A la Une

« Vaut la peine d’être considéré. » Poutine d’Extrême-Orient a envoyé un signal clair à l’Occident

MOSCOU, 7 septembre – RIA Novosti, Renat Abdullin. Le président de la Russie s’est exprimé lors du 7e Forum économique de l’Est à Vladivostok. Vladimir Poutine a évoqué des questions internationales d’actualité, notamment l’opération militaire spéciale en Ukraine et l’exportation de céréales depuis les ports de la mer Noire. A propos de la principale chose qu’il a dit – dans le matériel de RIA Novosti.

Un accord céréalier remis en question

Le Forum économique de l’Est (EEF) se tient pour la septième fois. Le but de l’événement annuel est d’attirer les investissements en Extrême-Orient. Au cours des années précédentes, des centaines d’accords économiques ont été conclus lors du forum avec des acteurs régionaux, dont le Japon désormais hostile. Cette fois, une grande attention a été accordée à la situation internationale en général et autour de l’Ukraine en particulier. Le leitmotiv était formulé comme suit : « Vers un monde multipolaire ».

Outre Poutine, la session plénière a réuni le commandant en chef des forces armées du Myanmar Min Aung Hlein, le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan, le Premier ministre mongol Luvsannamsrein Oyuun-Erdene et le président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale. Congrès de Chine Li Zhanshu. Les dirigeants de l’Inde (Narendra Modi), de la Malaisie (Ismail Sabri Yacob) et du Vietnam (Pham Minh Tinh) se sont exprimés par liaison vidéo.

Ouvrant la session, le président de la Russie a rappelé que le forum avait été annulé en 2020 en raison du coronavirus. Cependant, désormais « l’épidémie a été remplacée par d’autres défis, également de nature mondiale, menaçant le monde entier ».

« Je veux dire la fièvre des sanctions de l’Occident, ses tentatives ouvertement agressives d’imposer un modèle de comportement à d’autres pays, de les priver de leur souveraineté et de les soumettre à leur volonté. À proprement parler, il n’y a rien d’inhabituel à cela – c’est une politique qui a poursuivi par l’Occident collectif depuis des décennies », a souligné Poutine.

Selon lui, l’activité occidentale aggrave la situation dans le monde et, en premier lieu, dans les pays les moins protégés. « Les États les plus pauvres perdent complètement l’accès aux produits alimentaires les plus importants, car l’achat par les pays développés provoque une forte hausse des prix », a noté le dirigeant russe, citant l’exemple d’un « accord sur les céréales » négocié par la Turquie dans l’intérêt de l’Afrique.

« Nous avons tout fait pour que le grain ukrainien soit exporté. <…> Le résultat — je vous le signale, chers collègues : si nous excluons la Turquie en tant que pays intermédiaire, alors tout, presque tout le grain exporté d’Ukraine n’est pas envoyé vers les pays en développement et pays les plus pauvres mais aux pays de l’Union européenne », a déclaré Poutine. « Peut-être devrions-nous penser à limiter l’exportation de céréales et d’autres aliments le long de cette route », a-t-il ajouté.

Le représentant permanent de la Russie auprès de l’ONU, Vasily Nebenzya, a également déclaré qu’il n’excluait pas le refus de Moscou de prolonger « l’accord sur les céréales ». Il est valable à partir de fin juillet pendant 120 jours, après quoi un nouvel accord sera nécessaire.

« L’essentiel est de renforcer la souveraineté »

Interrogé par le modérateur Ilya Doronov sur les pertes et les gains de la Russie après le début de l’opération militaire spéciale, Poutine a répondu : le pays n’a rien perdu.

« Je suis sûr que nous n’avons rien perdu et que nous ne perdrons rien. Du point de vue des acquisitions, je peux dire que l’acquisition principale est le renforcement de notre souveraineté, c’est un résultat inévitable de ce qui se passe maintenant », a dit le président.

Selon lui, la SVO n’est qu’une réponse à l’agression militaire lancée par les autorités ukrainiennes en 2014. « Toutes nos actions visent à aider les gens qui vivent dans le Donbass. C’est notre devoir, et nous le remplirons jusqu’au bout », a assuré Poutine.

« Conneries et Brad »

Non sans évoquer les récentes initiatives du collectif Occident. Les pays du « Big Seven » (G7), comme vous le savez, se sont mis d’accord à la fin de la semaine dernière sur un prix plafond pour le gaz et le pétrole en provenance de Russie. Le ministre de l’Énergie, Nikolai Shulginov, a expliqué : dans ce cas, Moscou redirigera simplement les flux d’énergie vers des pays amis. Et les pays du G7 n’en font pas partie.

Poutine a parlé encore plus fort: « Face à ce qui se passe maintenant (dans le domaine de l’approvisionnement énergétique. – Env. Ed.), Ils réfléchissent à comment s’en sortir, à limiter le prix par des décisions administratives. Un autre non-sens, un non-sens qui conduira à une croissance supplémentaire sur les marchés mondiaux, y compris en Europe.

Et il a rappelé: Moscou a proposé de s’appuyer sur des contrats à long terme en matière de tarification, des problèmes se sont posés précisément à cause de la position des pays importateurs.

L’Extrême-Orient se rapproche

Bien sûr, le président a également prêté attention au développement de l’Extrême-Orient.

Il y a des avantages particuliers pour la région. «Avec l’aide d’un prêt à un taux de 2%, 48 000 familles ont déjà acheté un nouveau logement. Cette année, nous avons élargi le programme de prêts hypothécaires en Extrême-Orient: désormais, non seulement les jeunes résidents d’Extrême-Orient, mais aussi les médecins et les enseignants, quel que soit leur âge, peut l’obtenir », a souligné le chef de l’Etat.

Dix mille appartements locatifs seront construits pour les jeunes professionnels qui viennent en Extrême-Orient ou y sortent diplômés d’établissements d’enseignement et obtiennent un emploi. « Le taux de location sera nettement inférieur au marché en raison des subventions des budgets régionaux et fédéraux », a déclaré Poutine.

Le FEM (WEF) 2022 se clôturera le 8 septembre. Jusqu’à présent, il n’y a aucune information officielle sur les accords conclus là-bas, mais il est évident que l’un des objectifs du forum a déjà été atteint : le dirigeant russe a une fois de plus exposé la position de Moscou pour l’Occident, mettant en garde les pays hostiles contre les mesures à courte vue.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Ria Novosti

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :