A la Une

Un navire de l’OTAN arrive en mer Noire avant l’heure prévue pour aider l’Ukraine

Le navire britannique HMS Echo (H87) est entré dans la mer Noire le lundi 17 décembre au soir. Le navire est arrivé en avance à cause de l’agression russe [en réalité de la provocation de l’Ukraine qui avait violé intentionnellement l’espace maritime russe, ignorant les mises en garde des russes (MIRASTNEWS)], a écrit sur Facebook Andrii Klymenko, directeur du projet Maidan of Foreign Affairs.

Cette classe de navire est utilisée pour les opérations de levé pour soutenir des sous-marins ou des opérations amphibies.

«Il peut fournir des informations ajustées pratiquement en temps réel», a écrit Klymenko.

Le navire est équipé d’écho-sondeurs multi-faisceaux et de nombreux capteurs tractables. Il est armé d’un canon de 20 mm et d’une mitrailleuse de 7,62 mm.

C’est la première fois que le mouvement d’un navire de l’OTAN est officiellement motivé par l’agression russe et la crise Azov.

Interfax a confirmé cette information en citant un journal turc qui avait publié des reportages photographiques du navire britannique traversant le Bosphore. À l’époque, le navire se dirigerait vers le nord en mer Noire.

Fin novembre, le secrétaire britannique à la Défense, Gavin Williamson, avait annoncé l’envoi d’un navire de reconnaissance en mer Noire afin de «garantir la liberté de navigation dans la région». Il a également promis que le Royaume-Uni continuerait d’assister l’Ukraine au cours des deux premiers mois de 2019. Une équipe de marines britanniques, de soldats et de troupes navales sera envoyée pour entraîner les soldats ukrainiens.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : UAWire

La Russie considère le prochain passage de navires ukrainiens dans le détroit de Kertch comme une « provocation »

Un peu plus tôt, le secrétaire du Conseil national de sécurité et de défense de l’Ukraine avait déclaré que son pays n’avait pas l’intention de mettre fin au passage dans le détroit et qu’il n’excluait pas l’élimination du pont de Crimée.

MOSCOU, le 19 décembre – Le passage suivant des navires ukrainiens dans le détroit de Kertch, annoncé précédemment par le secrétaire du Conseil de la sécurité nationale et de la défense ukrainienne, Alexander Turchinov, sera considéré comme une nouvelle provocation irresponsable, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, mercredi.

« Il ne s’agit que de l’annonce d’une nouvelle provocation, qui a le même caractère provocateur », a déclaré le diplomate. « C’est absolument irresponsable. Cela n’a pour but que d’aggraver la situation. »

« De nombreux partenaires ukrainiens tentent de désamorcer les tensions dans cette situation et travaillent actuellement à trouver des moyens de désescalade », a souligné M. Zakharova. « Faire une telle déclaration dans le contexte des tentatives de plusieurs États, y compris de pays membres de l’UE, revient à confirmer que les provocations sont la carte de visite du régime actuel de Kiev. »

Plus tôt dans la journée, Turchinov a déclaré dans un entretien avec la BBC que l’Ukraine n’avait pas l’intention de cesser le passage de ses navires militaires dans le détroit de Kertch et qu’elle n’excluait pas la possibilité d’éliminer le pont de Crimée. Il a ajouté que l’Ukraine était prête à inviter des représentants de l’OSCE, de l’OTAN et d’autres organisations internationales d’être présent sur les navires ukrainiens.

Incident du détroit de Kertch

Le 26 novembre, le parlement ukrainien, la Verkhovna Rada, a approuvé le décret du président Pyotr Porochenko d’imposer une loi martiale de 30 jours dans les régions de Vinnitsa, Lougansk, Nikolayevsk, Odessa, Soumy, Kharkov, Chernigov, Donetsk, Zaporozhye et Kherson, ainsi que Les eaux territoriales de l’Ukraine dans la mer d’Azov. Au départ, Porochenko a cherché à imposer la loi martiale pendant 60 jours, mais cela a remis en question la tenue des élections présidentielles de mars et a suscité un tollé général.

Le prétexte de la décision de proclamer la loi martiale était un incident survenu dans le détroit de Kertch le 25 novembre, lorsque trois navires de guerre ukrainiens, en route d’Odessa à Marioupol, franchissaient illégalement la frontière de la Russie, pénétraient dans ses eaux territoriales et commençaient à effectuer des manœuvres dangereuses.

Malgré les avertissements répétés et les exigences d’arrêter, les navires ukrainiens ont continué leur chemin, obligeant la Russie à utiliser des armes. Les trois navires ukrainiens ont été arrêtés dans la mer Noire. Trois soldats ukrainiens ont été légèrement blessés et ont reçu une assistance médicale. Leur vie n’est pas menacée. Une affaire pénale a été ouverte pour violation de la frontière de l’Etat russe. Moscou a qualifié l’incident de provocation.

Vingt-quatre marins ukrainiens ont été détenus en Russie jusqu’au 25 janvier 2019.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : TASS

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :