A la Une

Pourquoi les états-uniens-américains ne se révoltent jamais de cette manière contre leur gouvernement impérial-prédateur dictatorial ?

Image d’archives

© REUTERS/Thomas Peter

Hong Kong Phooey! Voulez-vous de l’hypocrisie avec ça?

Où commencer? Depuis près de 40 semaines, des centaines de milliers de Français ont défilé dans les rues pour manifester contre le gouvernement et le régime du président Emmanuel Macron.

Certains ont perdu les yeux et les mains dans la réponse de la police. Le public a commencé à considérer l’odeur de gaz lacrymogène comme un élément normal d’un week-end à Paris. La France est à 29 miles de la côte anglaise. Siri vient de me dire que «Hong Kong est à environ 5 992 miles de Londres à vol d’oiseau».

La panne médiatique britannique sur les vestes jaunes est si complète que beaucoup pensent, à tort, qu’il existe une ordonnance du gouvernement britannique interdisant toute mention des «événements en France». La vérité est qu’il n’y en a pas besoin.

Comme un pigeon voyageur inversé, tous les médias britanniques se sont envolés comme une chauve-souris hors de l’enfer loin de la France jusqu’à Hong Kong (comme ils l’avaient précédemment transporté par avion à Caracas jusqu’à ce que les grandes manifestations se transforment en mauvais type de manifestations).

« Le monde regarde »: la réaction des Etats-Unis d’Amérique à Hong Kong est une « révolution de couleur »

Il n’existe rien, si ce n’est la grosseur des chaussures, des manifestants de Hong Kong que je ne connaisse pas, grâce au véritable blizzard d’analyses approfondies des manifestants et de leurs demandes. Les manifestants en Arabie saoudite et à Bahreïn peuvent être exécutés, mais on ne nous dira jamais leur nom.

Et l’hypocrisie des médias ne fait que commencer. [Les Etats-Unis d’Amérique et leurs alliés se sont arrangés pour empêcher les vrais médias sociaux de diffuser à grande échelle la vérité des faits, en prenant le contrôle des médias sociaux afin de privilégier les média mainstream qui tronquent souvent la réalité des faitsMIRASTNEWS].

i un groupe de manifestants britanniques s’introduit dans le Parlement britannique et y accroche, sous prétexte de placer un drapeau russe au-dessus du président du Président, il est «hautement probable» qu’un commando envahisse rapidement et violemment la ville et les arrêter accompagnés d’une volée d’accusations d’ingérence russe.

Si une foule de manifestants britanniques occupait l’aéroport d’Heathrow en si grand nombre et de manière si perturbante que British Airways a dû interrompre les vols à l’intérieur et à l’extérieur de l’aéroport, entraînant des pertes financières énormes, des déplacements et des inconvénients personnels, je vous promets que leurs réclamations auraient été réglées dehors par les commandos mentionnés ci-dessus le tout premier jour de leurs manifestations.

Si les manifestants à Londres brandissaient les drapeaux chinois et chantaient l’hymne national chinois, eh bien, je suis sûr que vous comprenez mon avis.

La lutte entre le gouvernement chinois et ses citoyens ne concerne pas davantage les Britanniques que les Slovaques. C’est vrai que Hong Kong a été une colonie britannique pendant 150 ans, mais le moins que l’on puisse dire au sujet de la honte et du déshonneur qui ont présidé à son apparition, au mieux, je vous le promets.

Il suffit de dire que l’acquisition de territoire par la force, suivie d’un traité inégal à outrance pour punir les propriétaires actuels du terrain pour leur résistance au commerce de l’opium britannique, est, même selon les normes de l’Empire britannique, extraordinaire. Il est tellement honteux que vous pensiez que les Britanniques voudraient tirer le voile dessus. Mais pas tellement.

Coach et Givenchy s’excusent de ne pas savoir que Hong Kong et Taïwan font partie de la Chine

Les Britanniques nous disent que Hong Kong veut la démocratie, mais personne ne dit jamais que, pendant un siècle et demi de domination britannique à Hong Kong, les habitants de cette ville n’étaient autorisés à vivre dans aucune démocratie.

Ils nous parlent du système judiciaire sans jamais mentionner que, même aujourd’hui, les tribunaux «draconiens» de Hong Kong sont encore bourrés de juges anglais blancs.

Ils nous parlent d’ONG et de la «société civile» sans nous dire de qui des pounds et des dollars avec lesquels les «ONG» sont bourrées.

En fait, ces organisations guidées et financées par des fonds étrangers sont des chevaux de Troie soigneusement installés qui manient leur foin fourni par les Britanniques et les Américains jusqu’à ce qu’il soit temps de leur dire de galoper et de galoper comme ils le sont maintenant.

C’est tout phooey Hong Kong! Aucun autre pays au monde n’aurait fait preuve d’une telle patience face à la destruction par les émeutes et au sabotage de l’économie nationale sous l’égide de l’étranger, à l’instar de la Chine. Si, dans les jours à venir, la patience de la Chine s’épuise, ce ne sera pas avant l’heure pour la grande majorité des citoyens chinois, y compris ceux de Hong Kong,

La Chine a adhéré à un pays, deux systèmes sur le territoire. Il n’a pas accepté deux pays, deux systèmes. Hong Kong n’appartient à personne, sauf à la Chine. L’époque où les pays étrangers pouvaient imposer leur volonté à la Chine est révolue.

Les déclarations, opinions et opinions exprimées dans cette colonne sont celles de l’auteur et ne représentent pas nécessairement celles de RT.

George Galloway

George Galloway a été membre du Parlement britannique pendant près de 30 ans. Il présente des émissions de télévision et de radio (y compris sur RT). Il est cinéaste, écrivain et orateur de renom.
Si vous aimez cette histoire, partagez-la avec un ami!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :