A la Une

Islande : les mortinaissances et les décès néonataux ont augmenté de 80 % en 2021

PAR RHODA WILSON

Le taux de mortinaissances en Islande a presque doublé par rapport à la moyenne de 2011-2020 et les décès de nourrissons au cours de la première année ont plus que doublé. Dans l’ensemble, il y a eu une augmentation de 82%, comme l’a rapporté le quotidien islandais Frettin sur la base de nouvelles données de Statistics Iceland.

Aucun décès de nourrisson n’a été attribué à Covid selon les données officielles. La campagne d’injections Covid massives a commencé début 2021 et au 15 juillet, 70 % de la population avait été entièrement vaccinée. Onze cas de lésions fœtales post-injection Covid avaient été signalés à l’Agence islandaise des médicaments fin avril 2022, a écrit Thorsteinn Siglaugsson. Il a continué:

« Une étude publiée au début de 2021 prouvant prétendument que la vaccination était sans danger pour les femmes enceintes s’est avérée si mal conçue que sa conclusion était invalide et a dû être corrigée. Cela n’a pas empêché ses découvertes d’être utilisées dans le monde entier pour justifier la vaccination des femmes enceintes… Il faut également garder à l’esprit que toutes les indications de problèmes de sécurité pour les femmes enceintes sont vigoureusement supprimées par les soi-disant «vérificateurs de faits» et médias scientifiques et [d’entreprise] ».

Republié du Frettin, 29 avril 2022

(Traduction de l’islandais vers l’anglais avec Google)

Le nombre de naissances vivantes en Islande en 2021 était de 4 879, une augmentation par rapport à 2020 où 4 512 bébés sont nés. Seulement trois fois auparavant, plus de naissances survivantes sont entrées dans le monde en un an, entre 2009 et 2010 et 1960. Au total, 2 576 garçons et 2 303 filles sont nés, ce qui équivaut à 1 119 garçons contre 1 000 filles.

Le nombre de bébés mort-nés a augmenté en 2021 de 8 par rapport à l’année précédente. En 2020, il y a eu 9 mort-nés et 17 en 2021. Le nombre de mort-nés pour 1 000 naissances vivantes passe de 2,0 à 3,5 en glissement annuel. Il faut remonter à 2004 pour obtenir le même nombre qu’en 2021.

La moyenne de bébés mort-nés pour 1 000 bébés vivants au cours des neuf années précédentes (2011-2020) est de 2 pour 1 000. Cela représente 75 % par rapport aux neuf années précédentes.

Les bébés mort-nés sont les bébés qui viennent au monde sans signe de vie après 28 semaines de grossesse.

L’augmentation des décès structurels est de 82% en 2021 par rapport à la moyenne des neuf années précédentes. La mortalité structurelle est la somme des mort-nés nés et des bébés décédés dans la semaine suivant la naissance de 1 000 naissances au total.

La mortalité néonatale est le taux de mortalité des enfants avant 28 jours (sur 1 000 naissances vivantes), où l’augmentation est similaire, soit environ 81 % par rapport à la moyenne des neuf années précédentes.

Le chiffre du nombre de décès au cours de la première année augmente de 100 % par rapport à la moyenne des neuf années précédentes.

Ici vous pouvez voir un graphique du total des mort-nés et des décès en une semaine pour les années 2011 à 2021.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Tap News  

Des militants ukrainiens capturés sont montrés

Bit Chute

Des militants ukrainiens capturés se sont montrés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :