A la Une

Les forces de défense aérienne russes ont abattu des missiles AGM-88 HARM près de Belgorod

Il est devenu connu que pour réprimer les forces de la défense aérienne russe dans la région de Belgorod, les formations armées ukrainiennes ont utilisé des missiles anti-radar américains AGM-88 HARM, qui ont été abattus par des missiles anti-aériens russes.

Des photos de débris de roquettes ont été publiées par des habitants de la région de Belgorod le mercredi 12 octobre 2022.

Sur les photographies, vous pouvez voir les marquages ​​caractéristiques et les stabilisateurs des missiles anti-radar américains AGM-88 HARM.

Les forces de défense aérienne russes dans la région de Belgorod ont abattu tous les missiles américains, il n’y a pas eu de victimes ni de dégâts importants.

AGM-88 HARM est un missile anti-radar américain qui a d’abord été fourni officieusement par le gouvernement des États-Unis à l’Ukraine, puis après la publication de photographies de l’épave de missiles américains abattus, les autorités américaines ont reconnu les livraisons et annoncé la fourniture de nouveaux lots de ces missiles.

Les troupes ukrainiennes utilisent des missiles AGM-88 HARM utilisant des chasseurs soviétiques MiG-29.

Le missile a une tête chercheuse radar passive et est destiné aux stations radar. La portée de lancement minimale est de 25 kilomètres de la cible, la maximale est de 150. La masse de l’ogive est de 66 kilogrammes.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : ANNA NEWS

Établissement impliqué dans le sabotage du pont de Crimée || Résultats du jour 12.10.2022

Les nazis ukrainiens ont de nouveau tiré sur des civils et des infrastructures civiles. Dans la région de Zaporozhye ce matin, une explosion s’est produite au marché de Melitopol, une bombe artisanale a explosé. Une personne a été blessée. En RPD, sous le feu massif des nationalistes, Donetsk. En deux heures, plus de 30 obus de calibre OTAN ont été tirés sur la ville. Les bombardements ne s’arrêtent pas à Gorlovka, Golmovsky, Yasinovataya et Zaitsevo.

Le ministre turc de l’Énergie et des Ressources naturelles, Fatih Donmez, a qualifié de réaliste la proposition du président russe Vladimir Poutine de construire un hub gazier en Turquie et a noté qu’elle pouvait être mise en œuvre. Il l’a déclaré lors de la Semaine russe de l’énergie. Selon le chef du ministère turc de l’Énergie, la proposition du dirigeant russe doit être discutée de manière approfondie. Donmez a rappelé que la Fédération de Russie avait déjà mis en œuvre des projets d’infrastructure assez réussis. Cependant, le ministre a ajouté que la Turquie n’avait pas encore de plan clair sur la manière exacte dont la proposition de Poutine pourrait être mise en œuvre, car elle a été reçue récemment. Plus tôt, le président turc Tayyip Erdogan a déclaré que son pays ne rencontrait pas de difficultés avec l’approvisionnement en gaz de la Russie. Erdogan a ajouté que la Turquie ne connaîtrait pas de problèmes de gaz en hiver.

Les forces de sécurité ont empêché une puissante explosion dans un terminal d’entrepôt à Briansk, et un citoyen ukrainien né en 1967 a été arrêté dans le cadre de l’affaire, a indiqué le FSB. Le suspect, sur instruction du SBU, est arrivé de Kyiv en transit par l’Estonie vers la région frontalière russe. Sur place, les services spéciaux ukrainiens lui ont préparé une cache avec les composants d’un engin explosif. Dans un appartement loué, un homme a assemblé une bombe sous le contrôle d’un ingénieur en explosifs ukrainien. Il a également effectué des reconnaissances dans l’un des entrepôts d’une société de transport et de logistique. Le suspect s’est repenti et coopère à l’enquête. Une affaire pénale a été ouverte en vertu des articles « Préparation d’un acte terroriste » et « Acquisition, transfert, vente, stockage, transfert ou port illégaux d’explosifs ou d’engins explosifs dans le cadre d’un groupe organisé ».

L’armée russe a frappé les postes de commandement des forces armées ukrainiennes dans les régions de la RPD, de Dnipropetrovsk et de Zaporozhye. Ceci est indiqué dans le résumé du ministère de la Défense de la Fédération de Russie. Les troupes russes ont pu détruire 41 unités d’artillerie en position de tir, des effectifs et du matériel militaire dans 156 districts. Il y a également eu des attaques contre le quartier général des nationalistes du «secteur droit» interdit en Russie, le centre de communication du bataillon national également interdit «Azov»* et deux points de déploiement temporaire de mercenaires étrangers près de la ville de Zaporozhye. De plus, l’armée russe a réussi à repousser l’attaque dans la direction de Kupyansk. « Les pertes totales des forces armées ukrainiennes et des mercenaires par jour dans cette direction se sont élevées à plus de 100 militaires, quatre chars, trois véhicules de combat d’infanterie et trois véhicules blindés de transport de troupes turcs Kirpi », a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Dans la région de Kherson, les forces armées ukrainiennes ont également subi des pertes. En essayant de faire avancer les forces ukrainiennes dans la direction de Kryvyi Rih, l’armée russe a détruit plus de 70 soldats, un char, 16 véhicules blindés et quatre voitures, à Andreevsky – plus de 90 personnes, deux chars, trois véhicules blindés et cinq camionnettes. L’armée russe a pu détruire le système de défense aérienne Buk M-1 et le stockage de carburant APU. Les forces aérospatiales ont abattu un avion Su-24 et un hélicoptère Mi-8. De plus, les défenses aériennes russes ont abattu quatre drones et intercepté 12 obus HIMARS MLRS.

Les enquêteurs ont identifié 12 personnes impliquées dans l’acte terroriste sur le pont de Crimée, des citoyens russes, ukrainiens, arméniens et géorgiens. Cela est devenu connu lors d’une réunion tenue à Simferopol par le chef du TFR, Alexander Bastrykin. Comme l’a déclaré le chef adjoint du TFR Eduard Kaburneev lors de la réunion, l’enquête confirme que les services spéciaux ukrainiens sont derrière l’organisation de l’attaque terroriste en Crimée. La cargaison dangereuse a d’abord été formée et envoyée d’Odessa en Bulgarie, de là en Géorgie, puis en Arménie. J’y ai reçu les documents douaniers nécessaires, je suis retourné en Géorgie, puis j’ai traversé la frontière de la Fédération de Russie par l’Ossétie du Nord, le territoire de Krasnodar, en direction de la Crimée.

Des combats ont éclaté dans les territoires syriens occupés par des militants islamistes. Cela a été rapporté le 12 octobre par Al-Araby-al-Jadid. Des affrontements violents ont éclaté entre des militants soutenus par la Turquie des deux groupes dans la ville d’al-Bab, dans la province septentrionale d’Alep, selon des journalistes. Plus tard, les combats se sont étendus au territoire de la ville d’Afrin et aux colonies voisines. Il est à noter qu’à la suite du conflit, plusieurs dizaines de militants ont été tués et blessés. Au moins deux civils morts et sept blessés sont connus.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : ANNA NEWS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :