A la Une

La BBC est prise fabriquant des vidéos pour pousser les agendas de guerre de la Libye et la Syrie

http://uprootedpalestinians.blogspot.com/2012/05/bbc-wages-propaganda-war-on-syria.html

Beaucoup trouvent qu’il est difficile de croire l’audace même des mensonges colportés par la British Broadcasting Corporation – le plus grand et le plus respecté organisme de radiodiffusion du monde. Néanmoins, l’ordre du jour néfaste de la BBC a été mis en avant pendant les guerres sur la Libye et la Syrie, où il a saisi toutes les occasions pour justifier une intervention militaire étrangère dans les deux pays. Dans certains cas, la BBC a été assez maladroite dans ses tentatives de tromper les téléspectateurs, résultant dans son jeu nauséabond entrain de devenir aisément évident.

La BBC affirme que les images de protestation indienne est un flux en direct de la Place Verte, Tripoli

La vidéo suivante a été diffusée sur la BBC News le mercredi 24 Août 2011. Regardez la montre marque 0:29 – la BBC diffuse des images qu’ils prétendent être en direct, de la place Verte à Tripoli, en Libye. La vidéo montre une foule de «libyens», les gens qui célèbrent et agitant leur drapeau national. Ce qui est si incroyablement choquant au sujet de ce rapport, est que les images ne sont pas en direct, ni de la Libye. Elles montrent en fait les manifestants indiens brandissant leur drapeau indien.

Cette malhonnêteté incroyable de la part de la BBC n’a pas été une erreur. Un tel diffuseur mondial de premier plan ne fait pas ces genres erreurs. Il n’est tout simplement pas plausible que la BBC ait accidentellement substitué un flux vidéo en direct avec un clip d’archive qui, par coïncidence, montre une scène identique à celle que le «flux en direct» vise à montrer – les manifestants en liesse agitant des drapeaux.

Ce n’est pas une erreur – la BBC a choisi des images indiennes en raison de similitudes entre les drapeaux

La vérité de la question est: une foule en liesse n’était tout simplement pas présente à Tripoli, de sorte que la BBC ait due utiliser de fausses images pour convaincre ses téléspectateurs du mythe de la  «révolution» libyenne.

Les vidéos des manifestants indiens brandissant le drapeau indien ont été sélectionnées par la BBC en raison de la similitude visuelle entre les deux drapeaux en question. Ci-dessous j’ai juxtaposé le drapeau indien (à gauche), avec le drapeau de la contre-révolution qui a eu lieu en Libye.

india_rat

Comme vous pouvez le voir, les drapeaux sont composés de couleurs similaires; le drapeau indien est vert, blanc et orange, tandis que le drapeau de la contre-révolution « libyenne » est vert, noir et rouge.

Les deux drapeaux sont des drapeaux tricolores avec des rayures orientées horizontalement, et les deux drapeaux contiennent un emblème circulaire au centre. La BBC a choisi de montrer les images Indiennes parce que cette séquence a fourni la meilleure occasion de tromper les téléspectateurs à leur insu. Pour l’œil non averti regardant une vidéo éphémère, ces deux drapeaux sont pratiquement indiscernables.

La BBC a saisi le trucage d’images d’’armes chimiques’ en Syrie

Le crédit va à Craig Murray pour être le premier à repérer (1) cet exemple choquant de la tromperie de la BBC.

Ce reportage vidéo de la BBC (2) a été publié le 29 Août 2013 – la veille du vote au Parlement du Royaume-Uni pour la guerre sur la Syrie pour dissuader l’utilisation d’armes chimiques (3). La section de la vidéo à laquelle nous sommes préoccupés commence sur la marque de deux minutes.

594

Le médecin britannique qui parle à la caméra dit, « il semble que ce doit être une sorte de, je ne suis pas vraiment sûr, peut-être le napalm « .

Comparez cette vidéo avec la suivante, également publiée par la BBC (4). Comme précédemment, afficher la vidéo à partir de la barre des deux minutes.

698

Écoutez attentivement la piste audio des deux vidéos. Vous remarquerez que les mots et l’intonation de la femme médecin sont exactement les mêmes dans les deux vidéos, mais le bruit de fond dans la deuxième vidéo est complètement différent. En outre, dans la deuxième vidéo (contrairement à la première vidéo), le médecin peut être entendu dire: «il semble que cela doit être une sorte d’arme chimique, je ne suis pas vraiment sûr…»

La BBC a manipulé la piste audio de ce reportage vidéo pour caractériser l’événement comme une attaque à l’arme chimique. Parce que la bouche du médecin est couverte par un masque, le doublage est impossible à détecter.

Ce qui est encore plus inquiétant est qu’il y a de sérieuses questions sur l’authenticité de l’événement lui-même. Au début de la première vidéo, le Dr Rola Hallam peut être entendu dire: « Il me faut une pause, car c’est juste un chaos absolu et le carnage ici. » Maintenant, en dépit de ce moyen apparemment impromptu au caméraman de Hallam, il existe des preuves convaincantes (5) pour suggérer que la vidéo n’a pas été en fait des images en direct, des blessés étant précipités dans un hôpital de fortune. Il est clair que Hallam a effectivement fait plusieurs prises de l’interview vidéo, de sorte que les mouvements des autres ont été chorégraphiés en ligne avec ses propres mouvements. Je recommande fortement la lecture de cette analyse (5), en faisant particulièrement attention au mouvement de l’homme dans le gilet de haute visibilité.

Remarquez comment dans une vidéo, ses mains sont derrière son dos lorsqu’il se rapproche de Hallam, et dans l’autre vidéo, ses mains sont à ses côtés. En outre, en ce moment dans l’une des vidéos, un homme peut être vu entrain de regarder à travers la clôture au-dessus de l’épaule gauche de Hallam, mais dans l’autre vidéo, il n’y est pas. Nous sommes censés croire que cette séquence vidéo a été filmée de façon impromptue étant donné que les victimes ont été précipitées dans un hôpital de fortune.

Il est clair que ce n’est pas une séquence en direct – la scène a été clairement mise en scène plusieurs fois, malgré que Hallam ai trouvé un artificiel « j’ai besoin » d’une pause ici parce que c’est un carnage absolu ouvrant le gambit.

Dr. Rola Hallam a des liens familiaux avec des groupes d’opposition anti-Assad

Le nom de jeune fille de Dr. Rola Hallam est Al Kurdi. Elle conserve son nom de jeune fille sur son profil public Facebook (6):

hallamfb

Ci-dessous son profil pour ‘Atfal’ (7), ostensiblement un organisme de bienfaisance mis en place pour aider les enfants syriens. Elle utilise la même photo, mais va simplement par le nom « Hallam ».

hallamatfal

Son père – Dr Mousa Al Kurdi – est aussi un médecin. Apparemment deux mois avant le rapport artificiel de la BBC sur les armes chimiques, Mousa Al Kurdi, a été interpellé publiquement au sujet des armes chimiques utilisées en Syrie (8) dans une tentative d’accélérer la plus grande échelle d’intervention étrangère.

Dans le clip ci-dessous, le Dr Mousa Al Kurdi parle à Al Jazeera sur la façon dont il a abordé le sommet des Amis de la Syrie, où il a appelé à une intervention étrangère et l’armement de l’Armée syrienne libre.

Dr. Rola ‘Al Kurdi’ Hallam est également liée au colonel Malek Al Kurdi, qui est chef adjoint de « l’Armée syrienne libre » (9).

En gardant à l’esprit le background et les liens de la famille du Dr. Rola Hallam à l’opposition anti-Assad, la mise en scène apparente de la propagande de la BBC et l’utilisation de Hallam, en particulier devient d’autant plus sinistre.

Des exemples comme ceux-ci sont les raisons pour lesquelles aucune personne bien renseignée ne prend la BBC au sérieux plus longtemps.

Notes

(1) Fausse BBC Video – http://www.craigmurray.org.uk/ – 7 Octobre 2013.

(2) Crise en Syrie: les victimes des bombes incendiaires « comme la marche morte» – BBC News, le 29 Août 2013.

(3) Crise en Syrie: – BBC News, le 30 Août 2013 Vote Chambre des communes sur l’action en Syrie, Cameron perd.

(4) Syrie: Agonie des victimes de bombardements de l’école ‘napalm-like’ – BBC News, le 30 Septembre 2013.

(5) Dr Rola – wikispooks.com

(6) Facebook page de profil de Rola Alkurdi Hallam – https://www.facebook.com/rola.alkurdi.7 – 4 Janvier 2014.

(7) A propos de Atfal – atfal.co.uk

(8) Vidéo: Les Médecins enregistrent les « attaques chimiques » en Syrie – Al Arabiya News 2 Juin 2013.

(9) Les divisions, le manque d’armes soulignent la faiblesse de l’Armée syrienne libre – Le National, le 3 Mars de 2012.

Traduction: Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source: empirestrikesblack

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :