A la Une

La Malaisie dit que Goldman Sachs doit payer, les excuses ne suffisent pas

Le ministre malaisien des Finances, Lim Guan Eng, à gauche, se promène avec l’ambassadeur du Japon en Malaisie, Makio Miyagawa, à droite, pour une conférence de presse au ministère des Finances à Putrajaya, en Malaisie, le 18 janvier 2019. (VINCENT THIAN AP)

PUTRAYAJAYA, Malaisie – Le ministre des Finances de la Malaisie, Lim Guan Eng, a déclaré vendredi que les excuses présentées par Goldman Sachs pour son rôle dans le saccage présumé de plusieurs milliards de dollars du fonds d’investissement public 1MDB étaient insuffisantes et qu’elle devait verser 7,5 milliards de dollars des USA à titre de compensation.

Le PDG de Goldman, David Solomon, a présenté ses excuses mercredi au peuple malaisien pour le rôle joué par l’ancien banquier Tim Leissner dans l’organisation des ventes d’obligations pour 1MDB. Elles ont permis aux associés de l’ancien Premier ministre malaisien Najib Razak de voler des milliards de dollars sur plusieurs années.

LIRE PLUS: Mahathir: Goldman Sachs a « trompé » la Malaisie sur 1MDB

Solomon a déclaré que la banque d’investissement avait fait preuve de diligence raisonnable mais avait été induite en erreur par Leissner et d’anciens responsables du gouvernement malaisien.

« C’est insuffisant, nécessaire mais pas suffisant », a déclaré Lim. « Ce qui compte, ce sont des excuses de 7,5 milliards de dollars des USA. Il doit y avoir une responsabilité. »

Le fonds 1MDB a été créé pour le développement économique par Najib lors de son entrée en fonction en 2009. Au lieu de cela, il a accumulé des milliards de dollars de dette et fait actuellement l’objet d’une enquête aux Etats-Unis d’Amérique (EUA) et dans plusieurs autres pays. Le scandale a contribué à précipiter l’éviction de Najib lors d’une défaite électorale historique en mai dernier.

Le nouveau gouvernement a engagé des poursuites pénales contre Goldman Sachs, Leissner et un autre ancien dirigeant, Roger Ng Chong Hwa. Selon des responsables, le gouvernement réclame plusieurs milliards de dollars d’amende de la part de Goldman pour violation des lois sur les valeurs mobilières consistant à faire des déclarations fausses et trompeuses aux investisseurs.

Le procureur général de Malaisie, Tommy Thomas, a déclaré que 2,7 milliards de dollars des EUA avaient été volés lors de trois ventes d’obligations organisées par des filiales de Goldman et que la banque d’investissement avait reçu 600 millions de dollars des EUA d’honoraires, plusieurs fois les normes du secteur, pour avoir organisé les transactions. Thomas allègue que Leissner et Ng ont comploté avec Najib pour associer Low Taek Jho dans le but de corrompre des représentants du gouvernement malaisien, afin qu’ils choisissent Goldman Sachs pour gérer le contrat d’obligations, sachant que l’argent serait volé.

Leissner, qui dirigeait les opérations de Goldman en Asie du Sud-Est, a plaidé coupable aux États-Unis d’Amérique l’an dernier pour conspiration de blanchiment d’argent et complot en vue de violer les lois étrangères sur la corruption. Ng a été arrêté en Malaisie début novembre et Low, également connu sous le nom de Jho Low, est toujours en fuite. Dans des déclarations faites par un avocat, il a maintenu son innocence.

Najib fait face à plusieurs accusations de corruption. Il a déclaré que plus de 700 millions de dollars des EUA transférés sur son compte bancaire étaient un don politique de la famille royale saoudienne, mais les procureurs des Etats-Unis d’Amérique affirment qu’il provient de 1MDB. Les dépôts légaux états-uniens faisant partie d’une affaire civile du ministère de la Justice visant à recouvrer des avoirs achetés avec des fonds de 1MDB allèguent que cet argent a été utilisé pour financer des films hollywoodiens et dépensé dans des objets de luxe tels que des bijoux en diamants pour la femme de Najib, un yacht, des œuvres d’art et des propriétés haut de gamme.

A LIRE AUSSI: Singapour enfourche l’interdiction de l’exécutif de Goldman Sachs avec des liaisons 1MDB

Lim a déclaré aux journalistes que le gouvernement était prêt à discuter de l’abandon des charges si Goldman payait.

Il parlait après avoir chargé trois banques d’organiser une obligation de samouraï de 200 milliards de yens (1,9 milliard de dollars) soutenue par le gouvernement japonais afin d’alléger le fardeau financier du gouvernement. Le gouvernement a déclaré qu’il avait besoin d’au moins trois ans pour résoudre ses problèmes budgétaires en raison de plus de 1000 milliards de ringgits (243 milliards de dollars des EUA) de dettes partiellement liées au scandale de la 1MDB.

Associated Press

Traduction: MIRASTNEWS

Source : CHINA DAILY

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :