A la Une

Berlin prépare la nationalisation de Gazprom Germania – médias

Les autorités du pays avaient précédemment rejeté les projets de nationalisation de l’entreprise

L’installation de stockage de gaz naturel à Rehden, Basse-Saxe, 14 mai 2022. © Getty Images / Ulrich Baumgarten / Contributo

Le gouvernement fédéral de Berlin a secrètement créé une société holding pour nationaliser prochainement l’ancienne filiale allemande de Gazprom, a rapporté dimanche Welt am Sonntag.

Gazprom Germania avait précédemment été rebaptisée Securing Energy for Europe (SEFE) et était gérée par la Federal Grid Agency. Entre-temps, la nouvelle société holding a reçu un nom similaire à SEFE – Securing Energy for Europe Holding GmbH (SEEHG).

Deux avocats du cabinet d’avocats CMS Hasche Sigle ont été nommés directeurs généraux de la nouvelle société holding.

Gazprom Germania, une filiale du géant gazier russe Gazprom, exploitait certaines des plus grandes installations de stockage de gaz naturel du pays. La société a été saisie dans le cadre des sanctions liées à l’Ukraine contre la Russie.

En juin, Bloomberg a annoncé que le gouvernement allemand prévoyait d’allouer jusqu’à 10 milliards d’euros (10,4 milliards de dollars) pour sauver Gazprom Germania, qui a été saisie par le régulateur de l’énergie du pays en avril. À l’époque, le régulateur avait déclaré qu’il administrerait l’entreprise dans l’intérêt de l’Allemagne et de l’Europe.

En réponse à la saisie, Gazprom a cessé de fournir du gaz à l’entreprise, qui s’élevait à quelque 10 milliards de mètres cubes par jour, et le 11 mai, Gazprom Germania a fait l’objet de sanctions de la part de la Russie. L’entreprise a ensuite été boudée par ses partenaires commerciaux et a dû faire face à des problèmes de liquidités, risquant l’effondrement des principaux détaillants de gaz en Allemagne et au Royaume-Uni.

Le ministère allemand de l’Economie a déclaré qu’il était au courant de l’existence de la société holding et que sa création était une mesure de précaution pour toute mesure de restructuration.

« Il s’agit d’une institution purement préventive qui n’existe actuellement qu’en tant que coquille de droit des sociétés », a déclaré un porte-parole du ministère à Welt am Sonntag.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :