en théorie brevetable. Le NIH a un brevet sur Covid19, qu’ils ont acheté à l’Université de Caroline du Nord en 2018

2002 : 19 avril : L’Université de Caroline du Nord dépose le brevet américain 7279327 pour un coronavirus infectieux à réplication défectueuse (à utiliser comme virus vecteur pour un vaccin contre le VIH), revendiquant la priorité de US28531801P. Les inventeurs étaient : Kristopher M. Curtis, Boyd Yount, Ralph S. Baric

2018 : Le brevet américain 7279327 pour l’adaptation chimérique du coronavirus animal naturel du SRAS pour qu’il devienne infectieux pour l’homme ciblant les cellules épithéliales pulmonaires est transféré de l’Université de Caroline du Nord à l’Institut national américain de la santé (NIH) – qui l’a financé en premier lieu.

Ainsi, lorsque Jésus a dit : Qu’est-ce qui profite à un homme s’il gagne le monde entier (grâce à un passeport vaccinal) mais perd son âme (elle devient la propriété du NIH et de ceux qui contrôlent cet institut). Il nous donnait un avertissement.

La conclusion physique

Si vous voyez un débat dans lequel une partie persécute, réduit au silence et réprime l’autre, à quel point est-il difficile de déduire quelle partie détient la vérité ? Ces vaccins sont une arnaque, une arnaque financière, une arnaque politique et une arnaque génétique. L’exposition essaie d’être votre pare-feu pour vous empêcher d’être piraté par de mauvais acteurs en conquérant le mensonge avec la vérité.

Voici à quel point tout cela est sérieux. Nous prévoyons 62,3 millions de décès cardiovasculaires supplémentaires en 2022 en raison des vaccins. Le taux de mortalité double actuellement tous les 3 mois. Ainsi, en 2023, il y aurait 16 fois plus de décès en excès qu’en 2022, soit 996,8 millions. Ainsi, le nombre total de décès par crise cardiaque au cours des 2 prochaines années devrait être de 1 059 100 000.

Cela exclut les décès dus au VAIDS et à ses complications, aux maladies nuérodégénératives, à l’accélération des cancers, au diabète de type 2 à progression plus rapide, etc., etc.

Ces projections dépendent de la poursuite de la production de pointes au rythme actuel. Nous pouvons maintenant prédire à partir de ces chiffres, que si vous continuez à être régulièrement boosté avec le vaccin actuel, votre espérance de vie ne dépassera pas 3 ans. Si vous êtes boosté avec le nouveau vaccin Omicron, cette période pourrait être plus longue ou plus courte, nous ne le savons pas. Si vous vous arrêtez à 2 piqûres, vous pourriez peut-être récupérer avant la fin de vos 3 ans, selon les cellules qui ont été touchées par le vaccin.

Cette projection sera vraie si la production de pics se poursuit à un rythme constant dans vos cellules et si vous ne prenez aucun traitement. Si vous commencez à traiter les protéines de pointe, avec le protocole flccc normal, vous pouvez vaincre les vaccins. Il doit y avoir un test développé pour les protéines de pointe dans le sang. Mais là encore, cela pourrait effrayer les gens de prendre plus de photos. Vont-ils donc en produire un ?

L’ÉCRIVAIN RECOMMANDE À TOUTES LES PERSONNES VACCINÉES D’ENQUÊTER ET DE TRAITER LA PRODUCTION DE PROTÉINES DE POINTE DÈS QUE POSSIBLE

La conclusion spirituelle

Pour vous asservir, ils doivent s’approprier votre corps. Pour ce faire, ils doivent posséder une partie de vos gènes. Pour ce faire, ils doivent modifier de façon permanente vos gènes et empêcher votre système immunitaire de réparer le changement. C’est ce que font les vaccins. Maintenant, quel changement génétique Satan aimerait-il apporter à vos gènes ?

Il aimerait vous faire passer de la semence du Saint-Esprit, la femme de Genèse 3:15, à la semence du serpent, qui était initialement Caïn. Il le fait à travers la morsure de serpent de Genèse 3:15, Double vaccination, un croc pour une piqûre. Les boosters la renforcent et font en sorte que votre système immunitaire ne puisse pas l’inverser, en gagnant la guerre contre vos cellules vaccinées.

Pendant ce temps, Dieu essaie de nous faire passer d’Adam à Abraham afin de commencer le processus de fin de l’âge et de la mort adamique. Mais Satan n’est pas prêt à laisser Dieu s’en tirer clairement. Il essaie donc de le battre jusqu’au bout et de nous faire sortir d’Adam et de Caïn afin de garder son contrôle sur nous et de nous refuser notre salut édénique non vieillissant pour lequel Jésus est mort.

Caïn signifie lance ou pointe en hébreu. Strong a : !yIq ; qayin, kah’-yin; de 6969 !Wq dans l’orig. sens de la fixité; une lance (comme frappant rapidement):—lance.

Ainsi, les personnes vaccinées sont spikiennes, lances, lanciennes, caïniennes, la semence du Serpent. C’est vraiment le gros mensonge.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Tap News

Dr Yeadon – POURQUOI CERTAINES PERSONNES ONT-ELLES DES EFFETS SECONDAIRES après les vaccinations Covid 

Bit Chute

Ceci est une longue vidéo informative. Ignorez la première introduction de douze minutes sur les références du Dr Yeadon.

KAREN KINGSTON, LANCEUSE D’ALERTE DE PFIZER, RÉVÉLANT DES RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS SUR LES VACCINS ÉTANT UNE ARME BIOLOGIQUE

Bit Chute

Meri interviewe Karen Kingston qui révèle ce qu’il y a dans les vaccins et comment ils essaient de dépeupler la planète.

Une fuite de la base de données du DoD montre que les maladies militaires américaines montent en flèche en raison de piqûres de Covid

Image: Leaked DoD database shows U.S. military illnesses skyrocketing due to covid jabs

Les données obtenues à partir de la base de données d’épidémiologie médicale de la défense (DMED) de l’armée américaine révèlent que les taux de cancer et de fausse couche ont grimpé en flèche depuis que les «vaccins» (Covid-19) contre le coronavirus de Wuhan ont été introduits pour la première fois.

Dans une vidéo virale – vous pouvez la regarder sur Infowars – l’avocat Thomas Renz est présenté lors d’une table ronde organisée par le sénateur Ron Johnson (R-Wisc.) intitulée «Covid-19: A Second Opinion».

Lors de cet événement, Renz a expliqué comment trois lanceurs d’alerte ont fourni des informations montrant que les fausses couches et les cancers post-injection ont augmenté de 300 % sur un an, et que les troubles neurologiques ont augmenté d’environ 1 000 %.

« J’ai des déclarations des trois [que] ces données sont sous peine de parjure », a expliqué Johnson. « Nous avons l’intention de soumettre cela aux tribunaux. »

«Nous avons des données substantielles montrant que nous avons vu, par exemple, les fausses couches augmenter de 300% par rapport à la moyenne sur cinq ans presque. Nous avons vu près de 300% de cancers sur la moyenne de cinq ans… Nous avons vu – celui-ci est incroyable – donc, des problèmes neurologiques qui affecteraient nos pilotes, une augmentation de plus de mille pour cent.

Les cas de VIH en hausse de 590 dans l’armée en raison des « vaccins » Covid

Le groupe de dénonciateurs militaires Terminal CWO, qui prétend être composé d’adjudants-chefs en service actif, a soutenu les affirmations de Renz selon lesquelles les réactions indésirables sont en effet en augmentation depuis le déploiement initial du vaccin dans le cadre de l’opération Warp Speed.

Le groupe a confirmé que le DMED est similaire au VAERS (Vaccine Adverse Event Reporting System), sauf qu’il ne concerne que le personnel du DoD et que « seuls les prestataires médicaux peuvent saisir des informations dans le système ».

Ceux qui s’opposent aux données du VAERS utilisent souvent l’excuse que les entrées de données peuvent se faire sans ce même niveau de vérification. Dans DMED, toutes les entrées sont confirmées comme officielles par des prestataires médicaux agréés, il n’y a donc aucun argument valable contre eux.

Les données fournies par le Terminal CWO des entrées DMED montrent une énorme augmentation de 269% des cas d’infarctus aigus du myocarde (crises cardiaques), ainsi qu’une augmentation de 175% des péricardites aiguës.

Les cas de myocardite aiguë ont bondi de 285 %, tandis que les embolies pulmonaires ont augmenté de 467 %. Les cas de VIH ont grimpé de 590 % tandis que les cas de coagulation intravasculaire disséminée (coagulation sanguine) ont augmenté de 1 175 %.

La dyspnée, ou difficulté à respirer, a également augmenté de 905 %, tandis que les problèmes de douleur thoracique ont augmenté de 1 529 %.

D’autres problèmes de santé qui sont en augmentation en raison des injections de Covid comprennent des problèmes neurologiques comme la paralysie de Bell et le syndrome de Guillain-Barré, ainsi que des problèmes menstruels, des avortements spontanés et des néoplasmes (cancers).

C’est une farce d’appeler encore ces choses « sûres et efficaces » après avoir examiné ce type de données. Clairement, il y a une augmentation massive des maladies de toutes sortes grâce aux injections, malgré ce que les médias, le gouvernement et Donald Trump continuent d’affirmer à leur sujet.

« Combien de fois Fauci a-t-il commis un génocide dans sa carrière? » a demandé un lecteur d’Infowars. «Je suis presque sûr qu’il l’a fait dans les années 80 lorsqu’il a été accusé pendant l’affaire du sida. Il a essentiellement confirmé cela lorsqu’il a fait référence aux vaccins faisant plus de mal que de bien dans une interview avec Zuckerberg.

«Les documents de la DARPA que Project Veritas a publiés, que Fauci lui-même a authentifiés devant le Congrès, liés au gain de fonction. Le simple fait que la subvention ait été demandée suffit à enterrer ce trou du cul sous Gitmo. Une question que personne ne se pose est où aux États-Unis la Covid a-t-il été développé ? Les documents mentionnent Wuhan et les États-Unis, mais aucune mention d’où.

Un autre a répondu que c’était probablement l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill où la grippe Fauci a été développée, ainsi que peut-être Fort Detrick dans le Maryland.

Les dernières nouvelles sur les vaccins contre la grippe Fauci peuvent être trouvées sur Genocide.news.

Les sources de cet article incluent :

Infowars.com

NaturalNews.com

Submit a correction >>

Ethan Huff

Traduction : MIRASTNEWS

L’avocat Tom Renz a des données plus incroyables sur les dénonciateurs du DoD et des informations sur la fraude à la bombe

Bit Chute

L’avocat Tom Renz rejoint le programme pour partager encore plus de données sur les dénonciateurs du DoD qu’il n’a pas pu partager lors de l’audience du sénateur Ron Johnson PLUS, il a encore plus d’informations explosives à partager sur la dissimulation par le DoD. Ne vous méprenez pas, nous assistons à un génocide de masse et les données le prouvent. Pour rester à jour sur le travail de l’avocat Tom Renz, visitez son site Web à https://Renz-Law.com

Source : Natural News

Une femme a des problèmes cardiaques après son rappel FrankenVaccine – devinez ce qui se passe ensuite

Bit Chute

Des parents protestent contre la mort d’enfants à cause des vaccins Pfizer à Genève en Suisse

Bit Chute

Une manifestation à Genève, en Suisse, le 29 janvier 2022.

Plusieurs problèmes d’enfer après son injection de Pfizer et le NHS ferme les yeux

Bit Chute

Une analyse allemande étonnante révèle que les taux de mortalité liés au vaccin COVID-19 sont BEAUCOUP plus élevés que ceux rapportés précédemment

Image: Stunning German analysis finds that COVID-19 vaccine death rates are FAR higher than previously reported

Une nouvelle analyse choquante d’un chercheur allemand utilisant des données de plusieurs pays révèle qu’il y a eu « des milliers » de « morts quotidiennes » de plus à cause des vaccins COVID-19 que les gouvernements du monde entier ne l’admettent, même si ces mêmes régimes continuent d’exiger autant de personnes que possible, continuez à vous faire vacciner.

L’analyse, du professeur Christof Kuhbandner de l’Université de Regensberg, a révélé ce qu’il a décrit comme une « situation extrêmement alarmante » impliquant « des milliers » de personnes qui « meurent quotidiennement du vaccin sans même que nous en soyons conscients », selon un rapport publié.

Les données sur la mortalité, qui ont été recueillies en Autriche, en Allemagne, en Israël et en Grande-Bretagne, ont été compilées dans un rapport autrichien diffusé par servus.tv après que Kuhbandner « soit tombé sur une récente étude préimprimée dans la revue ResearchGate, où les auteurs ont examiné l’ONS britannique. rapport de surveillance de la mortalité vaccinale », note encore le rapport.

À première vue, l’analyse a noté que les taux de «mortalité toutes causes confondues» semblent être bien inférieurs chez les personnes vaccinées que chez celles qui n’ont pas pris le vaccin. Mais après que Kuhbandner et d’autres chercheurs aient effectué un examen plus approfondi, ils ont découvert « des incohérences et des anomalies fondamentales dans les données », note le rapport, montrant qu’il y a eu « une mauvaise catégorisation systémique des décès entre les différentes catégories de non vaccinés et de vaccinés », entre autres facteurs.

Par exemple, pour les semaines civiles allant de 1 à 38 en 2021, peu de temps après que les vaccins COVID-19 soient devenus disponibles pour le grand public dans le monde, il y a eu de forts pics de mortalité non COVID pour les personnes non vaccinées dans les années 60-69 et 70- groupes d’âge de 79 ans, tandis que les taux de mortalité parmi ceux qui ont reçu le coup « sont restés stables », poursuit le rapport.

« Prof. Kuhbandner a noté que quelque chose de très inhabituel se passait et a également examiné la tendance pour le groupe d’âge des plus de 80 ans. Voici les graphiques pour les trois groupes d’âge. Les pics et les décès ont été compensés », ajoute le rapport.

Les chercheurs ont noté :

Les années précédentes, chacun des groupes 60-69, 70-79 et 80+ a connu des pics de mortalité au même moment de l’année (dont 2020 où tous ont subi le pic d’avril de la Covid au même moment). Pourtant, en 2021, chaque groupe d’âge a des pics de mortalité non-Covid pour les non vaccinés, à un moment différent, à savoir le moment où les programmes de déploiement de la vaccination pour ces cohortes atteignent un pic.

Les vaccins ont été déployés par phases, c’est-à-dire en allant d’abord aux personnes les plus âgées (80 ans et plus) parce qu’elles étaient jugées les plus vulnérables, avant d’être ensuite proposés aux personnes de la tranche d’âge 70-79 ans. , puis 60-69 ans et ainsi de suite.

« Les pics de mortalité ont ensuite suivi les étapes de la vaccination », indique le rapport, ajoutant la question : « Alors pourquoi les personnes qui ne reçoivent PAS le vaccin seraient-elles celles qui meurent en grand nombre, et non celles qui reçoivent le vaccin ? »

En effet, en Europe, ajoute le rapport, ceux qui ont été «vaccinés» n’ont été désignés comme tels que 14 jours après la dernière d’un régime à deux doses, de sorte que tout décès survenu auparavant a été compté comme un décès «non vacciné».

Si un patient est décédé moins de 14 jours plus tard, il a été compté comme « non vacciné », et c’est ainsi que les décès liés au vaccin sont en fait cachés, indique le rapport.

« Comme le montrent les figures 5 à 7 ci-dessus, des milliers de décès sont survenus peu de temps après l’administration des vaccins, et beaucoup d’entre eux étaient probablement liés au vaccin lui-même. Si tel est le cas dans le monde, et pas seulement en Grande-Bretagne, le nombre de décès par vaccin pourrait être important. Le cauchemar semble être vrai, montre le professeur Kuhbandner », indique le rapport.

Il y avait des schémas de décès similaires en Allemagne, selon Kuhbandner.

« Ces décès semblent être directement le résultat des vaccinations. C’est tout simplement trop fortuit pour être rejeté », poursuit le rapport.

Dans son interview avec servus.tv, le professeur a déclaré : « Lorsque vous exprimez cela en chiffres, cela se traduit par 700 décès supplémentaires par jour, en moyenne. Ce serait comme deux avions commerciaux pleins de gens qui s’écrasent tous les jours.

« S’il s’avère qu’il y a un effet causal avec les vaccinations, alors nous avons affaire à une situation extrêmement alarmante », a ajouté Kuhbandner, notant qu’il a trouvé des résultats similaires dans tous les pays examinés, y compris Israël.

« Ensuite, nous avons un cas ici où des milliers de personnes meurent quotidiennement du vaccin sans même que nous en soyons conscients », a-t-il ajouté.

Les sources comprennent :

MSYC1.com

Pandemic.news

Submit a correction >>

JD Heyes

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Natural News

Fauci a menti au monde sur les preuves des origines du SRAS-CoV-2 en laboratoire, même après avoir reçu des informations lors d’une téléconférence secrète

Image: Fauci lied to the world about evidence of lab origins of SARS-CoV-2, even after receiving intel at secret teleconference

Depuis que l’Organisation mondiale de la santé a déclaré une «pandémie mondiale», le Dr Anthony Fauci a eu un esprit étroit sur les origines du SRAS-CoV-2. En supposant que Fauci est innocent, il n’est PAS logique qu’il ignore totalement une origine potentielle du SRAS-CoV-2 en laboratoire dès le début. Un scientifique avec son niveau d’expérience et d’expertise devrait être disposé à examiner toutes les preuves et à poser des questions. Au lieu de cela, il a mis fin à toute conversation sur une fuite de laboratoire dès le début, même après avoir rencontré des scientifiques qui avaient des preuves que l’agent causal était d’origine de laboratoire. Maintenant que ses e-mails ne sont pas expurgés, il est maintenant évident que Fauci avait des arrière-pensées. Même après avoir reçu des informations lors d’une téléconférence secrète, Fauci a menti au monde sur les preuves des origines du SRAS-CoV-2 en laboratoire.

Fauci a rapidement affirmé qu’une fuite de laboratoire était une « théorie du complot » et a accepté un « retrait publié » des dissidents

Fauci était si catégorique sur la fermeture du débat scientifique qu’il a même aidé à rédiger un article universitaire décriant que la « théorie des fuites de laboratoire » était une « théorie du complot ». Lors de communications avec le directeur du NIH Francis Collins, Fauci a accepté un «retrait publié» de scientifiques «marginaux» de Harvard, Oxford et Stanford. Quiconque a interrogé le Dr Fauci a été rapidement qualifié de « théoricien du complot », et toute information sur une fuite potentielle de laboratoire a été qualifiée de « désinformation » et retirée.

Le mépris total de Fauci pour une fuite potentielle de laboratoire est pour le moins suspect. En tant que directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID), Fauci a approuvé plusieurs subventions pour la recherche sur le gain de fonction des coronavirus. Fauci a également aidé à concevoir un cadre et une solution de contournement pour poursuivre la recherche en virologie à gain de fonction après son interdiction aux États-Unis en 2014. Si quelqu’un comprenait la propension aux fuites de laboratoire, c’était Fauci. Si quelqu’un est plus responsable des fuites potentielles de laboratoires de coronavirus, ce serait Fauci. Il a compris les dangers de cette recherche sur les armes biologiques, car elle a été délocalisée à l’Institut de virologie de Wuhan en Chine (où, d’ailleurs, les premières épidémies ont commencé).  

À ce jour, aucun réservoir animal n’a été identifié comme source du SRAS-CoV-2. Les épidémies de coronavirus SARS-CoV-1 et MERS qui ont précédé cette souche ont finalement été attribuées à un réservoir animal. Aujourd’hui, une version de laboratoire du code génétique du SRAS-CoV-2 est en cours de réplication dans les cellules humaines grâce à une nouvelle technologie de vaccin à ARNm. Cette expérience destructrice s’est avérée n’être rien de plus qu’une entreprise rentable d’exploitation humaine continue qui capitalise sur la protéine de pointe originale (sur laquelle Fauci n’a fait que mentir).

Des e-mails non expurgés montrent la propagande armée de Fauci pour fermer les preuves de fuite de laboratoire

Certaines des suppressions dans les e-mails de Fauci ont finalement été rendues publiques. Les e-mails non expurgés révèlent que Fauci a lancé des efforts mondiaux pour dissimuler les preuves d’une fuite de laboratoire à l’origine du SRAS-CoV-2. Il a rapidement rassemblé un article académique (publié dans Nature) pour discréditer quiconque suggérait la possibilité d’une fuite de laboratoire. L’article académique, « L’origine proximale du SRAS-CoV-2 », a été rédigé rapidement après une téléconférence du 1er février 2020 tenue par Fauci. Quatre virologues sur cinq auteurs de l’article participaient à cette téléconférence secrète avec Fauci. Trois des auteurs ont rapporté à Fauci qu’ils étaient « sûrs à 60 à 80 % » que le SRAS-CoV-2 était d’origine de laboratoire. Leurs avertissements ont également été transmis dans les courriels désormais non expurgés, qui ont immédiatement suivi la téléconférence. Cependant, Fauci a nié les preuves lors d’une réunion du 3 février avec la National Academy of Scientists – deux jours seulement après avoir reçu des informations sur la fuite du laboratoire.

Des scientifiques du monde entier ont fourni des détails sur les caractéristiques techniques du virus. Cette preuve était connue en février 2020, avant que Fauci ne mène un verrouillage à l’échelle nationale qui a nui à d’innombrables vies et moyens de subsistance. Peu importe les preuves, peu importe les avertissements scientifiques, le Dr Fauci a tenté d’annuler toute preuve d’une fuite potentielle de laboratoire immédiatement après avoir été averti. Dans ses témoignages au Congrès, le Dr Fauci a depuis nié avoir communiqué avec les auteurs de l’article. C’est maintenant un mensonge démontrable. Dans ses témoignages au Sénat, Fauci a depuis nié le financement de la recherche sur le gain de fonction des coronavirus par l’intermédiaire de Peter Daszak. C’est maintenant un mensonge démontrable. Le principal bénéficiaire des subventions de Fauci sur les coronavirus de gain de fonction – le Dr Peter Daszak – était l’un des signataires de la propagande de Fauci. Le document conclut : « Nous nous unissons pour condamner fermement les théories du complot suggérant que la COVID-19 n’a pas d’origine naturelle ». Les conclusions de l’article pourraient être mieux interprétées comme suit : Heil Fauci ! Salut Fauci !

Le Dr Anthony Fauci est directement impliqué dans la recherche sur les armes biologiques en Chine et a activement tenté de bloquer toute preuve ou débat scientifique sur les fuites de laboratoire et leurs implications. Maintenant que Fauci a été pris dans des MENSONGES et des TROMPERIES délibérés, et continue de faire pression pour la vaccination perpétuelle des protéines de pointe, il est prudent de se demander : la fuite du laboratoire était-elle intentionnelle ?

Les sources comprennent :

TheEpochTimes.com

Oversight.House.gov [PDF]

TheEpochTimes.com

NaturalNews.comSubmit a correction >>

Lance D Johnson

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Natural News

Prestidigitation vaccinale? Israël est envahi par la COVID-19 bien qu’il ait été le premier à vacciner en masse sa population : « L’expérience doit s’arrêter »

Image: Israel is overrun with COVID-19 despite being first to mass-vaccinate its population: “The experiment must stop”

Le journaliste d’investigation du New York Times et auteur devenu chercheur sur la COVID-19, Alex Berenson, note dans un article récemment publié sur son site Substack qu’Israël a prouvé sans aucun doute que « l’expérience » du vaccin COVID-19 a échoué et, par conséquent, il appelle pour mettre fin à la vaccination de masse forcée.

« Israël a toujours été le pays le plus important pour juger les vaccins COVID à ARNm. Pourquoi? Il a une couverture vaccinale presque totale pour les adultes », commence Berenson dans son message.

Il poursuit en soulignant que tout effort visant à blâmer le taux d’infection en cours en Israël – qui a récemment été en tête du monde en termes de positifs à la COVID par habitant – sur « les non vaccinés » n’est pas seulement faux, c’est complètement hypocrite compte tenu du taux de vaccination du pays.

« Israël dispose de bonnes données – bien plus complètes et à jour que les chiffres américains. Et il vaccine rapidement, donc quel que soit l’impact des vaccins sur la population (et les données) rapidement », écrit-il, ajoutant que ce qui se passe en Israël est le plus important parce que le pays a été le premier à vacciner en masse.

Plus précisément, les Israéliens ont utilisé le vaccin à ARNm de Pfizer pour ses campagnes de vaccination de masse et ont également été les premiers à exiger que leurs citoyens soient boostés. Et puisque « la biologie humaine est la même partout » [sauf en France selon les autorités françaises et leurs conseillers, qui ne voient rien de tout cela et qui soutiennent une vaccination à multiples dosesMIRASTNEWS], il est logique d’utiliser les données israéliennes pour juger de l’efficacité des injections car « ce qui se passe » là-bas « se produit finalement dans tous les autres pays à ARNm ». Berenson poursuit en soulignant que le directeur scientifique de Pfizer a admis en septembre qu’Israël est une « sorte de laboratoire » pour ces vaccins.

« Voici comment se déroule l’expérience israélienne », a écrit Berenson en publiant un tableau qui suit les cas graves de COVID en Israël – essentiellement ceux nécessitant des hospitalisations en soins intensifs – depuis le début de la pandémie au début de 2020 :  

« Les États-Unis comptent 36 fois plus d’habitants qu’Israël, donc 1 000 patients en soins intensifs se traduisent par 36 000. Israël a également une population relativement jeune, ce qui signifie que Covid sera globalement moins grave qu’aux États-Unis », a noté Berenson.

Il a poursuivi en soulignant que le graphique montre cinq pics de maladie COVID-19 distincts :

Les deux premiers sont en 2020, à l’ère pré-vaccinale.

Le troisième pic, celui du milieu, est le plus gros à ce jour. Elle s’est déroulée de décembre 2020 à février 2021, juste au moment où les vaccinations de masse des personnes âgées ont commencé.

Comme je l’écrivais à l’époque sur Twitter, ce lien n’était probablement pas une coïncidence. Les pays proches d’Israël qui ne vaccinaient pas n’avaient pas de pics aussi graves. La Grande-Bretagne, le deuxième grand pays à avoir commencé les vaccinations de masse, l’a fait. Des travaux ultérieurs ont montré une augmentation marquée des infections juste après la première dose d’ARNm, probablement parce que le vaccin réduit temporairement l’immunité globale contre l’infection.

Berenson a poursuivi en disant que même quelques mauvaises semaines seraient acceptables si, dans l’ensemble, la campagne de vaccination s’avérait efficace à plus long terme. Mais l’a-t-il fait ?

«Après janvier 2021, les cas graves ont plongé, tombant presque à zéro en mai – un total qui comprenait des malheureux qui étaient restés coincés sous ventilateurs pendant des mois», a-t-il noté. « C’était ce que j’appellerais plus tard la joyeuse vallée des vaccins, cette brève période où les vaccins semblaient fonctionner comme annoncé. »

Les défenseurs des vaccins, a-t-il poursuivi, étaient étourdis et tout le monde croyait que «l’immunité collective» était à portée de main à l’époque.  

Mais il s’avère que Berenson a découvert que la protection vaccinale était de courte durée et ne produisait pas le type d’immunité que les vaccins précédents pouvaient avoir pour de nombreuses infections virales. En fait, dit-il, la recherche prouve que l’immunité naturelle après avoir contracté le virus et récupéré dure beaucoup plus longtemps que la « protection » vaccinale. Mais le monde continue de compter sur les vaccins et c’est une erreur, dit-il, car Israël le prouve, comme en témoignent les derniers pics malgré l’inoculation massive et le rappel.

« À ce stade, les autorités de santé publique et les gouvernements en Israël et partout ailleurs avaient le choix », écrit-il. «Ils pourraient admettre que les vaccins à ARNm échouaient – ​​que leur protection baissait et continuerait de baisser – et que le monde devrait vivre avec Covid dans un avenir prévisible.

« Ou ils pourraient doubler et offrir une troisième dose « de rappel » à ARNm – une dose qui n’avait pas été administrée lors des grands essais cliniques en 2020 de Pfizer et Moderna qui les avaient conduits à autoriser l’utilisation des vaccins », ajoute-t-il.

« Les vaccins se sont révélés inefficaces depuis plus de quelques mois contre le virus de type sauvage. Ils semblent avoir une efficacité négative contre Omicron », écrit Berenson, citant une montagne de données prouvant qu’au mieux, les vaccins et les rappels ne protègent que pendant une courte période.

« C’est fini », conclut-il. « La science n’a pas gagné. »

Les sources comprennent :

AlexBerenson.Substack.com

NaturalNews.com

Submit a correctio

n >>

JD Heyes

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Natural News       

Nano-technologie à base de graphène alimentée par la 5G dans le vaccin Pfizer

Bit Chute

UN RAPPORT DE GREG REESE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :