A la Une

Trump désigne «la pire erreur» dans l’histoire américaine – Grande dépression économique en vue?

© REUTERS / Jonathan Ernst

L’intervention américaine au Proche-Orient constitue «la pire faute» dans l’histoire des États-Unis, a déclaré le Président américain. Selon lui, c’est George W. Bush qui en est responsable.

La décision de George W. Bush de lancer des opérations au Proche-Orient constitue la plus grande faute des États-Unis, a déclaré Donald Trump dans une interview accordée à Hill.TV.

«La pire erreur de l’histoire de notre pays est l’intervention au Proche-Orient effectuée par le Président [George W.] Bush», a-t-il lancé, précisant que le retrait des militaires américains à l’époque de Barak Obama a constitué une autre faute.

Selon lui, l’intervention a coûté 7.000 milliards de dollars aux États-Unis, ainsi que des «millions de vies».

Différentes estimations existent concernant les dépenses américaines consacrées aux opérations au Proche-Orient. D’après des chercheurs de l’Université Brown aux USA, les guerres en Irak et en Afghanistan, ainsi que les actions militaires liées au Pakistan et à la Syrie, ont coûté 5.600 milliards de dollars. Le Pentagone indique de son côté que Washington n’a dépensé que 1.520 milliards de dollars entre 2001 et 2018 dans le cadre des opérations menées en Irak, en Afghanistan et en Syrie.

[Les interventions militaires en Libye et en Côte d’Ivoire contre les présidents Mouammar Kadhafi et Laurent GBAGBO furent également des graves fautes commises par la France, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et d’autres alliés, ainsi que l’ONU. MIRASTNEWS].

Source: Sputnik News – France


Vers une nouvelle Grande Dépression? Un milliardaire américain révèle un scénario macabre

© REUTERS / Kai Pfaffenbach

Les financiers prennent désormais les devants pour tenter d’échapper à la vindicte populaire. Les États seront-ils finalement les seuls responsables?

La situation économique actuelle témoigne de la perspective d’une nouvelle crise financière, pronostique Ray Dalio, fondateur de la société d’investissements Bridgewater Associates. Selon lui, elle pourrait même être d’une ampleur similaire à la Grande Dépression dans les années 1930.

L’état actuel de l’économie mondiale rappelle la situation de la fin des années 1930, estime Ray Dalio, fondateur de la société d’investissements Bridgewater Associates, cité par Business Insider. Selon lui, il faut s’attendre à une nouvelle Grande Dépression d’ici deux ans.

Pour lui, actuellement l’économie mondiale est dans la sixième phase du cycle économique qui se caractérise par des taux d’intérêt très bas.

«Nous sommes dans la partie du cycle, sa dernière partie, dans laquelle l’assouplissement quantitatif a déjà épuisé la plupart de son énergie, le prix des actifs est haut, les taux d’intérêt sont bas et nous commençons à resserrer la politique monétaire, tout comme au début de l’année 1937», a-t-il précisé.

Il a ajouté que les autres caractéristiques de ce stade sont l’élargissement du fossé entre les riches et les pauvres, le renforcement du populisme et des tensions mondiales.

Ray Dalio a récemment écrit le livre «Principles» dans lequel il étudiait les phases du développement d’une crise financière et présentait des mesures à prendre pour la contrecarrer.

Titre 2 : MIRASTNEWS

Source: Sputnik News – France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :