A la Une

Pfizer a testé son vaccin COVID sur des rats et a ensuite laissé les femmes enceintes le prendre + Un tribunal italien déclare inconstitutionnel le mandat du vaccin COVID et cite des effets secondaires mortels

Pfizer a testé son vaccin COVID sur des rats et a ensuite laissé les femmes enceintes le prendre

Vous ne saviez probablement pas que Pfizer a vidé 80 000 pages de documents cette semaine.

C’est parce que les grands médias américains ont refusé de le couvrir – et c’est parce que presque tous ont pris de l’argent au régime Biden pour promouvoir les vaccins expérimentaux et tuer toute couverture critique à leur sujet.

Quoi qu’il en soit, il s’avère que le vaccin COVID de Pfizer n’était pas efficace à 95 % : les données montrent qu’il a un taux d’efficacité de 12 %.

Je répète : 12 %. C’est un « 1 » suivi d’un « 2 ».

Mais attends, ça devient pire.

Il n’y a pas eu d’essais cliniques humains pour déterminer si les vaccins COVID expérimentaux étaient sans danger pour les femmes enceintes. Ils ont été exclus de tous les essais.

Rien. Zéro. Rien. Non.

Au lieu de cela, ils l’ont testé sur 44 rats.

Sur quoi Pfizer et la FDA se sont-ils fondés pour déclarer le vaccin à ARNm « sûr et efficace » pour les femmes enceintes et allaitantes ?

    Juste 44 rats. pic.twitter.com/omKSAbTnVC

    – Sean Conway – UAP 🇦🇺 ACT Bean Candidate (@seancondev) 4 mai 2022

Pfizer a délibérément interrompu l’essai de données cliniques avant que les mauvaises nouvelles ne puissent être recueillies. Nous savons déjà que l’ARN du vaccin Pfizer se transcrit à l’envers de lui-même dans votre ADN. Nous savons déjà que les vaccins augmentaient le risque de contracter la COVID chez les enfants, le CDC a intentionnellement caché des données cliniques au public et une séquence du gène Moderna brevetée en 2017 a été trouvée dans la protéine de pointe du virus de la COVID.

    #PfizerDump #Pfizer #BREAKING #BreakingNews

    LE DUMPING DE DONNÉES DE PFIZER PROUVE QU’ILS SAVAIENT QUE LE MÉDICAMENT N’ÉTAIT EFFICACE QU’À 12 %, AU MIEUX.

    Ils savaient aussi que cela pouvait nuire à l’enfant à naître. pic.twitter.com/qPdUwdFbpO

    – CramerSez (@CramerSez) 3 mai 2022

Les femmes enceintes de l’armée américaine qui ont été contraintes de prendre le vaccin ont subi d’horribles effets secondaires et des «malformations congénitales» chez leurs bébés. Il y avait plus de 18 900 bébés nés avec des anomalies en 2021.

Nous le savons parce que quelques braves lanceurs d’alerte ont mis la main sur la base de données médicale du ministère de la Défense.

Plus de 18 900 bébés. Pensez-y.

Il y a beaucoup plus de nouvelles à sortir sur les vaccins COVID – et tout cela est mauvais. Par exemple, les médecins du monde entier commencent à remarquer une explosion des taux de cancer parmi les vaccinés.

Les vaccins Covid causent le cancer. pic.twitter.com/bPhuKR2A4w

     – Psu1023 (@ Psu10231) 3 mai 2022

Comme je l’ai dit : de nombreux médecins remarquent que les cancers augmentent de façon spectaculaire. Voici un tableau avec des données extraites du VAERS qui vous feront chavirer le cœur.

Permettez-moi de terminer par cette pensée : peut-être que ce n’était pas une bonne idée de reprogrammer l’ADN de la moitié du monde pour produire des protéines de pointe pour « combattre » un virus avec un taux de survie de 99 % ?

Emerald Robinson est une journaliste indépendante. Sa nouvelle émission télévisée en semaine, The Absolute Truth, est sur FrankSpeech. Elle a été correspondante en chef de la Maison Blanche pour Newsmax (2020-2022) et pour One America News (2017-2020). Cet article a été initialement publié sur Substack.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : GreatGameIndia

Un tribunal italien déclare inconstitutionnel le mandat du vaccin COVID et cite des effets secondaires mortels

La décision du tribunal est intervenue à la suite d’un appel d’un infirmier stagiaire en troisième année d’école d’infirmières qui s’est vu refuser l’entrée à l’Université de Palerme. La décision monumentale a été rendue par le tribunal italien qui a statué que les mandats de vaccin COVID étaient inconstitutionnels après avoir cité des «effets secondaires mortels».

La législation italienne obligatoire sur la vaccination COVID a été jugée illégale par un tribunal italien.

Le 23 mars, la Cour de justice administrative de Sicile a rendu un arrêt (lire ci-dessous) contestant la constitutionnalité d’un mandat de vaccination mis en œuvre dans le pays depuis octobre 2021 qui oblige la plupart des travailleurs à produire une preuve d’immunisation contre la COVID-19 pour entrer sur leur lieu de travail.

Le tribunal a qualifié les « événements indésirables », le « manque de consentement éclairé », le « manque de pharmacovigilance » et le « manque de triage avant la vaccination » de « problèmes critiques » qui rendaient la contrainte illégale.

Dans une vidéo publiée sur Rumble la semaine dernière, l’avocat italien Marco Mori a réfléchi au verdict sans précédent.

Regardez la vidéo ci-dessous :

La décision est intervenue à la suite d’un appel d’un infirmier stagiaire en troisième année d’école d’infirmières qui s’est vu refuser l’entrée à l’Université de Palerme et s’est vu interdire de terminer ses études parce qu’il n’avait pas été vacciné.

À l’appui de l’infirmière, le tribunal a reconnu les arguments des avocats Vincenzo Sparti et Roberto De Petro.

Les deux avocats ont cité dans leur appel une multitude de conclusions d’enquête de l’Agence italienne de médecine (AIFA) sur divers vaccins qui ont révélé que les vaccins COVID présentaient un pourcentage plus élevé d’événements indésirables par dose fournie que tout autre vaccin.

Il y avait des effets indésirables majeurs et mortels parmi eux.

Malgré le nombre et le pourcentage plus élevés d’événements indésirables, le tribunal a soutenu que « le critère fixé par la Cour constitutionnelle pour l’application des traitements médicaux obligatoires n’inclura probablement pas une évaluation quantitative », ce qui implique que le nombre d’effets indésirables ne devrait pas être utilisé pour vérifier la constitutionnalité du mandat, selon le tribunal sicilien.

Le tribunal s’est plutôt concentré sur la gravité des événements indésirables probables.

« La licéité d’une vaccination obligatoire est à exclure, si elle utilise des produits dont les effets sur la santé des patients vaccinés dépassent le seuil de tolérance normale, ce qui ne peut comporter le risque d’effets indésirables graves ou mortels, même si ceux-ci sont en faible proportion dans par rapport à la population vaccinée », a déclaré le tribunal.

Le potentiel d’effets secondaires importants, voire mortels, selon le tribunal, rend immédiatement la contrainte illégale.

Le tribunal a également soulevé diverses autres préoccupations concernant la vaccination obligatoire en Italie, telles que l’absence de pharmacovigilance active, le manque de triage pré-vaccinal et de consentement éclairé, et la réalité que ceux qui refusent la vaccination se voient souvent refuser un emploi ou voient leur formation entravée.

Le tribunal est parvenu à la conclusion que la position sur la vaccination obligatoire ne fournit « aucune preuve ou certitude d’un bénéfice pour la santé individuelle ou collective qui serait supérieur aux dommages potentiels pour [la santé des] individus », mais au contraire, « il semble y avoir un manque d’équilibre entre des valeurs constitutionnelles importantes, telles que la protection de la santé, d’une part, et la capacité de travailler et d’étudier, d’autre part.

Lire le document PDF ci-dessous :

Soutenez MIRASTNEWS pour nous permettre de mettre à votre disposition de meilleurs contenus, poursuivre les recherches et mener des investigations plus poussées de manière indépendante sur les menaces de l’État profond contre l’humanité.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : GreatGameIndia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :