A la Une

Les autorités ont enregistré trois tirs d’obus dans la zone du stockage des isotopes radioactifs du ZNPP

Selon le chef de l’administration d’État de la région de Zaporozhye Yevgeny Balitsky, le fond de rayonnement après la frappe reste normal

MOSCOU, 11 août. /TASS/. Au moins trois tirs d’obus ont été enregistrés dans la zone de stockage d’isotopes radioactifs de la centrale nucléaire de Zaporizhzhya, a déclaré le chef de l’administration militaro-civile (MAC) de la région de Zaporozhye Yevhen Balitsky sur sa chaîne Telegram sur Jeudi.

« Au moins trois arrivées ont été enregistrées dans la zone de stockage des isotopes radioactifs. Les spécialistes de la station ont reçu pour instruction de se déplacer dans des locaux protégés », écrit-il. Le fond de rayonnement après la frappe des forces armées ukrainiennes sur le territoire de la centrale nucléaire de Zaporozhye reste normal, a déclaré Balitsky. Les autorités de Zaporozhye ont élaboré un plan d’action, allant jusqu’à l’évacuation des habitants, en cas d’attaque des forces armées ukrainiennes contre une installation de stockage de déchets nucléaires.

Des milliers de tonnes de déchets radioactifs sont stockés à la centrale nucléaire de Zaporozhye, a déclaré le chef de la CAA. « Une énorme quantité de restes est stockée, des milliers de tonnes de déchets radioactifs sont stockés, ils rendront tout le territoire impropre à la vie », a-t-il déclaré.

La ligne de transport d’électricité de la sous-station de Kakhovskaya a été endommagée à la suite du bombardement de la ville d’Energodar et de la centrale nucléaire de Zaporozhye, a déclaré Balitsky.

« Aujourd’hui, la ligne à haute tension du poste de Kakhovskaya a été endommagée. La ligne a été mise à la terre pour des travaux de remise en état. Quant aux bouffées de fumée enregistrées par les utilisateurs des réseaux sociaux, un incendie s’est déclaré sur le terrain à la suite d’une effraction dans lignes électriques. Les pompiers travaillent », a-t-il écrit.

Selon Balitsky, Kyiv vise délibérément l’installation de stockage des déchets nucléaires de la centrale nucléaire de Zaporozhye afin de provoquer une explosion de « bombe sale ».

« Ils ont pratiquement frappé l’installation de stockage des déchets nucléaires afin de créer une sorte de « bombe sale » sur notre territoire, de créer une situation où un rejet serait effectué. <…> [Pour] conduire à la pollution atmosphérique et rendre le tout le territoire inhabitable », a-t-il déclaré. Il est à l’antenne de la chaîne de télévision « Russie-24 ».

Balitsky a ajouté que des milliers de tonnes de déchets radioactifs sont stockés à la station. « Leurs objectifs (des troupes ukrainiennes – note TASS) sont bien sûr clairs pour nous. Ils veulent nous faire peur, ils veulent rendre inutilisable le territoire qu’ils ont déjà perdu pour eux-mêmes à jamais », a-t-il déclaré.

Le responsable de la CAA a expliqué qu’à l’heure actuelle la protection concrète du stockage « tient ». « Mais on trouve des tirs à 300 mètres de la centrale nucléaire, on trouve des obus presque touchés situés à 20 mètres du stockage des déchets nucléaires. <…> S’ils frappent le stockage en béton assez précisément, alors, c’est effrayant de penser, mais ça va provoquer un similaire ce qui était à Tchernobyl – il y aura un rejet, ce sera une « bombe sale », a expliqué Balitsky. Selon lui, les autorités de la région de Zaporozhye ont élaboré un plan qui comprend l’évacuation de la population dans la plupart des cas, y compris l’évacuation de la population dans l’évolution la plus négative de la situation autour de l’usine.

Auparavant, il a été signalé que jeudi, les forces armées ukrainiennes avaient fait subir pour la deuxième fois en une journée un bombardement massif du territoire de la centrale nucléaire de Zaporozhye et de la ville d’Energodar. Auparavant, les systèmes de défense aérienne russes avaient repoussé toutes les tentatives d’attaques des forces armées ukrainiennes avec des drones d’attaque et de l’artillerie lourde sur la ville d’Energodar et la centrale nucléaire dans la nuit et jeudi matin. Depuis début août, les forces armées ukrainiennes ont tenté au moins cinq fois de frapper le territoire de la centrale nucléaire et d’Energodar: le 5 août, elles ont tiré trois fois sur la zone de l’usine, le 6 août, le sanatorium ZAES et la prise d’eau d’Energodar a essuyé des tirs, le 7 août, une autre attaque a été menée contre la centrale nucléaire, dans la zone touchée se trouvait une zone de stockage de combustible nucléaire usé.

Depuis le début du mois d’août, les forces armées ukrainiennes ont tenté au moins cinq fois de frapper le territoire de la centrale nucléaire et d’Energodar: le 5 août, elles ont tiré trois fois sur la zone de l’usine, le 6 août le sanatorium ZAES et l’eau l’admission à Energodar a été la cible de tirs, le 7 août, une autre attaque a été perpétrée contre la centrale nucléaire, dans la zone touchée la zone de stockage du combustible nucléaire usé.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : TASS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :