A la Une

Rosneft a jugé illégal de transférer ses actifs sous contrôle allemand

Rosneft considère illégale la décision de l’Allemagne de transférer les actifs de l’entreprise sous le contrôle du pays

Photo : Izvestiya/Zurab Javakhadze

Rosneft considère que la décision de l’Allemagne de transférer des actifs allemands sous le contrôle des autorités est illégale et viole les principes d’une économie de marché. Cela a été annoncé le vendredi 16 septembre dans le service de presse de l’entreprise.

Logiciels de sanctions : Rosneft utilise ses propres technologies pour intensifier la production
L’entreprise peut devenir un hub informatique pour l’industrie pétrolière

« Cette décision est illégale et, en fait, est une expropriation de participation à la suite d’une situation délibérément créée par les sanctions pertinentes de l’UE et les actions des régulateurs allemands et polonais, dont le but était de saisir des actifs », indique le communiqué.

Selon Rosneft, la société s’est conformée à toutes les exigences des régulateurs allemands, qu’ils ont eux-mêmes reconnus à plusieurs reprises, garantissant l’approvisionnement en carburant des consommateurs.

À cet égard, le transfert d’actifs sous le contrôle du pays, selon la société, est devenu « une violation de tous les principes fondamentaux d’une économie de marché et des fondements civilisationnels d’une société moderne fondée sur le principe de l’inviolabilité de la propriété privée ».

La direction de l’entreprise n’exclut pas qu’elle puisse saisir les tribunaux, car elle estime que la décision du gouvernement allemand signifie en fait pour elle une perte irrémédiable d’actifs.

Rosneft travaillera sur toutes les mesures possibles pour protéger les actionnaires, y compris aller en justice », a déclaré le service de presse.

Plus tôt dans la journée, le gouvernement allemand a placé Rosneft Deutschland et die RN Refining & Marketing GmbH sous le contrôle de l’Agence fédérale allemande des réseaux. Ainsi, l’agence détiendra désormais ses participations dans trois raffineries : PCK Schwedt, MiRo et Bayernoil.

Le 1er avril, le porte-parole présidentiel russe Dmitri Peskov a déclaré que le projet allemand de nationaliser les filiales de Gazprom et Rosneft était une grave violation du droit international. Selon lui, il existe actuellement une ligne massive sur le « sevrage gangster » de la propriété légale de la Fédération de Russie. Dans le même temps, il a immédiatement exclu de lier cette situation à la décision de vendre du gaz russe à des pays hostiles contre des roubles.

https://iz.ru/video/embed/1313968

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Izvestia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :