A la Une

La Syrie affirme que les États-Unis ont volé 83% de sa production de pétrole avec l’aide des FDS

Image de fichier.

Le ministère syrien du Pétrole a accusé les États-Unis et son mandataire dans la région du nord-est de la Syrie, les Forces démocratiques syriennes (FDS), dans un communiqué publié le 9 août, d’avoir volé environ 83 % de la production pétrolière du pays.

« Le montant de la production de pétrole au cours du premier semestre 2022 s’est élevé à quelque 14,5 millions de barils, avec une production quotidienne moyenne de 80,3 mille barils, dont 14,2 mille sont livrés quotidiennement aux raffineries », indique le communiqué. « Les forces d’occupation américaines et leurs mercenaires volent jusqu’à 66 000 barils chaque jour dans les champs occupés de la région orientale. »

Le ministère a affirmé que le secteur pétrolier en Syrie avait subi des pertes d’environ 105 milliards de dollars depuis le déclenchement de la guerre à la suite de ce qu’il a appelé la « campagne américaine de vol de pétrole ». Aux pertes financières subies par le secteur pétrolier s’ajoutent « des pertes en vies humaines, dont 235 martyrs, 46 blessés et 112 kidnappés ».

Le 10 août, des sources russes et syriennes ont partagé des images montrant un convoi de pétroliers transportant en contrebande du pétrole volé de Raqqa en Syrie vers l’Irak. Les images ont été prises par un hélicoptère d’attaque russe. Un jour plus tard, l’agence de presse arabe syrienne a déclaré que 144 pétroliers chargés de pétrole syrien volé étaient entrés en Irak.

Un rapport récent d’al-Monitor a révélé que les FDS vendaient du pétrole syrien dans la région du Kurdistan irakien à des prix aussi bas que 15 à 19 dollars le baril. Là-bas, le pétrole pillé est soit mélangé au brut des Kurdes irakiens et envoyé en Turquie pour être exporté, soit consommé localement.

À ce jour, les États-Unis maintiennent des centaines de soldats dans le nord-est de la Syrie. Washington affirme que ses troupes sont dans la région pour contrer Daech. Cependant, la plupart de ces troupes sont déployées dans des champs pétroliers et gaziers clés.

Les États-Unis ne mettront probablement pas fin de sitôt à leur présence militaire en Syrie. L’administration Biden semble déterminée à maintenir une présence dans le pays à long terme.  

Traduction : MIRASTNEWS

Source : South Front

L’attaque des forces ukrainiennes à Donetsk a provoqué une fuite d’ammoniac

Le régime de Kiev continue les attaques terroristes contre les infrastructures qui sont sous le contrôle de l’armée russe, ce qui représente une menace de catastrophe.

Dans la nuit du 10 août, les forces armées ukrainiennes ont frappé la brasserie de Donetsk, située dans le quartier Kalininsky de la ville.

Le ministère des Situations d’urgence de la RPD a signalé que 32 personnes se trouvaient sur le territoire de l’usine lors du bombardement. Une personne a été tuée, deux autres ont été blessées.

https://s5.cdnstatic.space/wp-content/uploads/2022/08/32323-1.mp4?_=1

https://s5.cdnstatic.space/wp-content/uploads/2022/08/32323-2.mp4?_=2

https://s5.cdnstatic.space/wp-content/uploads/2022/08/d-1.mp4?_=3

Les forces de Kiev ont endommagé le pipeline d’ammoniac sur le territoire de l’usine. En conséquence, une fuite d’ammoniac a touché la zone de 2 kilomètres.

Les forces du ministère des Situations d’urgence de la RPD ont stoppé la propagation de l’ammoniac provenant du réservoir endommagé.

Le régime de Kiev a adopté une stratégie terroriste visant à provoquer des catastrophes dans les zones perdues.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : South Front  

1 Trackback / Pingback

  1. La Syrie affirme que les États-Unis ont volé 83% de sa production de pétrole avec l’ aide des FDS | Boycott

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :