A la Une

Pyongyang rejette les rumeurs sur les armes biologiques, accuse les Etats-Unis d’Amérique de fabriquer un prétexte pour attaquer

© Wikipedia

La Corée du Nord a rejeté la spéculation médiatique, alimentée par la stratégie de sécurité nationale des États-Unis d’Amérique, selon laquelle elle se prépare à la guerre chimique. Pyongyang a accusé Washington de fabriquer encore un « faux prétexte » pour une attaque surprise.

Alors que les tensions dans la péninsule coréenne continuent de s’intensifier, une série de rapports suggèrent que la Corée du Nord pourrait élaborer un programme pour adapter les armes biologiques aux missiles balistiques intercontinentaux. Un de ces reportages est apparu dans le journal japonais Asahi, qui citait une personne non identifiée soi-disant liée aux services secrets sud-coréens. Les allégations ont pris racine dans le terrain médiatique fertile, déjà préparé par l’évaluation de la stratégie de sécurité nationale de Donald Trump publiée lundi.

« Comme les missiles augmentent en nombre, en types et en efficacité, pour inclure ceux qui ont une plus grande portée, ils sont le moyen le plus probable pour des Etats comme la Corée du Nord d’utiliser une arme nucléaire contre les Etats-Unis d’Amérique », note le document. « La Corée du Nord poursuit également des armes chimiques et biologiques qui pourraient également être livrées par missiles. »

La Corée du Nord a rejeté les allégations selon lesquelles elle se prépare à la guerre biologique. « La RPDC, en tant qu’État partie à la Convention sur les armes biologiques (BWC), maintient sa position constante contre le développement, la fabrication, le stockage et la possession d’armes biologiques », a déclaré l’Institut nord-américain d’études comme indiqué par l’agence de presse d’Etat KCNA.

En outre, le Nord accusait les Etats-Unis d’Amérique de « fabriquer » des rumeurs comme une justification potentielle d’une attaque surprise, soulignant que Washington avait déjà utilisé le [faux] prétexte des armes biologiques et chimiques pour envahir l’Irak en 2003 et frapper la base aérienne de Shayrat en Syrie en avril 2017.

« Ce sont les Etats-Unis d’Amérique qui mènent des agressions militaires et des attaques de missiles de croisière sur des Etats souverains en plein jour tout en simulant la « possession d’armes de destruction massive » et « l’utilisation d’armes chimiques » de ces pays », a indiqué le communiqué de KCNA.

    La Corée du Sud alloue un budget à l’unité de décapitation ciblant le gouvernement de Kim Jong-un https://t.co/eNmDuiYsSspic.twitter.com/hfX98sjhar

    – RT (@RT_com) 8 décembre 2017

La Corée du Nord a exhorté Washington à abandonner un tel comportement, ou être prêt à une « revanche » et une « destruction » en cas d’attaque.

« Plus les Etats-Unis d’Amérique se cramponnent à la manœuvre anti-RPDC, en nous dénonçant comme un Etat « développant des armes biologiques », plus la détermination de notre personnel militaire et de nos gens à se venger sera grande et précoce et « plus tôt la destruction des Etats-Unis d’Amérique, un empire de malfaisances viendra », poursuit le communiqué.

Les Marines sud-coréens et ‘américains’ participent à un exercice d’hiver annuel conjoint dans les montagnes de Pyeongchang, dans le cadre du Programme d’exercices maritimes de la Corée (KMEP) pic.twitter.com/SC6URH3Y29

– RT (@RT_com) 20 décembre 2017

La déclaration de Pyongyang fait suite à la conclusion de la semaine dernière des exercices militaires ‘américano’-sud-coréens « Warrior Strike » qui se sont concentrés sur la pratique d’une infiltration potentielle dans le Nord pour démanteler les installations nucléaires de Pyongyang. Le Nord pourrait posséder jusqu’à 13 types de pathogènes pouvant potentiellement être utilisés comme armes biologiques et qui doivent être sécurisés en cas de guerre, selon l’Institut coréen d’analyse de la défense.

Alors que les Etats-Unis d’Amérique continuent d’insister sur le fait qu’ils sont prêts à poursuivre une option militaire pour neutraliser la menace nord-coréenne, la Russie et la Chine appellent au calme et demandent une solution diplomatique à la crise basée sur une double initiative. La simple proposition sino-russe, rejetée par Washington, demande une suspension simultanée de tous les lancements de missiles et de tests nucléaires par Pyongyang, ainsi que des exercices militaires à grande échelle menés par Washington et Séoul.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :