A la Une

Un groupe irakien ténébreux a attaqué une base aérienne abritant des forces américaines au Koweït pour venger Soleimani de l’Iran (Vidéo)

La bannière officielle de la Résistance islamique en Irak – Formation al-Warithin.

Un groupe armé irakien obscur qui serait affilié au Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI) iranien a attaqué une base aérienne au Koweït où les forces américaines sont connues pour être déployées.

Dans un communiqué publié le 19 août, le groupe, qui se fait appeler la Résistance islamique en Irak – Formation al-Warithin, a déclaré qu’il avait attaqué la base aérienne d’Ali Al Salem, située dans la région centrale du Koweït, à quelque 37 kilomètres du frontière avec l’Irak, avec un escadron de drones suicides « al-Qassim » le 12 août.

Le groupe a déclaré que l’attaque était une réponse à l’assassinat d’Abu Mahdi al-Muhandis, commandant adjoint des unités de mobilisation populaire irakiennes et commandant de la force Al-Qods du CGRI, Qassim Soleimani, il y a plus de deux ans.

Les deux dirigeants ont été tués lors d’une frappe de drones américains près de l’aéroport international de Bagdad. À l’époque, il a été signalé que le drone de combat qui avait effectué la frappe avait décollé de la base aérienne d’Ali Al Salem. Le Koweït a depuis démenti ces informations.

« Nous renouvelons notre promesse à nos dirigeants martyrs, Hajj Qassim Soleimani et Hajj Jamal [Abu Mahdi] al-Muhandis, que nous ciblerons tous ceux qui ont participé et aidé à votre assassinat », a déclaré la Formation al-Warithin dans son communiqué.

Le groupe a diffusé des images montrant le lancement de l’un des drones d’al-Qassim qui ciblait la base aérienne d’Ali Al Salem. Le drone suicide est une copie de l’Ababil-2 iranien.

Le Koweït n’a signalé aucune attaque contre la base aérienne, qui abrite actuellement la 386e escadre expéditionnaire aérienne de l’US Air Force. Cependant, de nouvelles images satellites ont confirmé que la base aérienne avait été touchée. Les images montraient de grandes marques de brûlure près de l’une des principales installations de la base.

Les images satellite de la base aérienne d’Ali Al-Salem abritant les forces américaines au Koweït ont été prises pour cible par des « UAV » soutenus par l’Iran le 12 août #Kuwait #USA. Aucune frappe de drone apparente à l’exception d’un éventuel impact sur un espace dégagé. https://t.co/uDxGguSueJ pic.twitter.com/TDuwH2rmuA

– Pegasus Intel (@Pegasus_Intel) 19 août 2022

Des groupes pro-iraniens en Irak ont attaqué un certain nombre de convois de ravitaillement de la coalition dirigée par les États-Unis près de la frontière avec le Koweït dans le passé. Néanmoins, il s’agissait de leur première attaque directe confirmée sur le territoire koweïtien.

Alors que le Koweït semble vouloir ignorer l’attaque, les États-Unis pourraient intensifier leur action en attaquant des groupes pro-iraniens en Irak.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : South Front

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :