A la Une

Comment la CIA mène une guerre de l’information contre la Russie avec des renseignements fabriqués + Les nazis de l’OTAN pris au piège alors que le piège se referme à Marioupol

Un rapport de NBC News montre comment la CIA mène en fait une guerre de l’information contre la Russie en utilisant des renseignements fabriqués.

Selon un article de NBC News mercredi, des agents du renseignement des Etats-Unis ont divulgué des informations sur le conflit en Ukraine qui n’étaient pas « solides comme le roc » et ont carrément fait des déclarations afin de mener une « guerre de l’information » contre le Kremlin. Les responsables ont reconnu avoir diffusé de fausses informations et s’en sont vantés.

Selon le reportage de NBC, lorsque les médias américains ont cité les « renseignements » américains pour avertir que la Russie était prête à déployer des armes chimiques en Ukraine, et lorsque le président Joe Biden a fait écho à des préoccupations similaires, ils se sont engagés dans une campagne de tromperie.

L’objectif, selon le personnel du renseignement qui a émis l’avertissement, était de dissuader la Russie d’utiliser réellement ces armes, malgré le fait qu’ils aient eux-mêmes évalué les renseignements utilisés comme « peu fiables ».

Selon NBC, les responsables impliqués dans la diffusion de ces renseignements «à faible confiance» ont décrit leur travail de désinformation dans le cadre d’un effort visant à «saper la propagande de Moscou et à empêcher la Russie de définir comment la guerre est perçue dans le monde».

Certaines des annonces étaient correctes. Pendant des semaines, l’administration Biden a insisté sur le fait que le président russe Vladimir Poutine prévoyait une attaque contre l’Ukraine.

D’autres mensonges ont été répandus, y compris l’affirmation de NBC selon laquelle Poutine était « induit en erreur par ses propres conseillers ». Une allégation des autorités américaines selon laquelle Poutine s’était tourné vers la Chine pour obtenir une assistance militaire était également fausse. Malgré le fait qu’il s’agissait d’un faux, ce dernier a été libéré pour dissuader la Chine de faire ce que les responsables ont dit qu’elle faisait – fournir des armes à la Russie.

Selon NBC, un responsable européen a déclaré que le rapport était « un jeu public pour empêcher tout soutien militaire de la Chine ».

Concernant les accusations selon lesquelles Poutine aurait été induit en erreur par son propre personnel, un opérateur de renseignement à la retraite a déclaré à NBC : « Il n’y a aucun moyen de prouver ou de réfuter ce genre de choses. »

Avant le début de la guerre, les médias américains avaient averti pendant des semaines que la Russie préparait le cadre d’une attaque contre les russophones dans la région du Donbass, qui serait imputée aux nationalistes ukrainiens, créant un prétexte à la guerre.

Ces rapports ont cité des « sources de renseignement » anonymes et des responsables du Pentagone et du Département d’État, dont aucun n’a produit de preuves pour étayer ses affirmations. Interrogé, le porte-parole du département d’État, Ned Price, a affirmé que les personnes qui remettaient en question les accusations avaient trouvé « un réconfort dans les informations diffusées par les Russes ». L’enquête de la NBC montre maintenant que l’allégation a été concoctée par des agents américains.

Un responsable américain a déclaré: « Il n’est pas nécessaire que ce soit des renseignements solides. » « Il est plus important de devancer [les Russes], Poutine en particulier, avant qu’ils ne fassent quelque chose », dit-il.

Alors que les responsables présentés dans l’article ont admis avoir embelli leurs affirmations, un autre responsable américain non identifié a rapidement répondu au réseau, déclarant que le Conseil de sécurité nationale et la « communauté du renseignement » s’assuraient que tout ce qu’ils divulguaient au public était « validé en qualité ».

Ken Dilanian, un journaliste de la sécurité nationale qui s’est révélé avoir eu un contact «collaboratif» avec la CIA en 2014, est l’un des auteurs de l’histoire de NBC. En conséquence, son ancien employeur, le Los Angeles Times, l’a désavoué.

Traduction : MIRASTNEWS

Médecin de Volnovakha: les forces ukrainiennes ont occupé l’hôpital et miné l’entrée de l’USI

Eva K Bartlett

À Volnovakha libérée, en RPD, le 24 mars, le médecin-chef, Viktor Fedorovich Saranov, a déclaré : « [L’armée ukrainienne] était là. Il y avait des chars sur notre territoire. Il y avait des fusils et des MLRS (« Grads ») à l’extérieur du territoire. Je leur ai demandé d’agir conformément aux conventions de La Haye et de Genève. Je leur ai demandé de quitter l’hôpital. Ils ont dit que c’était la guerre. Les deuxième et troisième étages étaient occupés ici. Nous nous préparions pour un long siège, et puis ça s’est passé comme ça : ils ont mené une attaque. Ils ont évacué les soldats. Et ils ont miné l’entrée de l’unité de soins intensifs. Le dernier jour de leur départ, ils ont tiré sur l’unité de soins intensifs. L’unité de soins intensifs, a-t-il dit, avait déjà été évacuée. Une femme qui a déclaré avoir travaillé à l’hôpital en tant qu’infirmière pendant près de 58 ans, a déclaré. « Le 28, j’étais seul à la maison. Ils ont rapidement commencé à bombarder. Un char est venu ici et s’est arrêté. Un soldat en a sauté et a dit « sortez d’ici immédiatement ». Comment peuvent-ils le faire avec leur hôpital natal ? Avec des patients ici. Ils gisaient dans les couloirs, car ils ont été évacués. Ils ont dit qu’il n’y avait personne à l’hôpital, pas de personnel, pas de patients. Ceci est un mensonge. »

Plus tard, en faisant des recherches, je suis tombé sur cette nouvelle: «Les mercenaires étrangers blessés à l’hôpital de Volnovakha ont été abattus par les leurs avant de quitter la ville afin qu’ils ne puissent rien dire. Tous les blessés ont une balle de contrôle dans la tempe ou à l’arrière de la tête.

Source : GreatGameIndia

L’Inde présente un projet de loi sur les armes de destruction massive pour lutter contre la recherche sur les virus dangereux

L’Inde a présenté un projet de loi sur les armes de destruction massive pour lutter contre la recherche de virus dangereux. Les experts disent que le calendrier du projet de loi d’amendement pourrait être lié aux rapports de travail non autorisé dans les laboratoires au milieu de la pandémie, et également en réponse aux progrès rapides de la technologie des drones.

Le projet de loi modifiant le projet de loi de 2022 sur les armes de destruction massive et leurs vecteurs (interdiction des activités illégales) a été présenté mardi à la Lok Sabha par le ministre des Affaires extérieures S. Jaishankar.

La législation vise à étendre la loi préexistante du même titre de 2005 pour incorporer une interdiction de financement des armes de destruction massive, ainsi qu’à donner au gouvernement fédéral le pouvoir de geler et de prendre les avoirs financiers de ceux qui participent à de telles actions.

Une arme de destruction massive (ADM) est un dispositif nucléaire, radiologique, chimique, biologique ou tout autre dispositif ayant la capacité de causer la mort et la destruction à grande échelle.

Les missiles et les bombes nucléaires en sont des exemples, mais comme l’ont montré les attaques terroristes du 11 septembre, même les avions de ligne commerciaux peuvent être utilisés comme armes de destruction massive. 

Pourquoi le projet de loi est-il déposé maintenant?

« Il est nécessaire de modifier ladite loi pour prévenir le financement de la prolifération des armes de destruction massive et de leurs vecteurs afin de remplir nos obligations internationales », indique le projet de loi (lire ci-dessous).

Selon les objectifs et la justification déclarés du projet de loi, les restrictions des organisations internationales concernant la propagation des ADM et leurs systèmes de livraison ont récemment évolué.

« De plus, les sanctions financières ciblées du Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU) et les recommandations du Groupe d’action financière (GAFI) ont mandaté contre le financement de la prolifération des armes de destruction massive et de leurs vecteurs », indique le rapport.

Les experts estiment que le calendrier du projet de loi est lié aux préoccupations concernant les activités non autorisées dans les laboratoires, ainsi qu’aux progrès technologiques rapides tels que les drones.

« Le ministre des Affaires étrangères a raison de dire que depuis la dernière adoption du projet de loi, les réglementations internationales sont devenues plus strictes et que le projet de loi existant doit être modifié pour refléter cela », a déclaré aux médias Kanwal Sibal, ancien ministre des Affaires étrangères.

«Je soupçonne que dans nos interactions internationales, le point sur la nécessité pour chaque pays de mettre à jour sa réglementation aurait été soulevé. Il semble y avoir un lien entre cela et la crainte que des armes de destruction massive ne tombent entre les mains de terroristes, une préoccupation signalée à plusieurs reprises par les États-Unis », a-t-il ajouté.

« Les armes biologiques sont devenues un sujet de grave préoccupation, avec le développement d’agents pathogènes dangereux dans les laboratoires sans le niveau nécessaire de protocoles de sécurité », a poursuivi Sibal.

« En termes pratiques, il n’y a aucune possibilité pour des individus en Inde de développer des ADM, mais la loi est renforcée pour donner au gouvernement le pouvoir d’empêcher une telle possibilité. Le moment peut être lié au virus [SRAS-CoV-2 de la maladieMIRASTNEWS] Covid ainsi qu’aux rapports sur le travail non autorisé dans des laboratoires en Inde et même sur des projets de laboratoire liés aux États-Unis tout aussi controversés en Ukraine », a ajouté l’ancien ministre des Affaires étrangères.

Selon Reuters, l’Organisation mondiale de la santé a ordonné aux autorités ukrainiennes d’éliminer les agents pathogènes à haut risque dans les laboratoires de santé publique du pays afin d’éviter « tout déversement potentiel » le mois dernier.

La modification proposée, selon un ancien diplomate indien qui n’a pas voulu être identifié, pourrait être une réponse aux améliorations « rapides » de la technologie des drones et d’autres types de recherche.

« Je pense que nous vivons maintenant à une époque où la technologie progresse rapidement. Nous avons des individus et des entreprises qui font des progrès dans la technologie des drones et la recherche biomédicale et sur la radioactivité qui pourraient relever des activités concernant les armes de destruction massive. Il est donc important de mettre à jour la loi de 2005 en conséquence », a déclaré le diplomate.

Ajouts à la loi de 2005

La révision vise à renforcer l’article 12 de la loi actuelle de 2005. La section « Interdiction de courtage » de la section 12 stipule : « Aucune personne résidant en Inde ne doit, moyennant une contrepartie aux termes d’un contrat réel ou implicite, faciliter sciemment l’exécution de toute transaction interdite ou réglementée en vertu de la présente Loi : à condition qu’un simple transport, à l’insu, de personnes, de biens ou de technologies, ou la fourniture de services, y compris par un transporteur public ou privé de marchandises, un service de messagerie, de télécommunication, un fournisseur de services postaux ou un fournisseur de services financiers, ne constitue pas un infraction aux fins du présent article. »

La modification proposée par Jaishankar rebaptiserait cette clause « Section 12A » et ajouterait trois nouvelles sections, dont la plus importante permettrait au gouvernement central de geler les avoirs associés à de telles activités.

Voici les trois dispositions sous 12A :

(1) Nul ne doit financer une activité interdite en vertu de la présente loi, de la loi de 1947 sur les Nations Unies (Conseil de sécurité) ou de toute autre loi pertinente.

(2) Pour empêcher le financement par ces activités, le gouvernement central a le pouvoir de :

a) geler, saisir ou saisir des fonds ou d’autres avoirs financiers ou ressources économiques —

(i) détenus ou contrôlés, entièrement ou conjointement, directement ou indirectement, par cette personne ; ou

(ii) détenus par ou au nom de, ou sous la direction de, cette personne ; ou

(iii) dérivés ou générés à partir des fonds ou autres actifs détenus ou contrôlés, directement ou indirectement, par cette personne ;

(b) interdire à toute personne de mettre des fonds, des avoirs financiers ou des ressources économiques ou des services connexes à la disposition de personnes se livrant à une telle activité

(3) Le gouvernement central peut exercer ses pouvoirs en vertu du présent article par l’intermédiaire de toute autorité qui s’est vu attribuer le pouvoir en vertu du paragraphe (1) de l’article 7.

La troisième disposition stipule simplement que le gouvernement central peut utiliser toute compétence qu’il a attribuée pour exécuter les dispositions de la loi.

Lire le document complet ci-dessous :

Traduction : MIRASTNEWS

Source : GreatGameIndia

Dr Sucharit Bhakdi – « Dieu nous protège !!! » – Les gouvernements du monde assassinent des gens

Rumble

Le Dr Sucharit Bhakdi s’est joint à nous dans une allocution émouvante pour exhorter les citoyens du monde à prendre une position légale contre leurs gouvernements et les autorités sanitaires qui poussent clairement un programme de dépopulation mondiale, visant à assassiner en masse leurs citoyens.

Le mandat des vaccins est définitivement rejeté au Bundestag allemand

La proposition d’exiger des injections pour toutes les personnes de 60 ans et plus n’ira nulle part.

L’Allemagne a levé les règles nationales sur les masques, mais ils les portent toujours au Bundestag, car ce sont des idiots.

Ce qui a commencé comme une proposition visant à imposer des vaccins à toutes les personnes de 18 ans et plus, a d’abord été révisé en un mandat à l’italienne pour les 50+, puis en la proposition d’aujourd’hui pour les 60+. Il vient d’être battu par 378 voix contre 296 – la victime à la fois d’Omicron et des manœuvres politiques de la CDU/CSU. Désireux de priver le gouvernement de coalition d’une victoire politique, les chrétiens-démocrates ont présenté leur propre proposition de registre des vaccins, qui a échoué de manière encore plus décisive.

Après quatre mois de propositions concurrentes, de débats vides de sens et d’infections montant en flèche dans la population allemande déjà largement piquée, le mandat du vaccin allemand s’est effondré. Les vaccinateurs dominent toujours la politique dominante et la presse de l’establishment, mais c’est le début de la fin pour eux, et ils le savent aussi.

Traduction : MIRASTNEWS

LES ALLEMANDS SE RÉJOUISSENT ÉTANT DONNÉ QUE LE PARLEMENT A VOTÉ CONTRE LES PIQÛRES COVID OBLIGATOIRES

Bit Chute

Ce qui a commencé comme une proposition d’imposer des vaccins à toutes les personnes de 18 ans et plus, a d’abord été révisé en un mandat à l’italienne pour les 50+, puis en la proposition d’aujourd’hui pour les 60+. Il vient d’être battu par un vote de 378 contre 296. Le Bundestag allemand rejette les plans actuels pour – MAIS AUSSI CONTRE TOUS – les mandats de vaccination.

👉 https://brandnewtube.com/watch/germans-rejoice-as-the-parliament-has-voted-against-compulsory-covid-jabs_mbhYM6pHvVYcE5j.html

Source : Tap News

Pfizer a vu tellement d’événements indésirables qu’il a dû embaucher 2 400 nouveaux employés pour les traiter

Bit Chute

Dr. Naomi Wolf : « [Pfizer] a caché, ils ont dissimulé, ils ont expurgé de la divulgation, forcés par le tribunal, le fait qu’ils traitaient tellement d’événements indésirables au cours des trois premiers mois… qu’ils ont dû embaucher 2 400 nouveaux employés. Ils ont caché cela, ils l’ont dissimulé… le volume de mauvais résultats, de résultats dangereux… il y en avait tellement [qu’ils] ne pouvaient pas suivre le rythme avec leur propre personnel. »

Les nazis de l’OTAN pris au piège alors que le piège se referme à Marioupol

Selon le ministère russe de la Défense, le matin du 5 avril, une autre tentative du régime de Kiev d’évacuer les chefs du bataillon nationaliste Azov a été déjouée près de Marioupol. Deux hélicoptères ukrainiens Mi-8 tentant de pénétrer dans la ville depuis la mer auraient été abattus par des systèmes de missiles anti-aériens portables.

Selon des informations non confirmées de commandants militaires russes sur le terrain et de plusieurs sources, des officiers de l’OTAN et même un général des armées américaines et européennes pourraient être bloqués à Marioupol. Certaines sources rapportent que l’armée russe avait déjà pris un commandant de l’OTAN, le lieutenant-général Roger L. Clothier, près de Marioupol. D’autres sources rapporteraient sa mort. Les rapports sur les commandants de l’OTAN se réfugiant avec des militants d’Azov à Marioupol peuvent expliquer pourquoi les États membres de l’OTAN, en particulier la France et la Turquie, demandent à mettre en œuvre une mission humanitaire à Marioupol, mais uniquement avec la participation de leurs militaires.

Le ministère russe de la Défense n’a pas encore confirmé ou démenti ces informations. southfront.org

TAP – Je pense que les NAZIS de l’OTAN feraient de mauvais conseillers à l’Ukraine en matière de guerres de rue, n’en ayant aucune expérience. Maintenant, les soldats corrompus des gros sous sont piégés dans leur forteresse soi-disant imprenable, clairement pas aussi imprenable qu’ils le croyaient.

La reddition des marines ukrainiens et d’autres êtres humains plus normaux n’était pas prévue par les NAZIS de l’OTAN. La compétence des forces russes, de Donetsk et tchétchènes ne l’était pas non plus, bien qu’elles aient été très expérimentées dans ce type de guerre pendant des décennies.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Tap News

1 Comment on Comment la CIA mène une guerre de l’information contre la Russie avec des renseignements fabriqués + Les nazis de l’OTAN pris au piège alors que le piège se referme à Marioupol

  1. Marcus Pasmoitz // 8 avril 2022 à 17:30 // Réponse

    Bonsoir , je ne peux plus partager, merci si vous pouvez me remettre l’autorisation <>

    J’aime

1 Trackback / Pingback

  1. Comment la CIA mène une guerre de l’information contre la Russie avec des renseignements fabriqués + Les nazis de l’OTAN pris au piège alors que le piège se referme à Marioupol | Raimanet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :