A la Une

Le chaos voulu par les politiques des Etats-Unis d’Amérique s’empare de Minneapolis: dépassé par ce qu’ils ont créé, le Pentagone envisage d’envoyer la police militaire

Bientôt des tueries de masse dans tout le pays ?

Protestas en Minneapolis

© REUTERS / Lucas Jackson

Le chaos qui a éclaté à Minneapolis aux États-Unis d’Amérique (EUA) n’a pas cessé, pas même par la mise en place d’un couvre-feu et la présence de la Garde nationale dans la ville. Le Pentagone envisage désormais d’envoyer la police militaire pour combattre les manifestations.

La défense des Etats-Unis d’Amérique a ordonné à l’armée du pays de mettre en alerte plusieurs unités de la police militaire pour les déployer à Minneapolis, si nécessaire, a rapporté l’Associated Press.

Selon l’agence, des soldats en Caroline du Nord et à New York ont ​​reçu l’ordre d’être prêts à être déployés dans les quatre heures s’ils étaient appelés. Les soldats du Colorado ont reçu un ordre similaire, mais dans les 24 heures. Des sources proches de la décision, qui ont fourni les informations à AP, ont demandé à rester anonymes.

Sputnik Mundo

@SputnikMundo

📹 La situación en la noche del viernes 29 de mayo. El asesinato de ha desatado una serie de protestas que han terminado con la quema de establecimientos en la ciudad
👉 https://sptnkne.ws/C6PM 

Du Pentagone, cependant, un porte-parole a rapporté que le gouverneur du Minnesota, Tim Walz, n’avait pas demandé le déploiement de la police militaire à Minneapolis. Alyssa Farah, directrice des communications stratégiques de la Maison Blanche, a convenu que cette décision n’était pas en discussion.

Sputnik Mundo

@SputnikMundo

📸 Según información de los medios locales, más de 200 edificios, comercios y farmacias fueron vandalizadas la tarde del viernes 29 de mayo en
👉 https://bit.ly/2Xeea5o 

Dans la matinée du 30 mai, cependant, Walz a ordonné la pleine mobilisation de la garde nationale du Minnesota, une action qui, selon le gouverneur lui-même, « n’a jamais été mise en œuvre en 164 ans d’histoire ».

NBC News

@NBCNews

BREAKING: Minnesota Gov. Walz orders full mobilization of the Minnesota National Guard, « an action that has never been taken in the 164-year history of the Minnesota National Guard. »

Des manifestations au Minnesota ont éclaté le 25 mai, après la mort de George Floyd, un citoyen afro-américain non armé, après avoir été étouffé lors d’une arrestation. Dans une vidéo largement partagée sur les réseaux sociaux, l’officier, Derek Chauvin, est vu épingler Floyd au sol avec son genou contre son cou pendant plus de huit minutes alors qu’il est menotté. Floyd a dit à plusieurs reprises qu’il ne pouvait pas respirer jusqu’à ce qu’il soit inconscient. L’homme est décédé dans un hôpital local peu de temps après.

Nous sommes tous des George Floyd martyrisés!

Traduction et ajouts : MIRASTNEWS

Source : SPUTNIK NEWS

Manifestations devant l’ambassade des États-Unis d’Amérique à Berlin suite au décès de George Floyd

Protestas frente a la Embajada de EEUU en Berlín por la muerte de George Floyd

© REUTERS / Christian Mang

Les manifestants se rassemblent devant l’ambassade des États-Unis à Berlin, en Allemagne, pour protester contre la violence raciste de la police à la lumière de la mort récente de George Floyd.

L’homme afro-américain de 46 ans est décédé le 25 mai dans une altercation avec la police à Minneapolis, après qu’un officier ait immobilisé son cou avec son genou pendant plus de huit minutes [menottéMIRASTNEWS], tandis que la victime déclarait qu’elle ne pouvait pas respirer.

Quatre officiers impliqués dans l’affaire ont été licenciés. L’incident a déclenché des manifestations violentes massives à Minneapolis, ainsi que des manifestations aux États-Unis d’Amérique et à l’étranger.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : SPUTNIK NEWS

Le Pentagone augmente le statut d’alerte de certaines unités militaires des Etats-Unis d’Amérique en pleine agitation civile

A man reacts as he confronts National Guard members guarding the area in the aftermath of a protest after a white police officer was caught on a bystander's video pressing his knee into the neck of African-American man George Floyd

© REUTERS / CARLOS BARRIA

Certains officiers de la police militaire états-unienne en service actif auraient reçu l’ordre de se préparer à se déployer si les autorités locales demandaient leur aide.

Le Pentagone a annoncé une augmentation du statut d’alerte de certaines unités militaires des Etats-Unis d’Amérique afin de potentiellement soutenir le Minnesota qui est actuellement aux prises avec des troubles civils.

Le Pentagone a également noté que certaines unités militaires des Etats-Unis d’Amérique sont désormais en état de rappel de quatre heures, bien que le gouverneur du Minnesota n’ait apparemment pas encore envoyé de demande de soutien aux troupes états-uniennes.

« Pour le moment, le gouverneur du Minnesota n’a pas demandé aux forces du titre 10 de soutenir la garde nationale du Minnesota ou les forces de l’ordre », a déclaré le Pentagone dans un communiqué.

Un responsable états-unien a déclaré sous couvert d’anonymat que certains officiers de police militaire en service actif avaient déjà reçu l’ordre des militaires de se préparer à se déployer si les autorités locales demandaient leur aide, note Reuters.

L’annonce intervient alors que le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump a déclaré que l’armée pourrait « très rapidement » déployer des troupes à Minneapolis pour répondre aux protestations en cours qui ont été déclenchées par la mort d’un homme afro-américain du nom de George Floyd.

« Nous avons nos militaires prêts, prêts et capables … Nous pouvons avoir nos troupes sur le terrain très rapidement s’ils veulent nos militaires. Ils utilisent leur garde nationale en ce moment », a déclaré Trump.

Trump a également réprimandé la « gauche radicale », les accusant d’avoir organisé les émeutes en question. [Trump trouve-t-il normal la multiplication des tueries bestiales, lâches par des policiers ou autres racistes armés contre des civils noirs menottés ?MIRASTNEWS].

« Ces gens sont antifa, il y a beaucoup de gauche radicale, de mauvaises personnes et il faut leur apprendre que vous ne pouvez pas faire ça », a-t-il déclaré.

Dans un tweet du 30 mai, le président a en outre déclaré que « franchir les frontières de l’État pour inciter à la violence est un crime fédéral », avertissant que le gouvernement fédéral pourrait « intervenir et faire ce qui doit être fait ».

Donald J. Trump

@realDonaldTrump

Crossing State lines to incite violence is a FEDERAL CRIME! Liberal Governors and Mayors must get MUCH tougher or the Federal Government will step in and do what has to be done, and that includes using the unlimited power of our Military and many arrests. Thank you!

Plus tôt, Trump aurait demandé au secrétaire à la Défense Mark Esper des options de déploiement rapide au cas où la situation à Minneapolis deviendrait incontrôlable.

Comment les protestations ont commencé

George Floyd est décédé en garde à vue après avoir été épinglé au sol et menotté par des policiers qui sont arrivés en réponse à un appel d’une épicerie affirmant que Floyd avait essayé de payer son achat avec un billet prétendument contrefait.

L’un des policiers impliqués dans l’incident avait porté un genou au cou de Floyd, qui disait « Je ne peux pas respirer » à plusieurs reprises mais a été ignoré par la police.

Une vague de protestations a éclaté à Minneapolis après que les images de l’incident sont devenues virales, auxquelles la police a répondu avec des gaz lacrymogènes et des munitions non létales, tandis que le gouverneur du Minnesota, Tim Walz, a fini par appeler la Garde nationale pour aider à faire face aux troubles.

Au 30 mai, cependant, Walz a déclaré qu’il ne disposait pas de suffisamment de troupes et qu’il allait mobiliser plus d’un millier de membres supplémentaires de la Garde nationale, pour un total de 1 700, ajoutant qu’il envisageait l’offre potentielle de la police militaire fédérale.

Le gouverneur a cependant averti que même cela pourrait ne pas suffire.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : SPUTNIK NEWS

Le gouverneur du Minnesota ordonne la « pleine mobilisation » de la Garde nationale au milieu des protestations contre la mort de George Floyd

Les Etats-Unis d’Amérique ce samedi vivent leur cinquième jour de manifestations et d’émeutes après la mort d’un homme afro-américain arrêté et menotté.

Un homme hurle sur un membre de la Garde nationale à Minneapolis, Minnesota, le 29 mai 2020. Photo: Carlos Barria / Reuters

Le gouverneur du Minnesota, Tim Walz, a annoncé samedi qu’il autorisait la « mobilisation totale » de la garde nationale de l’Etat après quatre nuits de violentes manifestations à Minneapolis après la mort de George Floyd, un détenu afro-américain, arrêté et menotté par la Police.

Le gouverneur a annoncé que samedi après-midi, 1 000 autres soldats de la Garde nationale seraient à Minneapolis, rejoignant les 700 qui se trouvent déjà dans la ville.

ABC News

@ABC

JUST IN: Minnesota Gov. Tim Walz announces he is authorizing « full mobilization » of the state’s National Guard.

Walz calls it « an action that has never been taken in the 164 year history of the Minnesota National Guard. » https://abcn.ws/3diInWI 

C’est « une mesure qui n’a jamais été prise dans les 164 ans d’histoire de la Garde nationale du Minnesota », a déclaré Walz, avertissant que les villes de Minneapolis et de Saint-Paul « sont attaquées ».

Walz a déclaré que toutes les ressources de l’ordre et de la réponse aux urgences de l’État et de la ville sont actuellement concentrées sur la réponse aux manifestations.

MN National Guard

@MNNationalGuard

More than 1,000 additional Citizen-Soldiers and Airmen are activating today. This is in addition to the 700 that were on duty as of late last night. This represents the largest domestic deployment in the Minnesota’s National Guard’s 164-year history.

Le dirigeant de l’Etat a assuré que l’escalade de la violence à Minneapolis « ne concernait plus du tout le meurtre de George Floyd ». Selon lui, il s’agit d’une tentative « d’attaquer la société civile, d’inculquer la peur et d’interrompre [le fonctionnement] de nos grandes villes ».

50 personnes arrêtées et couvre-feu à Minneapolis

Une cinquantaine de personnes ont été arrêtées vendredi soir à Minneapolis après que le maire, Jacob Frey, a décrété un couvre-feu à travers la ville de 20h00 (heure locale) à 6h00 samedi, sans possibilité de voyages ou réunions en public. Le couvre-feu sera en vigueur aux mêmes heures de la nuit de ce samedi.

Les troubles se sont également poursuivis dans d’autres villes des Etats-Unis d’Amérique. Un homme de 19 ans a été abattu la nuit dernière à Detroit, Michigan, alors qu’il participait aux manifestations. Pendant ce temps, à Oakland, en Californie, un agent du Federal Protection Service, une division du département des Etats-Unis d’Amérique de la Sécurité intérieure, a été tué par balle et un autre a été blessé par balle pendant les manifestations, dans des circonstances qui n’ont pas encore été élucidées.

Mort et protestations de Floyd

Lundi dernier, la police de Minneapolis a arrêté Floyd pour « fraude en cours ». Pendant l’arrestation, l’un des policiers a appuyé le cou du détenu avec son genou pendant au moins huit minutes, malgré le fait que l’individu était menotté au sol et se plaignait de ne pas pouvoir respirer. L’homme a été déclaré mort peu de temps après dans un hôpital, provoquant l’indignation, qui a pris la forme de manifestations de masse dans diverses villes américaines.

Les officiers impliqués ont été licenciés et le FBI est intervenu pour faire face à cette affaire face à une éventuelle violation des droits civils. Ce vendredi, Derek Chauvin, le flic qui a été vu sur bande vidéo de Floyd avec son genou, a été arrêté par le Minnesota Office of Criminal Apprehension.

Cependant, le directeur exécutif de l’organisation Latinos Unidos por Una Nueva América, Salvador Bustamante, a déclaré dans des déclarations à RT qu’avec une escalade de tension aussi forte, même une action raisonnable des autorités ne serait pas suffisante pour apaiser la colère et mécontentement des citoyens.

Si vous avez trouvé cet article intéressant, partagez-le avec vos amis!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Minneapolis impose un couvre-feu obligatoire en période de troubles – Décret

Le couvre-feu sera en place de 20h00 à 06h00 le samedi et le dimanche

© AP Photo / Julio Cortez

NEW YORK, 30 mai. Un couvre-feu a été imposé dans les villes des Etats-Unis d’Amérique de Minneapolis et de St. Paul au milieu des troubles en cours, provoqués par la mort de George Floyd.

« Le maire Frey a publié le règlement d’urgence n° 2020-2-1 qui impose un couvre-feu dans toute la ville de Minneapolis à partir de 20 heures ce soir (vendredi 29 mai) et s’étend tout au long du week-end », a déclaré un décret du maire de Minneapolis, Jacob Frey, selon lequel.

Le couvre-feu sera en place de 20h00 à 06h00 le samedi et le dimanche. Les contrevenants seront punis d’une amende d’au moins 1 000 $ et d’une peine de prison d’au moins 90 jours.

Des mesures similaires ont été introduites dans la ville voisine de Saint-Paul, où des manifestations ont également eu lieu. Vendredi et dimanche, le maire de Saint-Paul, Melvin Carter, a déclaré l’état d’urgence locale et a annoncé le couvre-feu de 20h00 à 06h00.

Selon lui, le couvre-feu ne s’appliquera pas aux journalistes et à ceux qui doivent rentrer chez eux la nuit.

Réponse du gouvernement des Etats-Unis d’Amérique

Le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump a déclaré vendredi qu’il avait demandé au département de la Justice des Etats-Unis d’Amérique d’accélérer l’enquête sur la mort de George Floyd et a exprimé ses condoléances à la famille de la victime.

« Nous avons des manifestants pacifiques et soutenons les droits des manifestants pacifiques – nous ne pouvons pas permettre qu’une situation comme celle qui s’est produite à Minneapolis s’enfonce davantage dans l’anarchie, le désordre et le chaos », a ajouté Trump.

Il a également déclaré que les « pillards » ne devraient pas être autorisés à « noyer les manifestants pacifiques ».

Entre-temps, le Bureau fédéral d’enquête (FBI) a demandé aux témoins de soumettre des photos et des vidéos susceptibles de clarifier les circonstances de la détention de Floyd et de sa mort.

« La division de Minneapolis du FBI a un site Web maintenant disponible où les citoyens peuvent envoyer des médias numériques à l’appui de l’enquête fédérale sur les droits civils dans la mort du 25 mai 2020 de George Floyd à South Minneapolis », a déclaré le FBI. « Les citoyens qui se trouvaient dans la région avant, pendant ou après l’incident sont priés de publier toutes informations, photos ou vidéos qui pourraient être pertinentes pour l’affaire. »

Des manifestations de masse et des troubles ont éclaté au Minnesota et dans plusieurs autres États des Etats-Unis d’Amérique après la publication en ligne d’une vidéo de la détention de George Floyd le 25 mai. Floyd, un homme noir, soupçonné de payer avec de la fausse monnaie dans un magasin local, a été menotté par un policier blanc, qui l’a mis à terre et a fermement appuyé son genou contre le cou de l’homme. Floyd a plaidé qu’il ne pouvait pas respirer, mais la police n’y a pas prêté attention. Peu de temps après, Floyd est décédé à l’hôpital. Les quatre policiers qui l’ont arrêté ont été limogés le 26 mai. L’un d’eux – Derek Chauvin, l’officier qui avait le genou contre Floyd – a été arrêté vendredi après-midi et inculpé de meurtre au troisième degré et d’homicide involontaire coupable.

Les protestations pour demander justice à Floyd, qui ont commencé à Minneapolis le 26 mai, se sont transformées en affrontements avec la police, des pillages de magasins et des incendies criminels. L’état d’urgence a été déclaré dans la ville. Le gouverneur du Minnesota a activé la garde nationale de l’État pour « aider à assurer la sécurité et à rétablir la sécurité ».

Traduction : MIRASTNEWS

Source : TASS

Ils donnent toujours des leçons au monde entier, seraient-ils irréprochables ? Les événements au Minnesota révèlent des problèmes de droits humains aux États-Unis d’Amérique – Ministère russe des Affaires étrangères

Moscou a appelé Washington à enquêter de manière approfondie sur l’incident

Russian Foreign Ministry's building Valery Sharufulin/TASS

Bâtiment du ministère russe des Affaires étrangères / © Valery Sharufulin / TASS

MOSCOU, 30 mai. Les troubles au Minnesota démontrent que de graves problèmes de droits humains se sont accumulés aux Etats-Unis d’Amérique, a déclaré vendredi le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

« Cet incident n’est pas le premier d’une série d’incidents dénonçant l’anarchie et la violence injustifiée des « gardiens de l’ordre » aux Etats-Unis d’Amérique », a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. « De tels crimes très médiatisés sont commis trop souvent par des policiers états-uniens. Les États-Unis d’Amérique ont manifestement accumulé des problèmes endémiques dans le domaine des droits de l’homme. »

Moscou a appelé Washington à enquêter de manière approfondie sur l’incident.

« Nous appelons les autorités américaines à revenir au respect de leurs obligations internationales, à mettre leur législation nationale en conformité avec les principes de base des Nations Unies sur le recours à la force et les armes à feu par les forces de l’ordre, et, bien sûr, à enquêter de manière approfondie sur le meurtre de George. Floyd « , a déclaré le ministère.

Au cours des dernières années, les États-Unis d’Amérique ont été témoins d’une série d’incidents au cours desquels des policiers ont tué des civils non armés. Ces incidents ont souvent déclenché des troubles à grande échelle dans le pays.

Lors du dernier de ces incidents, des manifestations et des troubles de masse ont éclaté au Minnesota et dans plusieurs autres États des Etats-Unis d’Amérique après la mise en ligne d’une vidéo de la détention de George Floyd le 25 mai. Floyd, un homme noir, soupçonné de payer avec de l’argent contrefait dans un magasin local, a été menotté par un policier blanc, qui l’a mis à terre et a fermement appuyé son genou contre le cou de l’homme. Floyd a plaidé qu’il ne pouvait pas respirer, mais la police n’y a pas prêté attention. Peu de temps après, Floyd est décédé à l’hôpital. Les quatre policiers qui l’ont arrêté ont été limogés le 26 mai. L’un d’eux – Derek Chauvin, l’officier qui avait le genou contre Floyd – a été arrêté vendredi après-midi et inculpé de meurtre au troisième degré et d’homicide involontaire coupable.

Les protestations pour demander justice à Floyd, qui ont commencé à Minneapolis le 26 mai, se sont transformées en affrontements avec la police, des pillages de magasins et des incendies criminels. L’état d’urgence a été déclaré dans la ville. La Garde nationale du Minnesota a été appelée à intervenir pour « aider à assurer la sécurité et à rétablir la sécurité ».

Traduction : MIRASTNEWS

Source : TASS

1 Trackback / Pingback

  1. Le chaos voulu par les politiques des Etats-Unis d’Amérique s’empare de Minneapolis: dépass é par ce qu’ils ont créé, le Pentagone envisage d’envoyer la police militaire | Raimanet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :