A la Une

Le croisé anti-vax Kennedy accuse les copains de Gates Birx et Redfield – maintenant en charge du vaccin Covid, de mentir sur le VIH

Des documents militaires des Etats-Unis d’Amérique montrent qu’en 1992, l’actuel directeur du CDC, Robert Redfield, et son assistante de l’époque, Deborah Birx, tous deux médecins militaires, ont falsifié sciemment des données scientifiques publiées dans le New England Journal of Medicine et la revue AIDS Research and Human Retroviruses, affirmant frauduleusement qu’un vaccin contre le VIH qu’ils ont aidé à développer était efficace. Ils savaient que le vaccin était sans valeur.

Redfield dirige désormais l’agence chargée de mandater les vaccins COVID. Birx, un protégé à vie de Redfield et Anthony Fauci, a siégé au conseil d’administration du Fonds mondial de Bill Gates. Redfield, Birx & Fauci dirigent le groupe de travail sur les coronavirus de la Maison Blanche.

En 1992, deux enquêteurs militaires ont inculpé Redfield & Birx de s’être engagé dans «un schéma systématique de manipulation de données, d’analyses statistiques inappropriées et de présentation de données trompeuses dans une tentative apparente de promouvoir l’utilité du vaccin contre le sida GP160». Un autre tribunal de l’Air Force sur la fraude et l’inconduite scientifiques a convenu Un autre tribunal de l’Air Force sur la fraude et l’inconduite scientifiques a convenu que

des « informations » erronées ou éventuellement trompeuses de Redfield menacent sérieusement sa crédibilité en tant que chercheur et peuvent avoir un impact négatif sur le financement de la recherche sur le sida pour les institutions militaires dans son ensemble. Son comportement prétendument contraire à l’éthique crée un faux espoir et pourrait entraîner un déploiement prématuré du vaccin . »

Le tribunal a recommandé une enquête par un « organisme d’enquête extérieur totalement indépendant ». Le Dr Redfield a avoué au Département de la Défense (D.O.D.) interrogateurs et au tribunal, que ses analyses étaient erronées et trompeuses. Il a accepté de les corriger publiquement. Par la suite, il a continué à faire ses fausses déclarations lors de 3 conférences internationales sur le VIH subséquentes, et s’est parjuré lors d’un témoignage devant le Congrès, jurant que son vaccin avait guéri le VIH.

Leur manœuvre a fonctionné. Sur la base de son témoignage, le Congrès a affecté 20 millions de dollars aux militaires pour soutenir le projet de recherche de Redfield / Birx.

Public Citizen s’est plaint dans une lettre de 1994 à Henry Waxman du Comité du Congrès que l’argent avait amené l’Armée à tuer l’enquête et à « blanchir » les crimes de Redfield. La fraude a propulsé Birx & Redfield dans des carrières stellaires en tant que responsables de la santé.

Documents obtenus via Tom Paine. @childrenshealthdefense

Commentaire: Le post complet de M. Kennedy avec une galerie de documents corroborants:

Des documents militaires américains montrent qu’en 1992, l’actuel directeur du CDC, Robert # Redfield, et son assistante de l’époque, Deborah #Birx, tous deux médecins militaires, ont falsifié sciemment des données scientifiques publiées dans le New England Journal of Medicine et la revue AIDS Research and Human Rétrovirus prétendant frauduleusement qu’un vaccin #HIV qu’ils ont aidé à développer était efficace. Ils savaient que le vaccin était sans valeur. Redfield dirige désormais l’agence chargée de mandater les vaccins #COVID. Birx, un protégé à vie de Redfield et Anthony #Fauci, a siégé au conseil d’administration du Bill #Gates’s Global Fund. Redfield, Birx & Fauci dirigent le groupe de travail #coronavirus de la Maison Blanche. En 1992, deux enquêteurs militaires ont inculpé Redfield & Birx de s’être engagé dans «un schéma systématique de manipulation de données, d’analyses statistiques inappropriées et de présentation de données trompeuses dans une tentative apparente de promouvoir l’utilité du vaccin contre le sida GP160». Un autre tribunal de l’Air Force sur la fraude et l’inconduite scientifiques a convenu que les informations « trompeuses ou, éventuellement, trompeuses » de Redfield menacent sérieusement sa crédibilité en tant que chercheur et ont le potentiel d’avoir un impact négatif sur le financement de la recherche sur le sida pour les institutions militaires dans leur ensemble. Son comportement prétendument contraire à l’éthique crée un faux espoir et pourrait entraîner un déploiement prématuré du vaccin. » Le tribunal a recommandé une enquête par un «organisme d’enquête extérieur totalement indépendant». Le Dr Redfield a avoué D.O.D. interrogateurs et au tribunal, que ses analyses étaient erronées et trompeuses. Il a accepté de les corriger publiquement. Par la suite, il a continué à faire ses fausses déclarations lors de 3 conférences internationales sur le VIH subséquentes, et s’est parjuré lors d’un témoignage devant le Congrès, jurant que son vaccin avait guéri le VIH. Leur gambit a fonctionné. Sur la base de son témoignage, le Congrès a affecté 20 millions de dollars aux militaires pour soutenir le projet de recherche de Redfield / Birx. Public Citizen s’est plaint dans une lettre de 1994 à Henry Waxman du Comité du Congrès que l’argent avait poussé l’armée à tuer l’enquête et à «blanchir» les crimes de Redfield. La fraude a propulsé Birx & Redfield dans des carrières stellaires en tant que responsables de la santé. Documents obtenus via Tom Paine. @childrenshealthdefense

Un post partagé par Robert F.Kennedy Jr. (@robertfkennedyjr) le 23 avril 2020 

View this post on Instagram

U.S. military documents show that, in 1992, #CDC’s current Director Robert #Redfield and his then-assistant, Deborah #Birx—both Army medical officers—knowingly falsified scientific data published in the New England Journal of Medicine & the journal AIDS Research and Human Retroviruses fraudulently claiming that an #HIV vaccine they helped develop was effective. They knew the vaccine was worthless. Redfield now runs the agency charged with mandating #COVID vaccines. Birx, a life-long protégé to both Redfield & Anthony #Fauci, served on the board of Bill #Gates’ Global Fund. Redfield, Birx & Fauci lead the White House #coronavirus task force. In 1992, two military investigators charged Redfield & Birx with engaging in “a systematic pattern of data manipulation, inappropriate statistical analyses & misleading data presentation in an apparent attempt to promote the usefulness of the GP160 AIDS vaccine.” A subsequent Air Force tribunal on Scientific Fraud and Misconduct agreed that Redfield’s “misleading or, possibly, deceptive” information “seriously threatens his credibility as a researcher and has the potential to negatively impact AIDS research funding for military institutions as a whole. His allegedly unethical behavior creates false hope and could result in premature deployment of the vaccine.” The tribunal recommended investigation by a “fully independent outside investigative body.” Dr. Redfield confessed to D.O.D. interrogators and to the tribunal, that his analyses were faulty and deceptive. He agreed to publicly correct them. Afterward, he continued making his false claims at 3 subsequent international HIV conferences, & perjured himself in testimony before Congress, swearing that his vaccine cured HIV. Their gambit worked. Based upon his testimony, Congress appropriated $20 million to the military to support Redfield/Birx’s research project. Public Citizen complained in a 1994 letter to the Congressional Committee’s Henry Waxman that the money caused the Army to kill the investigation & “whitewash” Redfield’s crimes. The fraud propelled Birx & Redfield into stellar careers as health officials. Docs obtained via Tom Paine. @childrenshealthdefense

A post shared by Robert F. Kennedy Jr. (@robertfkennedyjr) on

 

Robert F. Kennedy Jr.

Fort Russ

Traduction et interrogations : MIRASTNEWS

Source : SOTT

1 Trackback / Pingback

  1. Le croisé anti-vax Kennedy accuse les copains de Gates Birx et Redfield – maintenant en charge du vaccin Covi d, de mentir sur le VIH | Raimanet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :