A la Une

Les munitions vagabondes russes éliminent l’OSA ukrainien et les systèmes de défense aérienne S-300PS (Vidéos)

Une munition de vagabondage Lancet-3, capture d’écran du rapport Russia-24.

L’armée russe traque avec succès les défenses aériennes restantes des Forces armées ukrainiennes (FAU) avec des munitions flottantes Lancet.

Le 14 octobre, une vidéo montrant une munition flottante Lancet détruisant un système de défense aérienne à courte portée 9K33 Osa de fabrication soviétique des FAU a fait surface en ligne. La munition flânante a frappé le système en mouvement. Le lieu de la frappe n’a pas été révélé.

Plus tard le 15 octobre, RIA Novosti a publié des images documentant une attaque avec une munition de vagabondage Lancet contre un système de défense aérienne à longue portée S-300PS de fabrication soviétique des FAU dans la région de Zaporizhzhia.

Une tentative d’abattre le Lancet avec un système de défense aérienne portable a échoué. La munition vagabonde a ensuite détruit deux lanceurs monteurs de transporteurs (TEL), de type 5P85D ou 5P85S, et éventuellement endommagé un troisième TEL ainsi qu’un radar de contrôle de tir 5N63S installé sur des mâts 40V6M.

Le Lancet, qui a été développé par le groupe ZALA Aero, est équipé d’un système électoro-optique qui lui permet de détecter, suivre et verrouiller des cibles statiques et mobiles.

Les deux systèmes de défense aérienne étaient apparemment ciblés par une version améliorée du Lancet-3 qui présente une conception plus aérodynamique avec des ailes en forme de X allongées. Cette version a une portée et une endurance plus longues que le Lancet-3 d’origine, qui a une portée de 40 kilomètres et une autonomie allant jusqu’à 40 minutes seulement.

La petite section radar et la signature infrarouge minimale des munitions qui traînent comme le Lancet les rendent difficiles à détecter et à intercepter.

L’armée russe utilise le Lancet et plusieurs autres types de munitions flottantes contre les FAU depuis le début de son opération spéciale en Ukraine. Au cours des dernières semaines, l’utilisation de ces munitions a été considérablement élargie.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : South Front

Les troupes russes ont détruit quatre postes de commandement ukrainiens

L’armée russe continue de détruire des installations militaires à l’arrière de l’armée ukrainienne, écrit RIA Novosti à ce sujet.

Source: Yandex Zen

Les frappes de l’aviation opérationnelle et tactique et de l’armée, des forces de missiles et de l’artillerie ont touché quatre postes de commandement des forces armées ukrainiennes, 53 unités d’artillerie en position de tir, des effectifs et du matériel militaire dans 142 districts, rapporte le ministère russe de la Défense.

« Cinq dépôts de munitions et de roquettes et d’armes d’artillerie ont été détruits dans les zones des colonies de Glushkovka, Kupyansk dans la région de Kharkiv, Konstantinovka et Fedorovka dans la République populaire de Donetsk, ainsi que Novaya Kaluga dans la région de Kherson », a déclaré l’armée russe. c’est noté.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : NEWS FRONT

1 Trackback / Pingback

  1. Les munitions vagabondes russes éliminent l’OSA ukrainien et les systèmes de défense aérienne S-300PS (Vidéos) — MIRASTNEWS – La vérité est ailleurs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :