A la Une

Provocation ou calcul électoral ? – Truss a déclaré qu’elle serait prête à utiliser des armes nucléaires si nécessaire.

La ministre britannique des Affaires étrangères, Truss, a déclaré qu’elle serait prête à utiliser des armes nucléaires si nécessaire

© RIA Novosti / Service de presse du ministère russe des Affaires étrangères Accéder à la banque de photos
La secrétaire britannique aux Affaires étrangères Elizabeth Truss. Photo d’archive

MOSCOU, 23 août – RIA Novosti. La ministre britannique des Affaires étrangères Liz Truss, candidate au poste de Premier ministre, a déclaré qu’elle serait prête à appuyer sur le bouton pour lancer une arme nucléaire si nécessaire.

« Je pense que c’est un devoir important du Premier ministre. Je suis prête à le faire », a-t-elle déclaré lors d’un discours à Birmingham, lorsqu’on lui a demandé comment elle se sentirait si une telle décision était prise.

L’émission a été diffusée sur la chaîne Youtube Times Radio.

Au Royaume-Uni, le 20 juillet, le cinquième tour de scrutin des députés du Parti conservateur a eu lieu pour élire le chef du parti, qui deviendra également le Premier ministre du pays. Selon ses résultats, deux candidats ont atteint la finale de la course électorale : la ministre des Affaires étrangères Liz Truss et l’ancien ministre des Finances Rishi Sunak. Au dernier tour, le vainqueur des deux « finalistes » sera choisi par l’ensemble des membres du parti, qui sont aujourd’hui environ 200 000. Le vote aura lieu par correspondance. Boris Johnson, qui a remplacé Theresa May au poste de Premier ministre en 2019, a annoncé le 7 juillet qu’il quittait ses fonctions de Premier ministre et chef du Parti conservateur britannique.

Les conservateurs ont dû élire un nouveau chef après le scandale de la nomination de l’ancien sous-secrétaire britannique aux affaires européennes et américaines Christopher Pincher à un nouveau poste, malgré des informations faisant état de harcèlement de sa part. Un certain nombre de politiciens ont affirmé que Johnson était au courant du passé de Pincher. Le Premier ministre s’est par la suite excusé, mais une soixantaine de membres du gouvernement et de fonctionnaires du parti ont démissionné en signe de protestation.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Ria Novosti  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :