A la Une

L’armée russe a repoussé les contre-attaques des forces armées ukrainiennes en direction de Donetsk

Ministère de la Défense: les forces armées russes ont déjoué les attaques des forces armées ukrainiennes en RPL, dans les directions Donetsk et Sud-Donetsk

MOSCOU, 26 novembre – RIA Novosti. L’armée russe a repoussé les contre-attaques des troupes ukrainiennes dans la zone de trois colonies en direction de Donetsk, a rapporté le ministère russe de la Défense sur sa chaîne Telegram.

« Dans la direction de Donetsk, les actions décisives des troupes russes ont repoussé les contre-attaques des forces armées ukrainiennes dans les zones des colonies de Belogorivka, Yakovlevka et Klescheevka. Jusqu’à 70 militaires ukrainiens, trois chars, deux véhicules de combat blindés ont été détruits », indique le rapport du ministère.

En outre, l’armée russe a réussi à repousser une attaque contre Novoselovskoe, Kolomyychikha et Ploschanka dans la République populaire de Louhansk.

Les troupes ukrainiennes ont également tenté de restaurer la position perdue près de deux colonies dans la direction sud-Donetsk et d’en attaquer une autre, mais toutes les tentatives ont été repoussées. La perte des Forces armées ukrainiennes s’élève à 40 militaires tués et blessés, a ajouté le ministère.

Il est à noter que l’armée russe a frappé 56 unités d’artillerie ukrainiennes en position de tir en une journée et détruit le dépôt de munitions de lance-roquettes multiples HIMARS dans la région de Zaporozhye.

Trois drones ont également été abattus près du village de Chervony Chaban, région de Kherson.

Depuis le 24 février, une opération spéciale est en cours pour la démilitarisation et la dénazification de l’Ukraine. Vladimir Poutine a appelé sa tâche « la protection des personnes qui ont été victimes d’intimidation et de génocide par le régime de Kyiv pendant huit ans ». Selon le président, l’objectif ultime est la libération du Donbass et la création de conditions garantissant la sécurité de la Russie elle-même.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RIA Novosti

Les États-Unis lèvent l’embargo sur le pétrole vénézuélien

Le Trésor américain a annoncé l’assouplissement des sanctions contre le Venezuela après des accords avec l’opposition

© AP Photo / Matias Delacroix
Graffiti représentant des pompes à pétrole et des puits. Photo d’archive

WASHINGTON, 26 novembre – RIA Novosti. Les États-Unis ont décidé d’assouplir les sanctions pétrolières contre le Venezuela en réponse à la conclusion d’accords entre les autorités et l’opposition de l’État latino-américain, a déclaré le département du Trésor américain.

L’agence a délivré une licence, selon laquelle Chevron acquiert le droit d’extraire du pétrole et de produire des produits pétroliers au Venezuela pendant six mois, ainsi que de les fournir au marché américain.

« Cette mesure reflète une politique américaine à long terme d’assouplissement ciblé des sanctions basée sur des mesures concrètes qui atténuent la détresse du peuple vénézuélien et soutiennent la restauration de la démocratie », a déclaré le ministère dans un communiqué de presse.

Dans le même temps, comme l’a déclaré un haut responsable de la Maison Blanche, Washington se réserve le droit à la fois d’assouplir davantage les sanctions contre le Venezuela et de les durcir.

Plus tôt samedi au Mexique, les autorités et les responsables de l’opposition ont annoncé la reprise des négociations, ainsi que la conclusion d’un accord humanitaire concernant l’éducation, la santé, la sécurité alimentaire et les secours en cas d’inondation, l’accord sur un programme d’approvisionnement énergétique, ainsi que l’intention de maintenir le dialogue sur l’organisation des élections en 2024.

Début 2019, des manifestations massives ont commencé au Venezuela contre le président Nicolas Maduro peu après sa prestation de serment. Juan Guaido, chef de l’Assemblée nationale contrôlée par l’opposition, s’est illégalement proclamé chef de l’État par intérim. Il était soutenu par plusieurs pays occidentaux, les États-Unis en tête.

Maduro, à son tour, a été soutenu par la Russie, la Chine, la Turquie et un certain nombre d’autres pays. Entre 2014 et 2020, en raison des sanctions américaines, le Venezuela a perdu 98,6 % de toutes ses recettes en devises étrangères. Les contributions de l’État pétrolier et gazier PDVSA à la Banque centrale du pays au cours des sept dernières années sont passées de 56,609 milliards de dollars à 73,4 millions de dollars par an, soit plus de 99 %.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RIA Novosti

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :