A la Une

Bataille pour la plus grande centrale nucléaire d’Europe

Incapable de lancer une quelconque contre-offensive, le régime de Kiev est passé à une stratégie de terreur nucléaire. Au cours de la semaine dernière, les forces ukrainiennes ont considérablement intensifié les attaques contre les centrales nucléaires et les installations civiles stratégiques dans les régions de Donetsk, Zaporozhye et Kherson, ainsi que sur le territoire de la Russie.

Dans la nuit du 10 août, les forces armées ukrainiennes ont frappé la brasserie de Donetsk. En conséquence, il y a eu une fuite de plus de 6 tonnes d’ammoniac, qui a infecté une zone de 2 kilomètres.

Au même moment, le HIMARS MLRS ukrainien a tiré sur la centrale hydroélectrique de Kakhovskaya, créant un risque d’inondation pour des milliers de civils locaux.

Le 9 août, un groupe de saboteurs a fait sauter une ligne électrique située à 20 kilomètres de la centrale nucléaire de Koursk dans la région russe de Koursk.

La plus grande préoccupation est cependant causée par le pilonnage constant par les forces ukrainiennes de la centrale nucléaire de Zaporozhye, qui est tombée sous le contrôle des forces russes fin février et qui fonctionne avec un personnel local sous contrôle russe.

Le 11 août, au moins dix obus lancés par l’armée ukrainienne ont atterri dans la zone de l’usine. L’un des obus ukrainiens est tombé à seulement 10 mètres de l’installation de stockage de substances radioactives.

Les frappes ont été menées par le MLRS et l’artillerie lourde, depuis la rive droite du Dniepr, depuis les positions ukrainiennes de Nikopol, Marganets et Tomakovka.

La centrale thermique et les équipements des piscines du système de refroidissement des réacteurs nucléaires ont été partiellement endommagés. Une caserne de pompiers à proximité a également été bombardée. L’infrastructure critique de la station n’a pas été touchée.

Ayant perdu le contrôle de la plus grande centrale électrique d’Europe, Kiev fait de son mieux pour empêcher la Russie de la contrôler.

À l’heure actuelle, il n’y a aucune menace de catastrophe nucléaire mondiale. Le régime de Kiev devrait lancer une frappe nucléaire tactique pour endommager les réacteurs nucléaires de la centrale.

Ainsi, Kiev tente de transformer l’usine en zone d’exclusion.

En cas de destruction du stockage à sec de combustible nucléaire usé ou du stockage d’isotopes pour la radiographie situé sur le territoire de la centrale, les abords immédiats peuvent être contaminés. Cela compliquerait considérablement l’utilisation de la plante.

Les forces ukrainiennes ciblent les lignes électriques et les systèmes de refroidissement afin de provoquer un arrêt d’urgence et d’endommager les lignes électriques. Dans ce cas, l’ensemble de l’Ukraine souffrirait de pénuries d’électricité. La fermeture de l’usine est un atout entre les mains de la Russie.

D’autre part, Kiev l’utilise comme argument pour blâmer la Russie pour le terrorisme nucléaire. Accusant la Russie de bombarder ses propres forces dans l’usine, l’Ukraine demande au Conseil de sécurité de l’ONU d’introduire une zone démilitarisée dans la région.

Des soldats ukrainiens volent les corps de combattants étrangers morts

https://s4.cdnstatic.space/wp-content/uploads/2022/08/us_merc.mp4?_=1

En vidéo : appel du 42e bataillon des forces armées ukrainiennes

https://s4.cdnstatic.space/wp-content/uploads/2022/08/brigade.mp4?_=1

Des militaires du 42e bataillon d’infanterie motorisé distinct des Forces armées ukrainiennes ont décrit leur expérience militaire sur les lignes de front dans l’est de l’Ukraine.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : South Front

1ere COVID d’Afrique 💉 FERMETURE DE L’USINE de vaccins 💉 en raison de commandes ZÉRO

Bit Chute

Les Africains savent… ils ont été les cobayes des tueries des vaccins tueurs des Big Pharma pendant des décennies.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :