A la Une

Les entreprises états-uniennes sont les principales perdantes de l’interdiction des Etats-Unis d’Amérique de la vente de matériaux composites à la Russie

Le MC-21 © United Aircraft Corporation

L’interdiction imposée par les États-Unis d’Amérique sur les matériaux composites à la Russie n’a pas arrêté la production de son avion de transport de passagers MC-21, mais a privé les entreprises états-uniennes de 200 millions de dollars de revenus, selon le ministre russe du Commerce.

Malgré la décision de Washington de freiner la production depuis au moins six mois, la Russie a trouvé le moyen de poursuivre le développement de l’appareil Irkut MC-21-300, a déclaré le ministre de l’Industrie et du Commerce, Denis Manturov.

«Nous ne retournerons certainement pas chez les fournisseurs qui avaient déjà eu l’occasion de le faire [fournir des matériaux composites pour le jet]. À propos des coûts, cela représente environ 2 millions de dollars pour chaque avion», a déclaré le ministre lors de l’exposition internationale 2019 de Langkawi, organisée en Malaisie, dans le cadre du salon Langkawi International Maritime and Aerospace (LIMA). Étant donné que la commande de fournitures composites pouvait couvrir jusqu’à 100 avions, les entreprises états-uniennes ont perdu un contrat d’une valeur maximale de 200 millions de dollars.

LIRE PLUS

Suppléant de Boeing Max? Le biréacteur russe MC-21 fera ses débuts au spectacle aérien MAKS 2019

Les restrictions économiques des Etats-Unis d’Amérique ont empêché les entreprises états-uniennes et japonaises de fournir les matériaux composites utilisés pour les ailes du nouvel avion de transport de passagers russe, ont rapporté les médias russes en janvier. À l’époque, le constructeur du MC-21 avait déclaré que la conception de l’aéronef ne changerait pas à cause du recul.

Le fabricant a trouvé un fournisseur alternatif de composites pour le jet en Asie du Sud-Est et envisage de passer à son propre fournisseur à l’avenir, selon Manturov. Il a ajouté que la Russie devait travailler avec ceux qui ne « regardent pas en arrière les partenaires états-uniens ».

LIRE AUSSI

La Russie et la Chine signent le « contrat du siècle » pour un hélicoptère lourd de nouvelle génération

Entre-temps, certains alliés des États-Unis d’Amérique ne se sont pas pliés sous la pression et n’ont pas quitté le projet. Le fabricant canadien de moteurs d’avion, Pratt & Whitney, a continué à travailler sur le projet russe.

S’il réussit les procédures de certification, le MC-21 a une chance de devenir un concurrent direct du malheureux Boeing 737 Max. La Russie termine actuellement les tests des ailes en matériaux composites alternatifs de l’appareil et espère terminer la certification nationale et européenne l’année prochaine. L’appareil devrait commencer ses opérations commerciales au début de 2021.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cet article!

Traduction et commentaires : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : RT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :