A la Une

Les talibans signent un accord révolutionnaire pour le pétrole, le gaz et le blé russes à prix réduit

Selon Reuters, les talibans ont signé un accord décisif avec la Russie pour du pétrole, du gaz et du blé à prix réduit à la suite de semaines de discussions à Moscou.

Après 20 ans d’occupation, la machine militaire américaine s’éteint et la Russie fait irruption : « Les talibans ont signé un accord provisoire avec la Russie pour fournir de l’essence, du diesel, du gaz et du blé à l’Afghanistan »,  a déclaré le ministre afghan du commerce et de l’industrie par intérim, Haji Nooruddin Azizi, à Reuters.

L’important accord a pris des semaines à préparer et à négocier, avec les dirigeants talibans au cœur de Moscou après que le ministre afghan par intérim du commerce et de l’industrie Haji Nooruddin Azizi y ait dirigé une délégation le mois dernier.

Ironiquement, Moscou n’a pas encore ouvertement et pleinement reconnu l’administration talibane depuis son arrivée dans la capitale afghane en août 2021, prenant le relais au milieu d’un retrait chaotique des États-Unis de l’aéroport. Cependant, la Russie a été l’un des rares pays à laisser ouverte son ambassade à Kaboul.

« Azizi a déclaré que l’accord impliquerait que la Russie fournisse environ un million de tonnes d’essence, un million de tonnes de diesel, 500 000 tonnes de gaz de pétrole liquéfié (GPL) et deux millions de tonnes de blé par an », a détaillé Reuters à propos de l’accord.

L’accord est « provisoire » en ce sens qu’il prévoit une période d’essai ambiguë, avec la possibilité d’un accord permanent plus long si les choses se passent bien.

L’accord prévoit une « remise sur les marchés mondiaux sur les marchandises qui seraient livrées en Afghanistan par route et par rail », selon Azizi.

Il est important de noter que Moscou a jeté son dévolu sur un pivot vers l’Asie pour développer les marchés d’exportation de l’énergie et des matières premières dont il a désespérément besoin dans le contexte de sa guerre dans l’Ukraine voisine et des sanctions assorties imposées par les États-Unis et l’UE qui visent à imposer un isolement économique et politique total à la Russie :

Pour le président russe Vladimir Poutine, « les pays d’Asie-Pacifique sont apparus comme de nouveaux centres de croissance économique et technologique » et il est nécessaire que la Russie suive la tendance Asie-Pacifique, générant une nouvelle dynamique économique intérieure et une alternative palpable à la subordination de la Russie à l’Europe et les États-Unis dans plusieurs domaines. Simultanément, l’Asie est devenue le berceau « des nouveaux centres de pouvoir » dans le monde, où Moscou recherche le respect de sa souveraineté, de ses valeurs nationales et de ses intérêts.

Selon des sources, la Chine s’emploie également à prendre pied en Afghanistan, qui est extrêmement précaire et a connu une catastrophe économique. Par exemple, dans les premiers mois qui ont suivi le retrait américain, il y avait même des indications et des rumeurs selon lesquelles l’APL chinoise envisageait d’occuper la vaste base aérienne déserte de Bagram.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : GreatGameIndia

Bill Gates surpris en train d’admettre que « le changement climatique est une arnaque au WEF » à Inner Circle

Bit Chute

Bill Gates surpris en train d’admettre que « le changement climatique est une arnaque au WEF » à Inner Circle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :