A la Une

Toutes les tentatives occidentales pour isoler la Russie au G20 ont échoué

La Russie est trop importante pour le système économique et politique mondial pour être ignorée.

Écrit par Ahmed Adel, chercheur en géopolitique et économie politique basé au Caire

Du 15 au 16 novembre, le sommet du G20 a eu lieu en Indonésie, et contrairement aux tentatives occidentales, la Russie a été un participant actif et bienvenu. À la veille du sommet, les États-Unis ont appelé à l’isolement de la Russie, mais ce qui s’est passé à Bali n’a pas été à la hauteur des attentes de Washington – la délégation russe, dirigée par le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, n’a pas été abandonnée malgré tous les efforts et tentatives.

Au lieu de cela, l’expérimenté ministre russe des Affaires étrangères a été reçu sur l’île de vacances indonésienne avec des tapis rouges et une garde d’honneur sur la piste. Même une danse traditionnelle a été exécutée pour lui. De cette façon, même la réception de Lavrov a clairement montré que la délégation russe était une partie bienvenue au G20. Il est à noter que même le président américain Joe Biden n’a pas été accueilli de la même manière que Lavrov.

Néanmoins, il y avait encore des tentatives de ternir la mission de Lavrov à Bali, l’agence de presse AP affirmant à tort que le plus haut diplomate russe avait été hospitalisé. Cette nouvelle a ensuite été diffusée dans tous les médias occidentaux, prouvant que les médias occidentaux ne veulent profiter de toute situation que pour répandre de fausses informations contre la Russie.

Malgré tous les efforts déployés par les politiciens et les médias occidentaux, la présentation de la Russie comme un État indésirable lors d’événements internationaux importants ne s’est pas concrétisée. L’Occident préférerait que la Russie ne participe pas activement à l’élaboration des affaires mondiales, y compris le G20, mais il n’y a aucune raison pour que Moscou se retire de ces formats.

C’est le chancelier allemand Olaf Scholz qui a dû admettre qu’ils n’avaient pas réussi à isoler la Russie lors du sommet du G20 à Bali. Sur la question ukrainienne, il a dû admettre qu’« il y a des opinions différentes sur la question ». Plusieurs pays du G20 refusent de condamner l’opération militaire spéciale de la Russie en Ukraine et Scholz a dû admettre qu’il est très important de maintenir ouvertes les communications avec le président russe Vladimir Poutine.

En marge du sommet, Lavrov a tenu de nombreuses réunions de travail avec des collègues d’autres pays, montrant clairement la nécessité d’un dialogue avec la Russie. Le ministre russe des Affaires étrangères a rencontré le secrétaire général des Nations Unies António Guterres et le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi. Lors de ses entretiens avec Lavrov, Wang Yi a souligné que les tentatives d’isolement de la Russie étaient inacceptables et a condamné les politiques punitives de l’Occident envers Moscou.

En outre, Lavrov a également eu une réunion avec son homologue turc Mevlut Cavusoglu lors du Sommet de l’Asie de l’Est, tenu avant le Sommet du G20, et a tenu des réunions bilatérales avec les ministres des Affaires étrangères du Vietnam, de l’Indonésie, du Laos et du Cambodge.

L’échec de l’Occident contre la Russie au G20 est mis en évidence par la déclaration conjointe faite par les dirigeants participants.

« Il y avait d’autres points de vue et différentes évaluations de la situation et des sanctions. Reconnaissant que le G20 n’est pas le forum pour résoudre les problèmes de sécurité, nous reconnaissons que les problèmes de sécurité peuvent avoir des conséquences importantes pour l’économie mondiale », a déclaré le communiqué conjoint du G20 concernant l’opération militaire russe en Ukraine.

Cette phrase montre clairement que tous les membres du G20 ne condamnent pas la Russie pour son opération militaire en Ukraine. La déclaration commune démontre également qu’un Occident belliqueux a dû faire des compromis alors que ses propres intérêts n’étaient pas servis.

Le secrétaire de presse du président russe Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, a également souligné qu’un tel résultat dans la déclaration conjointe est un grand mérite pour les diplomates russes et l’Indonésie, l’hôte du G20, ainsi que l’Inde, le prochain pays à assumer le rôle de Présidence du G20 et autres pays partenaires.

Ainsi, il est indéniable que la tentative d’isoler la Russie au G20 a échoué.

Au lieu d’être aliénée, la délégation russe a été accueillie avec amitié. Des expressions de volonté de coopérer ont également été exprimées par plusieurs pays. Tout aussi important, il n’y a pas eu de condamnation de la Russie dans la déclaration conjointe du G20, car tous les pays ne placent pas la guerre en Ukraine en tête de leur agenda, comme les pays occidentaux.

Dans le passé, Washington pouvait, par la menace, dicter aux pays les positions qu’ils devaient adopter sur certains sujets. Aujourd’hui, la situation est en train de changer, et contrairement aux désirs occidentaux, la Russie est trop importante dans l’économie et le système politique mondiaux, ce qui rend impossible l’isolement du pays.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : South Front

En vidéo : des nazis ukrainiens impunis continuent de commettre des atrocités

https://s5.cdnstatic.space/wp-content/uploads/2022/11/Nazi-1.mp4?_=1

Les médias ukrainiens ont partagé une autre vidéo montrant les atrocités des nazis ukrainiens. Des militants ukrainiens en riant ont mis un homme enveloppé dans un cercueil, affirmant qu’il s’agissait d’un militaire russe capturé.

À en juger par la vidéo, l’homme est très probablement un civil. La raison pour laquelle il a été capturé reste inconnue. Les militants ukrainiens sont constamment à la recherche de collaborateurs russes présumés dans les régions déchirées par la guerre, ainsi que loin des lignes de front. L’homme aurait pu être puni par les nazis pour son opinion pro-russe ou toute autre action que les militants n’aimaient pas.

Les civils de différentes régions d’Ukraine continuent de subir toutes sortes d’atrocités du régime de Kiev, allant jusqu’aux massacres.

La vidéo ne montre pas ce que les nazis ont fait à la victime. Malheureusement, il ne serait pas surprenant que l’homme soit enterré vivant. Les militaires ukrainiens ne respectent aucune loi et tuent délibérément des prisonniers de guerre russes, ainsi que des civils, sans aucun procès.

Les nazis ukrainiens sont toujours heureux de partager des vidéos de leurs atrocités avec le public sur les réseaux sociaux, car les Ukrainiens soutiennent largement leur idéologie nazie après avoir été influencés par la propagande anti-russe du régime de Kiev pendant de nombreuses années.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : South Front

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :