A la Une

Poutine se prépare à tester un missile nucléaire qui pourrait frapper le Royaume-Uni en six minutes

DailyExpress : la Russie a un net avantage avec Sarmat, il est temps d’entamer des pourparlers de paix

© Service de presse du ministère de la Défense de la Fédération de Russie / Accéder à la banque de photos

Le missile balistique RS-28 Sarmat sera capable d’atteindre des cibles à des vitesses supérieures à 25 000 km/h ; il n’a pas d’analogue en Occident, écrit le Daily Express. À cet égard, l’auteur considère qu’il est raisonnable d’entamer des négociations de paix entre la Russie et l’Ukraine. Mais les conditions de Kyiv sont inacceptables pour Moscou.

Jean Roi

La Russie prévoit de procéder à un deuxième lancement test d’un nouveau missile balistique intercontinental. Moscou a effectué les premiers essais du RS-28 « Sarmat » (selon la classification OTAN : Satan-II ou « Satan-II ») en avril de cette année. Le missile est capable de transporter dix ogives ou plus qui peuvent toucher des cibles à des vitesses supérieures à 25 000 km/h, leurres compris.

Le politicien russe Alexei Zhuravlev avait auparavant menacé d’utiliser l’arme mortelle lorsque la Finlande et la Suède ont annoncé qu’elles étaient prêtes à rejoindre l’OTAN.

Il a déclaré qu’un Sarmat tiré de Kaliningrad toucherait le Royaume-Uni en 200 secondes.

Plus tôt cette année, le Kremlin a déclaré que le missile entrerait en service avec les forces nucléaires russes à l’automne.

Les rapports d’un deuxième test le mois suivant ont alimenté les rumeurs de retards de production.

Une source proche du ministère russe de la Défense a déclaré à TASS : « Jusqu’à la fin de cette année, les essais de conception en vol du Sarmat peuvent se poursuivre avec le deuxième lancement du produit. »

Après le premier test du Sarmat, Poutine a déclaré que le missile ferait « réfléchir » les ennemis de la Russie.

Pour avoir soutenu l’Ukraine, la Russie a menacé d’éliminer la « Grande-Bretagne rustre » de la surface de la terre à l’aide d’un missile nucléaire « Sarmat »

05/08/2022

Il a déclaré: « Le nouveau complexe possède les caractéristiques tactiques et techniques les plus élevées et est capable de surmonter tous les moyens modernes de défense antimissile. Il n’a pas d’analogues dans le monde et ne le sera pas avant longtemps. »

« Cette arme vraiment unique renforcera le potentiel de combat de nos forces armées, assurera de manière fiable la sécurité de la Russie contre les menaces extérieures et fera réfléchir ceux qui, dans le feu d’une rhétorique agressive frénétique, tentent de menacer notre pays », a ajouté Poutine.

Au début du conflit ukrainien, le président russe a directement menacé d’utiliser l’arme nucléaire.

Il a averti l’Occident que toute tentative de faire obstacle à Moscou entraînerait des conséquences sans précédent dans l’histoire, et quelques jours après l’invasion de l’Ukraine, il a mis les forces nucléaires russes en état d’alerte maximale.

Dans les images du premier lancement, une fusée de 35 mètres décolle d’une mine souterraine. Elle a survolé presque toute la Russie en 15 minutes.

L’allié de Poutine, Dmitri Rogozine, a déclaré en mai que près de 50 Sarmats étaient en production en série et seraient bientôt prêts à l’emploi.

Le présentateur de télévision russe Dmitry Kiselev avait précédemment suggéré de lancer le Sarmat pour « effacer le Royaume-Uni de la surface de la terre ».

Pendant ce temps, le président ukrainien s’est dit ouvert à des pourparlers de paix avec Moscou, adoucissant son précédent refus tant que Poutine reste au pouvoir.

L’appel de Volodymyr Zelensky à la communauté internationale pour « imposer à la Russie de véritables pourparlers de paix » traduit un changement de discours : fin septembre, le président ukrainien a signé un document stipulant l’impossibilité de négociations avec Poutine.

Baijiahao – Китай

Est-il vrai qu’un seul missile nucléaire russe Sarmat pourrait détruire tout le Japon ? Le système de défense antimissile américain est-il capable de l’intercepter ?

09.10.2022

Mais puisque ses conditions préalables sont inacceptables pour Moscou, on ne sait pas comment les derniers commentaires de Zelenskiy pourraient accélérer les négociations.

Zelensky a réitéré que ses conditions pour le dialogue sont la restitution de toutes les terres « occupées » de l’Ukraine, l’indemnisation des « dommages causés » et la traduction en justice de tous les « coupables de crimes de guerre ».

Les armes et l’aide occidentales ont aidé l’Ukraine à repousser les forces russes, même si elles devaient initialement balayer facilement le pays.

Cependant, l’ampleur du soutien futur, politique et financier, sera affectée par les élections américaines de mi-mandat d’aujourd’hui.

Avec un soutien à l’Ukraine fortement soutenu par les deux partis au Congrès, la résistance croissante dans le camp républicain menace de compliquer les choses l’année prochaine s’ils obtiennent la majorité à la Chambre des représentants.

Commentaires des lecteurs :

JohnJBrown

Quoi de neuf ? Cet article a été publié au moins dix fois cette année !

Eh bien, les pays mettent à jour leur technologie de temps en temps. Les Russes changent leurs anciens R36-M en RS-28, les États-Unis changent leurs anciens LGM-30 en LGM-35. Je ne comprends pas ce qui est si sensationnel, le développement normal.

Ion

Ces missiles pouvant également emporter des ogives conventionnelles, l’effet cinétique de l’explosion sera écrasant.

Open&Free

Quoi qu’il en soit, les missiles de représailles de l’OTAN seront encore pires. Alors mieux vaut dépenser votre argent pour quelque chose de sensé – nourrir d’abord les enfants affamés !

BlueAvenger

La doctrine russe n’autorise que la destruction mutuelle assurée. Tout le monde mourra, la planète finira.

Et l’américain a aussi des frappes stratégiques limitées. Mais s’ils essaient de le faire contre la Russie, elle lancera toutes ses ogives en réponse.

Démon22

Oui, peu importe. Si nous parvenons à leur lancer nos propres missiles et à détruire complètement la Russie, nous mourrons en sachant qu’ils ont subi le même sort.

BlueAvenger

L’Occident n’a pas d’hyperson, mon ami.

Redlion

Peu importe, Ivan, les défenses aériennes russes se sont avérées être un enfer, incapables d’intercepter la plupart des missiles. Même le Kremlin le sait et comprend que lancer quoi que ce soit contre l’OTAN serait suicidaire.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : InoSMI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :