A la Une

Russie et le développeur de Sputnik V ripostent à Macron suite aux remarques sur la guerre mondiale des vaccins

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le Kremlin et le développeur russe du vaccin COVID-19 ont riposté au président français Emmanuel Macron pour ses remarques selon lesquelles la Russie et la Chine cherchent à «militariser» leurs vaccins pour attaquer l’Union européenne.

« Nous envisageons un nouveau type de guerre mondiale. Nous nous intéressons en particulier aux attaques russes et chinoises et aux tentatives pour gagner de l’influence grâce au vaccin », a déclaré Macron lors d’un sommet virtuel des dirigeants de l’UE jeudi.

Vendredi, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a rejeté l’affirmation du président français et a souligné les efforts de la Russie pour lutter contre la pandémie.

« Nous ne sommes absolument pas d’accord sur le fait que la Russie et la Chine sont engagées dans une guerre et abusent de la pandémie de coronavirus et des vaccins comme un certain levier », a déclaré Peskov.

«La Russie n’a jamais eu, n’a pas et n’aura jamais l’intention de politiser la question des vaccins et d’abuser des vaccins comme outil d’influence. La Russie est un membre responsable de la communauté internationale, ce qui est mieux mis en valeur dans des jours et des années aussi difficiles que la pandémie que l’humanité est en train de traverser», a ajouté le responsable russe.

Pendant ce temps, dans un tweet adressé à Macron, le développeur du vaccin Sputnik V a exhorté Macron à ne pas politiser la question.

    Cher @EmmanuelMacron, rendre les vaccins apolitiques est notre meilleur espoir de paix mondiale et non de guerre. Nous apprécions l’envoi d’une équipe scientifique française sous la direction de @mpkieny et notre partenariat avec la France qui nous a beaucoup aidés et contribué à notre combat commun avec COVID! pic.twitter.com/C1pwoUP0mZ

    – Sputnik V (@sputnikvaccine) 26 mars 2021

    La Russie a proposé à la France de rejoindre 10 autres pays qui ont accepté de produire #SputnikV. La production de différents vaccins est une véritable voie vers l’indépendance vaccinale. Ensemble, nous sommes plus forts! ✌️

    – Sputnik V (@sputnikvaccine) 26 mars 2021

À la suite du chaos du déploiement des vaccins dans l’UE, de nombreux pays du bloc, dont la France et l’Allemagne, ont déjà exprimé leur volonté d’utiliser le vaccin russe, tandis que la Hongrie et la Slovaquie ont déjà commencé à l’utiliser.

L’Allemagne a déclaré vendredi qu’une fois qu’elle aurait obtenu l’approbation du régulateur de l’Agence européenne des médicaments (EMA), elle commencerait l’inoculation à l’aide du vaccin Sputnik V, tandis que le secrétaire français de l’Europe, Clément Beaune, a déclaré que Paris pourrait commencer à l’utiliser dès juin.

«Il n’est pas nécessaire de politiser cette question. Si le vaccin est utile, s’il est disponible, alors vous devriez l’utiliser», a déclaré le responsable français plus tôt cette semaine.

L’EMA a déclaré que l’approbation de Sputnik, qui a déjà été enregistrée dans 55 pays, pourrait prendre au moins jusqu’en mai.

Les scientifiques affirment que le vaccin russe est efficace à près de 92%.

La Chine prévoit également d’exporter 400 millions de doses de quatre types différents de ses vaccins.

Le site Web de Press TV est également accessible aux adresses alternatives suivantes:

www.presstv.ir

www.presstv.co.uk

www.presstv.tv

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

Zoom Afrique du 26 mars 2021

Télécharger 📥      Podcast 🎧

Les masques sont désormais tombés! Après avoir longtemps joué à cache cache, en prétendant aider les Maliens dans leur lutte contre le terrorisme, un terrorisme créé de toute pièce par la française française, la CIA, le Mossad et autres services secrets occidentaux, puis avoir été démasqué dans son sale jeu…

Actualité en Afrique :

  • Burkina Faso : Le gouvernement présente son projet de construction d’une voie ferroviaire reliant le Burkina au Ghana
  • La Côte d’Ivoire 1er producteur de caoutchouc en Afrique, se retrouve désormais au 4e rang mondial
  • Ghana : Resolute annonce la résiliation « inattendue » du permis minier de Bibiani par le gouvernement
  • Le Nigeria a commencé les essais cliniques de ses propres vaccins contre le coronavirus

Analyses de la rédaction :

1. Nigéria: exercice maritime utile pour l’Afrique ?

Qui dit économie forte, dit également armée forte. Le Nigéria de Buhari sait qu’il est dans le collimateur et que l’axe Occidental veut s’emparer du secteur militaire nigérian. Un exercice naval de grande envergure, mené par les marines nigériane, américaine, britannique, italienne et française, s’est déroulé dans le golfe de Guinée pour lutter contre la piraterie, importée par l’Occident pour monopoliser le golfe de Guinée.

L’exercice Obaganme Express, d’une durée prévue de cinq jours, a commencé le 20 mars à Lagos, la capitale économique du Nigeria, selon Suleman Daun, le porte-parole de la marine nigériane. Des manœuvres qui visent à améliorer la lutte conjointe « contre la piraterie et les autres activités illégales maritimes dans le golfe de Guinée », a-t-il précisé. Six navires, deux remorqueurs, deux hélicoptères et un avion de patrouille maritime de l’armée nigériane ont été déployés aux côtés de navires de guerre des marines américaine, britannique, française et italienne.

Les pays de la côte du golfe de Guinée ont une épée de Damoclès sur la tête comme l’a pu le constater le Sénégal.

Mais le Nigéria ne s’arrête pas à la flotte marine comme veut lui imposer cet axe occidental, qui a cherché à le renverser, avec une sorte de révolution de couleur à la démocrate américaine.

Abudja chercherait également à renforcer sa force aérienne en ambitionnant de devenir une puissance régionale. L’officialisation de la commande de 24 M-346 FA pour équiper la force aérienne est une question de temps. Le coût du contrat serait estimé à 1,2 milliard de dollars. La Nigerian Air Force poursuivrait ainsi son partenariat privilégié avec le constructeur Italien Leonardo après les précédentes commandes d’hélicoptères AW109, AW139 et d’un AW189 en configuration présidentielle. La NAF dispose également de deux appareils de transport G222, et un C-27J portant le numéro de série CSX62319 a été photographié début décembre par un spotter sur le site de l’usine Leonardo à Torino/Caselle avec un liseré bleu caractéristique des forces aériennes nigérianes. Mais l’acquisition de cet appareil par la NAF n’est toujours pas confirmée. Les 6 premiers appareils pourraient être livrés, en cas de signature, avant la fin du troisième trimestre 2021.

Ces nouveaux appareils viendront grossir les rangs de la Nigerian Air Force en pleine expansion. Ils remplaceront les Alpha Jet A/E en fin de vie. Les M-346 viendront s’intercaler entre les 12 EMB 314 Super Tucano commandés en 2019 et les 3 JF-17C Thunder en service depuis 2016. Appareils polyvalents, ils compléteront la lutte anti-guérilla menée par les Super Tucano dans le nord du pays et offriront un soutien air-air au Thunder pour la défense des frontières. Avec cet achat, la NAF alignera la force aérienne la plus puissante de la région, d’autant qu’elle dispose en plus d’un parc de drones chinois CH-3,CH-4, et Wing Loong II armés. Son concurrent le plus sérieux, le Tchad n’aligne quant à lui que 3 Mig-29 SM et 6 Su-25, ainsi que des appareils loués à des sociétés militaires privées sud-africaines.

Les pays de la côte du golfe de Guinée participent certes aux exercices navals en tant qu’observateur, car le plus important pour eux c’est de pouvoir sécuriser leur territoire respectif.

Les drones achetés à Pékin est également la preuve que les États-Unis ne voulaient en aucun cas qu’Abudja renforce sa flotte aérienne. Les chefs d’États savent que les exercices navals ne leur serviraient à rien, car les groupes terroristes en Afrique sont bel et bien présents à leur frontière, et non pas dans les eaux. Certains pays de la côte sont prêts à combattre la piraterie maritime en s’alliant ensemble, comme l’ont prouvé le Cameroun et la Guinée équatoriale, qui ont tous deux effectuer une riposte coordonnée permettant ainsi de mettre en déroute plusieurs pirates, qui dans la nuit du lundi 8 février, qui avaient tenté d’attaquer un tanker à environ 115 NM au large des côtes du Cameroun.

Ce qui fait que les pays de la côte du golfe de Guinée sont tout à fait aptes à combattre la piraterie maritime. Mais là où ils doivent se concentrer, c’est surtout pour combattre le terrorisme importer par l’Occident afin de déstabiliser ces pays. Pour rappel, le patron de la DGSE avait clairement annoncé que les groupes terroristes basés au Sahel allaient étendre leurs attaques au pays de la côte du golfe de Guinée. Donc, à quoi peuvent leur servir d’effectuer des exercices navals aux côtés de leurs ennemis occidentaux ? Pour ce faire, un exercice conjoint entre pays africain pourrait leur apporter beaucoup plus.

Le renforcement de la flotte aérienne nigériane va lui permettre de devenir une puissance aérienne dans la région, et pourquoi pas, montrer que les bases aériennes américaines et françaises déployées au Niger ne servent pas à lutter contre le terrorisme comme l’ambitionne les pays africains et leurs alliés !

2. Mali: nouvelle tuerie de Barkhane, à coup de drone !

Les masques sont désormais tombés! Après avoir longtemps joué à cache cache, en prétendant aider les Maliens dans leur lutte contre le terrorisme, un terrorisme créé de toute pièce par la DSGE française, la CIA, le Mossad et autres services secrets occidentaux, puis avoir été démasqué dans son sale jeu.

Barkhane en est désormais à avancer le visage démasqué.  Il est vrai qu’au Mali rien ne va pour la France.

Cette junte au pouvoir que Paris a propulsé au sommet au terme d’un putsch militaire rien que pouf relancer la dynamique de démembrement du pays ne ratisse pas large et que même au sein des FAMA  la junte ne fait pas l’unanimité. 

Puis cette même junte sait qu’elle ne peut s’opposer à la volonté du peuple. Les Maliens veulent la réconciliation nationale, le bon voisinage avec le Maghreb et le Sahel. Cette zone de trois frontières que l’axe US/OTAN tente par terroristes et agents interposé transformer en une base d’instabilité au Sahel pour étendre sa présence au Niger et au Burkina, les Maliens veulent la faire une bonne fois pour toute….et a tout ceci Barkhane ne peut plus s’opposer…d’où le face-à-face direct, ces attaques qu’elle lance aux populations  qu’elle prétend soutenir. Voici cette info qui prouve le modus operandi d’une Barkhane qui utilise non pas comme le raconte la presse mainstream des mitraillettes pour mener ses chasses aux Sahéliens mais bien des drones !

Voici l’info de l’AFP : « Djihadistes selon Barkhane, chasseurs selon des locaux. Les versions se contredisent dans la frappe de Talataye. Six jeunes ont été tués jeudi dans le nord-est du Mali dans une frappe, décrite par la force française Barkhane comme visant des djihadistes alors que des notables locaux parlent de simples chasseurs tués alors qu’ils traquaient le gibier. Six jeunes de Talataye, située entre Gao et Ménaka, dans la région frontalière du Niger, ont été enterrés jeudi après avoir été frappés depuis les airs, ont rapporté ces notables. « Il s’agit là d’un groupe de jeunes, dont des mineurs, qui ont décidé de passer la journée en dehors du village de Talataye à bord de trois motos et armés d’un fusil de chasse, pour tirer des lapins et des perdrix », a dit à un correspondant de l’AFP le maire de la localité Mohamed Assaleh Ahmad. Quatre avaient moins de 16 ans, deux entre 18 et 20 ans, a-t-il dit. »

Et l’AFP d’ajouter : 
« Un conseiller communal a dit avoir vu un drone faire feu à l’ouest de Talataye. Deux autres notables s’exprimant sous le couvert de l’anonymat pour des raisons de sécurité ont fait état d’une frappe aérienne sur la foi de témoignages.Les trois notables ont tous décrit les jeunes comme des chasseurs partis à moto. La force anti-djihadiste française Barkhane a de son côté publié dans la soirée un communiqué relatant une toute autre version de ce qui semble être le même événement: le moment, en fin de matinée, et la localisation, à 60 km au nord d’Indélimane selon Barkhane, concordent. »

Au Niger au Burkina et au Mali Barkhane tue les civils à coup de drone….mais cela ne va pas durer…les Maliens sont déterminés à  expulser Barkhane et les représailles ne tarderont pas !

3. Golfe de Guinée, un nouveau tournant sous l’ère Biden-Harris !

Saper les ventes de pétrole des états africains, tenter de les faire mettre sous contrôle de l’ONU, prolonger au cœur de l’économie les dégâts de la déstabilisation des « biens mal acquis ». Mais aussi saper les marchés pétroliers des états concernés et le prix de vente de leur hydrocarbures. En bref, une opération infiniment plus vaste que les « biens mal acquis » et plus dangereuse se prépare ! Pourrait-on dire que Biden et Harris préparent un super printemps arabo-africain dans le golfe de Guinée ?

Une analyse du géopoliticien Luc Michel.

Source : Press TV français

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :