A la Une

Après le retournement des taux d’intérêt aux Etats-Unis d’Amérique : bourses et crypto-monnaies en chute libre

Vendredi, l’indice boursier allemand a poursuivi la série de pertes qu’il connaissait depuis le début de l’année en réponse au resserrement de la politique monétaire de la banque centrale américaine. Le bitcoin est passé de 38 000 à 34 000 euros à un creux de dix semaines en quelques heures jeudi – seul l’or reste stable.

Bourse de Francfort-sur-le-Main (image symbolique). Source : http://www.globallookpress.com © Bernhard Classen

Panique sur les marchés boursiers : L’indice phare américain Dow Jones a connu jeudi sa journée la plus faible depuis octobre 2020 et a également tiré le marché de la cryptographie vers le bas. Après la hausse des taux la plus élevée de la Réserve fédérale américaine en deux décennies de 0,5% mercredi, les prix se sont effondrés massivement jeudi.

Le Dow Jones a perdu plus de 1 000 points en quelques heures et est tombé de plus de 3 % sous la barre des 33 000 points. Cette tendance semble également se poursuivre en début de séance vendredi.

DAX sur un vol bas

Le jour suivant, la décision de la Fed sur les taux d’intérêt a également affecté le marché boursier allemand. L’indice avancé a chuté de 0,5% jeudi et a terminé à 13 903 points. Le mouvement baissier enclenché depuis le début de l’année s’est également poursuivi vendredi : l’indice avancé était en baisse de 2% à 13 600 points en fin d’après-midi. Selon le Süddeutsche Zeitung, cela se traduit par un moins de 2,8 % pour la première semaine de mai. Depuis le début de l’année, le principal indice allemand a perdu près de 15 %.

Les crypto-monnaies comme le bitcoin en baisse de 10%

La crypto-monnaie Bitcoin s’est écrasée encore plus dramatiquement jeudi. En quelques heures, le prix est passé de 37 400 euros à moins de 34 000 euros. Vendredi après-midi, cette limite a également été dépassée – cela signifie moins de dix pour cent en seulement deux jours. La deuxième crypto-monnaie la plus populaire s’est comportée de la même manière : du jeudi après-midi au vendredi après-midi, il y a eu un recul sévère de 2 800 euros à moins de 2 500 par pièce.

Seul l’or reste stable

Traditionnellement, les métaux précieux sont demandés en temps de crise. L’or a pu enregistrer une légère hausse de prix de 0,3% vendredi après-midi – l’once coûtait 1 775 euros – mais était d’environ une centaine d’euros en dessous du plus haut historique de mars.

L’argent, en revanche, a chuté de 0,1% vendredi à 21,18 euros l’once, poursuivant la légère tendance à la baisse des dernières semaines.

En savoir plus – À cause des sanctions russes : le fabricant allemand de préservatifs en faillite

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :