A la Une

La Russie surveillera de près le respect par Washington du traité INF – MAE Russe

© AP Photo /

La déclaration intervient peu de temps après que le secrétaire d’État des Etats-Unis d’Amérique, Mike Pompeo, ait annoncé que Washington suspendrait son traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (INF) dans 60 jours, à moins que la Russie « ne revienne à une conformité totale et vérifiable ». Moscou, pour sa part, a toujours nié toute violation du traité.

Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré jeudi que Moscou réfutait avec véhémence les allégations sans fondement des États-Unis d’Amérique de violations du traité INF par la Russie.

« Nous rejetons fermement les accusations infondées des États-Unis d’Amérique, qui sont sans fondement et inexactes », a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Ryabkov.

Il a également ajouté que Moscou surveillerait de près le respect du traité par Washington.

« En particulier, cela fait référence au développement ultérieur de programmes de développement d’armes de missile déjà lancés par les États-Unis d’Amérique, dont la production, la possession et les essais en vol contrediraient les objectifs du traité ou constitueraient une violation directe des dispositions pertinentes du traité. »

LIRE AUSSI: Le président tchèque: la course aux armements va commencer si des transactions similaires à INF sont abandonnées

La décision des Etats-Unis d’Amérique de suspendre la mise en œuvre des obligations découlant du traité INF est juridiquement nulle: il n’y aura aucune conséquence juridique après les deux mois donnés par les Américains, a déclaré Ryabkov.

« Tenant compte de l’intention des États-Unis d’Amérique de se retirer du traité, qui nous a été présentée par des voies bilatérales à un niveau politique élevé, comme finale et non susceptible de révision, nous restons toutefois ouverts à un dialogue de fond et constructif visant à préserver la Traité INF ».

Le diplomate a ajouté que Washington n’avait pas expliqué ce que signifiait la suspension du traité.

«La question est de savoir ce que la partie états-unienne [d’Amérique] implique exactement par « suspension ». Les États-Unis d’Amérique ne nous ont pas fourni d’éclaircissements à ce sujet. Dans le même temps, il est évident pour les spécialistes qu’il n’y a pratiquement rien à «suspendre» dans la mise en œuvre de l’INF. L’élimination des armes entrant dans le champ d’application du traité a été effectuée il y a de nombreuses années et toutes les procédures de vérification ont été complétées depuis longtemps».

La semaine dernière, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré que Moscou n’avait jamais reçu de documents des Etats-Unis d’Amérique faisant état de violations présumées de l’accord et a répété que ces accusations étaient sans fondement.

Les déclarations du ministre font suite à l’annonce du secrétaire d’État des Etats-Unis d’Amérique Mike Pompeo selon laquelle les États-Unis d’Amérique suspendraient leurs obligations en vertu du traité dans un délai de 60 jours si la Russie ne retrouvait pas sa pleine conformité.

Le traité INF a été signé en 1987 entre l’Union soviétique et les Etats-Unis d’Amérique et obligeait les parties à éliminer leurs missiles balistiques et de croisière lancés au sol dont la portée était comprise entre 500 et 5 500 kilomètres.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :